Un vaste plan de sécurisation des établissements pénitentiaires

Vendredi 25 février, Laurent Ridel, directeur de l'administration pénitentiaire, a présenté les principaux points d'un vaste plan de sécurisation des établissements pénitentiaires lors de sa visite au centre pénitentiaire de Châteauroux.

Un vaste plan de sécurisation des établissements pénitentiaires

Pascal Vion, directeur interrégional, Laurent Ridel, directeur de l'administration pénitentiaire, Lynda Boudjema, cheffe d'établissement, Didier Lévêque responsable du quartier maison d'arrêt, Cyril Beaupere.

Sécuriser les abords des lieux de détention et de protéger les agents

La sécurisation des structures pénitentiaires représente un effort conséquent du budget du ministère de la Justice 2022 et s’élève à 135,6M€.

Déjà engagé depuis plusieurs années, le plan de sécurisation a notamment pour ambition de protéger les domaines pénitentiaires et les personnels des intrusions et dégradations de matériels qui se sont multipliées ces derniers mois. « C’est un programme exceptionnel de protection des structures pénitentiaires qui sera déployé sur une quarantaine d’établissements », explique Laurent Ridel.

Outre la sécurisation des domaines pénitentiaires, le plan comprend aussi la lutte contre les drones malveillants, le brouillage des communications illicites et des opérations de sécurités diverses.

Le plan de sécurisation comprendra plusieurs volets afin de répondre aux enjeux de protection des domaines pénitentiaires :

  • Installation de clôtures, portails et dispositifs de vidéosurveillance

  • Installation de protections contre les projections (concertina, couverture en maille inox ou filets anti-projections)

  • Installation de filins de sécurisation aérienne (rénovation ou extension des couvertures.

Author: Redaction