kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Un immeuble confisqué par la Justice devient un logement social

Le 23 janvier 2023, Éric Dupond-Moretti a remis les clés d'un immeuble confisqué par la Justice à l'association Habitat et Humanisme Nord Pas de Calais qui le réhabilitera en logement social. C'est la première fois qu'un bien immobilier confisqué est mis à disposition d'une association.

Remise des clés de l'immeuble saisi à Coudekerque ©DICOM/MJ

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, remet les clefs de l’immeuble à Courderke-Branche à l’association Habitat et Humanisme.©DICOM/MJ

 

Éric Dupond-Moretti s’est rendu le 23 janvier 2023 à Coudekerque-Branche (Nord) pour remettre les clés d’un immeuble confisqué par la Justice à l’association Habitat et Humanisme.

La loi du 8 avril 2021 qui permet d’affecter des biens immobiliers à des organisations à but non lucratif se concrétise ainsi pour la première fois.

En 2021, cet immeuble avait été saisi puis définitivement confisqué suite à une procédure pénale dans une affaire dite "de marchand de sommeil". L’État en était devenu le propriétaire. En signant une promesse de bail à réhabilitation, l’association Habitat & Humanisme s’engage à rénover l’immeuble pour le transformer en logement social.

 

Remise des clés de l'immeuble saisi à Coudekerque ©DICOM/MJ

Plaque apposée sur l’immeuble de Courderke-Branche. ©DICOM/MJ

 

Après d’importants travaux, le bâtiment situé en cœur de ville de Coudekerque-Branche proposera sept appartements à faible loyer à des publics précaires ou en difficulté.

Deux autres projets d’affectation sociale sont actuellement en cours de réalisation : 

  • une maison confisquée est mise à disposition (bail civil de trois ans) de l’association Service de contrôle judiciaire et d’enquêtes au Moule (Guadeloupe) dans le but de favoriser l’éviction provisoire du conjoint violent du domicile ;
  • un studio confisqué est mis à disposition (bail civil de trois ans) de l’association ADAGES à La Grande-Motte (Hérault) pour y héberger dans un premier temps des ménages déplacés d’Ukraine sur une durée supérieure à six mois puis de l’utiliser comme appartement-relais ou en logement.

Le dispositif d’affectation sociale des biens saisis par la Justice a été pensé dans une logique réparatrice au service des victimes ou des plus démunis. Il s’inscrit dans une politique pénale volontariste qui favorise la confiscation des biens des criminels.

 

>> En savoir plus sur le dispositif d’affectation sociale des biens mal-acquis

Author: Redaction