Call Ways ® presse magazine tabloïd news » Choqué…

Choqué…

mardi 6 décembre 2016 - 8:15

imagesLQT0IDKV« Article 20 de la Constitution: le gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation. Article 21: Le Premier ministre dirige l’action du Gouvernement. Il est responsable de la Défense nationale.  » Ce n’est pas rien, quand même. Je suis choqué que dans une période de tragédie pour le pays, ensanglanté par le terrorisme depuis deux ans, dévasté par le chômage massif avec 5,5 millions de personnes privées d’emploi, un Premier ministre puisse quitter son poste, 6 mois à l’avance, pour se présenter à l’élection présidentielle. Le plus sidérant est l’absence de tout regard critique de la presse et des médias. Ce Monsieur, qui partage à 100% le bilan d’une politique, croit sincèrement que son accession à la lumière de « premier français » est de nature à sauver le pays. De l’extrême gauche à l’extrême droite, cette course au statut de sauveur élyséen marque un déclin de l’intelligence et du bon sens: ils se voient sincèrement en « hommes providentiels, se disent « de gauche » mais ont-ils jamais ouvert un livre d’histoire? Toute l’histoire de la « gauche » française est celle d’une révolte contre la personnalisation du pouvoir au nom de la res publica, la chose publique et du bien commun. Dans le camp d’en face, je vois heureusement quelque raison d’espérer. Peut-être que M. Fillon, s’il est élu président de la République, aura compris que l’occupant de l’Elysée ne saurait être un soi-disant sauveur providentiel mais un simple serviteur de la France. L’idée de désigner M. Gérard Larcher, un homme d’expérience et de dialogue, pour appliquer les articles 20 et 21 de la Constitution, défendre et réformer le pays dans le dialogue, la paix et la fermeté, me paraît judicieuse et porteuse d’espoir. Les valeurs de la res publica, celles d’une politique consacrée au seul bien du pays sont peut-être enfin de retour. Je veux y croire. Il ne faut plus les lâcher.

Maxime TANDONNET

 

 

 


©