Valeurs Actuelles relais de brèves

Un chauffeur de bus fait résonner des versets du Coran lors d’un trajet Aix-Marseille

Sourate 166 Al Baqara du Coran. Dimanche 20 novembre, le chauffeur d’un bus reliant Aix-en-Provence à Marseille a fait retentir des versets du Coran dans son véhicule, rapporte France Bleu Provence. Les faits se sont déroulés dans la matinée de dimanche. Avant même le départ de la gare routière d’Aix-en-Provence, le chauffeur a commencé à diffuser un chant religieux en arabe. Des versets du Coran. Deux passagers s’insurgent : « Vous n’avez pas à nous infliger ça ! Vous ne respectez pas la laïcité, vous n’avez pas le droit ! » En vain : le chauffeur leur rétorque : « C’est mon bus ! Je fais ce que je veux. Si t’es pas content, tu descends ! »

« Ça me rappelle le FIS en Algérie »

Et de fait, la prière sera diffusée sans interruption durant les 40 minutes que durera le trajet jusqu’à la gare de Marseille, sans que les passagers n’osent réagir. À la descente du bus, certains se « lâchent », comme ce vieil Algérien, qui avait interpellé le chauffeur au début du trajet : « Cela me rappelle l’Algérie, avec le FIS (Front islamique du salut, parti islamiste algérien des années 1990). Les islamistes, ils passaient ça dans les bus. C’est interdit aujourd’hui en Algérie ! Et j’entends ça ici ! C’est la première fois. C’est catastrophique ! Il faut réagir. » Et il conclut : « Ce jeune, quand il fait ça, il fait monter le Rassemblement national ! »

Tous les passagers n’ont pas pris à partie le diffuseur des messages religieux, mais certains l’ont filmé. France Bleu Provence s’est procuré une vidéo sans équivoque qui témoigne de l’incident. Et l’analyse d’un extrait ne laisse aucun doute. Il s’agit de la sourate 166 Al Baqara du Coran.

Alertée, la régie des transports, la RDT 13, mène l’enquête. Le conducteur a été identifié. Il n’est pas un agent de la métropole, mais une jeune recrue d’un sous-traitant. Convoqué par son employeur, le mis en cause donne une tout autre version des faits. Selon Paul Sillou, directeur général RDT 13, invité sur France Bleu Provence, le conducteur assure qu’il n’a pas diffusé ces versets sur l’enceinte du car, mais seulement sur son téléphone.

Selon la Métropole Aix-Marseille, l’incident est inédit. Elle rappelle ce principe : toute manifestation religieuse dans un transport public est « très grave et inacceptable », et le règlement intérieur l’interdit. Le directeur général de la RDT 13 l’assure : « Nous sommes en train de recueillir des éléments dans le cadre d’une procédure disciplinaire le concernant. » La navette Aix-Marseille transporte trois millions de passagers par an.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles