Étiquette : Soleil

04
Août
2017
Posted in CNRS

Le coeur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine

Pour la première fois, la vitesse de rotation du cœur du Soleil a pu être évaluée correctement. Remarquablement stable depuis…

23
Avr
2014
Posted in CNRS

Origine de la vie – L’asymétrie naturelle des biomolécules pourrait être due à un processus photophysique dans l’espace

Les molécules chirales existent sous deux formes, dites énantiomères, qui ne peuvent pas être superposées mais sont images l’une de l’autre dans une symétrie-miroir. Les acides aminés, les molécules chirales qui constituent les briques élémentaires des protéines, n’existent dans le monde vivant que sous leur forme gauche. Comment ce processus de sélection s’est-il produit ? Des chercheurs du Synchrotron SOLEIL, près de Paris, en collaboration avec une équipe de l’Université de Nottingham, proposent un nouveau scénario photophysique basé sur l’interaction d’acides aminés gazeux avec de la lumière UV chirale, et capable d’induire un excès de l’énantiomère gauche ou droit dans des conditions compatibles avec l’origine interstellaire de ces briques élémentaires de la vie. Cette étude vient d’être publiée dans la revue Journal of Physical Chemistry Letters.

23
Avr
2014
Posted in CNRS

Réfrigérateurs Moléculaires

Des expériences effectuées sur la ligne DEIMOS par une équipe de chercheurs du Conseil national de la recherche italien (CNR), de l’Université de Manchester et du CNRS ont montré qu’une molécule unique pourrait fonctionner à elle seule comme un réfrigérateur magnétique. Ceci est rendu possible en exploitant les propriétés magnétiques d’une classe spéciale de molécules, des composés organométalliques paramagnétiques qui présentent un comportement particulier nommé l’effet magnétocalorique (MCE, MagnetoCaloric Effect).
Cet effet confère aux molécules d’excellentes propriétés réfrigérantes à des températures cryogéniques. Hormis le caractère de curiosité, explique un chercheur de l’équipe, ces découvertes ouvrent la voie à la miniaturisation de composants, tels que des détecteurs hautement sensibles d’ondes électromagnétiques, sur une puce comportant une fine couche de molécules réfrigérantes pour refroidir la puce entière. Leurs résultats sont publiés dans Advanced Materials.

23
Avr
2014
Posted in CNRS

Le projet COXINEL obtient un financement européen d’excellence (ERC)

Marie-Emmanuelle Couprie, responsable du Groupe Magnétisme et Insertions de SOLEIL, vient d’être lauréate d’une bourse

européenne ERC (European Research Council) pour le projet COXINEL. COXINEL vise à démontrer qu’en utilisant l’accélération par laser, il

est possible d’obtenir l’amplification laser à électrons libres (LEL) nécessaire au développement de sources de lumière plus compactes

.

23
Avr
2014
Posted in CNRS

Stockage de l’information – Propriétés de matériaux ferroélectriques étudiées par XPS/PEEM

Les mémoires à base de matériaux ferroélectriques pourraient constituer une alternative aux mémoires magnétiques pour de futurs périphériques de stockage de masse. De tels composants ont des avantages considérables : ils sont non volatiles, ont des temps de lecture-écriture courts, utilisent des tensions compatibles avec l’électronique à base de Silicium et consomment peu d’énergie. Cependant, pour envisager des applications basées sur de tels matériaux, une meilleure compréhension des propriétés électroniques de couches minces ferroélectriques est essentielle. Or, une telle caractérisation est souvent impossible avec les techniques conventionnelles. Des chercheurs de l’IRAMIS (CEA), de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon (ECL), de l’UMRPhys CNRS/Thalès, de l’université d’Arkansas et de l’Institut d’Electronique Fondamentale (Université d’Orsay) ont étudié sur la ligne TEMPO des couches ultra-minces de matériaux ferroélectriques par spectroscopie et microscopie de photoélectrons, une technique d’analyse particulièrement adaptée.

25
Sep
2013
Posted in CNRS

Formation LLB-SOLEIL : Neutrons et lumière synchrotron pour l’industrie de la métallurgie, 25 novembre à Saclay (91)

Afin de répondre aux besoins du secteur de la métallurgie, le LLB et SOLEIL

vous invitent à découvrir, au cours d’une formation ciblée et illustrée par des exemples concrets d’études de matériaux

liées à des problématiques industrielles, les réponses apportées par différentes techniques disponibles sur ces grands

instruments.

Après une journée d’échanges avec des experts de SOLEIL et du LLB, et de retours d’expériences sur des cas d’études, les

participants pourront réaliser une demi-journée supplémentaire de pratique, directement sur une station expérimentale du

synchrotron ou du centre de recherche neutronique.Formation

25
Sep
2013
Posted in CNRS

Formation LLB-SOLEIL : Neutrons et lumière synchrotron pour l’industrie de la métallurgie, 25 novembre à Saclay (91)

Afin de répondre aux besoins du secteur de la métallurgie, le LLB et SOLEIL

vous invitent à découvrir, au cours d’une formation ciblée et illustrée par des exemples concrets d’études de matériaux

liées à des problématiques industrielles, les réponses apportées par différentes techniques disponibles sur ces grands

instruments.

Après une journée d’échanges avec des experts de SOLEIL et du LLB, et de retours d’expériences sur des cas d’études, les

participants pourront réaliser une demi-journée supplémentaire de pratique, directement sur une station expérimentale du

synchrotron ou du centre de recherche neutronique.Formation

19
Sep
2013
Posted in CNRS

Inauguration d’IPANEMA le 12 septembre 2013

Le 12 septembre 2013 Mme Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement

supérieur et de la Recherche, et M. Jean-Paul Huchon, président de la Région Île-de-France, ont inauguré IPANEMA (CNRS /

ministère de la Culture et de la Communication) sur le site du synchrotron SOLEIL.
IPANEMA est la plateforme européenne de recherche destinée à l’étude avancée des matériaux de l’archéologie, de la

paléontologie, des environnements anciens et du patrimoine culturel. La construction et l’équipement d’IPANEMA sont

financés à parité par l’État et la Région Île-de-France, et comprennent un bâtiment de recherche attenant au synchrotron

SOLEIL et une ligne de lumière optimisée pour les matériaux anciens, PUMA.Programme

19
Sep
2013
Posted in CNRS

Inauguration d’IPANEMA le 12 septembre 2013

Le 12 septembre 2013 Mme Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement

supérieur et de la Recherche, et M. Jean-Paul Huchon, président de la Région Île-de-France, ont inauguré IPANEMA (CNRS /

ministère de la Culture et de la Communication) sur le site du synchrotron SOLEIL.
IPANEMA est la plateforme européenne de recherche destinée à l’étude avancée des matériaux de l’archéologie, de la

paléontologie, des environnements anciens et du patrimoine culturel. La construction et l’équipement d’IPANEMA sont

financés à parité par l’État et la Région Île-de-France, et comprennent un bâtiment de recherche attenant au synchrotron

SOLEIL et une ligne de lumière optimisée pour les matériaux anciens, PUMA.Programme

19
Sep
2013
Posted in CNRS

Stockage de l’information – Propriétés de matériaux ferroélectriques étudiées par XPS/PEEM

Les mémoires à base de matériaux ferroélectriques pourraient constituer une alternative aux mémoires magnétiques pour de futurs périphériques de stockage de masse. De tels composants ont des avantages considérables : ils sont non volatiles, ont des temps de lecture-écriture courts, utilisent des tensions compatibles avec l’électronique à base de Silicium et consomment peu d’énergie. Cependant, pour envisager des applications basées sur de tels matériaux, une meilleure compréhension des propriétés électroniques de couches minces ferroélectriques est essentielle. Or, une telle caractérisation est souvent impossible avec les techniques conventionnelles. Des chercheurs de l’IRAMIS (CEA), de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon (ECL), de l’UMRPhys CNRS/Thalès, de l’université d’Arkansas et de l’Institut d’Electronique Fondamentale (Université d’Orsay) ont étudié sur la ligne TEMPO des couches ultra-minces de matériaux ferroélectriques par spectroscopie et microscopie de photoélectrons, une technique d’analyse particulièrement adaptée.

17
Sep
2013
Posted in CNRS

Modélisation de l’effet de serre de SF6 : le dispositif Jet-AILES révèle les signatures spectrales à haute fréquence

Sur la ligne AILES, un dispositif de jet supersonique associé à la spectroscopie d’absorption infrarouge haute résolution (Jet-AILES), a permis d’apporter de nouvelles informations sur le spectre de la molécule de SF6, l’un des gaz à effet de serre les plus nocifs du point de vue de son coefficient de transfert radiatif, d’une durée de vie de plusieurs millénaires, et dont la concentration augmente rapidement dans l’atmosphère. Ce travail participe au projet de modélisation de l’absorption atmosphérique de SF6 et a pour but ultime d’aboutir à un contrôle strict avant d’envisager une réduction de la concentration atmosphérique de SF6, résolution incluse dans le protocole de Kyoto.

17
Sep
2013
Posted in CNRS

Modélisation de l’effet de serre de SF6 : le dispositif Jet-AILES révèle les signatures spectrales à haute fréquence

Sur la ligne AILES, un dispositif de jet supersonique associé à la spectroscopie d’absorption infrarouge haute résolution (Jet-AILES), a permis d’apporter de nouvelles informations sur le spectre de la molécule de SF6, l’un des gaz à effet de serre les plus nocifs du point de vue de son coefficient de transfert radiatif, d’une durée de vie de plusieurs millénaires, et dont la concentration augmente rapidement dans l’atmosphère. Ce travail participe au projet de modélisation de l’absorption atmosphérique de SF6 et a pour but ultime d’aboutir à un contrôle strict avant d’envisager une réduction de la concentration atmosphérique de SF6, résolution incluse dans le protocole de Kyoto.

13
Sep
2013
Posted in CNRS

Journées Européennes du Patrimoine 2013

14 et 15 septembre : La diagonale Paris Saclay vous propose un programme inédit.Programme

13
Sep
2013
Posted in CNRS

Journées Européennes du Patrimoine 2013

14 et 15 septembre : La diagonale Paris Saclay vous propose un programme inédit.Programme

12
Sep
2013
Posted in CNRS

Adsorption du sélénium sur l’or et l’argent : chimisorption, polymérisation et films de séléniure

Les séléniures tels que les échantillons volumiques de séléniure d’argent présentent un grand intérêt en raison de leur utilisation dans de nombreuses applications telles que les matériaux thermoélectriques, la sensibilisation de plaques photographiques, et les piles photochargeables. Mais si l’adsorption du soufre sur différentes surfaces métalliques a été étudiée de manière extrêmement détaillée, très peu d’études en sciences des surfaces ont en revanche été réalisées sur les caractéristiques d’adsorption de chalcogénures plus lourds que S…

12
Sep
2013
Posted in CNRS

Adsorption du sélénium sur l’or et l’argent : chimisorption, polymérisation et films de séléniure

Les séléniures tels que les échantillons volumiques de séléniure d’argent présentent un grand intérêt en raison de leur utilisation dans de nombreuses applications telles que les matériaux thermoélectriques, la sensibilisation de plaques photographiques, et les piles photochargeables. Mais si l’adsorption du soufre sur différentes surfaces métalliques a été étudiée de manière extrêmement détaillée, très peu d’études en sciences des surfaces ont en revanche été réalisées sur les caractéristiques d’adsorption de chalcogénures plus lourds que S…

11
Sep
2013
Posted in CNRS

Réfrigérateurs Moléculaires

Des expériences effectuées sur la ligne DEIMOS par une équipe de chercheurs du Conseil national de la recherche italien (CNR), de l’Université de Manchester et du CNRS ont montré qu’une molécule unique pourrait fonctionner à elle seule comme un réfrigérateur magnétique. Ceci est rendu possible en exploitant les propriétés magnétiques d’une classe spéciale de molécules, des composés organométalliques paramagnétiques qui présentent un comportement particulier nommé l’effet magnétocalorique (MCE, MagnetoCaloric Effect).
Cet effet confère aux molécules d’excellentes propriétés réfrigérantes à des températures cryogéniques. Hormis le caractère de curiosité, explique un chercheur de l’équipe, ces découvertes ouvrent la voie à la miniaturisation de composants, tels que des détecteurs hautement sensibles d’ondes électromagnétiques, sur une puce comportant une fine couche de molécules réfrigérantes pour refroidir la puce entière. Leurs résultats sont publiés dans Advanced Materials.

09
Sep
2013
Posted in CNRS

Le projet COXINEL obtient un financement européen d’excellence (ERC)

Marie-Emmanuelle Couprie, responsable du Groupe Magnétisme et Insertions de SOLEIL, vient d’être lauréate d’une bourse

européenne ERC (European Research Council) pour le projet COXINEL. COXINEL vise à démontrer qu’en utilisant l’accélération par laser, il

est possible d’obtenir l’amplification laser à électrons libres (LEL) nécessaire au développement de sources de lumière plus compactes

.

09
Sep
2013
Posted in CNRS

Le projet COXINEL obtient un financement européen d’excellence (ERC)

Marie-Emmanuelle Couprie, responsable du Groupe Magnétisme et Insertions de SOLEIL, vient d’être lauréate d’une bourse

européenne ERC (European Research Council) pour le projet COXINEL. COXINEL vise à démontrer qu’en utilisant l’accélération par laser, il

est possible d’obtenir l’amplification laser à électrons libres (LEL) nécessaire au développement de sources de lumière plus compactes

.

06
Sep
2013
Posted in CNRS

SOLEIL de Minuit 2013

A l’occasion de la Nuit des Chercheurs 2013, SOLEIL ouvrira ses portes au public le 27 septembre prochain, de 18h à

minuit, pour une deuxième édition de son SOLEIL de Minuit.Plus d’information

06
Sep
2013
Posted in CNRS

SOLEIL de Minuit 2013

A l’occasion de la Nuit des Chercheurs 2013, SOLEIL ouvrira ses portes au public le 27 septembre prochain, de 18h à

minuit, pour une deuxième édition de son SOLEIL de Minuit.Plus d’information

27
Août
2013
Posted in CNRS

Vue moléculaire d’un processus de transfert électronique essentiel à la biogénèse des protéines Fe-S

Les agrégats fer-soufre sont des cofacteurs omniprésents dans le Vivant. Constitués de fer et de soufre inorganiques ils

sont essentiels au fonctionnement de protéines impliquées dans un grand nombre de fonctions : transport électronique dans les complexes

de la chaîne respiratoire, photosynthèse, réponse à un stress oxydatif, apport en ions fer, réparation de l’ADN… Dans la plupart des

protéines Fe-S, le ou les agrégat(s) se comporte(nt) comme un groupe de transfert électronique servant de médiateur aux réactions redox

à un électron. Des équipes de l’Université de Florence ont étudié la reconnaissance entre 2 protéines clés impliquées dans l’assemblage

des agrégats Fe-S de ces protéines.

27
Août
2013
Posted in CNRS

Vue moléculaire d’un processus de transfert électronique essentiel à la biogénèse des protéines Fe-S

Les agrégats fer-soufre sont des cofacteurs omniprésents dans le Vivant. Constitués de fer et de soufre inorganiques ils

sont essentiels au fonctionnement de protéines impliquées dans un grand nombre de fonctions : transport électronique dans les complexes

de la chaîne respiratoire, photosynthèse, réponse à un stress oxydatif, apport en ions fer, réparation de l’ADN… Dans la plupart des

protéines Fe-S, le ou les agrégat(s) se comporte(nt) comme un groupe de transfert électronique servant de médiateur aux réactions redox

à un électron. Des équipes de l’Université de Florence ont étudié la reconnaissance entre 2 protéines clés impliquées dans l’assemblage

des agrégats Fe-S de ces protéines.

27
Août
2013
Posted in CNRS

Auto-assemblage en épitaxie « verticale » de nanofils d’alliages ferromagnétiques : une approche combinatoire

Des chercheurs de l’Institut des NanoSciences de Paris (CNRS-UPMC), en collaboration avec des équipes de

SOLEIL et de l’UVSQ, ont mis au point une nouvelle technique d’élaboration de nanofils d’alliage épitaxiés en matrice. Ces résultats

sont publiés dans la revue ACS Nano.

27
Août
2013
Posted in CNRS

Auto-assemblage en épitaxie « verticale » de nanofils d’alliages ferromagnétiques : une approche combinatoire

Des chercheurs de l’Institut des NanoSciences de Paris (CNRS-UPMC), en collaboration avec des équipes de

SOLEIL et de l’UVSQ, ont mis au point une nouvelle technique d’élaboration de nanofils d’alliage épitaxiés en matrice. Ces résultats

sont publiés dans la revue ACS Nano.

27
Août
2013
Posted in CNRS

Auto-assemblage en épitaxie « verticale » de nanofils d’alliages ferromagnétiques : une approche combinatoire

Des chercheurs de l’Institut des NanoSciences de Paris (CNRS-UPMC), en collaboration avec des équipes de

SOLEIL et de l’UVSQ, ont mis au point une nouvelle technique d’élaboration de nanofils d’alliage épitaxiés en matrice. Ces résultats

sont publiés dans la revue ACS Nano.

27
Août
2013
Posted in CNRS

Comment la bactérie Legionella pirate un régulateur du trafic cellulaire

La bactérie Legionella pneumophila, qui cause la maladie du légionnaire ou légionellose, échappe à la destruction par le système immunitaire en se dissimulant dans les cellules infectées. Cette stratégie de camouflage nécessite que la bactérie injecte un arsenal d’enzymes qui lui permettent de prendre le contrôle de différents processus cellulaires. L’une de ces enzymes, AnkX, greffe un composé chimique sur une protéine régulatrice majeure du trafic cellulaire, qu’elle détourne ainsi de sa fonction normale. Des structures d’AnkX obtenues par cristallographie aux rayons X ont révélé des aspects clés de cette réaction.

27
Août
2013
Posted in CNRS

Comment la bactérie Legionella pirate un régulateur du trafic cellulaire

La bactérie Legionella pneumophila, qui cause la maladie du légionnaire ou légionellose, échappe à la destruction par le système immunitaire en se dissimulant dans les cellules infectées. Cette stratégie de camouflage nécessite que la bactérie injecte un arsenal d’enzymes qui lui permettent de prendre le contrôle de différents processus cellulaires. L’une de ces enzymes, AnkX, greffe un composé chimique sur une protéine régulatrice majeure du trafic cellulaire, qu’elle détourne ainsi de sa fonction normale. Des structures d’AnkX obtenues par cristallographie aux rayons X ont révélé des aspects clés de cette réaction.

26
Août
2013
Posted in CNRS

Huiles végétales et dérivés. Etude structurale d’une oléosine, protéine au centre d’enjeux énergétiques et médicaux

Dans le contexte actuel d’épuisement des ressources fossiles et de protection de l’environnement, la valorisation énergétique des huiles issues de la biomasse et la chimie verte prennent de l’importance. Ainsi, ces huiles et leurs dérivés biodégradables remplaceront un jour les produits d’origine fossile.
L’équipe DYSCOL (Dynamique et Structure des Corps Lipidiques) de l’Institut Jean-Pierre Bourgin (INRA-AgroParisTech, Versailles) travaille à identifier des facteurs influant sur la qualité et la quantité des huiles produites chez les plantes ou les microorganismes, mais aussi à favoriser le développement de procédés d’extractions des huiles plus efficaces et respectueux de l’environnement. La technique de dichroïsme circulaire disponible sur DISCO leur a permis d’obtenir, dans des conditions proches des conditions physiologiques, des données sur la structure secondaire d’une oléosine, protéine impliquée dans le stockage des huiles chez les plantes oléagineuses.

26
Août
2013
Posted in CNRS

Huiles végétales et dérivés. Etude structurale d’une oléosine, protéine au centre d’enjeux énergétiques et médicaux

Dans le contexte actuel d’épuisement des ressources fossiles et de protection de l’environnement, la valorisation énergétique des huiles issues de la biomasse et la chimie verte prennent de l’importance. Ainsi, ces huiles et leurs dérivés biodégradables remplaceront un jour les produits d’origine fossile.
L’équipe DYSCOL (Dynamique et Structure des Corps Lipidiques) de l’Institut Jean-Pierre Bourgin (INRA-AgroParisTech, Versailles) travaille à identifier des facteurs influant sur la qualité et la quantité des huiles produites chez les plantes ou les microorganismes, mais aussi à favoriser le développement de procédés d’extractions des huiles plus efficaces et respectueux de l’environnement. La technique de dichroïsme circulaire disponible sur DISCO leur a permis d’obtenir, dans des conditions proches des conditions physiologiques, des données sur la structure secondaire d’une oléosine, protéine impliquée dans le stockage des huiles chez les plantes oléagineuses.

02
Août
2013
Posted in CNRS

Origine de la vie – L’asymétrie naturelle des biomolécules pourrait être due à un processus photophysique dans l’espace

Les molécules chirales existent sous deux formes, dites énantiomères, qui ne peuvent pas être superposées mais sont images l’une de l’autre dans une symétrie-miroir. Les acides aminés, les molécules chirales qui constituent les briques élémentaires des protéines, n’existent dans le monde vivant que sous leur forme gauche. Comment ce processus de sélection s’est-il produit ? Des chercheurs du Synchrotron SOLEIL, près de Paris, en collaboration avec une équipe de l’Université de Nottingham, proposent un nouveau scénario photophysique basé sur l’interaction d’acides aminés gazeux avec de la lumière UV chirale, et capable d’induire un excès de l’énantiomère gauche ou droit dans des conditions compatibles avec l’origine interstellaire de ces briques élémentaires de la vie. Cette étude vient d’être publiée dans la revue Journal of Physical Chemistry Letters.

23
Juil
2013
Posted in CNRS

La sensation d’astringence sous les rayons UV de la ligne DESIRS

En dégustant une groseille pas très mûre, une tasse de thé ou un verre de vin, la sensation est la même, comme si, soudain, l’intérieur de la bouche s’asséchait : c’est l’astringence. Pour la première fois, les mécanismes d’interactions moléculaires responsables de cette sensation ont été identifiés par des chercheurs de l’Inra, de l’Université Paris-Sud et du CNRS, en collaboration avec des équipes du synchrotron SOLEIL, grâce à une méthode utilisant le rayonnement ultra-violet. Ces travaux viennent d’être publiés sur le site de la revue Angewandte Chemie.

23
Juil
2013
Posted in CNRS

La sensation d’astringence sous les rayons UV de la ligne DESIRS

En dégustant une groseille pas très mûre, une tasse de thé ou un verre de vin, la sensation est la même, comme si, soudain, l’intérieur de la bouche s’asséchait : c’est l’astringence. Pour la première fois, les mécanismes d’interactions moléculaires responsables de cette sensation ont été identifiés par des chercheurs de l’Inra, de l’Université Paris-Sud et du CNRS, en collaboration avec des équipes du synchrotron SOLEIL, grâce à une méthode utilisant le rayonnement ultra-violet. Ces travaux viennent d’être publiés sur le site de la revue Angewandte Chemie.

15
Juil
2013
Posted in CNRS

Comment les monosaccharides sont-ils transportés à travers la membrane cellulaire ?

Une équipe suédoise donne des éclairages-clés grâce à une nouvelle structure 3D du transporteur de xylose XylE de E. coli, résolue à partir de données collectées sur PROXIMA1.

15
Juil
2013
Posted in CNRS

Comment les monosaccharides sont-ils transportés à travers la membrane cellulaire ?

Une équipe suédoise donne des éclairages-clés grâce à une nouvelle structure 3D du transporteur de xylose XylE de E. coli, résolue à partir de données collectées sur PROXIMA1.

12
Juil
2013
Posted in CNRS

Secoué mais pas mélangé : un roman d’espionnage au niveau atomique

Le xénon est un élément fascinant mais rare. Pour les chercheurs en physique atomique, il représente une corne d’abondance : sa structure électronique offre un grand nombre de transitions avec des effets de corrélation électronique complexes à étudier (l’atome de xénon possède 54 électrons), et il nécessite une modélisation précise des effets relativistes. Étant un gaz rare, il fait cavalier seul : dans des conditions normales, il existe sous forme d’atomes isolés en phase gazeuse, sans interaction entre eux. À des températures suffisamment faibles, il est néanmoins possible de regrouper un paquet d’atomes de xénon, pour former un agrégat.

12
Juil
2013
Posted in CNRS

Secoué mais pas mélangé : un roman d’espionnage au niveau atomique

Le xénon est un élément fascinant mais rare. Pour les chercheurs en physique atomique, il représente une corne d’abondance : sa structure électronique offre un grand nombre de transitions avec des effets de corrélation électronique complexes à étudier (l’atome de xénon possède 54 électrons), et il nécessite une modélisation précise des effets relativistes. Étant un gaz rare, il fait cavalier seul : dans des conditions normales, il existe sous forme d’atomes isolés en phase gazeuse, sans interaction entre eux. À des températures suffisamment faibles, il est néanmoins possible de regrouper un paquet d’atomes de xénon, pour former un agrégat.

12
Juil
2013
Posted in CNRS

Comment s’écoulent les argiles

Les argiles naturelles, largement répandues dans nos sols, se trouvent aujourd’hui au cœur d’une grande variété de procédés industriels allant de l’industrie pharmaceutique et cosmétique jusqu’à l’agro-alimentaire. Des chercheurs de l’Université de Lorraine se sont lancés dans une vaste investigation des propriétés rhéologiques (comportements sous écoulement) de systèmes modèles à base d’argiles. Leurs résultats, obtenus notamment grâce à des mesures de SAXS réalisées sur SWING, viennent d’être publiés dans Langmuir.

12
Juil
2013
Posted in CNRS

Comment s’écoulent les argiles

Les argiles naturelles, largement répandues dans nos sols, se trouvent aujourd’hui au cœur d’une grande variété de procédés industriels allant de l’industrie pharmaceutique et cosmétique jusqu’à l’agro-alimentaire. Des chercheurs de l’Université de Lorraine se sont lancés dans une vaste investigation des propriétés rhéologiques (comportements sous écoulement) de systèmes modèles à base d’argiles. Leurs résultats, obtenus notamment grâce à des mesures de SAXS réalisées sur SWING, viennent d’être publiés dans Langmuir.

12
Juil
2013
Posted in CNRS

Trois molécules d’eau suffisent à stabiliser un dipeptide

Des expériences menées sur la ligne DESIRS montrent que la nanosolvatation par seulement trois molécules d’eau d’un dimère peptidique fragile, isolé en phase gazeuse, a un effet considérable sur sa stabilité. La spectroscopie de masse a en effet permis d’observer une réduction drastique de l’abondance de fragmentation, par irradiation VUV, du précurseur du dimère protoné s’il est hydraté. Cette observation est bien reproduite par des calculs montrant que l’hydratation stabilise effectivement la structure du dimère. Des résultats publiés dans Angewandte Chemie.

12
Juil
2013
Posted in CNRS

Trois molécules d’eau suffisent à stabiliser un dipeptide

Des expériences menées sur la ligne DESIRS montrent que la nanosolvatation par seulement trois molécules d’eau d’un dimère peptidique fragile, isolé en phase gazeuse, a un effet considérable sur sa stabilité. La spectroscopie de masse a en effet permis d’observer une réduction drastique de l’abondance de fragmentation, par irradiation VUV, du précurseur du dimère protoné s’il est hydraté. Cette observation est bien reproduite par des calculs montrant que l’hydratation stabilise effectivement la structure du dimère. Des résultats publiés dans Angewandte Chemie.

11
Juil
2013
Posted in CNRS

Contamination des eaux – la calcite peut-elle piéger l’arsenic ?

La contamination des eaux souterraines par l’arsenic (As) constitue une menace environnementale grave pour la santé dans de nombreux pays du monde. Comprendre le mécanisme d’absorption et de libération de l’arsenic par les minéraux peut aider à établir des stratégies de décontamination. Mais des matériaux comme la calcite, omniprésente dans la croûte terrestre, sont difficiles à étudier du fait de leur structure complexe et inhomogène. La technique de microspectroscopie d’absorption des rayons X sur synchrotron apparaît alors comme un outil de choix.

11
Juil
2013
Posted in CNRS

Contamination des eaux – la calcite peut-elle piéger l’arsenic ?

La contamination des eaux souterraines par l’arsenic (As) constitue une menace environnementale grave pour la santé dans de nombreux pays du monde. Comprendre le mécanisme d’absorption et de libération de l’arsenic par les minéraux peut aider à établir des stratégies de décontamination. Mais des matériaux comme la calcite, omniprésente dans la croûte terrestre, sont difficiles à étudier du fait de leur structure complexe et inhomogène. La technique de microspectroscopie d’absorption des rayons X sur synchrotron apparaît alors comme un outil de choix.

11
Juil
2013
Posted in CNRS

Un nouvel outil pour l’étude de la matière gazeuse en interaction avec des photons dans l’UV lointain (VUV)

Les stations expérimentales sont une partie critique d’une installation synchrotron et doivent être construites en parfait accord avec les caractéristiques du rayonnement synchrotron afin que les utilisateurs puissent tirer pleinement parti des sources de lumière de troisième génération. On peut considérer la station expérimentale comme le capteur d’une caméra : pour obtenir une image de bonne qualité, les lentilles (ligne de lumière) et le capteur (station expérimentale) doivent tous deux satisfaire aux exigences. Il y a cependant une légère complication, car chaque utilisateur souhaite régler la qualité d’image en fonction de ses besoins. Ainsi, la station expérimentale doit être extrêmement polyvalente tout en garantissant un certain degré de spécialisation pour des besoins individuels sur mesure, le tout d’une manière ergonomique et fiable : un vrai défi !

11
Juil
2013
Posted in CNRS

Un nouvel outil pour l’étude de la matière gazeuse en interaction avec des photons dans l’UV lointain (VUV)

Les stations expérimentales sont une partie critique d’une installation synchrotron et doivent être construites en parfait accord avec les caractéristiques du rayonnement synchrotron afin que les utilisateurs puissent tirer pleinement parti des sources de lumière de troisième génération. On peut considérer la station expérimentale comme le capteur d’une caméra : pour obtenir une image de bonne qualité, les lentilles (ligne de lumière) et le capteur (station expérimentale) doivent tous deux satisfaire aux exigences. Il y a cependant une légère complication, car chaque utilisateur souhaite régler la qualité d’image en fonction de ses besoins. Ainsi, la station expérimentale doit être extrêmement polyvalente tout en garantissant un certain degré de spécialisation pour des besoins individuels sur mesure, le tout d’une manière ergonomique et fiable : un vrai défi !

09
Juil
2013
Posted in CNRS

Transmission du message nerveux – Nouvelles données sur la structure 3D des canaux ioniques et avancée dans la compréhension du mécanisme de passage des ions.

Les canaux ioniques pentamériques (5 sous-unités) sensibles à un ligand, ou pLGIC, constituent une vaste famille de récepteurs ionotropes, omniprésents dans le règne animal. Chez les vertébrés, cette famille comprend d’une part les récepteurs de la sérotonine et les récepteurs de l’acétylcholine de type nicotiniques (à perméabilité cationique), et d’autre part les récepteurs GABA et ceux de la glycine (à perméabilité anionique).

09
Juil
2013
Posted in CNRS

Transmission du message nerveux – Nouvelles données sur la structure 3D des canaux ioniques et avancée dans la compréhension du mécanisme de passage des ions.

Les canaux ioniques pentamériques (5 sous-unités) sensibles à un ligand, ou pLGIC, constituent une vaste famille de récepteurs ionotropes, omniprésents dans le règne animal. Chez les vertébrés, cette famille comprend d’une part les récepteurs de la sérotonine et les récepteurs de l’acétylcholine de type nicotiniques (à perméabilité cationique), et d’autre part les récepteurs GABA et ceux de la glycine (à perméabilité anionique).

04
Juil
2013
Posted in CNRS

Le Flyscan, ou « comment accélérer l’imagerie X multi-techniques par balayage »

Les équipes de SOLEIL ont développé une architecture informatique et électronique permettant de réaliser rapidement et de manière simultanée des expériences d’imagerie multi techniques. Cette architecture nommée FLYSCAN a pour but de réaliser des acquisitions synchrones à l’échelle de la milliseconde tout en gérant le haut flux de données produits. Ces grands volumes de données sont fusionnés suivant une structure hiérarchique et associés aux données contenant les conditions expérimentales. La puissance et la pertinence du FLYSCAN viennent d’être démontrées grâce à des expériences multi-techniques de microscopie X par balayage réalisées sur des échantillons biologiques et géologiques. Plusieurs lignes de SOLEIL vont bientôt bénéficier du FLYSCAN.

04
Juil
2013
Posted in CNRS

Le Flyscan, ou « comment accélérer l’imagerie X multi-techniques par balayage »

Les équipes de SOLEIL ont développé une architecture informatique et électronique permettant de réaliser rapidement et de manière simultanée des expériences d’imagerie multi techniques. Cette architecture nommée FLYSCAN a pour but de réaliser des acquisitions synchrones à l’échelle de la milliseconde tout en gérant le haut flux de données produits. Ces grands volumes de données sont fusionnés suivant une structure hiérarchique et associés aux données contenant les conditions expérimentales. La puissance et la pertinence du FLYSCAN viennent d’être démontrées grâce à des expériences multi-techniques de microscopie X par balayage réalisées sur des échantillons biologiques et géologiques. Plusieurs lignes de SOLEIL vont bientôt bénéficier du FLYSCAN.

25
Juin
2013
Posted in CNRS

Le caractère demi-métallique de la magnétite par photoémission résolue en angle – CASSIOPEE

La nature demi-métallique de Fe3O4 a été démontrée avec le dispositif de photoémission de dernière génération de la ligne de lumière CASSIOPEE. Il s’agit d’un résultat crucial car il prouve que les détails de la structure électronique de Fe3O4 peuvent être décrits par la théorie des bandes. Plus spécifiquement, ce résultat confirme que la magnétite pourrait être un matériau d’importance considérable pour les futurs dispositifs de spintronique.

25
Juin
2013
Posted in CNRS

Le caractère demi-métallique de la magnétite par photoémission résolue en angle – CASSIOPEE

La nature demi-métallique de Fe3O4 a été démontrée avec le dispositif de photoémission de dernière génération de la ligne de lumière CASSIOPEE. Il s’agit d’un résultat crucial car il prouve que les détails de la structure électronique de Fe3O4 peuvent être décrits par la théorie des bandes. Plus spécifiquement, ce résultat confirme que la magnétite pourrait être un matériau d’importance considérable pour les futurs dispositifs de spintronique.

24
Juin
2013
Posted in CNRS

La R&D et la production d’ISOVER-Saint Gobain en visite à SOLEIL

Plus de 60 représentants du groupe industriel Saint-Gobain, incluant des chercheurs des Centres de Recherche ISOVER (spécialistes de l’isolation thermique et acoustique) de Rantigny (60) et de Saint Gobain Recherche à Aubervilliers (93), ainsi que des responsables de différents sites de production européens et mondiaux (1/3 des participants) du groupe ont visité SOLEIL le 29 mai dernier.

24
Juin
2013
Posted in CNRS

La R&D et la production d’ISOVER-Saint Gobain en visite à SOLEIL

Plus de 60 représentants du groupe industriel Saint-Gobain, incluant des chercheurs des Centres de Recherche ISOVER (spécialistes de l’isolation thermique et acoustique) de Rantigny (60) et de Saint Gobain Recherche à Aubervilliers (93), ainsi que des responsables de différents sites de production européens et mondiaux (1/3 des participants) du groupe ont visité SOLEIL le 29 mai dernier.

13
Juin
2013
Posted in CNRS

Décryptage du comportement électronique de la molécule de CO ionisée – PLEIADES

Des expériences de spectroscopie Auger et de photoémission menées à SPring8 et SOLEIL aident à décrypter le comportement électronique de la molécule de CO ionisée.

Les résultats, publiés dans New Journal of Physics par des chercheurs de laboratoires suédois, japonais, allemand et français, montrent que ce type d’analyses pourrait dorénavant permettre d’étudier des états électroniques hautement excités d’ions moléculaires se recouvrant partiellement avec des structures provenant des spectres Auger normaux, et n’ayant pas été observés directement par spectroscopie de photoélectrons.

13
Juin
2013
Posted in CNRS

Décryptage du comportement électronique de la molécule de CO ionisée – PLEIADES

Des expériences de spectroscopie Auger et de photoémission menées à SPring8 et SOLEIL aident à décrypter le comportement électronique de la molécule de CO ionisée.

Les résultats, publiés dans New Journal of Physics par des chercheurs de laboratoires suédois, japonais, allemand et français, montrent que ce type d’analyses pourrait dorénavant permettre d’étudier des états électroniques hautement excités d’ions moléculaires se recouvrant partiellement avec des structures provenant des spectres Auger normaux, et n’ayant pas été observés directement par spectroscopie de photoélectrons.

11
Juin
2013
Posted in CNRS

6 juin 2013 – Voyage officiel au Japon

La signature du Memorandum of Understanding SOLEIL-SPring8 était au programme.

11
Juin
2013
Posted in CNRS

6 juin 2013 – Voyage officiel au Japon

La signature du Memorandum of Understanding SOLEIL-SPring8 était au programme.

06
Juin
2013
Posted in CNRS

Première structure d’une protéine d’enveloppe du virus de la rubéole – PROXIMA1

Dans le cadre des recherches sur les protéines de fusion virales, les chercheurs de l’Unité de Virologie Structurale de l’Institut Pasteur, dirigée par Félix Rey, ont déterminé la première structure d’une protéine du virus de la rubéole. Il s’agit de la glycoprotéine d’enveloppe E1, responsable à la fois de la liaison du virus à un récepteur cellulaire et de la fusion membranaire du virus avec la cellule cible. La structure, résolue à 1.8 Å à partir de données collectées notamment sur la ligne PROXIMA 1, révèle l’ectodomaine de la protéine E1 dans sa forme post-fusion trimérique.
Ces résultats sont publiés dans la revue Nature.

06
Juin
2013
Posted in CNRS

Première structure d’une protéine d’enveloppe du virus de la rubéole – PROXIMA1

Dans le cadre des recherches sur les protéines de fusion virales, les chercheurs de l’Unité de Virologie Structurale de l’Institut Pasteur, dirigée par Félix Rey, ont déterminé la première structure d’une protéine du virus de la rubéole. Il s’agit de la glycoprotéine d’enveloppe E1, responsable à la fois de la liaison du virus à un récepteur cellulaire et de la fusion membranaire du virus avec la cellule cible. La structure, résolue à 1.8 Å à partir de données collectées notamment sur la ligne PROXIMA 1, révèle l’ectodomaine de la protéine E1 dans sa forme post-fusion trimérique.
Ces résultats sont publiés dans la revue Nature.

05
Juin
2013
Posted in CNRS

Maladie de Huntington – La structure des inclusions présentes dans le cerveau de patients atteints révélée par microspectroscopie – SMIS

La maladie de Huntington est une maladie neurodégénérative caractérisée par la formation d’agrégats protéiques (inclusions) dans certaines régions cérébrales. La structure secondaire des protéines agrégées dans ces inclusions est encore inconnue, alors qu’elle est suspectée de jouer un rôle majeur dans la maladie. Des chercheurs de l’Université Paris Descartes/CNRS, en collaboration avec les scientifiques de la ligne SMIS, ont utilisé la microspectroscopie infrarouge par rayonnement synchrotron pour caractériser ces agrégats dans le cerveau de patients post-mortem. Cette étude a révélé que leur structure varie en fonction de la localisation subcellulaire ou tissulaire des agrégats, et selon que le patient est atteint de la forme adulte ou juvénile de la maladie.