Call Ways ® presse magazine tabloïd news » CNRS

Posts Tagged CNRS

lundi 12 mai 2014 - 1:00

Naissance turbulente des étoiles dans le choc des galaxies

Grâce à des simulations numériques à très haute résolution, des astrophysiciens du CEA et du CNRS menés par Florent Renaud ont pu analyser pour la première fois en détail les effets de la turbulence générée lors de la collision de deux galaxies. Ces simulations numériques, en résolvant les mouvements désordonnés du gaz contenu dans les galaxies jusqu’à de très petites échelles, expliquent enfin un phénomène observé par les astrophysiciens mais incompris jusqu’ici : les flambées de formation d’étoiles lors des collisions de galaxies. Un processus de turbulence compressif permet d’expliquer ces flambées, et pourquoi certaines galaxies forment plus d’étoiles que d’autres. Ces résultats sont publiés dans la revuele 12 mai 2014.

+ Commentaires fermés sur Naissance turbulente des étoiles dans le choc des galaxies

vendredi 9 mai 2014 - 1:00

Un nouvel algorithme secoue la cryptographie

Des chercheurs du Laboratoire lorrain de recherches en informatique et ses applications (CNRS/Université de Lorraine/Inria) et du Laboratoire d’informatique de Paris 6 (CNRS/UPMC) viennent de résoudre un pan du problème du logarithme discret, considéré comme l’un des graals de la théorie algorithmique des nombres, à la base de la sécurité de nombreux systèmes cryptographiques utilisés aujourd’hui. Ils ont ainsi conçu un nouvel algorithme (1) battant en brèche la sécurité d’une variante de ce problème, pourtant étudiée avec attention depuis 1976. Ce résultat, publié sur le site de l’International association of cryptologic research et sur l’archive ouverte HAL sera présenté lors de la conférence internationale Eurocrypt 2014 qui se tiendra à Copenhague du 11 au 15 mai 2014 et publié dans Advances in cryptology. Il permet d’ores et déjà de rejeter plusieurs systèmes cryptographiques supposés jusqu’alors offrir des garanties de sécurité suffisantes. Bien qu’encore théoriques, ces travaux devraient avoir des répercussions, notamment dans les applications cryptographiques des cartes à puces, des puces RFID (2) etc.

+ Commentaires fermés sur Un nouvel algorithme secoue la cryptographie

mercredi 7 mai 2014 - 13:00

Entrée en bourse d’Innoveox, à nouveau une société issue des recherches et de la valorisation du CNRS

Innoveox, entrée en bourse aujourd’hui, développe et exploite une technologie de rupture non polluante qui permet de traiter définitivement et de valoriser des déchets industriels toxiques. Cette société française exploite deux brevets du CNRS, qui est l’un de ses actionnaires via sa filiale de valorisation FIST S.A.. En seulement deux mois, c’est la troisième société exploitant des brevets issus des recherches menées au CNRS qui entre en bourse.

+ Commentaires fermés sur Entrée en bourse d’Innoveox, à nouveau une société issue des recherches et de la valorisation du CNRS

Une nouvelle forme d’hérédité décrite chez la paramécie

Longtemps considérée comme une théorie obsolète, la transmission des caractères acquis revient sur le devant de la scène grâce à l’essor des recherches en épigénétique. Dans cette dynamique, une équipe de l’Institut de biologie de l’Ecole normale supérieure (CNRS/ENS/Inserm) vient de décrire comment, chez la paramécie, les types sexuels se transmettent de génération en génération par un mécanisme inattendu. Ils ne sont pas déterminés par la séquence du génome, mais par de petites séquences d’ARN, transmises par le cytoplasme maternel. Celles-ci inactivent spécifiquement certains gènes au cours du développement. Ainsi, une paramécie peut acquérir un type sexuel nouveau et le transmettre à sa descendance sans qu’aucune modification génétique ne soit impliquée. Ces travaux, publiés dansle 7 mai 2014, pointent un nouveau mécanisme sur lequel peut jouer la sélection naturelle et qui permet donc l’évolution des espèces.

+ Commentaires fermés sur Une nouvelle forme d’hérédité décrite chez la paramécie

mardi 6 mai 2014 - 1:00

EuroVotePlus : testez en ligne un nouveau système électoral lors des élections européennes

Le projet EuroVotePlus, dont le site dédié http://eurovoteplus.eu est ouvert jusqu’au 25 mai 2014, propose aux internautes de tester en ligne une réforme électorale qui permet aux électeurs de voter pour des députés de n’importe quelle nationalité européenne. Tous les pays n’utilisant pas les mêmes modes de scrutins, lequel mettre en place dans cette nouvelle circonscription ? Un type de scrutin est-il meilleur qu’un autre ? Ont-ils une influence sur les candidats finalement élus ? Pour répondre à ces questions, il est essentiel de comprendre comment les électeurs utilisent les différents systèmes électoraux. Les chercheurs français du CNRS et nord-américains du projet EuroVotePlus invitent donc les internautes européens à venir expérimenter en ligne cette réforme électorale selon trois modes de scrutin différents.

+ Commentaires fermés sur EuroVotePlus : testez en ligne un nouveau système électoral lors des élections européennes

Faire de la chimie à l’intérieur d’une cellule

Une équipe du CEA-IBITECS, en collaboration avec le CNRS et une équipe de l’Université de Strasbourg (Unistra), a développé de nouveaux réactifs pouvant servir à comprendre le mode d’action d’un médicament au coeur de sa zone de fonctionnement. Ces réactifs, appelés azotures chélatants sont capables de se coupler quasi instantanément et de façon hautement sélective à tout composé possédant une triple liaison. La grande nouveauté de ce travail est la capacité de réaliser ce couplage dans tous les milieux y compris à l’intérieur d’une cellule. Ces résultats ont fait l’objet d’une publication comme VIP (very important paper) le 02 mai 2014 sur le site d’

+ Commentaires fermés sur Faire de la chimie à l’intérieur d’une cellule

Le satellite Planck dévoile l’empreinte magnétique de notre Galaxie

Le champ magnétique de la Voie Lactée vient d’être révélé dans une nouvelle carte livrée par la mission Planck de l’Agence spatiale européenne (ESA). Cette image est issue des premières observations sur l’ensemble du ciel de la lumière polarisée émise par la poussière interstellaire de notre Galaxie. De nombreux chercheurs et ingénieurs du CNRS, du CEA, du CNES et des Universités participent à la mission Planck qui continue sa moisson de résultats. Ces analyses viennent d’être soumises, dans quatre articles, à la revue.

+ Commentaires fermés sur Le satellite Planck dévoile l’empreinte magnétique de notre Galaxie

lundi 5 mai 2014 - 1:00

Modélisation 3D du Soleil : de son coeur à sa surface

Une équipe du laboratoire Astrophysique Instrumentation & Modélisation (CEA/CNRS/Université Paris Diderot) a réussi à modéliser les effets d’ondes de gravité dans une simulation du Soleil extrêmement complète, de son cœur nucléaire à sa surface convective, et ce en 3 dimensions. Les résultats donnent accès à des informations d’une très haute précision et livrent une description rigoureuse et inédite de la dynamique interne du Soleil. Ces travaux, publiés dans la revue, devraient permettre d’affiner grandement les modèles théoriques et de mieux préparer les futures missions spatiales (Solar-Orbiter, Plato) d’observation d’étoiles telles que le Soleil.

+ Commentaires fermés sur Modélisation 3D du Soleil : de son coeur à sa surface

vendredi 2 mai 2014 - 1:00

L’intensification agricole moins efficace que les insectes pollinisateurs

Suite à une étude menée sur 54 cultures en France de 1989 à 2010, des chercheurs du CESCO (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC), de l’Université d’Orléans et de l’Institut National de la Recherche Agronomique, publient leurs résultats sur l’importance des insectes pollinisateurs pour les terres agricoles métropolitaines dans la revue

En s’interrogeant sur les impacts de l’agriculture intensive, les scientifiques ont constaté que l’intensification de l’agriculture est de moins en moins efficace pour améliorer la productivité des cultures à mesure que celles-ci sont de plus en plus dépendantes des pollinisateurs. En particulier, cette intensification ne permet pas d’augmenter le rendement, voire occasionne plus de variabilité, pour les cultures hautement dépendantes du service de pollinisation. Cela suggère fortement que l’intensification agricole affecte négativement les pollinisateurs et le service de pollinisation qu’ils fournissent.

+ Commentaires fermés sur L’intensification agricole moins efficace que les insectes pollinisateurs

mercredi 30 avril 2014 - 1:00

Cancers du sein triple-négatifs : métastases, comment les cellules tumorales disséminent…

Lorsque les cellules tumorales acquièrent la capacité de se déplacer et d’envahir d’autres tissus, il y a un risque de métastases et le traitement des cancers devient alors plus difficile. Carine Rossé, chargée de recherche Inserm, Philippe Chavrier, directeur de recherche CNRS, en collaboration avec le Dr Anne Vincent-Salomon, médecin-chercheur à l’Institut Curie, viennent de découvrir un des mécanismes qui permettent aux cellules des cancers du sein triple-négatifs de sortir de la glande mammaire. Ces résultats sont publiés on line parle 21 avril 2014.

+ Commentaires fermés sur Cancers du sein triple-négatifs : métastases, comment les cellules tumorales disséminent…

mardi 29 avril 2014 - 1:00

Graphène : où en sont les recherches ?

Conférence internationale
Du 6 au 9 mai 2014
au Centre des congrès Pierre Baudis à Toulouse

Flexible, léger, ultra-résistant et excellent conducteur, le graphène, isolé en 2004, s’est rapidement imposé comme un matériau très innovant promis à de nombreuses applications, notamment en électronique., la plus importante conférence internationale sur ce matériau, se tiendra pour la première fois en France, du 6 au 9 mai à Toulouse. Le CNRS, premier organisme européen mobilisé sur le graphène, y coordonne la participation française que nous vous invitons à découvrir. Au programme sur le pavillon français : une présentation de travaux marquants sur le graphène, les résultats d’une enquête sur son potentiel de valorisation au CNRS… Ce seront autant d’occasions de mieux appréhender ce matériau prometteur.

+ Commentaires fermés sur Graphène : où en sont les recherches ?

Ma thèse en 180 secondes : finale francilienne le 27 mai 2014

La finale régionale d’Ile-de-France du concours Ma thèse en 180 secondes, que le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) organisent pour la première fois dans toute la France, aura lieu le 27 mai 2014 à l’université Paris Descartes. La finale nationale, elle, se tiendra à Lyon le 10 juin 2014. Le concours est organisé en partenariatavec l’émissionLa Tête au Carré de France Inter, la Caisse des Dépôts et la CASDEN.

+ Commentaires fermés sur Ma thèse en 180 secondes : finale francilienne le 27 mai 2014

mercredi 23 avril 2014 - 15:21

Origine de la vie – L’asymétrie naturelle des biomolécules pourrait être due à un processus photophysique dans l’espace

Les molécules chirales existent sous deux formes, dites énantiomères, qui ne peuvent pas être superposées mais sont images l’une de l’autre dans une symétrie-miroir. Les acides aminés, les molécules chirales qui constituent les briques élémentaires des protéines, n’existent dans le monde vivant que sous leur forme gauche. Comment ce processus de sélection s’est-il produit ? Des chercheurs du Synchrotron SOLEIL, près de Paris, en collaboration avec une équipe de l’Université de Nottingham, proposent un nouveau scénario photophysique basé sur l’interaction d’acides aminés gazeux avec de la lumière UV chirale, et capable d’induire un excès de l’énantiomère gauche ou droit dans des conditions compatibles avec l’origine interstellaire de ces briques élémentaires de la vie. Cette étude vient d’être publiée dans la revue Journal of Physical Chemistry Letters.

+ Commentaires fermés sur Origine de la vie – L’asymétrie naturelle des biomolécules pourrait être due à un processus photophysique dans l’espace

Réfrigérateurs Moléculaires

Des expériences effectuées sur la ligne DEIMOS par une équipe de chercheurs du Conseil national de la recherche italien (CNR), de l’Université de Manchester et du CNRS ont montré qu’une molécule unique pourrait fonctionner à elle seule comme un réfrigérateur magnétique. Ceci est rendu possible en exploitant les propriétés magnétiques d’une classe spéciale de molécules, des composés organométalliques paramagnétiques qui présentent un comportement particulier nommé l’effet magnétocalorique (MCE, MagnetoCaloric Effect).
Cet effet confère aux molécules d’excellentes propriétés réfrigérantes à des températures cryogéniques. Hormis le caractère de curiosité, explique un chercheur de l’équipe, ces découvertes ouvrent la voie à la miniaturisation de composants, tels que des détecteurs hautement sensibles d’ondes électromagnétiques, sur une puce comportant une fine couche de molécules réfrigérantes pour refroidir la puce entière. Leurs résultats sont publiés dans Advanced Materials.

+ Commentaires fermés sur Réfrigérateurs Moléculaires

Le projet COXINEL obtient un financement européen d’excellence (ERC)

Marie-Emmanuelle Couprie, responsable du Groupe Magnétisme et Insertions de SOLEIL, vient d’être lauréate d’une bourse

européenne ERC (European Research Council) pour le projet COXINEL. COXINEL vise à démontrer qu’en utilisant l’accélération par laser, il

est possible d’obtenir l’amplification laser à électrons libres (LEL) nécessaire au développement de sources de lumière plus compactes

.

+ Commentaires fermés sur Le projet COXINEL obtient un financement européen d’excellence (ERC)

Stockage de l’information – Propriétés de matériaux ferroélectriques étudiées par XPS/PEEM

Les mémoires à base de matériaux ferroélectriques pourraient constituer une alternative aux mémoires magnétiques pour de futurs périphériques de stockage de masse. De tels composants ont des avantages considérables : ils sont non volatiles, ont des temps de lecture-écriture courts, utilisent des tensions compatibles avec l’électronique à base de Silicium et consomment peu d’énergie. Cependant, pour envisager des applications basées sur de tels matériaux, une meilleure compréhension des propriétés électroniques de couches minces ferroélectriques est essentielle. Or, une telle caractérisation est souvent impossible avec les techniques conventionnelles. Des chercheurs de l’IRAMIS (CEA), de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon (ECL), de l’UMRPhys CNRS/Thalès, de l’université d’Arkansas et de l’Institut d’Electronique Fondamentale (Université d’Orsay) ont étudié sur la ligne TEMPO des couches ultra-minces de matériaux ferroélectriques par spectroscopie et microscopie de photoélectrons, une technique d’analyse particulièrement adaptée.

+ Commentaires fermés sur Stockage de l’information – Propriétés de matériaux ferroélectriques étudiées par XPS/PEEM

mardi 22 avril 2014 - 1:00

Découverte de deux types de cancer de la surrénale

Le cancer de la corticosurrénale (ou corticosurrénalome), est une tumeur d’évolution globalement agressive, la survie moyenne des patients affectés étant inférieure à cinq ans. Outre la dissémination métastatique, elle expose le patient à des manifestations telles que l’hypertension artérielle, diabète, baisse de potassium, infections… Il existe cependant une hétérogénéité de l’évolution tumorale suivant les patients. L’équipe du Pr Bertherat de l’Institut Cochin (Inserm – CNRS – Université Paris Descartes) et du centre Expert Cancers Rares de la Surrénale de l’Hôpital Cochin (AP-HP) vient de publier dans la revueune classification moléculaire de ce cancer. Il identifie de nombreuses anomalies moléculaires de ces cancers jusque-là peu connues et révèle ainsi une nouvelle classification de ces tumeurs.

+ Commentaires fermés sur Découverte de deux types de cancer de la surrénale

Le séquençage du génome de la truite revisite l’évolution des génomes de vertébrés

Un consortium français, coordonné par l’Inra et impliquant le CEA (Genoscope), le CNRS et les Ecoles Normales Supérieures de Paris et de Lyon a séquencé et analysé le génome de la truite arc-en-ciel (). Il s’agit du premier séquençage d’un génome de salmonidés (famille des saumons et des truites). Ce résultat, publié le 22 avril dans, propose un nouveau scénario d’évolution des génomes de vertébrés et ouvre des perspectives pour la sélection en aquaculture.

+ Commentaires fermés sur Le séquençage du génome de la truite revisite l’évolution des génomes de vertébrés

jeudi 17 avril 2014 - 1:00

Une stratégie simple et inédite pour réparer des organes

C’est un bond en avant qui se prépare dans la pratique chirurgicale et médecine régénératrice. Une équipe dirigée par Ludwik Leibler du laboratoire Matière molle et chimie (CNRS/ESPCI ParisTech) et Didier Letourneur du Laboratoire de recherche vasculaire translationnelle (Inserm/Universités Paris Diderot et Paris 13), vient de démontrer que le principe d’adhésion par des solutions aqueuses de nanoparticules peut être utilisé in vivo pour réparer des organes mous et des tissus. Cette méthode de collage, extrêmement simple d’utilisation, a été testée sur les rats. Appliquée à la peau, elle permet de fermer des blessures profondes en quelques secondes et d’obtenir une cicatrisation de qualité et esthétique. Elle a également été éprouvée avec succès pour réparer des organes difficiles à suturer tels le foie. Enfin, sur le cœur battant, cette solution a permis de fixer un dispositif médical démontrant ainsi le potentiel de la méthode pour délivrer des médicaments ou renforcer les tissus. Ces travaux viennent d’être publiés sur le site de la revue.

+ Commentaires fermés sur Une stratégie simple et inédite pour réparer des organes

mercredi 16 avril 2014 - 1:00

Comment les mousses de savon bloquent-elles le son ?

La mousse de savon possède une caractéristique très étonnante : elle bloque complètement la transmission du son dans une large gamme de fréquences. Des physiciens du CNRS et des universités Paris Diderot et Rennes 1 ont étudié comment le son est atténué dans la mousse de savon. Leurs résultats, publiés dans, ouvrent la voie à la création d’outils, des sondes acoustiques, qui permettront de contrôler la qualité des mousses utilisées dans l’industrie, notamment minière et pétrolière.

+ Commentaires fermés sur Comment les mousses de savon bloquent-elles le son ?

L’eau sous nos pieds cartographiée depuis l’espace

L’eau souterraine représente plus de 96 % de l’eau douce sur Terre. Mais ces réservoirs sous nos pieds demeurent très difficiles à étudier. Pour les régions humides comme l’Amazonie, des chercheurs de l’IRD et de ses partenaires français et brésiliens ont mis au point une nouvelle méthode de mesure du niveau phréatique par satellite. Ils ont ainsi dressé les premières cartes de la nappe amazonienne, qui gît sous les plus grands fleuves mondiaux, tels que l’Amazone et le Rio Negro. Ces cartes montrent la hauteur de l’aquifère lors des périodes de basses eaux de 2003 à 2008. Elles révèlent la réponse de la nappe notamment aux sécheresses, comme celle survenue en 2005, et permettent de mieux caractériser son rôle sur le climat et l’écosystème amazonien.

+ Commentaires fermés sur L’eau sous nos pieds cartographiée depuis l’espace

mardi 15 avril 2014 - 1:00

Obésité : les lipides, des drogues dures pour le cerveau ?

Pourquoi sommes-nous capables de nous relever pour un morceau de chocolat, mais jamais pour une envie de carotte ? L’équipe de Serge Luquet du Laboratoire Biologie fonctionnelle et adaptative (CNRS/Université Paris Diderot) a mis en évidence une partie de la réponse : les triglycérides, corps gras d’origine nutritionnelle, pourraient agir dans notre cerveau, directement sur le circuit de la récompense, celui-là même qui est impliqué dans la dépendance aux drogues. Ces résultats publiés le 15 avril 2014 dansmontrent un lien fort, chez la souris, entre les fluctuations de concentration de triglycérides et l’élaboration par le cerveau de la récompense. L’identification de l’action des lipides nutritionnels sur la motivation et la recherche de plaisir de la prise alimentaire permettra de mieux appréhender les causes de certains comportements compulsifs et de l’obésité.

+ Commentaires fermés sur Obésité : les lipides, des drogues dures pour le cerveau ?

jeudi 10 avril 2014 - 1:00

Le sort du Soleil observé à travers une étoile en fin de vie

Un disque de poussière a été photographié directement pour la première fois autour de l’étoile en fin de vie la plus proche de nous. Ce résultat, obtenu par une équipe internationale dirigée par Pierre Kervella, astronome de l’Observatoire de Paris, au Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot) donne un aperçu du sort réservé à notre Soleil, une fois parvenu au stade terminal de son évolution. Il parait dans la revue , le 10 avril 2014.

+ Commentaires fermés sur Le sort du Soleil observé à travers une étoile en fin de vie

L’origine neurobiologique du trouble du déficit de l’attention confirmée

Une étude vient de confirmer, chez la souris, l’origine neurobiologique du trouble du déficit de l’attention (TDA), un syndrome dont les causes restent mal connues. Des chercheurs du CNRS, de l’université de Strasbourg et de l’Inserm ont identifié une structure cérébrale, le colliculus supérieur, dont l’hyperstimulation entraine des modifications de comportement similaires à celles de certains patients souffrant de TDA. Leurs travaux montrent aussi une accumulation de noradrénaline dans la zone concernée, mettant en lumière un rôle de ce médiateur chimique dans les troubles de l’attention. Ces résultats sont publiés dans la revue.

+ Commentaires fermés sur L’origine neurobiologique du trouble du déficit de l’attention confirmée

mardi 8 avril 2014 - 1:00

Les astronomes du Sloan Digital Sky Survey réalisent la mesure la plus précise à ce jour du taux d’expansion de l’univers

Les astronomes du Sloan Digital Sky Survey (SDSS) ont utilisé 140 000 quasars lointains pour mesurer le taux d’expansion de l’Univers quand il était âgé seulement d’un quart de son âge actuel. C’est à ce jour la meilleure mesure du taux d’expansion à quelque époque que ce soit au cours des 13,8 milliards d’années depuis le Big Bang. Des chercheurs de l’Irfu (CEA) et du CNRS ont joué un rôle majeur dans cette découverte.

+ Commentaires fermés sur Les astronomes du Sloan Digital Sky Survey réalisent la mesure la plus précise à ce jour du taux d’expansion de l’univers

lundi 7 avril 2014 - 1:00

Un peptide antimicrobien détourne un récepteur membranaire pour tuer les bactéries de son environnement

Une équipe composée de chercheurs français et anglais des laboratoires Molécules de Communication et Adaptation des Microorganismes (Muséum national d’Histoire naturelle / CNRS) et Membrane Protein Lab (Diamond Light Source / Imperial College London) présente dansla première structure cristalline du récepteur FhuA, normalement utilisé par les bactéries pour l’import du fer, en complexe avec un peptide de défense de bactérie, la microcine J25 (MccJ25). Cette structure montre que MccJ25 prend la place du ligand naturel du récepteur, le ferrichrome, permettant ainsi au peptide antimicrobien de traverser la membrane des bactéries cibles et de les tuer. Cette stratégie, utilisée par les bactéries comme moyen de compétition au sein des communautés microbiennes, constitue une piste précieuse pour concevoir de nouveaux antibiotiques plus efficaces.

+ Commentaires fermés sur Un peptide antimicrobien détourne un récepteur membranaire pour tuer les bactéries de son environnement

dimanche 6 avril 2014 - 20:00

Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ?

Les plaques tectoniques sont mobiles les unes par rapport aux autres à la surface de la Terre. Comment ce découpage à l’origine de la tectonique des plaques s’est-il produit ? Dans un article publié sur le site de la revuele 6 avril 2014, Yanick Ricard, chercheur CNRS au Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/ENS de Lyon) et David Bercovici de l’Université de Yale proposent le premier modèle qui explique comment la surface de la Terre s’est découpée en plaques. Il rend ainsi compte de l’émergence de la tectonique des plaques telle que nous la connaissons aujourd’hui et révèle aussi pourquoi ce phénomène ne s’est pas produit sur Vénus, planète jumelle de la Terre.

+ Commentaires fermés sur Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ?

Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ?

Les plaques tectoniques sont mobiles les unes par rapport aux autres à la surface de la Terre. Comment ce découpage à l’origine de la tectonique des plaques s’est-il produit ? Dans un article publié sur le site de la revue Nature le 6 avril 2014, Yanick Ricard, chercheur CNRS au Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, […]

+ Commentaires fermés sur Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ?

Ataxie de Friedreich : une thérapie génique efficace chez l’animal

L’équipe d’Hélène Puccio, directrice de recherche Inserm à l’IGBMC (Inserm / CNRS / Université de Strasbourg), en collaboration avec celle de Patrick Aubourg (Inserm et Professeur de Neuropédiatrie à l’hôpitalBicêtre-Paris Sud) a démontré chez la souris, l’efficacité d’une thérapie génique sur l’atteinte cardiaque associée à l’ataxie de Friedreich, une maladie neurodégénérative rare héréditaire. Le transfert d’une copie normale du gène déficient dans la maladie, via un vecteur viral, a permis de guérircomplètement et très rapidement le cœur malade des souris traitées. Ces résultats sont publiés le 06 Avril 2014 dans la revue

+ Commentaires fermés sur Ataxie de Friedreich : une thérapie génique efficace chez l’animal

mercredi 2 avril 2014 - 17:00

Les oiseaux de l’Antarctique menacés par la contamination au mercure

La contamination au mercure des terres australes a des effets sur les populations d’oiseaux. C’est ce que révèlent les travaux de chercheurs du Centre d’études biologiques de Chizé et du laboratoire Littoral, environnement et sociétés (CNRS / Université de La Rochelle). En suivant des skuas en Terre Adélie et aux îles Kerguelen pendant 10 ans, les chercheurs montrent que, lorsque ces oiseaux marins présentent des taux de mercure élevés dans leur sang, leur succès reproducteur diminue. C’est la première fois que des mesures toxicologiques sont couplées à une enquête démographique menée sur une période aussi longue dans les terres australes. Ces résultats, publiés dans la revueen avril 2014, montrent que les polluants qui s’accumulent au niveau des pôles peuvent bel et bien mener à un déclin des populations d’oiseaux.

+ Commentaires fermés sur Les oiseaux de l’Antarctique menacés par la contamination au mercure

mardi 1 avril 2014 - 1:00

La protéine ICAT rend les cellules de mélanome plus invasives

Le mélanome est un cancer à pouvoir hautement métastatique. Les cellules tumorales s’échappent de la peau pour aller former des métastases dans l’organisme.
L’équipe de Lionel Larue au laboratoire Signalisation normale et pathologique : de l’embryon aux thérapies innovantes des cancers (CNRS/Inserm/Institut Curie) vient de mettre au jour un des mécanismes biologiques qui régissent le comportement invasif des cellules cancéreuses de mélanome. Ces travaux sont publiés dans la revuedu 1er avril 2014.

+ Commentaires fermés sur La protéine ICAT rend les cellules de mélanome plus invasives

L’inadaptation au changement climatique des chevreuils en forêt entraîne une mortalité accrue des faons

En décalant les saisons, le changement climatique modifie les cycles de vie de nombreux végétaux et animaux. L’éveil de la végétation se produit un peu plus tôt chaque année, ce qui n’est pas sans conséquence sur les cycles de vie d’autres espèces. Certaines s’adaptent au décalage de l’abondance de leurs ressources nutritives et d’autres non. C’est le cas du chevreuil des forêts dont la période de mise-bas n’a pas changé entre 1985 et 2011, malgré l’avancée continue du printemps depuis 27 ans. Incapables de régler la période des naissances sur le pic printanier des ressources végétales dont ils dépendent, les chevreuils subissent une mortalité juvénile accrue, diminuant ainsi la croissance de leur population. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs du Laboratoire biométrie et biologie évolutive (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1) et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, en collaboration avec un laboratoire de l’Inra (1). Ces résultats sont publiés le 1er avril 2014 dans la revue Plos Biology.

+ Commentaires fermés sur L’inadaptation au changement climatique des chevreuils en forêt entraîne une mortalité accrue des faons

dimanche 30 mars 2014 - 1:00

La piste de la salive dans la génétique de l’obésité

AMY1, gène codant pour l’amylase salivaire est présent de manière répétée chez l’espèce humaine et peut varier de une à vingt copies en fonction des individus. Une diminution du nombre de copies de ce gène codant pour l’amylase salivaire (servant à digérer l’amidon, sucre complexe) favorise l’obésité. C’est ce que vient de découvrir une équipe internationale coordonnée par le professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS /Université Lille 2/Institut Pasteur de Lille) (1). En effet, les chercheurs montrent que les personnes qui ont le plus petit nombre de copies du gène AMY1 (et ainsi peu d’enzyme amylase dans leur sang) ont un risque multiplié par 10 de devenir obèses. Chaque copie de ce gène en moins augmente de 20% le risque d’obésité. Ces travaux, publiés le 30 mars 2014 dans Nature Genetics, démontrentpour la première fois le lien génétique entre la digestion des glucides complexes et l’obésité.

+ Commentaires fermés sur La piste de la salive dans la génétique de l’obésité

vendredi 28 mars 2014 - 1:00

Invitation presse pour le 8 avril à Nancy – Le Festival du Film de Chercheur dévoile son programme

Conférence de presse
Mardi 8 avril 2014 à 10h
à l’Excelsior-Brasserie* salon Gambetta, à Nancy (54)

+ Commentaires fermés sur Invitation presse pour le 8 avril à Nancy – Le Festival du Film de Chercheur dévoile son programme

Petit-déjeuner de presse : Bugs dans les logiciels, vérification des démonstrations mathématiques, même combat !

Comment s’assurer que la démonstration d’un théorème mathématique, qui peut courir sur des centaines de pages, est exacte ? L’informatique est de plus en plus utilisée ces dernières années, mais son usage fait encore débat chez les mathématiciens.

+ Commentaires fermés sur Petit-déjeuner de presse : Bugs dans les logiciels, vérification des démonstrations mathématiques, même combat !

mercredi 26 mars 2014 - 0:00

Découverte inattendue d’anneaux autour d’un petit corps du Système solaire

Petit corps du Système solaire, Chariklo entre dans l’histoire de l’astronomie, suite à des travaux menés par un consortium international impliquant l’Observatoire de Paris. Une équipe scientifique incluant onze chercheurs du LESIA (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot) et de l’IMCCE (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Lille 1) vient de lui découvrir un mini système d’anneaux, à la faveur d’une occultation stellaire. Jusqu’à présent, seules les planètes géantes, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune étaient connues pour posséder des anneaux. Tout à fait inattendue, cette curiosité s’ajoute donc au tableau, non sans susciter de nombreuses interrogations. Ce résultat marquant paraît en ligne dans la revue, le 26 mars 2014.

+ Commentaires fermés sur Découverte inattendue d’anneaux autour d’un petit corps du Système solaire

mardi 25 mars 2014 - 0:00

Chimie verte : une avancée pour améliorer la production de lipides chez la levure

Essentiels chez les végétaux, les lipides sont aujourd’hui des molécules clés pour la production d’agrocarburants et de produits issus de la chimie verte. Pour la première fois, une équipe menée par l’Inra Versailles-Grignon, en collaboration avec le CNRS et l’Iterg, a réussi à caractériser une des enzymes intervenant dans la synthèse des triglycérides de la plante modèle, en l’exprimant chez la levure de boulanger (). Cette enzyme appartient à une famille de protéines qui sont importantes pour la production de molécules d’intérêts biotechnologiques. Ces résultats sont publiés en ligne le 24 mars 2014 dans la revue

+ Commentaires fermés sur Chimie verte : une avancée pour améliorer la production de lipides chez la levure

dimanche 23 mars 2014 - 0:00

Un matériau innovant inspiré de la nacre dix fois plus tenace qu’une céramique classique

Les céramiques, qu’elles soient traditionnelles ou de haute technologie, présentent toutes un défaut : leur fragilité. Ce côté cassant pourrait bientôt disparaître : une équipe de chercheurs, menée par le Laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (CNRS/Saint-Gobain), en collaboration avec le Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) et le laboratoire Matériaux : ingénierie et science (CNRS/INSA Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) vient de présenter un nouveau matériau céramique inspiré de la nacre des ormeaux, petits mollusques marins à coquille unique. Ce matériau, près de dix fois plus tenace qu’une céramique classique, est issu d’un procédé de fabrication innovant qui passe par une étape de congélation. Cette méthode semble compatible avec une industrialisation à échelle plus importante,à priori sans surcoût notable par rapport à celles déjà employées. Conservant ses propriétés à des températures d’au moins 600°C, cette nacre artificielle pourrait trouver une foule d’applications dans l’industrie et permettre d’alléger ou de réduire en taille des éléments céramiques des moteurs ou des dispositifs de génération d’énergie. Ces travaux sont publiés le 23 mars 2014 sur le site internet de la revue Nature Materials.

+ Commentaires fermés sur Un matériau innovant inspiré de la nacre dix fois plus tenace qu’une céramique classique

vendredi 21 mars 2014 - 0:00

Définir les paramètres d’un système immunitaire sain : vers une médecine personnalisée

Les efforts visant à réintroduire la dimension individuelle dans les décisions médicales sont l’enjeu et le fil conducteur du projet Labex Milieu Intérieur porté par l’Institut Pasteur.Afin de réussir cette orientation vers une médecine personnalisée, une compréhension approfondie des déterminants responsables de l’hétérogénéité de la réponse d’un individu aux stimuli est nécessaire. La première publication du projet Milieu Intérieur coordonné par le Pr Matthew Albert, directeur de recherche Inserm, directeur du département d’Immunologie de l’Institut Pasteur et le Dr Lluis Quintana-Murci, directeur de recherche CNRS et chef d’unité à l’Institut Pasteur, vient de paraître dans le journal. Elle valide un modèledéveloppé en partenariat avec la société Myriad-RBM. Cet outil permet d’identifier les caractéristiques (phénotypes) immunitaires de donneurs en réaction à une trentaine de stimulants du système immunitaire : bactéries, virus, champignons, vaccins, traitements …

+ Commentaires fermés sur Définir les paramètres d’un système immunitaire sain : vers une médecine personnalisée

La pollution aux particules fines en Ile-de-France caractérisée en temps réel

Avec l’observatoire atmosphérique Sirta, des chercheurs du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CNRS-CEA-UVSQ) ont pu quantifier et caractériser en temps réel la pollution aux particules fines en Ile-de-France entre le 7 et le 15 mars 2014.Ils ont ainsi observé que les particules fines étaient principalement issues d’émissions liées à l’activité humaine.

+ Commentaires fermés sur La pollution aux particules fines en Ile-de-France caractérisée en temps réel

mercredi 19 mars 2014 - 0:00

Les phasmes du Crétacé inférieur pratiquaient déjà le mimétisme

Des scientifiques d’une équipe internationale et pluridisciplinaire, dont Olivier Béthoux du Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC), ont déterminé que des phasmes avaient développé dès le Crétacé inférieur la capacité d’imiter des plantes de leur environnement. Cette découverte, fondée sur l’étude d’une nouvelle espèce d’insecte fossile trouvée en Chine, est publiée aujourd’hui dans

+ Commentaires fermés sur Les phasmes du Crétacé inférieur pratiquaient déjà le mimétisme

Etudier les vagues pour mieux comprendre les évènements de submersions lors des tempêtes

Il est bien connu que les vagues sont la cause d’une montée du niveau de la mer pendant les tempêtes. Mais jusqu’où l’eau peut-elle monter ? Cette question a été longuement étudiée pour des digues, des plages en pente douce, ou des récifs coralliens mais peu sur d’autres types de reliefs côtiers.
Alors que la Bretagne a connu plusieurs tempêtes importantes ces derniers mois, une étude parue dans la revuemontre qu’une variation du niveau de la mer à l’échelle de quelques minutes est un élément déterminant dans les submersions.
Associant des chercheurs de l’Ifremer, du SHOM et du laboratoire Littoral, environnement, télédétection et géomatique (CNRS/Université de Nantes/UBO/Université Rennes 2/Université de Caen Basse-Normandie/Université d’Angers) dans le cadre du LabexMER, ce travail s’appuie sur des mesures réalisées sur la falaise exposée de l’Ile de Bannec, dans l’archipel de Molène. Les résultats obtenus permettent ainsi de mieux comprendre pourquoi cette île est régulièrement submergée, malgré une falaise qui semble la protéger des assauts de la mer.

+ Commentaires fermés sur Etudier les vagues pour mieux comprendre les évènements de submersions lors des tempêtes

mardi 18 mars 2014 - 0:00

Les SMS, une menace pour l’orthographe des adolescents ?

La pratique des SMS ou textos n’a pas d’influence sur l’orthographe des collégiens, c’est leur niveau en orthographe qui détermine le type de fautes présent dans les SMS. Cette conclusion a été établie grâce aux résultats d’une étude menée sur 4524 SMS produits par 19 jeunes adolescents français, âgés de douze ans par des chercheurs du Centre de Recherche sur la Cognition et l’Apprentissage (CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais Tours). L’étude réalisée en collaboration avec des chercheurs de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et de l’Université Toulouse II – Le Mirail conclut en outre que les SMS ne constituent pas une menace pour le niveau en orthographe à l’école, mais sont une occasion nouvelle et supplémentaire de pratiquer l’écrit. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Journal of Computer Assisted Learning.

+ Commentaires fermés sur Les SMS, une menace pour l’orthographe des adolescents ?

Les nouveau-nés font déjà le lien entre l’espace, le temps et les quantités.

Les nourrissons possèdent déjà à leur naissance une représentation de l’espace, du temps et des quantités. C’est ce qu’ont réussi à démontrer Dr Maria Dolores de Hevia, Dr Véronique Izard, Aurélie Coubart, Professeur Elizabeth Spelke et Professeur Arlette Streri du Laboratoire de psychologie de la perception (Université Paris Descartes/CNRS/ Inserm) dans une étude publiée dans la revue PNAS.

+ Commentaires fermés sur Les nouveau-nés font déjà le lien entre l’espace, le temps et les quantités.

lundi 17 mars 2014 - 0:00

Création d’une Unité mixte internationale franco-chilienne sur la biodiversité des algues marines

Pour renforcer leur collaboration dans le domaine de l’écologie et de la biologie évolutive marine, le CNRS, l’UPMC et deux universités chiliennes ont signé le 17 mars 2014 une convention créant une Unité mixte internationale (UMI). Nommée EBEA, Evolutionary Biology and Ecology of Algae, cette nouvelle structure est centrée sur l’écologie, l’évolution et la génomique des algues marines.

+ Commentaires fermés sur Création d’une Unité mixte internationale franco-chilienne sur la biodiversité des algues marines

mercredi 12 mars 2014 - 0:00

Il y a quelques millions d’années, la côte péruvienne était occupée par des paresseux marins

Des fossiles du genre éteint, un paresseux interprété comme aquatique, ont été analysés par tomographie à rayons X. La structure interne des os a révélé une adaptation typique au milieu aquatique peu profond, confirmant l’hypothèse initiale et apportant des précisions sur le mode de vie de ce paresseux. C’est aussi la première fois qu’est observée aussi précisément l’adaptation progressive d’un vertébré terrestre retournant dans un milieu aquatique. Ces travaux, réalisés par une équipe de chercheurs du Centre de recherche sur la Paléobiodiversité et les Paléoenvironnements (CR2P Muséum national d’Histoire naturelle/ CNRS/ UPMC), sont publiés aujourd’hui dans la revue

+ Commentaires fermés sur Il y a quelques millions d’années, la côte péruvienne était occupée par des paresseux marins

lundi 10 mars 2014 - 0:00

Coup de projecteur sur la pollution en Afrique

Les activités anthropiques en Afrique contribuent de façon importante à la pollution atmosphérique. Pourtant, jusqu’à présent, il n’y avait pas de données précises quant aux émissions de polluants pays par pays sur ce continent. Pour pallier ce déficit d’information, une équipe franco-ivoirienne pilotée par le Laboratoire d’aérologie (CNRS / Université Toulouse III – Paul Sabatier) a réalisé des cartes des émissions polluantes en Afrique pour l’année 2005, puis estimé ces émissions pour 2030 en s’appuyant sur trois scénarios. Les chercheurs ont ainsi montré que les modèles de changement climatique sur lesquels s’appuient actuellement le GIEC sous-estiment les émissions polluantes africaines à l’horizon 2030. Celles-ci pourraient alors contribuer pour 20 à 55 % des émissions globales anthropiques des polluants gazeux et particulaires. Ces travaux, publiés le 11 mars 2014 dans la revue, serviront à améliorer ces modèles climatiques, mais aussi à évaluer les impacts sur la santé de la pollution dans les zones urbaines d’Afrique.

+ Commentaires fermés sur Coup de projecteur sur la pollution en Afrique

Coup de projecteur sur la pollution en Afrique

Les activités anthropiques en Afrique contribuent de façon importante à la pollution atmosphérique. Pourtant, jusqu’à présent, il n’y avait pas de données précises quant aux émissions de polluants pays par pays sur ce continent. Pour pallier ce déficit d’information, une équipe franco-ivoirienne pilotée par le Laboratoire d’aérologie (CNRS / Université Toulouse III – Paul Sabatier) a réalisé des cartes des émissions polluantes en Afrique pour l’année 2005, puis estimé ces émissions pour 2030 en s’appuyant sur trois scénarios. Les chercheurs ont ainsi montré que les modèles de changement climatique sur lesquels s’appuient actuellement le GIEC sous-estiment les émissions polluantes africaines à l’horizon 2030. Celles-ci pourraient alors contribuer pour 20 à 55 % des émissions globales anthropiques des polluants gazeux et particulaires. Ces travaux, publiés le 11 mars 2014 dans la revue, serviront à améliorer ces modèles climatiques, mais aussi à évaluer les impacts sur la santé de la pollution dans les zones urbaines d’Afrique.

+ Commentaires fermés sur Coup de projecteur sur la pollution en Afrique

mercredi 5 mars 2014 - 0:00

VLT : le puissant spectrographe MUSE reçoit sa toute première lumière et ouvre ses yeux sur l’Univers

Un nouvel instrument unique en son genre baptisé MUSE (Multi Unit Spectroscopic Explorer) a été installé avec succès sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’European Southern Observatory (ESO) à Paranal, installé en plein désert d’Atacama au nord du Chili. MUSE constitue l’un des quatre instruments de 2ème génération choisis par l’ESO (1) pour équiper le VLT (2), l’équipement phare de l’astronomie européenne de ce début de troisième millénaire. Ce spectrographe 3D à grand champ de vue va permettre grâce à ses performances exceptionnelles d’explorer l’Univers lointain. Il a été porté notamment par deux laboratoires de recherche français : le Centre de recherche astrophysique de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/ENS de Lyon), qui en est le pilote, et l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (CNRS/Université ToulouseIII-Paul Sabatier). Au cours de sa première lumière (phase de tests) très concluante, MUSE a pu déjà observer des galaxies lointaines, des étoiles brillantes et bien d’autres objets célestes.

+ Commentaires fermés sur VLT : le puissant spectrographe MUSE reçoit sa toute première lumière et ouvre ses yeux sur l’Univers

mardi 4 mars 2014 - 20:00

Lancement d’un site d’information scientifique pour le grand public : CNRSlejournal

De la reconstitution de la grotte Chauvet aux dernières découvertes sur les trous noirs, en passant par des éclairages sur la guerre de 14-18… découvrez tous ces sujets et bien d’autres sur CNRSlejournal, le nouveau site d’information scientifique lancé le 4 mars 2014 par le CNRS. […]

+ Commentaires fermés sur Lancement d’un site d’information scientifique pour le grand public : CNRSlejournal

« Ma thèse en 180 secondes » : le CNRS et la CPU lancent en France le concours qui fait parler les doctorants !

Le CNRS et la Conférence des présidents d’universités (CPU) organisent pour la première fois dans toute la France le concours Ma thèse en 180 secondes. Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi que lancent les deux organismes aux jeunes doctorants avec ce concours. Ce coup de projecteur sur les jeunes chercheurs les invitera à développer leurs compétences en communication, mais permettra aussi de montrer le dynamisme de la recherche française. Les gagnants participeront à une finale internationale qui se tiendra en septembre 2014 au Québec, créateur de ce concours en langue française.

+ Commentaires fermés sur « Ma thèse en 180 secondes » : le CNRS et la CPU lancent en France le concours qui fait parler les doctorants !

Découverte en France du Plathelminthe de Nouvelle-Guinée, une des 100 espèces exotiques envahissantes les plus néfastes au monde

Une des conséquences de la mondialisation et de l’accroissement des échanges internationaux de marchandises est l’introduction d’espèces exotiques envahissantes. En France, on a ainsi vu arriver récemment le Frelon Asiatique et l’Écureuil de Corée. Dans la liste des 100 espèces exotiques envahissantes les plus néfastes au monde, il n’y a qu’un seul Plathelminthe :, aussi appelé Plathelminthe de Nouvelle-Guinée. Cette espèce, qui vient d’être trouvée en France, à Caen, a été identifiée par une équipe de chercheurs internationale dirigée par Jean-Lou Justine de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (Muséum national d’Histoire naturelle/ CNRS/UPMC/EPHE). Il s’agit de la première découverte dans toute l’Europe, rapportée dans un article à paraître mardi 4 mars dans.

+ Commentaires fermés sur Découverte en France du Plathelminthe de Nouvelle-Guinée, une des 100 espèces exotiques envahissantes les plus néfastes au monde

lundi 3 mars 2014 - 21:00

Découverte d’un nouveau type de virus géant âgé de plus de 30 000 ans

Un nouveau type de virus géant, baptisé , a été découvert dans le sol gelé de l’extrême Nord-Est sibérien par des chercheurs du laboratoire Information génomique et structurale (CNRS/AMU), associés à des équipes du laboratoire Biologie à grande échelle (CEA/Inserm/Université Joseph Fourier), du Génoscope (CEA/CNRS) et de l’Académie des sciences de Russie. Enfoui dans le sol, ce virus géant, inoffensif pour l’Homme et les animaux, a survécu à plus de 30 000 ans de congélation. Bien que sa taille et sa forme en amphore rappelle celles de, l’analyse de son génome et de son mode de réplication prouve queest très différent. Ces travaux portent ainsi à trois le nombre de familles distinctes de virus géants. Ils sont publiés sur le site desla semaine du 3 mars 2014.

+ Commentaires fermés sur Découverte d’un nouveau type de virus géant âgé de plus de 30 000 ans

La plasticité du manteau terrestre enfin expliquée

Le manteau terrestre constitue une enveloppe solide animée de lents et constants mouvements de convection. Comment les roches se déforment-elles pour permettre un tel mouvement alors que les minéraux tels que l’olivine -constituant principal du manteau supérieur- ne présentent pas assez de défauts dans leur structure cristalline pour expliquer les déformations observées dans la nature ? Une équipe menée par l’Unité matériaux et transformations (CNRS/Université Lille 1/Ecole nationale supérieure de chimie de Lille), vient d’apporter une explication inattendue à cette question. Celle-ci met en jeu des défauts cristallins très mal connus et jusqu’alors jamais pris en compte, appelés désinclinaisons, situés à l’interface entre les grains minéraux qui composent les roches.En prenant comme cas d’étude l’olivine, les chercheurs sont parvenus pour la première fois à visualiser ces défauts et à modéliser le comportement des joints de grains face à une contrainte mécanique. Ces résultats qui viennent d’être publiés dans Nature dépassent largement le cadre des géosciences : ils apportent un outil nouveau et extrêmement puissant à l’étude de la dynamique des solides et aux sciences des matériaux en général.

+ Commentaires fermés sur La plasticité du manteau terrestre enfin expliquée