Maxime Tandonnet

Gauche Jaurès contre gauche caviar?

“Le premier des droits de l’homme c’est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail” Jean Jaurès. Il existe bien une tradition de la gauche française qui n’a pas grand chose à voir avec le discours dominant actuel dit de gauche. Cette tradition défendait le travail, la liberté, la propriété, l’ordre public, les frontières et la sécurité contre la délinquance, l’exigence scolaire et le mérite. Elle se réclamait de la défense du peuple, de la nation et de la classe ouvrière. On la croyait morte ou moribonde notamment depuis mai 1968, au terme d’une métamorphose par laquelle la gauche s’est identifiée à des valeurs qu’elle attribuait jadis à la petite bourgeoisie: culte de l’argent facile, contestation du travail (35 heures), laxisme moral, libertarisme, laisser-faire laisser-aller, narcissisme… Cette gauche dominante (en incluant le macronisme) prétend coller à son époque: chantre des allocations ou distribution de chèques sans provision, de l’écologisme forcené, de l’effacement des frontières, de la sublimation des minorités contre la majorité. N’est-ce pas le Think Tank Terra Nova, lié au parti socialiste, qui invite la gauche à tourner le dos à la classe ouvrière pour se

tourner vers les minorités? C’est pourquoi les propos de M. Fabien Roussel, secrétaire général du PCF, en faveur d’une gauche du travail contre une gauche des allocs font tellement hurler. On l’accuse de tenir des propos de droite ou d’extrême droite. Absurde. Son discours est bien le discours d’une certaine gauche qu’on croyait quasi-disparue, la gauche Jean Jaurès. Ils crèvent un tabou. Peut-être (à confirmer?) ressuscitent-ils une gauche Jaurès attachée au peuple et au travail comme facteur de dignité, (travailleurs, travailleuses!) et de liberté contre la gauche dominante, plurielle, écolo-socialiste et sociétale – petite bourgeoise (ou bien bobo pour les intimes). Bravo à lui, même sans partager ses idées, on espère qu’il ne va pas s’excuser et que son discours courageux et lucide fera des émules.

[NB, en raison de contraintes professionnelles, je ne pourrai pas mettre en ligne d’éventuels commentaires avant mercredi soir – bien cordialement]

MT

Lire la suite sur le blog perso de Maxime Tandonnet ...

Author: Redaction