Valeurs Actuelles relais de brèves

Marche pour Lola : des centaines de personnes défilent à Paris et se recueillent devant le domicile de la jeune fille 

L’émotion est encore très forte, un mois après la mort de la jeune Lola. Ce meurtre a profondément choqué le pays et comme le relate BFMTV ce mercredi 16 novembre, de nombreux Français ont souhaité manifester leur soutien à la famille, aux amis et aux proches de la jeune fille en défilant dans les rues de la capitale. « Tout le monde doit être sensible à ce genre de marche », estime une habitante au micro de BFMTV. « On a tous été touchés de près ou de loin, on ne peut qu’être solidaires et leur apporter notre aide. On leur a dit, on reste disponible pour eux », confie un autre habitant.

Le cortège s’est élancé à 16 heures au départ de la rue Goubet, dans le XIXe arrondissement parisien. Il est  passé devant la résidence de la famille pour un recueillement en musique, là où avait été découvert le corps de Lola.

Par la suite, le défilé a rejoint le parvis de la mairie où la mère de l’adolescente, qui ne souhaitait pas être filmée, a prononcé quelques mots. « Vivre avec et sans Lola, comprendre l’incompréhensible, c’est la situation dans laquelle nous sommes après le tsunami psychologique qui nous a frappé le 14 octobre », a confié la mère de famille. Et d’ajouter : « Se reconstruire sera difficile. »

 

Les parents de la jeune fille ont demandé  à ce que le rassemblement soit « exempt de toute expression et manifestation politique ».  « Les parents de Lola ont vraiment souhaité que ce soit une marche tournée vers la vie, en tout cas un hommage rendu à Lola tel qu’elle était », indique le maire du XIXe arrondissement, François Dagnaud, cité par BFMTV.

Les obsèques de Lola , qui se sont déroulées le lundi 24 octobre, ont attiré un public nombreux. Comme l’indiquait France 3 le même jour, plusieurs centaines de personnes ont assisté aux funérailles. Parmi eux, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et la secrétaire d’État à l’enfance, Charlotte Caubel. Quant à la principale suspecte, elle a été mise en examen pour « meurtre et viol avec acte de torture et de barbarie sur mineure de moins de 15 ans » et incarcérée à la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles