Discussion avec une femme de médias

Hier, échange avec une connaissance que je n’avais pas revue depuis des années et qui partage l’essentiel de nos idées, journaliste influente, haut placée dans un grand média national. Rien de vraiment nouveau sous le soleil, mais cela confirme ce que l’on pressent.

  • Elle: Nous sommes tous mobilisés, à 100% pour la réélection du président Macron l’an prochain. Il n’y a plus que cela qui compte. C’est la consigne impérieuse.
  • Moi: consigne de qui?
  • De l’actionnaire bien sûr! C’est lui qui nous finance. Nous n’existons que par lui. Sans lui nous disparaissons. Comment faire autrement?
  • Quel intérêt pour lui?
  • C’est une logique de coterie, de réseaux d’amis fondés sur des intérêts croisés, relations, des secrets protégés.
  • Cela me fait penser à l’affaire Duhamel-Kouchner-Pisier… Le Siècle, science po.
  • Si vous saviez comme cette affaire les terrorise. Coller des rustines un peu partout pour éviter qu’elle n’éclabousse encore plus largement et ne cause des dégâts irrémédiables.
  • Enfin, la réélection, ce n’est pas gagné…
  • On y met les moyens qu’il faut : flagornerie à outrance, sondages biaisés, dissimulation, étouffement des nouvelles ou statistiques embarrassantes, et autres informations compromettantes.
  • Oui, mais est-ce que cela suffit?
  • Pour l’instant cela fonctionne comme prévu. Impératif essentiel: valoriser au maximum Mme le Pen avec son RN pour assurer sa présence au second tour des présidentielles, l’arme secrète de la réélection.
  • Le pari est risqué…
  • Peut-être, mais c’est un risque maîtrisé. Dans un duel en tête-à-tête, sur 15 jours, un lourd matraquage tous azimuts permet de tenir presque à coup sûr le résultat voulu.
  • Mais enfin, vous ne pouvez rien faire contre cela?
  • Impossible, je me marginaliserais totalement, je disparaîtrais…
  • Moi, je dis depuis longtemps que le système est complètement pourri, à un degré inimaginable.
  • Tellement d’accord avec vous!
  • Il faut en finir avec cette logique de gourou élyséen, réhabiliter la démocratie, parlementaire et référendaire, un parlement, un gouvernement digne de ce nom et responsable!
  • Inconcevable. Ils ne voudront jamais. Gourou élyséen? Sur le choix d’un visage, d’une posture, l’émotion collective est indéfiniment manipulable. Et tout cela permet de noyer le débat d’idées.
  • Aux élections nationales, rien ne se passe jamais comme prévu.
  • Oui, mais là, ils ont tellement fait le vide autour…
  • Des personnalités honnêtes, cultivées, intelligentes et pourvues d’un minimum de sens de l’Etat, on devrait en trouver dans ce pays!
  • Mais qu’est-ce que vous croyez! C’est nous les médias qui décidons d’exposer, de promouvoir et de mettre en valeur, d’attribuer une existence publique!
  • Et alors?
  • A terme, maintenir la vie politique sous le couvercle d’un niveau de médiocrité absolue est une garantie de disposer des mains libres!  C’est pourquoi le système du gourou élyséen est tellement crucial et que personne ne veut y toucher!

Maxime TANDONNET

 

 

Author: Redaction