Valeurs Actuelles relais de brèves

Syrie : une quinzaine de djihadistes françaises et une trentaine d’enfants rapatriés en France

Très tôt ce mardi 24 janvier, un avion a atterri à l’aéroport militaire de Villacoublay, dans les Yvelines. À son bord se trouvaient au moins quinze femmes et une trentaine de leurs enfants venus de Syrie. D’après une information du Parisien, la France a à nouveau rapatrié des djihadistes françaises de la zone irako-syrienne, après avoir vécu des années dans les rangs de l’État islamique avant d’être emprisonnées dans des camps tenus par les forces kurdes.

Certaines directement présentées à un juge

Dès leur retour, celles faisant l’objet d’un mandat de recherche ont été placées en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. Les femmes visées par un mandat d’arrêt pourraient être directement présentées à un juge antiterroriste en vue d’une mise en examen, indique Le Parisien. Toutes ces femmes font en revanche l’objet d’une enquête du parquet national antiterroriste pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ».

Des procédures pénales possibles pour les enfants

Quant aux enfants, ils ont été confiés à l’aide sociale à l’enfance et placés en familles d’accueil. Comme le rapporte Le Parisien, certains enfants pourraient faire l’objet d’une procédure pénale selon leur âge. Ce rapatriement organisé lundi 23 janvier est le premier de l’année 2023. Il est intervenu seulement trois mois après un premier qui avait ramené en France 14 femmes et 40 enfants le 20 octobre 2022. 

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles
Valeurs Actuelles relais de brèves

Syrie : une quinzaine de djihadistes françaises et une trentaine d’enfants rapatriés en France

Très tôt ce mardi 24 janvier, un avion a atterri à l’aéroport militaire de Villacoublay, dans les Yvelines. À son bord se trouvaient au moins quinze femmes et une trentaine de leurs enfants venus de Syrie. D’après une information du Parisien, la France a à nouveau rapatrié des djihadistes françaises de la zone irako-syrienne, après avoir vécu des années dans les rangs de l’État islamique avant d’être emprisonnées dans des camps tenus par les forces kurdes.

Certaines directement présentées à un juge

Dès leur retour, celles faisant l’objet d’un mandat de recherche ont été placées en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. Les femmes visées par un mandat d’arrêt pourraient être directement présentées à un juge antiterroriste en vue d’une mise en examen, indique Le Parisien. Toutes ces femmes font en revanche l’objet d’une enquête du parquet national antiterroriste pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ».

Des procédures pénales possibles pour les enfants

Quant aux enfants, ils ont été confiés à l’aide sociale à l’enfance et placés en familles d’accueil. Comme le rapporte Le Parisien, certains enfants pourraient faire l’objet d’une procédure pénale selon leur âge. Ce rapatriement organisé lundi 23 janvier est le premier de l’année 2023. Il est intervenu seulement trois mois après un premier qui avait ramené en France 14 femmes et 40 enfants le 20 octobre 2022. 

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles