Incendie de Lubrizol : la DIAV vigilante

La déléguée interministérielle, Frédérique CALANDRA, était représentée le lundi 5 juillet dernier à Rouen, à la neuvième réunion du comité pour la transparence et le dialogue mis en place après l'accident de Lubrizol survenu le 26 septembre 2019.

Cette réunion, à laquelle participaient les services de l’Etat dans le département, les associations de victimes, l’association d’aide aux victimes et d’information sur les problèmes pénaux (AVIPP) ainsi que la directrice générale de Santé publique France (SpF) et ses équipes, a permis de présenter les résultats des enquêtes de santé conduites auprès de la population pour évaluer les conséquences de l’accident, à court et moyen termes, sur la santé de la population exposée.

Ce rendez-vous important a également été l’occasion de présenter le projet d’évaluation épidémiologique des conséquences sanitaires de l’incendie sur le temps long. Le groupe « santé » issu du comité, regroupant notamment des professionnels de santé des associations de victimes, a été associé par SpF à la conception de ces études. Cette pratique s’inscrit pleinement dans la logique de transparence et d’association des personnes exposées aux mesures prises par l’Etat pour assurer leur protection suite à cet accident industriel.

La déléguée interministérielle à l’aide aux victimes et son équipe, mobilisée depuis le 26 septembre 2019, demeure vigilante quant à la bonne information et au suivi des préoccupations des victimes concernées.

 

Incendie de Lubrizol : la DIAV vigilante

 

Author: Redaction