Valeurs Actuelles relais de brèves

Violente passe d’armes entre Léa Salamé et Jordan Bardella, invité de l’émission Quelle époque autour des violences d’ultradroite

Un échange très tendu. Samedi 17 décembre, une polémique autour des violences du match France-Maroc – demi-finale de Coupe du monde – a opposé Jordan Bardella à Léa Salamé sur le plateau de l’émission « Quelle époque ». Le président du Rassemblement national a refusé d’être associé par la journaliste aux violences de groupuscules d’extrême droite en marge du match de football opposant la France au Maroc mercredi 14 décembre. Ce soir-là, des groupes non-identifiés appartenant à la droite radicale s’étaient battu avec des casseurs portant des drapeaux marocains. Bien que peu nombreux, et, pour beaucoup, interpellés préventivement par les forces de l’ordre, cela a suffi à Léa Salamé pour interpeller Jordan Bardella sur ce sujet.

« Je ne suis pas leur avocat »

Jordan Bardella a tout d’abord été clair : « Je condamne toutes les violences, d’où qu’elles viennent ». Mais cela n’a pas semblé suffire à Léa Salamé, qui a relancé son interlocuteur : « Les violences sont venues de quel côté mercredi soir ? » Et d’insister : « Qui a foutu le bordel, le chaos ? »

Mais Jordan Bardella ne s’est pas laissé démonter, et a rétorqué qu’il y avait eu aussi « des débordements de la part de l’ultragauche, et de l’ultradroite ». « Ils ne sont pas mes amis, et je ne suis pas leur avocat », a précisé l’eurodéputé frontiste. Avant de citer le commissaire de police David Le Bars, syndicaliste : « David Le Bars l’a dit sur tous les plateaux : il y avait aussi des groupuscules d’extrême gauche et des casseurs ». Et de conclure, à propos de l’ultradroite : « Ces gens ne sont pas membres du Rassemblement national ».

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles