kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Progrès de l’esprit totalitaire

Les « climato-rassuristes » sont désormais dans le viseur. L’étau se resserre. La nuance est importante: ce ne sont pas seulement les climato-sceptiques, discutant la thèse officielle sur les causes du réchauffement climatique qui sont démonisés, mais les climato-rassuristes qui ne la mettent pas forcément en cause mais cherchent à en nuancer les conclusions pour conjurer la peur ou la panique. L’idée est donc de pointer, marginaliser, diaboliser des gens qui font simplement mine de se différencier d’une logique de peur. Il rejoignent ainsi explicitement dans le camp du mal, selon cet article estampillé TF1 les Gilets Jaunes, et les anti-contraintes sanitaires (sic) c’est-à-dire tous ceux qui ont contesté d’une manière ou d’une autre l’Absurdistan, l’ensemble des mesures liberticides imposées par le pouvoir politique au prétexte de l’épidémie de covid19, dont l’efficacité est pourtant discutée par certains de ses plus fervents partisans de l’époque. Les dissidents de la peur, ceux qui mettent en garde contre le discours de la peur, discours de la peur sanitaire, discours de la peur climatique, ceux qui voient dans ces discours de la peur un outil de manipulation sont ainsi amalgamés et condamnés au bûcher médiatique en tant que populistes, complotistes ou autre fascisants, etc. Ils refusent de se soumettre au discours de la peur. Ils ne se rangent pas à la loi du troupeau. Ils désobéissent en essayent de penser, discuter, contester. Leur doute est en soi monstrueux. Ils en sont condamnés, maudits, diabolisés. L’idée est d’identifier et désigner et pointer du doigt, dans une logique de chasse aux sorcières, le cercle des mal pensants, réfractaires ou manifestant une forme de scepticisme face à la vérité officielle ou médiatique, parias de la pensée « normale ». Le retour de l’esprit totalitaire (l’idéologie unique ne souffrant pas de dissidence), insidieux, par la voie la plus banale (TF1), au coeur de nos société occidentales, est l’un des phénomènes les plus étranges de notre époque.

MT

Author: Redaction