Rapport d’activité 2021 de l’AGRASC

L'année 2021 restera pour l'agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC), une année charnière, très cadencée et en tout point exceptionnelle !

Rapport d'activité de l'AGRASC 2021En premier lieu celle de ses 10 ans, l’agence ayant ouvert ses portes en février 2011, soit seulement quelques mois après l’adoption de la loi Warsmann du 9 juillet 2010, texte fondateur à l’origine de cette formidable aventure. L’année de ce 10e anniversaire fut également l’occasion, pour l’AGRASC d’organiser un colloque réunissant magistrats, hauts fonctionnaire et parlementaires suivi d’une vente aux enchères de prestige rapportant 2,98 millions d’euros venant directement abonder le budget de l’Etat.

Ensuite celle d’une activité record avec des chiffres jamais atteints ; des partenaires convaincus et pro-actifs ; des acteurs de la chaine pénale hautement investis et une approche novatrice dans l’exécution des décisions de justice.

Enfin, celle de notre modernisation avec la prise en main des cryptos actifs– dont l’agence a réalisé la première vente en février 2021 pour un montant de 25 millions d’euros jusqu’ici jamais atteint ; la mise en place de l’affectation des biens meubles aux juridictions ; l’affectation sociale à des associations d’utilité publique ; la création des antennes régionales et la réorganisation des services du siège.

En conclusion, avec un recul de 10 ans, l’AGRASC fonctionne, innove, est utile aux enquêteurs et aux magistrats…  et rapporte à l’Etat !

Notre défi à venir : continuer de maintenir cette haute performance.

 

 

Author: Redaction