kit de presse Pierre Muzas editeur digital

Bulletin du 25 novembre 2022

 

GRIPPE :

France : Depuis le début de la surveillance (début octobre)) en métropole, il y a eu 19 cas graves de grippe admis en réanimation.

En semaine 46 (du 14 au 20 novembre), les indicateurs de surveillance de la grippe étaient en augmentation dans la majorité des régions métropolitaines, justifiant le passage en phase pré-épidémique de 4 nouvelles régions (Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Ile-de-France et Normandie) qui rejoignent la Bretagne, en phase pré-épidémique depuis S44.

Cette tendance à la hausse observée pour l’ensemble des indicateurs concernait toutes les classes d’âge et était globalement plus marquée chez les moins de 15 ans.

Les virus grippaux identifiés en métropole actuellement sont majoritairement de sous-type A(H3N2). Depuis le début de la surveillance (début octobre)) en métropole il y a eu

19 cas graves de grippe admis en réanimation.

 

En Outre-Mer : trois régions étaient toujours en épidémie au 14 novembre : la Réunion, La Martinique et Mayotte.

En pratique : Importance pour les personnes à risque et leur entourage de se faire vacciner contre la grippe sans tarder. Pour faciliter le parcours vaccinal des patients, La vaccination grippe peut être couplée au rappel du vaccin COVID. (DGS urgent du 18/10/2022).

 

BRONCHIOLITE

France : Toute la France est en phase épidémique.

PACA :Nous sommes en 5ème semaine d’épidémie (du 14 au 20 novembre)

la proportion de passages aux urgences pour bronchiolite d’enfants de moins de 2 ans est en forte hausse (26,2 % vs 20,2 % en S45). Ce niveau dépasse le niveau de tous les pics épidémiques des saisons hivernales antérieures.

En savoir plus : bulletin santé publique france

 

EBOLA

Ouganda : l’épidémie a débuté le 20 septembre 2022 .C’est la souche Soudan du virus Ebola qui est en cause. Au 21 novembre ,l’OMS a dénombré 141 cas dont 55 décès(39%).Le pic semble avoir été atteint fin octobre. Depuis 3 semaine le nombre de nouveaux cas est en diminution.

 

CHOLERA

Syrie : le pays connait depuis le 10 septembre 2022 une importante épidémie de choléra : 35 500 cas suspects au 10 novembre. Tous les gouvernorats sont touchés. L’épidémie s’est étendue au Liban voisin le 6 octobre.

Liban :Le 6 octobre, le Liban a déclaré son premier cas de choléra . au 24 novembre le ministère de la santé a notifié 4 303 cas dont 20 décès(0.46%) . la maladie s’est rapidement propagée, les huit gouvernorats du Liban sont touchés. Le gouvernement a annoncé la prise en charge par l’état des soins liés au choléra. Une campagne de vaccination est en cours :362 000 doses administrées au 24 novembre.

Israël : Un échantillon positif au choléra a été détecté le 11 novembre dans un réservoir d’eau du nord d’Israël, approvisionné par la rivière Yarmouk a indiqué le ministère israélien de la Santé. L’origine de la bactérie est très probablement la Syrie, où une épidémie de choléra a été signalée ces derniers mois. Il n’ y a pas de cas humains à ce jour.

Haïti :La nouvelle épidémie de choléra a commencé le deux octobre 2022.la situation politique et sanitaire faisait craindre une extension rapide de la maladie qui s’est confirmée.il y a ,au 21 novembre, 12 000 cas suspects et 216 décès notifiés(2%). 8 des 10 départements du pays sont touchés. Haïti connait une situation politique très instable avec beaucoup d’insécurité qui empêche l’accès aux soins , le travail des équipes soignantes, la mise en place de centres de prise en charge.

République dominicaine : Comme pour la Syrie, le Liban et Israël, le vibrion franchit les frontières. La République Dominicaine a signalé le 22 novembre son deuxième cas de choléra. le 1er était une patiente haïtienne de 32 ans revenue de Port au Prince le 17 octobre et le second un enfant de 4 ans arrivé de Port au Prince avec ses parents le 18 novembre.

Les épidémies concomitantes de choléra dans le monde génèrent une forte demande en vaccin qui est supérieure à l’offre.

Author: Redaction