Call Ways ® presse magazine tabloïd news » France

Posts Tagged France

vendredi 29 septembre 2017 - 1:00

Il n’existe que 15 pavages pentagonaux possibles

Recouvrir une surface plane avec un motif unique est un problème mathématique qui intéresse l’Homme depuis l’Antiquité, notamment pour la qualité esthétique des pavages, comme les mosaïques et les carrelages. L’un des problèmes encore ouvert dans ce domaine, qui questionne la communauté scientifique depuis 1918, est aujourd’hui définitivement clos grâce à Michaël Rao du Laboratoire d’informatique du parallélisme (CNRS/Inria/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) : en utilisant des outils informatiques, il a démontré que pour des motifs à cinq côtés, seules 15 formes sont possibles pour recouvrir une surface plane. Ces travaux sont aujourd’hui disponibles sur le site .

+ Commentaires fermés sur Il n’existe que 15 pavages pentagonaux possibles

mercredi 27 septembre 2017 - 19:30

Ondes gravitationnelles : première détection conjointe LIGO-Virgo

Les scientifiques des collaborations LIGO et Virgo ont observé, pour la première fois avec trois détecteurs, des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux trous noirs. Ce résultat confirme le bon fonctionnement de l’instrument Advanced Virgo, qui s’est joint aux observations des deux détecteurs LIGO le 1 août et dont c’est la première détection. Il ouvre la voie à une localisation bien plus précise des sources d’ondes gravitationnelles. Cette première fait l’objet d’une publication de la collaboration internationale exploitant les trois détecteurs, qui comprend des équipes du CNRS, à paraitre dans la revue . Elle sera exposée lors d’un point presse en marge de la réunion du G7-science à Turin .

+ Commentaires fermés sur Ondes gravitationnelles : première détection conjointe LIGO-Virgo

Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

Le CNRS attribue pour 2017 deux médailles d’or : les physiciens Alain Brillet et Thibault Damour sont récompensés pour leurs contributions majeures à la détection des ondes gravitationnelles, annoncée pour la première fois le 11 février 2016. Par ses travaux sur les lasers stabilisés, Alain Brillet, visionnaire dans le développement des détecteurs d’ondes gravitationnelles, est l’un des pères de l’instrument européen Virgo. Les travaux théoriques de Thibault Damour, spécialiste des trous noirs et du rayonnement gravitationnel, ont été déterminants dans l’analyse des données des détecteurs d’ondes gravitationnelles. Cette récompense décernée par le collège de direction du CNRS, plus haute distinction scientifique française, leur sera remise le 14 décembre 2017 au cours d’une cérémonie au Collège de France.

+ Commentaires fermés sur Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

Le CNRS attribue pour 2017 deux médailles d’or : les physiciens Alain Brillet et Thibault Damour sont récompensés pour leurs contributions majeures à la détection des ondes gravitationnelles, annoncée pour la première fois le 11 février 2016. Par ses travaux sur les lasers stabilisés, Alain Brillet, visionnaire dans le développement des détecteurs d’ondes gravitationnelles, est l’un des pères de l’instrument européen Virgo. Les travaux théoriques de Thibault Damour, spécialiste des trous noirs et du rayonnement gravitationnel, ont été déterminants dans l’analyse des données des détecteurs d’ondes gravitationnelles. Cette récompense décernée par le collège de direction du CNRS, plus haute distinction scientifique française, leur sera remise le 14 décembre 2017 au cours d’une cérémonie au Collège de France.

+ Commentaires fermés sur Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

Le CNRS attribue pour 2017 deux médailles d’or : les physiciens Alain Brillet et Thibault Damour sont récompensés pour leurs contributions majeures à la détection des ondes gravitationnelles, annoncée pour la première fois le 11 février 2016. Par ses travaux sur les lasers stabilisés, Alain Brillet, visionnaire dans le développement des détecteurs d’ondes gravitationnelles, est l’un des pères de l’instrument européen Virgo. Les travaux théoriques de Thibault Damour, spécialiste des trous noirs et du rayonnement gravitationnel, ont été déterminants dans l’analyse des données des détecteurs d’ondes gravitationnelles. Cette récompense décernée par le collège de direction du CNRS, plus haute distinction scientifique française, leur sera remise le 14 décembre 2017 au cours d’une cérémonie au Collège de France.

+ Commentaires fermés sur Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d’une double médaille d’or du CNRS

lundi 25 septembre 2017 - 1:00

L’instrument MATISSE fin prêt pour mieux comprendre la formation de la Terre et des planètes

L’instrument MATISSE est prêt à s’envoler pour le Chili et le Very Large Telescope (VLT), l’observatoire astronomique le plus puissant du monde, où il sera installé dans les prochaines semaines. Cette réalisation est l’aboutissement de quinze années de développement, dont une dernière année de tests au laboratoire J.-L. Lagrange (Observatoire Côte d’Azur/CNRS/Université de Nice Sophia-Antipolis). […]

+ Commentaires fermés sur L’instrument MATISSE fin prêt pour mieux comprendre la formation de la Terre et des planètes

Dengue : comprendre les mécanismes permettant de ne pas développer les symptômes suite à une infection

Des chercheurs de l’Institut Pasteur à Paris et de l’Institut Pasteur du Cambodge, en collaboration avec des équipes du CNRS et d’Inria, ont démontré que l’infection par la dengue chez des enfants asymptomatiques est associée à une activation du système immunitaire utilisant des mécanismes de contrôle qui permettent d’éliminer l’infection virale sans activation excessive de l’immunité. Cette étude, publiée dans le journal scientifique le 30 août 2017, représente une étape importante vers une meilleure connaissance du rôle joué par l’immunité dans l’infection virale de la dengue. Elle devrait permettre de développer de nouvelles stratégies vaccinales contre cette maladie.

+ Commentaires fermés sur Dengue : comprendre les mécanismes permettant de ne pas développer les symptômes suite à une infection

vendredi 22 septembre 2017 - 1:00

Médaille d’or 2017 du CNRS : annonce le 27 septembre à 12h

Le nom du lauréat ou de la lauréate 2017 de la médaille d’or du CNRS sera révélé le mercredi 27 septembre à 12h en direct sur www.cnrs.fr et sur Twitter.

+ Commentaires fermés sur Médaille d’or 2017 du CNRS : annonce le 27 septembre à 12h

jeudi 21 septembre 2017 - 1:00

Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d’au-delà de notre galaxie

C’est un débat vieux de 50 ans qui est désormais tranché : les rayons cosmiques les plus énergétiques ne proviennent pas de la Voie lactée, mais ont été propulsés depuis des galaxies situées à des dizaines, voire des centaines de millions d’années-lumière. L’observatoire Pierre Auger, en Argentine, qui collecte depuis 2004 des informations sur ces particules bombardant la Terre, a permis d’apporter cette preuve. Le CNRS est le principal organisme français de financement de cet observatoire. Cette découverte est publiée dans la revue le 22 septembre 2017 par une collaboration internationale, dont font partie des chercheurs de l’Institut de physique nucléaire d’Orsay (CNRS/Université Paris-Sud), du Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies (CNRS/UPMC/Université Paris Diderot) et du Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP).

+ Commentaires fermés sur Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d’au-delà de notre galaxie

Finale internationale 2017 de « Ma thèse en 180 secondes » : les chercheuses à l’honneur !

Pour sa quatrième édition, le 28 septembre 2017 à Liège en Belgique, la finale internationale de « Ma thèse en 180 secondes » rassemblera 20 candidats … dont 15 candidates ! La France sera représentée par 2 d’entre elles, Sabrina Fadloun et Davina Desplan…

+ Commentaires fermés sur Finale internationale 2017 de « Ma thèse en 180 secondes » : les chercheuses à l’honneur !

Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d’au-delà de notre galaxie

C’est un débat vieux de 50 ans qui est désormais tranché : les rayons cosmiques les plus énergétiques ne proviennent pas de la Voie lactée, mais ont été propulsés depuis des galaxies situées à des dizaines, voire des centaines de millions d’années-lumière. L’observatoire Pierre Auger, en Argentine, qui collecte depuis 2004 des informations sur ces particules bombardant la Terre, a permis d’apporter cette preuve. Le CNRS est le principal organisme français de financement de cet observatoire. Cette découverte est publiée dans la revue le 22 septembre 2017 par une collaboration internationale, dont font partie des chercheurs de l’Institut de physique nucléaire d’Orsay (CNRS/Université Paris-Sud), du Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies (CNRS/UPMC/Université Paris Diderot) et du Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP).

+ Commentaires fermés sur Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d’au-delà de notre galaxie

mercredi 20 septembre 2017 - 11:00

Restitution de l’expertise scientifique collective sur l’eutrophisation

Le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et Irstea ont présenté, lors du colloque de restitution qui s’est déroulé mardi 19 septembre à Paris, le rapport de l’expertise scientifique collective (ESCo) sur l’eutrophisation, qu’ils ont menée à la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de l’Agriculture et de l’Alimentation, avec le soutien financier de l’Agence française pour la biodiversité.

+ Commentaires fermés sur Restitution de l’expertise scientifique collective sur l’eutrophisation

Restitution de l’expertise scientifique collective sur l’eutrophisation

Le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et Irstea ont présenté, lors du colloque de restitution qui s’est déroulé mardi 19 septembre à Paris, le rapport de l’expertise scientifique collective (ESCo) sur l’eutrophisation, qu’ils ont menée à la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de l’Agriculture et de l’Alimentation, avec le soutien financier de l’Agence française pour la biodiversité.

+ Commentaires fermés sur Restitution de l’expertise scientifique collective sur l’eutrophisation

mardi 19 septembre 2017 - 18:00

Le premier nano-neurone artificiel capable de reconnaissance vocale voit le jour

Des chercheurs de l’Unité mixte de physique CNRS/Thales, du Centre de nanosciences et de nanotechnologies (CNRS/Université Paris Sud), en collaboration avec des chercheurs américains et japonais, viennent de développer le premier nano-neurone artificiel capable de reconnaitre des chiffres prononcés par différents locuteurs. Tout comme le développement récent des synapses électroniques, ce nano-neurone électronique, décrit dans un article de , est une avancée clé pour l’intelligence artificielle et ses applications.

+ Commentaires fermés sur Le premier nano-neurone artificiel capable de reconnaissance vocale voit le jour

La microfluidique analyse le système immunitaire

L’analyse de cellules uniques permet d’étudier la diversité d’une population cellulaire d’intérêt et d’en identifier des caractéristiques rares. Elle est particulièrement intéressante dans le cas des cellules du système immunitaire qui produisent les anticorps durant une infection ou après vaccination. Des chercheurs du laboratoire Chimie, biologie, innovation (ESPCI Paris / CNRS) et de l’unité Anticorps en thérapie et pathologie (Institut Pasteur / Inserm) ont mis au point une méthode microfluidique qui permet d’analyser rapidement des dizaines de milliers de cellules uniques. Cette technique, simple à mettre en oeuvre et industrialisable, permet de tester la fonctionnalité et l’affinité des anticorps produits pour chaque cellule. Ces travaux pourraient être appliqués rapidement pour l’amélioration de vaccins et le suivi de nouveaux essais vaccinaux, ou d’identifier des anticorps thérapeutiques intéressants plus rapidement. Ces travaux sont publiés en ligne dans la revue .

+ Commentaires fermés sur La microfluidique analyse le système immunitaire

Syndrome de Usher : restauration de l’audition et de l’équilibre grâce à la thérapie génique

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS* viennent de restaurer, pour la première fois, l’audition et l’équilibre dans un modèle murin du syndrome de Usher de type 1G (USH1G). Grâce à l’injection locale du gène USH1G, essentiel pour la formation et le maintien de l’appareil de transduction mécano-électrique des cellules sensorielles de l’oreille interne, les chercheurs ont réussi à rétablir le fonctionnement de cette structure, et ont ainsi permis à un modèle murin de ce syndrome, de recouvrer l’ouïe et l’équilibre. Ces résultats, publiés dans la revue , ouvrent la voie vers le développement de traitements, par thérapie génique, de certaines formes génétiques de surdité.

+ Commentaires fermés sur Syndrome de Usher : restauration de l’audition et de l’équilibre grâce à la thérapie génique

Syndrome de Usher : restauration de l’audition et de l’équilibre grâce à la thérapie génique

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS* viennent de restaurer, pour la première fois, l’audition et l’équilibre dans un modèle murin du syndrome de Usher de type 1G (USH1G). Grâce à l’injection locale du gène USH1G, essentiel pour la formation et le maintien de l’appareil de transduction mécano-électrique des cellules sensorielles de l’oreille interne, les chercheurs ont réussi à rétablir le fonctionnement de cette structure, et ont ainsi permis à un modèle murin de ce syndrome, de recouvrer l’ouïe et l’équilibre. Ces résultats, publiés dans la revue , ouvrent la voie vers le développement de traitements, par thérapie génique, de certaines formes génétiques de surdité.

+ Commentaires fermés sur Syndrome de Usher : restauration de l’audition et de l’équilibre grâce à la thérapie génique

jeudi 14 septembre 2017 - 21:00

Des preuves d’incendies datant de l’ère glaciaire retrouvées au coeur des Alpes

Si les incendies de végétation sont communs en été sous les latitudes tropicales ou méditerranéennes, il est inattendu de découvrir des preuves d’incendies en haute montagne et de surcroît à une époque glaciaire. Cependant, de telles preuves ont été découvertes dans le massif du Queyras (Alpes, France) à 2 240 m d’altitude. Une étude internationale […]

+ Commentaires fermés sur Des preuves d’incendies datant de l’ère glaciaire retrouvées au coeur des Alpes

Un porte-greffe de vigne développé pour résister au virus du court-noué est sans impact sur les microorganismes de l’environnement

En l’absence de méthode curative de lutte contre le court-noué, une maladie virale de la vigne, des stratégies de développement de plantes résistantes ont été entreprises. Des chercheurs de l’Inra et du CNRS montrent que l’utilisation de porte-greffes transgéniques de vigne ne modifie pas les populations de virus et bactéries du sol. Ces résultats sont disponibles en ligne dans la revue .

+ Commentaires fermés sur Un porte-greffe de vigne développé pour résister au virus du court-noué est sans impact sur les microorganismes de l’environnement

mercredi 13 septembre 2017 - 1:00

Mobilité des récepteurs synaptiques : découverte d’un nouveau mécanisme du contrôle de la mémoire

Des chercheurs bordelais viennent de découvrir un nouveau mécanisme permettant le stockage de l’information dans les synapses ainsi qu’un moyen de contrôler ce stockage. Une découverte qui lève un peu plus le voile sur le grand mystère des mécanismes moléculaires de la mémoire ainsi que sur les processus d’apprentissage. Ces travaux, menés principalement par des chercheurs de l’Institut interdisciplinaire des neurosciences (CNRS/Université de Bordeaux) et du Bordeaux Imaging Center (CNRS/Université de Bordeaux/Inserm), sont publiés le 13 septembre 2017 dans .

+ Commentaires fermés sur Mobilité des récepteurs synaptiques : découverte d’un nouveau mécanisme du contrôle de la mémoire

mardi 12 septembre 2017 - 1:00

Des « legos » cellulaires magnétiques pour la médecine régénérative de demain

Grâce à l’incorporation de nanoparticules magnétiques dans les cellules et à la mise au point d’un dispositif comprenant des aimants miniaturisés, des chercheurs du laboratoire Matière et systèmes complexes (CNRS/Université Paris Diderot), en collaboration avec le laboratoire Adaptation biologique et vieillissement (CNRS/UPMC) et le Centre de recherche cardiovasculaire de Paris (Inserm/Université Paris Descartes), ont créé de véritables « legos » cellulaires magnétiques. Ils sont parvenus à agréger des cellules sans matrice de soutien externe, uniquement avec l’aide d’aimants. De cette manière, le tissu formé par les cellules peut être déformé à loisir. Décrit dans le 12 septembre 2017, ce dispositif pourrait se révéler être un outil puissant aussi bien pour des études biophysiques que pour la médecine régénérative de demain.

+ Commentaires fermés sur Des « legos » cellulaires magnétiques pour la médecine régénérative de demain

lundi 11 septembre 2017 - 18:00

Cinéma moléculaire ultra-rapide : voir les protéines absorber la lumière

Grâce à un procédé inédit, des scientifiques ont pu filmer les processus ultra-rapides à l’œuvre dans les protéines fluorescentes, largement utilisées comme marqueur en imagerie du vivant. Ce nouveau procédé, qui utilise des lasers gigantesques aux rayons X, permet d’étudier les processus tels que la vision, la bioluminescence et d’autres jusqu’ici inobservables. Ces travaux sont publiés dans le 11 septembre 2017 par une collaboration internationale impliquant les scientifiques du CEA, du CNRS, de l’Université Grenoble-Alpes, de Lille, de Rennes 1 et Paris-Sud, ainsi que l’Institut Max-Planck de Heidelberg en Allemagne.

+ Commentaires fermés sur Cinéma moléculaire ultra-rapide : voir les protéines absorber la lumière

vendredi 8 septembre 2017 - 21:00

Bien-être animal : vers un nouvel indicateur de stress chronique chez le cheval ?

Le cortisol est généralement considéré comme l’hormone du stress car son taux augmente lors de stress aigus. Pourtant, son lien avec le stress chronique est moins clair. Des chercheurs du laboratoire Ethologie animale et humaine (CNRS/Université Rennes 1/Université de Caen) et de l’Institut de recherche en santé, environnement et travail (Inserm/Université Rennes 1), en collaboration avec l’université vétérinaire de Vienne, révèlent ainsi qu’un état chronique de mal-être est associé à un taux de cortisol plus bas chez des chevaux adultes observés dans leurs conditions de vie habituelles. Cette étude est publiée le 8 septembre 2017 dans la revue .

+ Commentaires fermés sur Bien-être animal : vers un nouvel indicateur de stress chronique chez le cheval ?

mercredi 6 septembre 2017 - 1:00

Déjà 15.000 échantillons prélevés par Tara sur des récifs coralliens affectés par le réchauffement climatique

Partie en mai 2016 à travers l’Océan Pacifique, la goélette Tara est à mi-parcours de son expédition dédiée aux récifs coralliens. Elle a déjà visité 15 pays et parcouru près de 50.000 km d’Est en Ouest. Cette mission d’envergure initiée par la Fondation Tara Expéditions a permis de prélever à ce jour près de 15.000 […]

+ Commentaires fermés sur Déjà 15.000 échantillons prélevés par Tara sur des récifs coralliens affectés par le réchauffement climatique

lundi 4 septembre 2017 - 1:00

La matière organique des comètes plus ancienne que le système solaire ?

La matière organique découverte massivement dans le noyau de la comète “Tchouri” par la sonde Rosetta n’aurait pas été fabriquée au moment de la formation du système solaire, mais auparavant, dans l’espace interstellaire. C’est la théorie avancée par deux chercheurs français, dans un article publié le 31 août 2017 dans MNRAS.

+ Commentaires fermés sur La matière organique des comètes plus ancienne que le système solaire ?

vendredi 1 septembre 2017 - 1:00

European XFEL : un laser à électrons libres nouvelle génération pour l’Europe

Plus puissant et plus rapide, le laser à électrons libres European XFEL est inauguré le 1 septembre 2017, près de Hambourg en Allemagne. En produisant des flashs de rayons X ultra-lumineux (mille milliards de photons par flash), deux cent fois plus nombreux par seconde que les meilleurs lasers à électrons libres existants, ce laser européen nouvelle génération permettra aux scientifiques de cartographier les détails atomiques des virus, de déchiffrer la composition moléculaire des cellules, de réaliser des images tridimensionnelles du nanomonde ou encore de filmer des réactions chimiques. Onze pays ont participé à sa construction, pour un budget total de 1,2 milliard d’euros. En France, le CEA et le CNRS ont joué un rôle de premier plan dans la conception et la construction de l’accélérateur supraconducteur à électrons, au cœur de cette nouvelle infrastructure de recherche internationale.

+ Commentaires fermés sur European XFEL : un laser à électrons libres nouvelle génération pour l’Europe

Une photoenzyme permet aux microalgues de produire des hydrocarbures

Une équipe française a découvert une enzyme qui permet aux microalgues de transformer certains de leurs acides gras en hydrocarbures à l’aide de l’énergie lumineuse. Cette enzyme, qui a été baptisée FAP (pour Fatty Acid Photodecarboxylase), est d’un type très rare car seules quatre enzymes utilisant la lumière ont été identifiées jusqu’à présent dans le monde vivant. Publiée le 01/09/2017 dans , cette découverte est d’autant plus importante que, dans un contexte de transition énergétique, la production bio-sourcée d’hydrocarbures, utilisant le CO atmosphérique et limitant donc le rejet dans l’atmosphère de carbone stocké dans le sous-sol, est devenue un enjeu biotechnologique majeur.

+ Commentaires fermés sur Une photoenzyme permet aux microalgues de produire des hydrocarbures

La bactérie responsable de la légionellose détourne le métabolisme des cellules infectées à son avantage

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de l’Inserm, en collaboration avec une équipe suisse, ont démontré que la bactérie , agent de la légionellose, survit au sein des cellules hôtes en ciblant spécifiquement leurs mitochondries. En fragmentant les mitochondries, engendre une perturbation dans la chaîne respiratoire de la cellule, ce qui lui permet de se multiplier plus facilement en son sein. Ces résultats suggèrent qu’une stratégie thérapeutique visant à empêcher les dommages causés aux mitochondries pourrait contribuer à combattre les infections bactériennes dues à . Cette étude a été publiée le 31 août sur le site de la revue .

+ Commentaires fermés sur La bactérie responsable de la légionellose détourne le métabolisme des cellules infectées à son avantage

jeudi 31 août 2017 - 1:00

Aider les scientifiques à cartographier l’environnement sonore grâce à une nouvelle application mobile

Tous les possesseurs de smartphone Android pourront bientôt contribuer à un projet de recherche, simplement en enregistrant les bruits qui les entourent. L’objectif ? Établir une cartographie participative de l’environnement sonore. Exploitant des algorithmes de traitement du signal, l’application NoiseCapture, développée par des chercheurs du CNRS et de l’IFSTTAR, calcule des indicateurs acoustiques lors des déplacements de l’utilisateur. Ces indicateurs géolocalisés sont ensuite reversés anonymement dans une base de données pour élaborer des cartes de bruit au plus près de la réalité, avec un maillage extrêmement dense. Ces cartes de bruit obtenues à l’aide de smartphones pourront être utilisées par les collectivités afin de mettre en place des plans d’actions plus ciblés, pour préserver ou améliorer la qualité des environnements sonores urbains.

+ Commentaires fermés sur Aider les scientifiques à cartographier l’environnement sonore grâce à une nouvelle application mobile

Le microbiote des larves de moustiques joue un rôle dans la capacité des insectes adultes à transmettre des pathogènes humains

Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec des équipes de l’IRD, de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et du CIRMF au Gabon, viennent de démontrer que l’exposition à différentes bactéries au cours du développement des larves de moustiques (Aedes aegypti) se répercute sur leur aptitude à devenir vecteurs d’arbovirus au stade adulte. Ces résultats apportent la première preuve empirique que le microbiote larvaire peut influencer l’aptitude d’un moustique adulte à transmettre des pathogènes humains. Cette étude, publiée dans le journal scientifique le 16 août 2017, représente une étape importante vers une meilleure connaissance du rôle joué par l’environnement dans le risque de maladies à transmission vectorielle.

+ Commentaires fermés sur Le microbiote des larves de moustiques joue un rôle dans la capacité des insectes adultes à transmettre des pathogènes humains

mercredi 30 août 2017 - 1:00

Production d’électricité : quand des enzymes rivalisent avec le platine

Une biopile aussi efficace qu’une pile à combustible au platine : c’est la prouesse qu’ont réussie des chercheurs du laboratoire de Bioénergétique et ingénierie des protéines (CNRS/Aix-Marseille Université), en collaboration avec le Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) et l’Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (CNRS/Aix-Marseille Université). Trois ans après leur premier prototype de biopile, les chercheurs viennent de franchir une nouvelle étape en augmentant ses performances et sa stabilité. Cette biopile pourrait, à terme, offrir une alternative aux piles à combustible nécessitant des métaux rares et coûteux, comme le platine. Leurs travaux sont publiés dans le 17 août 2017.

+ Commentaires fermés sur Production d’électricité : quand des enzymes rivalisent avec le platine

Conférence de presse – Expédition Tara Pacific 2016-2018 – Point d’étape à mi-parcours

Après une première année dans l’Océan Pacifique dédiée à l’étude de la biodiversité des récifs coralliens face au changement global, la Fondation Tara Expéditions, le CNRS, le CSM, PSL et le CEA, ses partenaires scientifiques, vous invitent pour faire un point à mi-parcours de Tara Pacific et à découvrir la deuxième année de l’expédition. Avec les interventions […]

+ Commentaires fermés sur Conférence de presse – Expédition Tara Pacific 2016-2018 – Point d’étape à mi-parcours

vendredi 25 août 2017 - 1:00

Réchauffement climatique : le CO2 atmosphérique n’a pas toujours été le coupable

Le CO atmosphérique est le facteur principal du réchauffement climatique actuel. Mais ce forçage opère-t-il à toutes les échelles de temps ? Une équipe de chercheurs du Laboratoire de géologie de Lyon : terre, planètes et environnement (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/ENS de Lyon) a montré que si le CO atmosphérique est un moteur majeur des variations de température à l’échelle du millier ou de la dizaine de milliers d’années, il n’en est pas de même à l’échelle du million d’années durant le Crétacé (-145 à -66 millions d’années). L’article vient d’être publié dans la revue

+ Commentaires fermés sur Réchauffement climatique : le CO2 atmosphérique n’a pas toujours été le coupable

lundi 21 août 2017 - 1:00

Les éléphants de mer mémorisent et reconnaissent les rythmes sonores

Si les êtres humains retiennent facilement des sons rythmiques, cette capacité semble rare chez les autres mammifères. Cependant, les éléphants de mer mémorisent le rythme et le timbre de la voix de leurs rivaux d’après une étude menée par une équipe de recherche internationale impliquant Isabelle Charrier (CNRS) et Nicolas Mathevon (Université Jean Monnet Saint-Etienne & Institut Universitaire de France), chercheur·ses à l’Institut des neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud). Ce premier exemple de l’utilisation du rythme sonore par un mammifère pour reconnaître la voix d’un congénère a été publié fin juillet 2017 dans la revue internationale .

+ Commentaires fermés sur Les éléphants de mer mémorisent et reconnaissent les rythmes sonores

Les éléphants de mer mémorisent et reconnaissent les rythmes sonores

Si les êtres humains retiennent facilement des sons rythmiques, cette capacité semble rare chez les autres mammifères. Cependant, les éléphants de mer mémorisent le rythme et le timbre de la voix de leurs rivaux d’après une étude menée par une équipe de recherche internationale impliquant Isabelle Charrier (CNRS) et Nicolas Mathevon (Université Jean Monnet Saint-Etienne & Institut Universitaire de France), chercheur·ses à l’Institut des neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud). Ce premier exemple de l’utilisation du rythme sonore par un mammifère pour reconnaître la voix d’un congénère a été publié fin juillet 2017 dans la revue internationale .

+ Commentaires fermés sur Les éléphants de mer mémorisent et reconnaissent les rythmes sonores

mercredi 16 août 2017 - 1:00

Nanobody : un outil multifonctionnel pour comprendre et lutter contre la maladie du court-noué

La maladie du court-noué, dont le traitement est quasiment impossible, est présente dans deux-tiers des vignobles français. Pour comprendre le fonctionnement du virus du court-noué, des chercheurs de l’Inra et du CNRS, en collaboration avec l’Université de Bruxelles, ont mené une recherche tout à fait originale en utilisant des anticorps particuliers nommés Nanobodies. Au-delà de l’intérêt biotechnologique de ces nanobodies, ces résultats sont prometteurs au plan fondamental et pour le développement d’outils visant la détection de la maladie du court-noué, et d’autres virus de plantes. Ils sont publiés dans la revue .

+ Commentaires fermés sur Nanobody : un outil multifonctionnel pour comprendre et lutter contre la maladie du court-noué

mercredi 9 août 2017 - 1:00

Dans les testicules, des macrophages gardiens de la fertilité

Deux types de macrophages testiculaires viennent d’être caractérisés par des chercheurs du CNRS au Centre d’immunologie de Marseille-Luminy (CNRS/Inserm/Aix-Marseille Université). Une méthode de traçage cellulaire inédite leur a permis d’établir l’origine, le développement et les caractéristiques de ces cellules immunitaires. Cette découverte fondamentale, publiée le 7 août 2017 dans , est prometteuse pour comprendre certains cas d’infertilité chez les hommes et envisager de nouveaux traitements.

+ Commentaires fermés sur Dans les testicules, des macrophages gardiens de la fertilité

mardi 8 août 2017 - 1:00

Apprendre et oublier pendant son sommeil : deux processus étroitement liés ?

Il est admis que le sommeil est propice à la consolidation des connaissances acquises dans la journée. Mais pouvons-nous apprendre de nouvelles choses en dormant ? En exposant des sujets à des stimuli sonores répétés, des chercheurs viennent de montrer que, dans certaines phases du sommeil, le cerveau est capable d’apprendre des sons récurrents mais […]

+ Commentaires fermés sur Apprendre et oublier pendant son sommeil : deux processus étroitement liés ?

vendredi 4 août 2017 - 1:00

Le coeur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine

Pour la première fois, la vitesse de rotation du cœur du Soleil a pu être évaluée correctement. Remarquablement stable depuis 4,6 milliards d’années, le Soleil est maintenu ainsi par l’équilibre quasi parfait entre la gravitation, qui tend à le contracter, et la pression des réactions thermonucléaires en son cœur. Des chercheurs fédérés auprès d’une équipe […]

+ Commentaires fermés sur Le coeur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine

jeudi 3 août 2017 - 1:00

Menace sur la pollinisation : le côté obscur de la lumière artificielle

Une équipe européenne, dont un chercheur du Centre d’écologie et des sciences de la conservation (CNRS/MNHN/UPMC), démontre pour la première fois les impacts directs et indirects de la lumière artificielle sur la pollinisation des fleurs. Une menace sur les écosystèmes terrestres qui s’ajoute à la perte d’habitat, l’utilisation de pesticides, la propagation de pathogènes et le changement climatique. Leurs résultats sont publiés le 3 août 2017 dans la revue .

+ Commentaires fermés sur Menace sur la pollinisation : le côté obscur de la lumière artificielle

mardi 1 août 2017 - 18:00

La découverte de la fleur ancestrale : un nouveau modèle pour la diversification des plantes à fleurs

L’ancêtre de toutes les fleurs vient d’être identifié par une équipe de 36 chercheurs, issus de 13 pays. Ces travaux, coordonnés par Hervé Sauquet du laboratoire Ecologie, systématique, évolution (Université Paris-Sud/CNRS/AgroParisTech) apportent de nouveaux résultats sur la structure des fleurs les plus anciennes, il y a 140 millions d’années. Les résultats de cette étude sont publiés le 1er août 2017 dans la revue .

+ Commentaires fermés sur La découverte de la fleur ancestrale : un nouveau modèle pour la diversification des plantes à fleurs