Valeurs Actuelles relais de brèves

Twitter Files : le FBI aurait collaboré avec le réseau social pour lutter contre la « désinformation électorale »

De nouvelles révélations dans les Twitter Files. Selon les informations publiées sur le réseau social, vendredi 16 décembre, par le journaliste américain à l’origine de l’enquête, Matt Taibbi, le contact entre Twitter et le FBI aurait été « constant et omniprésent, comme s’il s’agissait d’une filiale » : entre janvier 2020 et novembre 2022, plus de 150 courriels auraient été échangés entre le FBI et l’ancien chef de Twitter Trust and Safety, Yoel Roth.

Selon Matt Taibbi, dans ces nombreuses conversations, il y aurait « un nombre étonnamment élevé de demandes du FBI demandant à Twitter de prendre des mesures contre la désinformation électorale, impliquant même des tweets humoristiques provenant de comptes peu suivis ».

Faire modérer des contenus

Selon le journaliste américain, si certains des échanges entre le réseau social et le FBI sont « banals », comme « l’agent de San Francisco Elvis Chan souhaitant à Roth une bonne année avec un rappel pour assister à ‘notre appel trimestriel la semaine prochaine’», d’autres sont des « demandes d’informations sur les utilisateurs de Twitter liées à des enquêtes en cours ». 

Mais la sixième partie des Twitter Files révèle surtout, selon Matt Taibbi, que les renseignements fédéraux américains et les forces de l’ordre « ont pénétré Twitter, notamment le Département de la sécurité intérieure, qui s’est associé à des sous-traitants de la sécurité et à des groupes de réflexion pour faire pression sur Twitter afin qu’il modère le contenu ». Des révélations auxquelles le nouveau propriétaire de l’oiseau bleu, Elon Musk, n’a pas tardé à réagir. « KABOOM », a-t-il tweeté, en repartageant l’enquête. 

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles