Valeurs Actuelles relais de brèves

Terrorisme : le propagandiste Rachid Kassim une nouvelle fois condamné par défaut à la perpétuité

Son nom est lié à de nombreux dossiers d’attentats islamistes commis en France. Rachid Kassim, djihadiste français et propagandiste de l’État islamique, présumé mort en Irak, a une nouvelle fois été jugé par défaut et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, rapporte Ouest-France, vendredi 16 décembre. C’est la troisième condamnation à la perpétuité par défaut prononcée par la justice française à l’encontre de cette figure francophone de l’islam radical. Il avait déjà écopé de la prison à vie pour sa complicité dans l’assassinat du père Hamel, dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en juillet 2016. Ainsi que pour avoir téléguidé, en septembre de la même année, l’attaque manquée aux bonbonnes de gaz près de la cathédrale Notre-Dame, à Paris.

Décapitation filmée

Rachid Kassim avait rejoint les rangs de l’État islamique à 28 ans, quittant la France le 27 mai 2015 avec sa compagne, Justine Taquard, et un ami, Mohammed Ghellab, tous deux également présumés morts en zone irako-syrienne et condamnés par défaut à trente ans de réclusion criminelle, dont vingt ans de sûreté, vendredi 16 décembre. Cette fois, Rachid Kassim était jugé pour des menaces de mort et la décapitation filmée d’un otage prisonnier de l’EI. La cour d’assises l’a reconnu coupable d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et d’activité de propagande, notamment via une boucle Telegram dans laquelle il incitait des musulmans à commettre des attentats en France. L’accusation a par ailleurs souligné, ce vendredi, le « contraste » entre le vide du box des accusés et l’ampleur de l’affaire.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles