Maxime Tandonnet

Le paradoxe politique français: entre effondrement général et col roulé

La France politique est un monde étrange. Sans doute n’est-elle pas la seule dans cette situation. Les choses vont-elles fondamentalement mieux en Angleterre, en Allemagne, en Italie? rien de moins évident. Mais toujours est-il que chez nous, l’effondrement est général, spectaculaire, violent et il faut un infini aveuglement ou une mauvaise foi insigne pour ne pas le voir: école (classement PISA, violence, crise des vocations), économie, désindustrialisation (déficit commercial annuel de 100 milliards record absolu en Europe), violences les plus graves en augmentation vertigineuse (viols, agression sexuelles, coups et blessures), perte de la maîtrise des flux migratoire (280 000 premiers titres séjour et 180 000 demandeurs d’asile), explosion de la dette publique (116% du PIB), maintien du chômage à un niveau considérable (malgré la propagande) de 5, 2 millions de personnes toutes catégories confondues selon pôle emploi), inflation galopante (plus de 6%/an), explosion de la pauvreté et de la misère (9 à 10 millions de personnes sous le seuil de pauvreté d’après l’INSEE), état catastrophique de l’hôpital, violente crise de l’énergie due à la seule mise hors service de la moitié du parc nucléaire en raison de la politique anti-nucléaire à l’œuvre depuis 10 ans, destruction méthodique des libertés publiques qui s’est plus particulièrement manifestée pendant la crise sanitaire (confinements, interdictions de déplacements, couvre-feux, passe vaccinal, autant de mesures dont il est aujourd’hui avéré qu’elles furent aussi inefficaces que dévastatrices pour la santé mentale de la société française ) et puis enfin, invraisemblable dégradation de la morale publique avec des mises en causes judiciaires de personnalités du plus haut niveau de l’Etat non suivies de démission. Et que répondent les dirigeants politiques, face à un tel désastre? Ils nous parlent de mettre des cols roulés et de chauffer les maisons à 19°. L’idée est de couvrir un immense désastre, absolument avéré, pas le futile et l’infantilisation. Le message est simple: couvrez-vous, et nous emmerdez pas.

MT

Lire la suite sur le blog perso de Maxime Tandonnet ...

Author: Redaction