kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Hydrogène : le Grand Est joue la carte frontalière

Deux ans après la création de son consortium Dinamhyse, le Grand Est engrange les premières retombées de sa stratégie d’accompagnement des acteurs régionaux de l’hydrogène. En 2021, le groupe belge John Cockerill, dirigé par le lorrain Bernard Serin, a annoncé l’implantation d’une « mégafactory » à d’Aspach-Michelbach, dans le Haut-Rhin, au terme d’un investissement de 100 millions d’euros.

Le projet relève avant tout du pragmatisme. John Cockerill détenait dans cette commune une usine dont il souhaitait délocaliser la production. Moderne et vacant, le site se prêtait bien à l’installation d’une usine d’électrolyseurs, qui générera 340 emplois. Le groupe belge a aussi bénéficié durant deux ans du soutien de la collectivité dans sa candidature au projet important d’intérêt européen commun (PIIEC) Hy2Tech, spécialisé dans la production d’hydrogène.

The post Hydrogène : le Grand Est joue la carte frontalière appeared first on France Hydrogène.

Author: Redaction