kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Clôture de la 30e édition de Bulles en fureur

Le 8 décembre 2022, à l'occasion de la 30e édition de Bulles en fureur, les jeunes pris en charge par la protection judiciaire de la jeunesse ont vu leur bande dessinée favorite se faire récompenser par le prix littéraire André-Georges Hamon. Outil d'insertion et de lutte contre l'illettrisme, l'événement était de nouveau accueilli par la Cité internationale de la bande dessinée d'Angoulême.

Affiche Bullles en fureur 2022 ©DICOM/MJ

 

Affiche Bullles en fureur 2022 ©DICOM/MJL’événement Bulles en fureur permet aux jeunes pris en charge par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) de se familiariser avec la lecture et l’écriture tout au long de l’année. Il représente un soutien pédagogique et favorise la création, l’imagination et l’échange en utilisant la bande dessinée et l’écriture comme supports à l’action éducative.

Les sélections pré-ados et ados abordent différents sujets de société. Partir à la découverte de ces bandes dessinées permet ainsi aux jeunes d’être sensibilisés à de multiples enjeux : les relations aux autres, le rapport à la loi, la santé ou la citoyenneté.

Bulles en fureur constitue aussi un moyen de prévention et de lutte contre l’illettrisme.

 

Cette journée a permis aux jeunes pris en charge par la PJJ de récompenser leurs deux BD favorites. Le prix littéraire André-Georges Hamon est décerné aux auteurs lauréats.

Les bandes dessinées primées pour cette édition 2022 sont :

  • "Raowl, la belle et l’affreux", de Tebo paru aux Éditions Dupuis (catégorie pré-ados)

  • "Mort et déterré", par Boisvert et Colon paru aux Éditions Dupuis (catégorie ados)

Un peu d’histoire…

Le dispositif Bulles en fureur a été lancé en 1992. André-Georges Hamon, un éducateur de la PJJ, et Alain Noblet, un libraire, ont imaginé un prix littéraire qui serait décerné par des adolescents à partir d’une sélection d’albums de bande dessinée.

De la 1re édition à celle de 2019, Bulles en fureur avait lieu à Rennes. Mais depuis 2020 et la reprise du dispositif par la direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse Sud-Ouest, c’est la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême qui accueille la manifestation.

Le ministère de la Culture, la ville d’Angoulême et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image soutiennent activement Bulles en fureur comme un événement culturel au service de l’insertion.

Un prix  pour les jeunes créateurs

Le prix « Jeunes créateurs » a également été remis, ce 8 décembre. Celui-ci permet aux mineurs pris en charge par la PJJ de réaliser une œuvre écrite, d’arts plastiques, ou numérique en lien avec les bandes dessinées sélectionnées.

Author: Redaction
kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Clôture de la 30e édition de Bulles en fureur

Le 8 décembre 2022, à l'occasion de la 30e édition de Bulles en fureur, les jeunes pris en charge par la protection judiciaire de la jeunesse ont vu leur bande dessinée favorite se faire récompenser par le prix littéraire André-Georges Hamon. Outil d'insertion et de lutte contre l'illettrisme, l'événement était de nouveau accueilli par la Cité internationale de la bande dessinée d'Angoulême.

Affiche Bullles en fureur 2022 ©DICOM/MJ

 

Affiche Bullles en fureur 2022 ©DICOM/MJL’événement Bulles en fureur permet aux jeunes pris en charge par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) de se familiariser avec la lecture et l’écriture tout au long de l’année. Il représente un soutien pédagogique et favorise la création, l’imagination et l’échange en utilisant la bande dessinée et l’écriture comme supports à l’action éducative.

Les sélections pré-ados et ados abordent différents sujets de société. Partir à la découverte de ces bandes dessinées permet ainsi aux jeunes d’être sensibilisés à de multiples enjeux : les relations aux autres, le rapport à la loi, la santé ou la citoyenneté.

Bulles en fureur constitue aussi un moyen de prévention et de lutte contre l’illettrisme.

 

Cette journée a permis aux jeunes pris en charge par la PJJ de récompenser leurs deux BD favorites. Le prix littéraire André-Georges Hamon est décerné aux auteurs lauréats.

Les bandes dessinées primées pour cette édition 2022 sont :

  • "Raowl, la belle et l’affreux", de Tebo paru aux Éditions Dupuis (catégorie pré-ados)

  • "Mort et déterré", par Boisvert et Colon paru aux Éditions Dupuis (catégorie ados)

Un peu d’histoire…

Le dispositif Bulles en fureur a été lancé en 1992. André-Georges Hamon, un éducateur de la PJJ, et Alain Noblet, un libraire, ont imaginé un prix littéraire qui serait décerné par des adolescents à partir d’une sélection d’albums de bande dessinée.

De la 1re édition à celle de 2019, Bulles en fureur avait lieu à Rennes. Mais depuis 2020 et la reprise du dispositif par la direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse Sud-Ouest, c’est la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême qui accueille la manifestation.

Le ministère de la Culture, la ville d’Angoulême et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image soutiennent activement Bulles en fureur comme un événement culturel au service de l’insertion.

Un prix  pour les jeunes créateurs

Le prix « Jeunes créateurs » a également été remis, ce 8 décembre. Celui-ci permet aux mineurs pris en charge par la PJJ de réaliser une œuvre écrite, d’arts plastiques, ou numérique en lien avec les bandes dessinées sélectionnées.

Author: Redaction