Maxime Tandonnet

Energie, tout ceci est bien répugnant

Voilà comment les choses se passent ici. Par idéologie, teintée de lâcheté, de conformisme et de mégalomanie, par soumission à l’idéologie verte qui domine notamment chez le voisin allemand, on prend des décisions absurdes, bureaucratiques et irresponsables. Leurs auteurs sont bien identifiés, bien connus, la classe dirigeante depuis 10 ans. Depuis dix ans, c’est le socialo-progressisme à la française. Des choix clairs, précis ont été accomplis depuis 10 ans pour affaiblir la filière nucléaire. Voyez cette vidéo qui dit tout, du (étrangement courageux) PDG d’EDF. https://twitter.com/i/status/1564499940319051776 Et puis quand la catastrophe est là, l’explosion du prix de l’électricité de graves pénuries en vue, un désastre non pour les « grands » qui s’en sortent toujours comme ils le disent parfois eux-mêmes, mais pour la classe moyenne et populaire, la majorité silencieuse. Et quand la catastrophe est là, dont ils sont les responsables directs, ils s’en lavent les mains, gesticulent, noient leur responsabilité sinon leur culpabilité dans le grand-Guignol devenu habituel de l’extrême dramatisation et de l’héroïsation, les coups de mentons guerriers, cellule de crise, état d’urgence martial, etc. Et c’est la même chose pour tout: l’éducation, la santé, l’immigration, la sécurité, les finances publiques (la dette). Jusqu’à quand cela va-t-il marcher? Les dirigeants politiques devraient être responsables de leurs actes sur leurs deniers personnels – en fin de mandat – cela découragerait beaucoup de pitres et responsabiliserait les autres.

MT

Lire la suite sur le blog perso de Maxime Tandonnet ...

Author: Redaction