Valeurs Actuelles relais de brèves

Pas-de-Calais : un détenu saisit l’arme d’un gendarme et le blesse, une enquête ouverte

Un gendarme a été blessé par balle, jeudi 17 novembre, dans le Pas-de-Calais. L’agression, rapportée par plusieurs médias, parmi lesquels Le Figaro, a été perpétrée par un détenu de la prison de Longuenesse (Pas-de-Calais), alors que ce dernier était hospitalisé sur la commune de Saint-Omer. Ainsi, l’individu mis en cause s’est emparé de l’arme de service d’un des militaires chargés de sa garde, avant de le blesser au niveau du genou. Le détenu a ensuite pu être maîtrisé. Une enquête de flagrance a été ouverte par le parquet pour « violences avec armes sur personne dépositaire de l’autorité publique », selon des informations citées par nos confrères. Celle-ci a été confiée à la section de recherches de Lille-Villeneuve d’Ascq. 

Une cellule psychologique ouverte 

Les faits se sont déroulés aux alentours de 18h45. Le détenu, qui se trouvait alors dans une « chambre sécurisée » du centre hospitalier régional de Saint-Omer – après une tentative de suicide – « a agressé trois militaires du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie en charge de sa garde statique », détaille Mehdi Benbouzid, procureur de la République de Saint-Omer, dans un communiqué cité par le quotidien national. Dans le même document, il est précisé que c’est au cours de l’altercation qu’il a réussi à s’emparer de l’arme de service d’un des militaires, avant d’ouvrir le feu. Les jours du gendarme ne sont pas en danger. Quant au détenu – qui devait être transféré à l’Unité hospitalière spécialement aménagée de Lille –, il sera entendu par les enquêteurs. Une cellule psychologique a d’ores et déjà été mise en place à destination du personnel hospitalier et des militaires. 

Les membres des forces de l’ordre font régulièrement les frais d’agressions, dans le cadre de leurs fonctions. En juillet dernier, CNews avait dévoilé le rapport annuel de l’Inspection générale de la gendarmerie nationale. Dans ce document, dont nous nous étions fait l’écho, il était notamment indiqué que les agressions contre les gendarmes avaient explosé de 110 % en l’espace de dix ans. 

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles