kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Priver les Russes de visas, une mauvaise idée

L’UE doit débattre, au titre des sanctions contre l’invasion russe de l’Ukraine, d’une suppression totale des visas aux ressortissants russes. L’idée est mauvaise pour sept raisons:

  • Elle repose sur l’idée que les habitants de Russie soutiennent l’invasion de l’Ukraine et doivent être, aux aussi, punis. Qui peut l’affirmer aujourd’hui? Se fonder sur des sondages hasardeux n’a aucun sens dès lors que la Russie est une dictature privée de la liberté d’opinion.
  • Elle revient à atténuer la responsabilité des dirigeants russes dès lors qu’ils ne feraient que traduire dans les faits la pression de leur opinion publique.
  • Affirmer que les Russes sont par définition un peuple destiné à obéir et voué à la dictature – méritant d’être châtié à ce titre – repose sur un préjugé raciste – abominable – , qui fait du slave un peuple servile et donc un peuple prétendument inférieur.
  • Amalgamer hâtivement et sans autre forme de procès la politique des dirigeants russes et la volonté supposée des Russes relève d’un mépris de la Russie en tant que peuple. C’est oublier ce que nous devons à la Russie et aux Russes: 22 à 27 millions sont morts de 1941 à 1945 dont la moitié en combattant, pour environ un demi million d’Américains, de Britanniques et de Français. Nous devons notre liberté au peuple russe qui a vaincu l’armée d’Hitler au prix de souffrances indescriptibles. Mépriser le peuple russe (ici je ne parle pas de ses dirigeants actuels mais du peuple russe) relève du déni ou de l’ignorance de l’histoire.
  • Interdire aux Russes de voyager serait faire le jeu des dirigeants russes en les privant d’ouverture sur l’extérieur et donc de sources d’information autres que celles qui émanent de la propagande des dirigeants actuels de ce pays. Ce serait rendre service à une dictature en encourageant son autarcie.
  • Priver les Russes de visas reviendrait à les priver de la possibilité de fuir les persécutions pour demander l’asile et frapper de plein fouet les familles mixtes franco-russes.
  • Cette idée sinistre compromet l’avenir en associant dans les sanctions un peuple et ses dirigeants et rendrait toute perspective de réconciliation plus difficile avec un grand peuple européen infiniment proche de nous par la littérature et la culture, auquel nous devons tellement depuis 1945 et c’est entrer dans une logique de guerre sans fin. Les chantres de la privation de visas à l’encontre des Russes sont-ils des cyniques, avec une (sale) idée derrière la tête, ou de purs idiots? (pardon pour le mot, je n’en ai pas trouvé d’autres) MT
Author: Redaction