Call Ways ® presse magazine tabloïd news » Les traîtres et les lèche-bottes

Les traîtres et les lèche-bottes

mardi 15 septembre 2020 - 9:09

Faudra-t-il s’accommoder d’une vie politique française gagnée par une sorte de naufrage permanent dans  le sordide, la médiocrité et le cynisme? Les traîtres et les lèche-bottes (restons polis), tous les traîtres, tous les lèche-bottes, m’inspirent une authentique, sincère et profonde révulsion. Il faut le savoir pour comprendre ma sensibilité politique. Des responsables politiques doivent leur carrière à un parti politique: leur réseau, leurs investitures qui les ont fait maires, députés ou sénateurs. Toujours dans l’espoir d’un mandat ou d’un fromage, ils retournent leur veste et passent dans le camp adverse. J’en ai deux à l’esprit, deux LR de haut rang, l’un est passé au parti lepéniste, l’autre a rallié les rangs macronistes. Non seulement ils ont trahi leur camp, mais en plus, ils se complaisent à fustiger leurs anciens amis et à annoncer leur mort. Sincèrement, n’ayant jamais pris de ma vie la carte d’un parti politique, j’observe la rage furibonde qui se déclenche contre LR, notamment de la part des opportunistes qui ont rallié l’extrême droite ou les ex-socialistes rebaptisés En Marche. Le maintien de LR, c’est-à-dire d’une poignée d’hommes et de femmes avec leurs défauts mais qui – au moins –  n’ont pas trahi et ne se sont pas comportés en lèche-bottes pour un fromage, semble totalement insupportable à certains. On voit même, dans les camps lepéniste et macroniste, émerger une sorte de discours négationniste qui affirme que tout LR s’est macronisé ou lepénisé, ce qui est parfaitement contraire à la réalité. LR en se maintenant, avec ses faiblesses, ses divisions, ses interrogations, est devenu l’empêcheur de tourner en rond, dont le maintien en existence à travers notamment son puissant réseau d’élus nationaux et territoriaux, est intolérable à ceux-là qui voudraient, à coup de trahisons, d’opportunisme et de lâcheté, réduire la vie politique au duel de titans entre ces frères jumeaux du déclin français que sont lepénisme et macronisme. C’est pourquoi tant de voix s’acharnent à annoncer en vain, années après années, mensongèrement, la mort de LR. La poursuite la survivance de LR, en dépit de tout, ne correspond pas à leurs schémas intellectuels, leurs prévisions et leurs calculs qui vouent la France être dépecée entre les griffes du néant post national et de la démagogie pseudo nationale. Comment avoir survécu à tant de mensonges, de trahisons, de lâcheté et de médiocrité? Une anomalie insupportable à beaucoup de monde dont pourrait bien sortir une forme d’espérance.

Maxime TANDONNET

©