Call Ways ® presse magazine tabloïd news » CNRS

Posts Tagged CNRS

jeudi 18 juin 2015 - 1:00

L’intestin grêle participe à l’inflammation chronique chez les personnes obèses

L’obésité est provoquée par des facteurs multiples et complexes dont certains sont encore insoupçonnés. Des chercheurs du CNRS, de l’Inserm, de l’UPMC et de l’université Paris Descartes, associés à des cliniciens chercheurs de l’AP-HP, viennent de montrer qu’une obésité sévère s’accompagne d’une inflammation de l’intestin grêle et d’un renforcement des défenses immunitaires dans cette zone. Ce phénomène diminue la sensibilité à l’insuline des entérocytes et augmente l’absorption de nutriments, ce qui aggrave la maladie. Ces travaux, réalisés au Centre de recherche des Cordeliers (Inserm/UPMC/Université Paris Descartes) et au sein de l’Institut de cardiométabolisme et nutrition (ICAN Inserm/UPMC/AP-HP), sont publiés le 18 juin dans la revue.

+ Commentaires fermés sur L’intestin grêle participe à l’inflammation chronique chez les personnes obèses

mardi 16 juin 2015 - 1:00

NOEMA, le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère Nord, entre en service

Avec l’inauguration de la première des six nouvelles antennes, l’observatoire du Plateau de Bure, dans les Hautes-Alpes, est devenu NOEMA (NOrthern Extended Millimeter Array), le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère Nord. Ce nouveau télescope, à la pointe de la technologie moderne, dévoile aujourd’hui sa première image astronomique : une vue inédite et spectaculaire d’une région de formation stellaire inconnue à ce jour. NOEMA montre ainsi qu’il sera l’un des télescopes phares dans les années à venir dans la recherche des régions les plus reculées de notre Univers où les interactions entre galaxies influencent l’évolution de notre Univers. Conçu et exploité par l’IRAM, NOEMA est financé par le CNRS, ainsi que la MPG (Max-Planck-Gesellschaft) en Allemagne et l’IGN (Instituto Geografico Nacional) en Espagne.

+ Commentaires fermés sur NOEMA, le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère Nord, entre en service

lundi 15 juin 2015 - 1:00

Salon Innovatives SHS 2015

Reconstituer les paysages sonores actuels ou passés, concevoir avec les patients des objets connectés pour soulager les TOC, rendre les compétences universitaires intelligibles pour les entreprises (et inversement)… Ces créations issues de laboratoires de sciences humaines et sociales (SHS) sont quelques-uns des 65 projets exposés au salon , à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris 19), les 16 et 17 juin 2015.

+ Commentaires fermés sur Salon Innovatives SHS 2015

La piste du cuivre révèle la présence de soufre dans le noyau terrestre

Des chercheurs de l’Institut de physique du globe de Paris (CNRS/IPGP/Université Paris Diderot) ont apporté, pour la première fois, la preuve chimique de la présence de soufre dans le noyau de la Terre. Ils ont déterminé la composition du noyau terrestre, inaccessible aux scientifiques, en analysant les isotopes du cuivre de différentes roches de la croûte et du manteau terrestre et en les comparants avec la composition chimique de météorites, témoins de la formation de la Terre. Leur méthodologie, présentée dansle 17 juin 2015 sera, de plus, adaptable à tous types d’environnements et même à d’autres planètes.

+ Commentaires fermés sur La piste du cuivre révèle la présence de soufre dans le noyau terrestre

vendredi 12 juin 2015 - 1:00

La labellisation Global GAW de l’Observatoire du puy de Dôme

L’Observatoire du puy de Dôme est le premier site en France à recevoir le label Global GAW (Global Atmosphere Watch), décerné par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) aux stations scientifiques de référence. Il intègre ainsi la famille très restreinte des stations de référence mondiale pour l’étude de l’atmosphère. Cet observatoire permet d’étudier l’évolution de paramètres atmosphériques d’intérêt climatique. Elle est gérée par une équipe du Laboratoire de météorologie physique (CNRS/Université Blaise Pascal) : l’un des deux laboratoires de l’Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand (CNRS/Université Blaise Pascal). C’est pour la fiabilité, la pérennité et surtout l’unicité de ses mesures, de ses analyses et de ses recherches que cette station a obtenu le label Global GAW.

+ Commentaires fermés sur La labellisation Global GAW de l’Observatoire du puy de Dôme

jeudi 11 juin 2015 - 1:00

Ludwik Leibler, chercheur CNRS, prix de l’Inventeur européen de l’année 2015

Ludwik Leibler, directeur de recherche au CNRS, a reçu le prix de l’Inventeur européen de l’année 2015, catégorie Recherche, pour ses travaux sur les vitrimères, une nouvelle catégorie de matériaux qui ouvrent la voie à de très nombreuses applications industrielles. Ce physico-chimiste a également inventé récemment une colle capable de remplacer des points de suture et réparer des organes mous comme le foie. Membre de l’Académie des sciences, professeur associé à l’ESPCI ParisTech, Ludwik Leibler est directeur du laboratoire Matière molle et chimie (CNRS/ESPCI ParisTech). Il avait reçu en 2013 la médaille de l’innovation du CNRS.

+ Commentaires fermés sur Ludwik Leibler, chercheur CNRS, prix de l’Inventeur européen de l’année 2015

mercredi 10 juin 2015 - 20:00

La forme fibrillaire à l’origine de la maladie de Parkinson a été identifiée

Plusieurs affections neurodégénératives sont causées par des agrégats d’une même protéine, l’alpha-synucléine, dans le cerveau. Une équipe franco-belge incluant des chercheurs de l’Institut des neurosciences Paris Saclay (CNRS/Université Paris-Sud) a identifié deux formes spécifiques des fibres de cette molécule, en forme de « linguines » et de « spaghettis » et prouvé qu’elles provoquent respectivement la maladie de Parkinson et l’atrophie multi-systématisée (AMS). Ces travaux sont publiés dans la revuele 10 juin 2015.

+ Commentaires fermés sur La forme fibrillaire à l’origine de la maladie de Parkinson a été identifiée

Pourquoi l’atmosphère du Soleil est beaucoup plus chaude que sa surface

Comment la température de l’atmosphère du Soleil peut-elle atteindre jusqu’à un million de degrés, alors que celle de la surface de l’étoile est d’environ 6000°C ? En simulant l’évolution d’une partie de l’intérieur et de l’extérieur du Soleil, des chercheurs du Centre de physique théorique (CNRS/École polytechnique) et du laboratoire Astrophysique, instrumentation-modélisation (CNRS/CEA/Université Paris Diderot) ont identifié les mécanismes apportant l’énergie capable de chauffer l’atmosphère solaire. Une couche située sous la surface du Soleil, qui se comporte comme une casserole en ébullition, créerait un champ magnétique à petite échelle comme réserve d’énergie qui, une fois sorti de l’étoile, chaufferait les couches successives de l’atmosphère solaire viades réseaux de racines et de branches magnétiques, telle une mangrove. Ce chauffage de l’atmosphère, impliqué dans la créationdu vent solaire qui remplit l’héliosphère, concernerait de nombreuses autres étoiles. Ce résultat parait dans larevuedu 11 juin 2015.

+ Commentaires fermés sur Pourquoi l’atmosphère du Soleil est beaucoup plus chaude que sa surface

Concentrer des bactéries pathogènes pour les détecter plus rapidement

Détecter rapidement la présence de bactéries pathogènes est primordial dans de nombreux secteurs tels que l’agroalimentaire ou la cosmétique. Garantir l’absence de ces bactéries nécessite de bloquer les lots entre 24 et 48 heures avant leur commercialisation, ce qui peut constituer un vrai handicap. Après avoir développé une méthode permettant de dénombrer des bactéries d’intérêt, des chercheurs du Laboratoire de chimie bactérienne (CNRS/Aix-Marseille Université), de l’Institut de chimie des substances naturelles (CNRS) et de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay (CNRS/Université Paris-Sud) proposent une nouvelle approche permettant de détecter et concentrer rapidement les bactéries à Gram négatif cultivables. Ce procédé innovant, qui permettra de libérer des lots à commercialiser dans la journée et sera exploité par la startup Click4Tag, est décrit dans la revuele 10 juin 2015.

+ Commentaires fermés sur Concentrer des bactéries pathogènes pour les détecter plus rapidement

mardi 9 juin 2015 - 1:00

La persistance de la prévalence du paludisme entretient la drépanocytose au Gabon

Une étude internationale, conduite au Gabon par des chercheurs de l’IRD, du CNRS, du CIRMF et de l’université de Californie, montre que la répartition géographique de la drépanocytose et celle du paludisme sont liées dans ce pays. Ces résultats, qui ouvrent la voie à des actions de prévention et de surveillance couplées de ces maladies associées, sont publiés dans les comptes-rendus de l’Académie des sciences américaine () le 11 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur La persistance de la prévalence du paludisme entretient la drépanocytose au Gabon

lundi 8 juin 2015 - 1:00

Réparations à (très grande) distance des instruments ChemCam et SAM embarqués à bord du rover Curiosity de la NASA

Depuis août 2012, soit près de 1000 jours martiens, le rover Curiosity de la NASA mène une aventure technologique et scientifique inédite à la surface de la planète rouge. Soumis aux aléas du climat martien, les matériels s’usent. Les instruments ChemCam et SAM viennent d’être réparés à 350 millions de kilomètres de la Terre et redeviennent pleinement opérationnels, grâce à l’intervention d’équipes françaises.

+ Commentaires fermés sur Réparations à (très grande) distance des instruments ChemCam et SAM embarqués à bord du rover Curiosity de la NASA

Le Big Data stocke l’espace : le CNRS projette d’héberger le plus grand catalogue d’objets célestes

Depuis 2012, un partenariat lie le CNRS et la société Dell dans le but de développer des solutions novatrices autour du traitement massif de données pour les besoins de la recherche. Cette année, le partenariat s’est focalisé sur le projet LSST () qui promet des avancées majeures dans les domaines de l’astrophysique et de la cosmologie.

+ Commentaires fermés sur Le Big Data stocke l’espace : le CNRS projette d’héberger le plus grand catalogue d’objets célestes

vendredi 5 juin 2015 - 1:00

Deux fossiles trouvés au Laos attestent d’une diversité humaine ancienne

Un crâne et une mandibule découverts à quelques mètres de distance, dans une grotte au nord-est du Laos, par une équipe de recherche internationale comprenant notamment des chercheurs du Museum national d’Histoire naturelle, du CNRS et de l’université Saint-Louis Michigan, suggèrent que les premiers Hommes modernes étaient morphologiquement très diversifiés. L’étude de ces fossiles vient d’être publiée dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Deux fossiles trouvés au Laos attestent d’une diversité humaine ancienne

jeudi 4 juin 2015 - 1:00

Alexandre Artaud, Université Grenoble Alpes, remporte le concours national « Ma Thèse en 180 secondes » 2015

La finale nationale 2015 de « Ma thèse en 180 secondes », organisée par la CPU et le CNRS, s’est déroulée le 3 juin au soir à Nancy devant plus de 800 spectateurs. 27 doctorants, issus de tous les regroupements universitaires français, ont présenté leur travail de recherche en 180 secondes chrono. Une soirée à redécouvrir sur le site MT180 (http://mt180).

+ Commentaires fermés sur Alexandre Artaud, Université Grenoble Alpes, remporte le concours national « Ma Thèse en 180 secondes » 2015

Les motifs colorés des coquillages au temps des dinosaures enfin révélés

Une équipe internationale comprenant deux paléontologues du Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC) vient de mettre en évidence, pour la première fois, une grande variété de motifs colorés chez des coquillages fossiles âgés d’environ 160 millions d’années (ère secondaire, époque du Jurassique : -200 à -145 Ma). Ils proviennent du gisement à conservation exceptionnelle de Cordebugle, en Normandie, dont la conservation est exceptionnelle. Ces travaux, publiés le 3 juin 2015 dans la revue , révèlent une diversification très ancienne des motifs colorés des coquillages.

+ Commentaires fermés sur Les motifs colorés des coquillages au temps des dinosaures enfin révélés

mercredi 3 juin 2015 - 1:00

Varroa destructor : le parasite capable de mimer chimiquement deux espèces d’abeilles

Des chercheurs de l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte (CNRS/Université François Rabelais de Tours) et du laboratoire Abeilles et environnement de l’Inra, en collaboration avec des collègues américains et chinois, ont démontré que , un acarien parasite des abeilles qui a la capacité d’imiter la composition chimique de la cuticule de son hôte, est aussi capable de changer cette composition en fonction de l’espèce qu’il parasite. Cette faculté d’adaptation remarquable pourrait expliquer comment ce parasite de l’abeille asiatique a pu coloniser l’abeille européenne au cours du 20 siècle, contribuant ainsi au déclin de l’espèce. Ces travaux sont publiés le 3 juin 2015 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Varroa destructor : le parasite capable de mimer chimiquement deux espèces d’abeilles

mardi 2 juin 2015 - 1:00

L’exceptionnelle sépulture de Louise de Quengo, dame du XVIIe siècle

De 2011 à 2013, une équipe de l’Inrap a mené, sur prescription de l’État (Drac Bretagne), une fouille préventive au couvent des Jacobins, futur centre des congrès de Rennes Métropole. Deux ans après, les études se poursuivent et livrent de nouvelles découvertes.
Le couvent des Jacobins, construit en 1369, après la guerre de Succession, marque la victoire de Jean IV de Montfort, duc de Bretagne, sur Charles de Blois. Entre le XVe et le XVIIIe siècle, cet établissement dominicain devient un important lieu de pèlerinage et d’inhumation. Ainsi, environ 800 sépultures y ont été mises au jour par les archéologues, dont cinq cercueils de plomb. L’un d’eux contenait une dépouille dans un état de conservation exceptionnel. Son étude est un témoignage rare des pratiques funéraires des élites du XVIIe siècle.

+ Commentaires fermés sur L’exceptionnelle sépulture de Louise de Quengo, dame du XVIIe siècle

jeudi 28 mai 2015 - 1:00

Des robots qui s’adaptent aux dommages en quelques minutes

Les robots pourraient aider notre société dans de nombreuses situations, par exemple pour chercher des survivants après des catastrophes naturelles ou pour alerter les pompiers en cas de feu de forêt. Néanmoins, ils resteront cantonnés aux laboratoires de recherche tant qu’ils ne seront pas capables de continuer à fonctionner lorsqu’ils sont endommagés. Des chercheurs de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (CNRS/UPMC) et du Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (CNRS/Inria/Université de Lorraine) montrent comment des robots peuvent automatiquement s’adapter aux dommages en moins de deux minutes. Leurs résultats sont publiés dansle 28 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Des robots qui s’adaptent aux dommages en quelques minutes

mercredi 27 mai 2015 - 1:00

Des bactéries intelligentes pour détecter les maladies

Un pas de plus vient d’être franchi dans le domaine de la biologie synthétique. Des équipes de chercheurs de l’Inserm et du CNRS de Montpellier, associées au CHRU de Montpellier et à l’université de Stanford ont transformé des bactéries en “espions détecteurs » capables de signaler une pathologie sur la simple présence dans l’urine ou le sang de molécules caractéristiques. Pour réaliser cette prouesse, les chercheurs ont introduit l’équivalent d’un programme informatique dans l’ADN des cellules. Les bactéries ainsi programmées détectent notamment la présence anormale de glucose dans les urines de patients diabétiques. Ces travaux publiés dans la revuemarquent les premiers pas de l’utilisation de cellules programmables pour le diagnostic médical.

+ Commentaires fermés sur Des bactéries intelligentes pour détecter les maladies

mardi 26 mai 2015 - 1:00

Une première mondiale pour le stockage de données sur polymères

Des chercheurs sont pour la première fois parvenus à inscrire un code binaire sur un polymère synthétique. Inspirée par la manière dont l’ADN conserve une énorme quantité de données génétiques, une équipe de l’Institut Charles Sadron de Strasbourg (CNRS) et de l’Institut de chimie radicalaire (CNRS/Aix Marseille Université) a synthétisé et lu un message de plusieurs bits sur un polymère artificiel. Ces travaux ont été publiés dansle 26 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Une première mondiale pour le stockage de données sur polymères

lundi 25 mai 2015 - 1:00

Allergies : les concentrations en pollen d’ambroisie pourraient quadrupler en Europe d’ici 2050

Les concentrations dans l’air du pollen d’ambroisie à feuilles d’armoise, très allergisant, pourraient avoir quadruplé en Europe à l’horizon 2050. Le changement climatique serait responsable des deux tiers de cette augmentation, le tiers restant serait dû quant à lui à la colonisation de la plante, favorisée par les activités humaines. Ces estimations, réalisées par des chercheursdu CNRS, du CEA, de l’INERIS et du RNSAen collaboration avec plusieurs instituts européens, montrent qu’il est aujourd’hui nécessaire de mettre en place une gestion coordonnée de cette plante invasive au niveau européen par un suivi sur le long terme des pollens et une cartographie de la présence des plantes. Ces estimations sont publiées dans la revuele 25 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Allergies : les concentrations en pollen d’ambroisie pourraient quadrupler en Europe d’ici 2050

vendredi 22 mai 2015 - 11:00

Tara Oceans : premiers résultats scientifiques

Après trois ans de collecte dans les océans de la planète et plusieurs années d’analyse, les chercheurs ayant participé à l’expéditionOceans présentent les travaux menés sur les milliers d’échantillons prélevés. Les premiers résultats de ces équipes, internationales et interdisciplinaires, offrent une cartographie détaillée de la biodiversité planctonique, explorent les interactions entre les microorganismes observés et s’intéressent à l’impact des conditions environnementales sur cet écosystème microscopique. Ils confirment également que les données récoltées constituent une ressource sans précédent pour l’étude et la compréhension des océans. Ces travaux font l’objet de cinq articles publiés dans un numéro spécial de la revuele 22 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Tara Oceans : premiers résultats scientifiques

Un nouveau parasite du frelon asiatique a été découvert en France mais il n’arrêtera pas l’invasion

L’invasion de la France et de l’Europe par le frelon asiatique est un problème préoccupant. Un ennemi naturel pourrait-il arrêter cette invasion ? Une équipe de chercheurs de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/EPHE/UPMC) a découvert un ver parasite du frelon asiatique : un nématode du genre , probablement de l’espèce. Cependant, l’extrême rareté de ce nématode et la forte résistance des colonies de frelons suggèrent que ce parasite ne freinera pas leur invasion. Ces résultats sont publiés aujourd’hui dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Un nouveau parasite du frelon asiatique a été découvert en France mais il n’arrêtera pas l’invasion

Premiers résultats scientifiques de l’expédition Tara Oceans

Dans un numéro spécial de la revuepublié le 22 mai, une équipe de chercheurs, internationale et multidisciplinaire, cartographie la biodiversité d’un large éventail d’organismes planctoniques marins, explore leurs interactions, notamment le parasitisme, ainsi que la façon dont ils agissent sur leur environnement et sont affectés par différentes variables, en particulier la température. Issues d’une partie des 35 000 échantillons collectés dans les océans de la planète durant l’expéditionOceans (2009-2013), ces données constituent des ressources sans précédent pour la communauté scientifique, dont un catalogue de plusieurs millions de nouveaux gènes, qui vont transformer la façon dont on étudie les océans et dont on évalue le changement climatique.

+ Commentaires fermés sur Premiers résultats scientifiques de l’expédition Tara Oceans

jeudi 21 mai 2015 - 1:00

Les plus vieux outils du monde ont 3,3 millions d’années

Après l’annonce rapportant la découverte des plus vieux outils de pierre taillée au monde, lors du colloque annuel de la Société de paléoanthropologie de San Francisco le 14 avril dernier, des chercheurs du CNRS, de l’Inrap et de l’université de Poitierspublient leurs résultats dans , le 21 mai 2015. Ces derniers rapportent la découverte, au Kenya, de ces outils de pierre taillée, vieux de 3,3 millions d’années. Alors que la communauté scientifique a longtemps supposé que les premiers outils de pierre avaient été fabriqués par le genre , cette découverte montre qu’un autre genre d’hominidé, peut-être une forme d’australopithèque beaucoup plus ancienne, avait déjà toutes les capacités nécessaires à la fabrication d’outils.

+ Commentaires fermés sur Les plus vieux outils du monde ont 3,3 millions d’années

Le « raid des sept bornes » : une expédition inédite sur la frontière guyanaise

Du 2 juin au 20 juillet 2015, une expédition inédite arpentera à pied les 320 kilomètres de la ligne de frontière terrestre qui sépare la Guyane française et le Brésil. Menée conjointement par des chercheurs du CNRS et par le 3e régiment étranger d’infanterie, elle permettra pour la première fois de parcourir d’une seule traite les sept bornes qui, au sein de la région isolée des monts Tumuc Humac, marquent la limite sud de la Guyane française. Un défi humain, scientifique et logistique.

+ Commentaires fermés sur Le « raid des sept bornes » : une expédition inédite sur la frontière guyanaise

Un leurre pour tromper l’adversaire : les ruses moléculaires de l’Arabette

Camouflage, vitesse, illusions d’optique… le règne animal regorge de stratégies permettant aux prédateurs de capturer leurs proies ou, inversement, à ces dernières de leur échapper. De telles ruses sont également déployées à l’échelle moléculaire. C’est ce que viennent de découvrir des chercheurs du CNRS, de l’Inra, du CEA et de l’Inserm chez l’une des bactéries phytopathogènes les plus dévastatrices de la planète qui court-circuite les défenses des cellules végétales en empêchant le déclenchement d’un « signal d’alarme » immunitaire. Plus étonnant encore, des cellules végétales ont développé un récepteur intégrant un leurre destiné à prendre l’envahisseur à son propre piège. Ces travaux, aux potentialités multiples, sont publiés le 21 mai 2015 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Un leurre pour tromper l’adversaire : les ruses moléculaires de l’Arabette

Un leurre pour tromper l’adversaire : les ruses moléculaires de l’Arabette

Camouflage, vitesse, illusions d’optique… le règne animal regorge de stratégies permettant aux prédateurs de capturer leurs proies ou, inversement, à ces dernières de leur échapper. De telles ruses sont également déployées à l’échelle moléculaire. C’est ce que viennent de découvrir des chercheurs du CNRS, de l’Inra, du CEA et de l’Inserm chez l’une des bactéries phytopathogènes les plus dévastatrices de la planète qui court-circuite les défenses des cellules végétales en empêchant le déclenchement d’un « signal d’alarme » immunitaire. Plus étonnant encore, des cellules végétales ont développé un récepteur intégrant un leurre destiné à prendre l’envahisseur à son propre piège. Ces travaux, aux potentialités multiples, sont publiés le 21 mai 2015 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Un leurre pour tromper l’adversaire : les ruses moléculaires de l’Arabette

mardi 19 mai 2015 - 1:00

Vieillissement précoce : des chercheurs découvrent et réparent les défauts des cellules malades

Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec des scientifiques du CEA et de l’Institut Gustave Roussy, sont parvenus à rétablir une activité normale dans des cellules issues de patients atteints d’un syndrome de vieillissement précoce, le syndrome de Cockayne. Ils ont découvert l’implication dans cette pathologie d’une enzyme, la protéase HTRA3. Surexprimée chez les patients, elle engendre un dysfonctionnement des mitochondries, qui jouent un rôle clé dans l’apparition des symptômes de vieillissement chez les enfants. Ces travaux publiés dans la revuedécrivent un des mécanismes responsables du vieillissement précoce jusque-là inconnu et pourront éclairer le mécanisme du vieillissement en général.

+ Commentaires fermés sur Vieillissement précoce : des chercheurs découvrent et réparent les défauts des cellules malades

lundi 18 mai 2015 - 1:00

« Ma thèse en 180 secondes » : finale nationale le 3 juin 2015

Nancy accueillera le 3 juin 2015 la finale nationale de « Ma thèse en 180 secondes », le concours organisé par la CPU et le CNRS à destination des doctorants. Une première : elle rassemblera les candidats de tous les regroupements universitaires de France, sélectionnés lors de finales régionales ces trois derniers mois. Tous défendront leur thèse et leur établissement en trois minutes seulement.

+ Commentaires fermés sur « Ma thèse en 180 secondes » : finale nationale le 3 juin 2015

Le « raid des sept bornes » : une expédition inédite sur la frontière guyanaise

Conférence de presse
Jeudi 21 mai 2015 à 11h30
Au siège du CNRS – 3 rue Michel-Ange – 75016 Paris
Métro : Michel-Ange Auteuil (lignes 9 et 10)

Du 2 juin au 20 juillet 2015, une expédition inédite arpentera à pied les 320 kilomètres de la ligne de frontière qui sépare la Guyane française et le Brésil. Menée conjointement par des chercheurs du CNRS et par le 3e régiment étranger d’infanterie, elle permettra pour la première fois de parcourir d’une seule traite les sept bornes qui, au sein de la région isolée des monts Tumuc Humac, marquent la limite sud de la Guyane française. Un défi humain, scientifique et logistique.

+ Commentaires fermés sur Le « raid des sept bornes » : une expédition inédite sur la frontière guyanaise

Le « raid des sept bornes » : une expédition inédite sur la frontière guyanaise

Conférence de presse
Jeudi 21 mai 2015 à 11h30
Au siège du CNRS – 3 rue Michel-Ange – 75016 Paris
Métro : Michel-Ange Auteuil (lignes 9 et 10)

Du 2 juin au 20 juillet 2015, une expédition inédite arpentera à pied les 320 kilomètres de la ligne de frontière qui sépare la Guyane française et le Brésil. Menée conjointement par des chercheurs du CNRS et par le 3e régiment étranger d’infanterie, elle permettra pour la première fois de parcourir d’une seule traite les sept bornes qui, au sein de la région isolée des monts Tumuc Humac, marquent la limite sud de la Guyane française. Un défi humain, scientifique et logistique.

+ Commentaires fermés sur Le « raid des sept bornes » : une expédition inédite sur la frontière guyanaise

mercredi 13 mai 2015 - 1:00

Une fibre optique pour stopper la lumière

En plongeant une fibre optique dans un nuage d’atomes froids, des physiciens du laboratoire Kastler Brossel (UPMC/CNRS/ENS/Collège de France) ont ralenti, arrêté, puis relancé un faisceau lumineux se propageant au cœur de la fibre. Ce dispositif constitue la première réalisation fibrée d’une mémoire optique. Ce travail a été publié le 7 mai 2015 dans la revueet fait l’objet d’un « Highlight » par l’éditeur.

+ Commentaires fermés sur Une fibre optique pour stopper la lumière

Une fibre optique pour stopper la lumière

En plongeant une fibre optique dans un nuage d’atomes froids, des physiciens du laboratoire Kastler Brossel (UPMC/CNRS/ENS/Collège de France) ont ralenti, arrêté, puis relancé un faisceau lumineux se propageant au cœur de la fibre. Ce dispositif constitue la première réalisation fibrée d’une mémoire optique. Ce travail a été publié le 7 mai 2015 dans la revueet fait l’objet d’un « Highlight » par l’éditeur.

+ Commentaires fermés sur Une fibre optique pour stopper la lumière

mardi 12 mai 2015 - 1:00

La médaille de l’innovation 2015 du CNRS décernée à Jérôme Chevalier, Patrick Maestro, Jean-Michel Morel et Sylviane Muller

Jérôme Chevalier, Patrick Maestro, Jean-Michel Morel et Sylviane Muller sont les lauréats de la cinquième édition de la médaille de l’innovation du CNRS, qui leur sera remise le 10 juin prochain au siège de l’organisme. Cette prestigieuse distinction récompense des personnalités dont les recherches exceptionnelles conduisent à des innovations marquantes sur le plan technologique, thérapeutique et sociétal.

+ Commentaires fermés sur La médaille de l’innovation 2015 du CNRS décernée à Jérôme Chevalier, Patrick Maestro, Jean-Michel Morel et Sylviane Muller

lundi 11 mai 2015 - 1:00

Comment la tumeur transforme mécaniquement ses voisines saines en cellules tumorales et amplifie son propre développement

Le développement d’une tumeur exerce une pression permanente anormale non négligeable sur les cellules saines avoisinantes. L’équipe CNRS/UPMC/Institut Curie dirigée par Emmanuel Farge, directeur de recherche Inserm à l’Institut Curie, vient de découvrir que cette force pouvait y induire l’expression de gènes tumoraux. La contrainte physique provoquée par la croissance tumorale provoquerait même les premières phases d’une transformation tumorale des tissus avoisinants. Cette découverte majeure est publiée dansdu 11 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Comment la tumeur transforme mécaniquement ses voisines saines en cellules tumorales et amplifie son propre développement

jeudi 7 mai 2015 - 22:00

Le Viagra: nouvelle piste contre la transmission du parasite du paludisme ?

En augmentant la rigidité des globules rouges infectés par l’agent du paludisme, le Viagra favorise leur élimination de la circulation sanguine et pourrait donc réduire la transmission du parasite de l’homme au moustique. Cette étonnante découverte, réalisée par des chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’Université Paris Descartes – à l’Institut Cochin –et de l’Institut Pasteur, en collaboration avec une équipe de la London School of Tropical Medicine and Hygiene, pourrait être à l’origine d’un traitement réduisant la propagation du paludisme dans la population. Leurs travaux sont publiés dans la revuele 7 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Le Viagra: nouvelle piste contre la transmission du parasite du paludisme ?

Nuit de la lumière au Musée des arts et métiers : la lumière sous toutes ses formes

De 18h à minuit le samedi 16 mai 2015, le CNRS et le Musée des arts et métiers (Cnam) organisent la Nuit de la lumière, une invitation à découvrir, de façon ludique et interactive, la lumière sous toutes ses formes. Cette soirée exceptionnelle est proposée dans le cadre de la Nuit européenne des musées, à l’occasion de « 2015, année de la lumière en France ». Petits et grands, curieux ou amateurs pourront percevoir la lumière sous un autre jour grâce à des animations lumineuses et des expériences en direct avec des scientifiques éclairés. Visites, objets animés, quiz et enquête-jeu pour les 7-12 ans, autant de rendez–vous à ne pas manquer !

+ Commentaires fermés sur Nuit de la lumière au Musée des arts et métiers : la lumière sous toutes ses formes

Evasion scientifique en Normandie pour les enfants de l’hôpital Robert-Debré, avec le CNRS

Dans le cadre de l’opération « les chercheurs font rêver les enfants », un groupe de vingt enfants et adolescents hospitalisés âgés de 8 à 17 ans partira à la découverte des sciences en Normandie, du 26 au 29 mai 2015. Au programme de ce voyage, fruit d’un partenariat entre le CNRS et l’hôpital universitaire Robert-Debré (AP-HP/Université Paris-Diderot) à Paris, une visite des plages du Débarquement, la découverte d’une ville gallo-romaine et des techniques de l’archéologie, une initiation à la biologie marine, des ateliers de robotique et de géographie, en compagnie de chercheurs de la région.

+ Commentaires fermés sur Evasion scientifique en Normandie pour les enfants de l’hôpital Robert-Debré, avec le CNRS

Un super-amas d’étoiles surpris à sa naissance dans l’Univers lointain

Dans le cadre d’un programme d’observations mené avec le télescope spatial Hubble, une équipe associant le CEA, le CNRS et l’université Paris-Diderot a découvert la naissance d’un super-amas d’étoiles au sein d’une galaxie très lointaine. C’est la première fois qu’une région de formation stellaire aussi jeune est observée dans l’Univers distant, permettant d’étudier les mécanismes physiques et les conditions de formation des étoiles trois milliards d’années après le Big-Bang. Ces résultats sont publiés le 7 mai dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Un super-amas d’étoiles surpris à sa naissance dans l’Univers lointain

Une « molécule-interrupteur » polyvalente pour les cellules contrôlées par la lumière

La structure moléculaire de la pompe ionique KR2, qui permet le transport de sodium à travers les membranes bactériennes, a été déterminée par une équipe associant des chercheurs russes, allemands et français (Institut de biologie structurale, CEA/CNRS/Université Joseph Fourier, Grenoble). Forts de ces résultats, les scientifiques ont pu développer une méthodologie permettant de changer la sélectivité ionique de KR2, transformant cettepompe à sodium en pompe à potassium. Intégrée dans des neurones, la pompe KR2 modifiée pourrait constituer un nouvel outil en optogénétique, champ de recherche à la croisée de l’optique et de la génétique. Ces découvertes sont publiées dansle 6 mai 2015.

+ Commentaires fermés sur Une « molécule-interrupteur » polyvalente pour les cellules contrôlées par la lumière

mercredi 6 mai 2015 - 1:00

Formation des systèmes solaires : le rôle des « pièges à planètes »

Une équipe du laboratoire « Astrophysique, Instrumentation, Modélisation » Paris-Saclay (AIM – CNRS/CEA/Université Paris Diderot) a élaboré un nouveau modèle représentant sur des millions d’années l’évolution de disques protoplanétaires. Ces structures géantes composées de poussières et de gaz seraient le lieu privilégié de formation des planètes grâce à la présence de ce que les chercheurs appellent des « pièges à planètes ». Avec ce nouveau modèle, les scientifiques ont pu déterminer les endroits les plus favorables pour former les planètes.
Ces résultats sont publiés en ligne, le 6 mai, par la revue.

+ Commentaires fermés sur Formation des systèmes solaires : le rôle des « pièges à planètes »

Mammifères et oiseaux ont un tympan différent… mais ils peuvent s’entendre !

Plusieurs études paléontologiques ont proposé que la formation du tympan chez les mammifères, les reptiles et les oiseaux aurait eu lieu indépendamment chez leurs ancêtres mais aucune preuve formelle n’a été trouvée dans les archives fossiles, le tympan n’étant jamais fossilisé. Une équipe internationale, composée de chercheurs japonais (université de Tokyo) et français (laboratoire Evolution des régulations endocriniennes Muséum National d’Histoire Naturelle / CNRS), a testé de manière expérimentale cette théorie, en centrant ses recherches sur l’origine embryonnaire du tympan d’animaux actuels. Les résultats de cette étude viennent d’être publiés dans.

+ Commentaires fermés sur Mammifères et oiseaux ont un tympan différent… mais ils peuvent s’entendre !

mardi 5 mai 2015 - 1:00

Penser l’Afrique autrement

Mardi 5 mai 2015 à 10h00
Au siège du CNRS
3 rue Michel-Ange 75016 Paris
Métro : Michel-Ange Auteuil (lignes 9 et 10)

+ Commentaires fermés sur Penser l’Afrique autrement

lundi 4 mai 2015 - 1:00

Création du Letma – Quatre organismes unissent leurs forces pour la compréhension des infrasons

Le Laboratoire études et modélisation acoustiques (LETMA) a été créé en mars 2015 par le CEA, le CNRS, l’Ecole Centrale de Lyon et l’Université Pierre et Marie Curie. Son activité porte sur l’analyse des phénomènes atmosphériques produisant des ondes acoustiques infrasonores. Il vise à créer une communauté de recherche reconnue au niveau national et international sur l’étude et la modélisation des infrasons.

+ Commentaires fermés sur Création du Letma – Quatre organismes unissent leurs forces pour la compréhension des infrasons

vendredi 1 mai 2015 - 1:00

Observer en direct le « réveil » d’une protéine

Avec quelle dynamique une protéine devient-elle fonctionnelle ? Des chercheurs de l’IBS (CEA/CNRS/Université Joseph Fourier), en collaboration avec l’EPFL et l’ENS de Lyon, ont conçu un dispositif de « résonance magnétique nucléaire » (RMN) capable d’observer le « réveil » progressif d’une protéine, de son état inerte à son état fonctionnel. Une première dans l’analyse de ces molécules biologiques complexes et en perpétuel mouvement. Ces travaux font l’objet d’une étude publiée dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Observer en direct le « réveil » d’une protéine

Observer en direct le « réveil » d’une protéine

Avec quelle dynamique une protéine devient-elle fonctionnelle ? Des chercheurs de l’IBS (CEA/CNRS/Université Joseph Fourier), en collaboration avec l’EPFL et l’ENS de Lyon, ont conçu un dispositif de « résonance magnétique nucléaire » (RMN) capable d’observer le « réveil » progressif d’une protéine, de son état inerte à son état fonctionnel. Une première dans l’analyse de ces molécules biologiques complexes et en perpétuel mouvement. Ces travaux font l’objet d’une étude publiée dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Observer en direct le « réveil » d’une protéine

jeudi 30 avril 2015 - 1:00

1 % des espèces d’arbres stocke la moitié du carbone de l’Amazonie

Parmi les 16 000 espèces d’arbres qui peuplent la forêt amazonienne, un peu moins de 200 (soit près de 1 %) contribue à la moitié de la croissance et du stockage du carbone de tous les arbres. C’est ce que révèlent des travaux coordonnés par Rainfor, un réseau de chercheurs sud-américains et européens dont l’Inra, le CNRS, le CIRAD et publiés en ligne dans la revue. Cette découverte pourrait aider les scientifiques à prédire le comportement des forêts humides tropicales dans le contexte du changement climatique.

+ Commentaires fermés sur 1 % des espèces d’arbres stocke la moitié du carbone de l’Amazonie

Comment une séquence d’ADN mobile trouve-t-elle sa cible ?

Pour comprendre comment les éléments transposables façonnent les génomes et y sont maintenus au cours des générations, une étape clé est de découvrir les mécanismes à l’origine de leur intégration ciblée. Des chercheurs du laboratoire Pathologie et virologie moléculaire (CNRS/Inserm/Université Paris Diderot), en collaboration avec des chercheurs du CEA et d’un laboratoire américain, ont identifié une interaction entre deux protéines, indispensable pour l’intégration d’un élément transposable dans une zone précise du génome d’une levure. Ces résultats, publiés le 1 mai dans la revue , soulignent le rôle de ces séquences d’ADN mobiles dans l’évolution et l’adaptation des organismes, et leur intérêt pour la thérapie génique.

+ Commentaires fermés sur Comment une séquence d’ADN mobile trouve-t-elle sa cible ?

mercredi 29 avril 2015 - 1:00

Quand les cellules jouent les funambules…

Seules ou en en groupe, sur un plan ou le long d’une fibre, les cellules qui migrent à partir des tumeurs primaires choisissent généralement le chemin le plus facile. C’est pourquoi, il est fréquent de les voir se déplacer à la frontière entre deux milieux et singulièrement autour de vaisseaux ou de fibres. Aujourd’hui, les chercheurs reproduisent au laboratoire ce mode de migration le long d’une fibre modèle. L’équipe CNRS/UPMC/Institut Curie dirigée par Pascal Silberzan, directeur de recherche CNRS, à l’Institut Curie vient de publier ses travaux dansle 28 avril 2015.

+ Commentaires fermés sur Quand les cellules jouent les funambules…

lundi 27 avril 2015 - 22:00

Alzheimer : l’eau pourrait servir de marqueur précoce

Une collaboration internationale à laquelle ont participé des chercheurs de l’Institut de biologie structurale (IBS – CEA/CNRS/UJF), de l’Institut Laue Langevin et du Laboratoire des matériaux et du génie physique (LMGP – CNRS/Grenoble INP), a mis en évidence que le mouvement des molécules d’eau pourrait constituer un marqueur indirect de la présence de fibres amyloïdes tau. Ces fibres sont directement impliquées dans le développement de la maladie d’Alzheimer et leur détection pourrait ainsi permettre un diagnostic précoce de la maladie. Ces résultats font l’objet d’une publication dansle 27/04/2015.

+ Commentaires fermés sur Alzheimer : l’eau pourrait servir de marqueur précoce

vendredi 24 avril 2015 - 1:00

Batteries Li-ion : le vieillissement des accumulateurs étudié grâce à la chimie sous rayonnements ionisants

Une collaboration entre des équipes du CEA, du CNRS et de l’Université Paris-Sud vient de montrer que les outils de la chimie sous rayonnement permettent d’étudier le vieillissement des électrolytes d’accumulateurs lithium-ion. En particulier, il est possible de provoquer un vieillissement accéléré des électrolytes dans le but de faciliter les études sur leur durée de vie. Ces travaux sont publiés dansle 24 avril 2015. Au-delà, la technique pourrait aussi apporter une compréhension plus fine des mécanismes chimiques à l’œuvre dans les accumulateurs dans le but d’en d’améliorer la durée et la sécurité d’utilisation.

+ Commentaires fermés sur Batteries Li-ion : le vieillissement des accumulateurs étudié grâce à la chimie sous rayonnements ionisants

jeudi 23 avril 2015 - 1:00

« L’après-Charlie » : intégrisme et terrorisme, l’éclairage de la recherche française en sciences humaines et sociales

Suite aux attentats de janvier 2015, l’Alliance Athéna, le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) organisent une rencontre consacrée à l’intégrisme et au terrorisme, le 4 mai 2015 à Paris.

+ Commentaires fermés sur « L’après-Charlie » : intégrisme et terrorisme, l’éclairage de la recherche française en sciences humaines et sociales

Le spectromètre micrométrique SWIFTS part à l’étude des séismes et des marées terrestres

Le plus petit spectromètre du monde est parvenu à mesurer d’infimes déformations de la croûte terrestre, de l’ordre d’un millimètre sur une longueur de mille kilomètres. Des chercheurs de l’Institut des sciences de la Terre (CNRS/Université Joseph Fourier/IRD/IFSTTAR/Université de Savoie) et de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Joseph Fourier) ont en effet utilisé le spectromètre SWIFTS pour étudier ces mouvements encore mal connus. Ces travaux sont publiés le 23 avril 2015 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Le spectromètre micrométrique SWIFTS part à l’étude des séismes et des marées terrestres