Valeurs Actuelles relais de brèves

Paris : une femme violée à l’hôpital Cochin par un clandestin sous le coup d’une OQTF

Une jeune femme de 34 ans a été victime d’un viol aux urgences de l’hôpital Cochin à Paris. Dans la nuit du 27 au 28 octobre dernier, elle est tombée dans les pommes alors qu’elle passait la soirée dans un bar en bord de Seine, rapporte RMC ce jeudi 24 novembre. Lors de sa chute, sa tête a heurté le sol, provoquant un traumatisme crânien. La femme a été rapidement prise en charge et transportée à l’hôpital Cochin dans le 14e arrondissement de la capitale. Sur place, alors qu’elle n’était pas consciente, elle a été réveillée soudainement par une douleur que lui infligeait un homme en train de la violer.

Interpellation du suspect

L’agresseur a fui précipitamment les lieux, lorsque la victime a hurlé. Il a également volé sa carte bancaire. Le personnel soignant a été alerté et a rapidement prévenu la police. Des agents de la brigade anti-criminalité du 14e arrondissement ont mis la main sur l’individu une heure plus tard en train de faire des achats dans une épicerie avec la carte bancaire volée. Il a été placé en garde à vue mais a nié les accusations de viol. Il a toutefois été mis en examen et placé en détention provisoire. S’il n’était pas alcoolisé au moment des faits, il aurait consommé du cannabis et de la cocaïne.

Le profil de l’individu

Comme le rapporte RMC, le violeur présumé se décrit comme un Jordanien âgé de 22 ans, et est en situation irrégulière. Il serait connu de la police sous treize identités différentes, et a été interpellé par les autorités à plusieurs reprises pour vols, recel, et usage de drogue. En 2020, il était suspecté de viol sur mineure en Seine-et-Marne mais le dossier avait été classé sans suite, a glissé le procureur de Meaux à RMC. Cet homme ferait l’objet de deux ordonnances de quitter le territoire français (OQTF), délivrées sous différentes identités.D’après les premiers éléments de l’enquête, des témoins auraient aperçu le violeur présumé en train de « rôder » près de la jeune femme qui venait de faire un malaise devant un bar parisien. Il l’aurait regardée « comme un mort de faim ». Après la prise en charge de la victime, cet homme aurait alors simulé un coma éthylique au même endroit, afin d’être lui-aussi pris en charge à l’hôpital Cochin. Il aurait ensuite cherché la victime dans l’hôpital, comme en attestent les caméras de vidéosurveillance de l’établissement. De quoi laisser supposer que ce viol aurait bien été prémédité. La jeune femme a de son côté déposé plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui », déplorant les faibles mesures de sécurité de l’hôpital Cochin.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles
Valeurs Actuelles relais de brèves

Paris : une femme violée à l’hôpital Cochin par un clandestin sous le coup d’une OQTF

Une jeune femme de 34 ans a été victime d’un viol aux urgences de l’hôpital Cochin à Paris. Dans la nuit du 27 au 28 octobre dernier, elle est tombée dans les pommes alors qu’elle passait la soirée dans un bar en bord de Seine, rapporte RMC ce jeudi 24 novembre. Lors de sa chute, sa tête a heurté le sol, provoquant un traumatisme crânien. La femme a été rapidement prise en charge et transportée à l’hôpital Cochin dans le 14e arrondissement de la capitale. Sur place, alors qu’elle n’était pas consciente, elle a été réveillée soudainement par une douleur que lui infligeait un homme en train de la violer.

Interpellation du suspect

L’agresseur a fui précipitamment les lieux, lorsque la victime a hurlé. Il a également volé sa carte bancaire. Le personnel soignant a été alerté et a rapidement prévenu la police. Des agents de la brigade anti-criminalité du 14e arrondissement ont mis la main sur l’individu une heure plus tard en train de faire des achats dans une épicerie avec la carte bancaire volée. Il a été placé en garde à vue mais a nié les accusations de viol. Il a toutefois été mis en examen et placé en détention provisoire. S’il n’était pas alcoolisé au moment des faits, il aurait consommé du cannabis et de la cocaïne.

Le profil de l’individu

Comme le rapporte RMC, le violeur présumé se décrit comme un Jordanien âgé de 22 ans, et est en situation irrégulière. Il serait connu de la police sous treize identités différentes, et a été interpellé par les autorités à plusieurs reprises pour vols, recel, et usage de drogue. En 2020, il était suspecté de viol sur mineure en Seine-et-Marne mais le dossier avait été classé sans suite, a glissé le procureur de Meaux à RMC. Cet homme ferait l’objet de deux ordonnances de quitter le territoire français (OQTF), délivrées sous différentes identités.D’après les premiers éléments de l’enquête, des témoins auraient aperçu le violeur présumé en train de « rôder » près de la jeune femme qui venait de faire un malaise devant un bar parisien. Il l’aurait regardée « comme un mort de faim ». Après la prise en charge de la victime, cet homme aurait alors simulé un coma éthylique au même endroit, afin d’être lui-aussi pris en charge à l’hôpital Cochin. Il aurait ensuite cherché la victime dans l’hôpital, comme en attestent les caméras de vidéosurveillance de l’établissement. De quoi laisser supposer que ce viol aurait bien été prémédité. La jeune femme a de son côté déposé plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui », déplorant les faibles mesures de sécurité de l’hôpital Cochin.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles