Valeurs Actuelles relais de brèves

Les députés écologistes remettent l’interdiction de la chasse le week-end sur la table

L’idée phare de Yannick Jadot revient sur la table. L’ex-candidat d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) à l’élection présidentielle d’avril dernier plaidait pour interdire la chasse durant les week-ends, les jours fériés et les vacances scolaires. Même si cette éventualité générait déjà de fortes critiques durant la campagne, cela n’empêche pas EELV de tenter à nouveau de faire passer un tel texte, rapporte Le Figaro mercredi 7 décembre. En effet, le député écologiste Charles Fournier a récemment déposé une proposition de loi pour interdire partiellement la pratique, comme le souhaitait Yannick Jadot. Le texte vise également à abolir la chasse à courre, la chasse en enclos et l’ensemble des chasses dites traditionnelles.

Des sensibilités chez Renaissance et le RN

Après le retrait de la proposition de loi anti-corrida du député antispéciste Aymeric Caron, qui a provoqué des remous à l’Assemblée nationale, les débats risquent d’être agités à l’égard de ce texte au point de peut-être diviser certains groupes parlementaires. Une députée Renaissance a notamment glissé au Figaro que certains élus de son camp, qui « se soucient du bien-être animal », pourraient « être sensibles à quelques-unes des mesures figurant dans cette proposition de loi ». De même au Rassemblement national (RN), au regard de la position de la présidente des députés RN, Marine Le Pen, qui avait plaidé pour l’interdiction de la chasse à courre en 2021.

Une vague d’oppositions

Toutefois, la proposition de loi pourrait faire face à de vives critiques. La cheffe du groupe Renaissance, Aurore Bergé, juge que cette idée est une simple « dissimulation » pour interdire complètement la pratique : « Interdire la chasse le week-end, les jours fériés et les vacances scolaires, c’est purement et simplement interdire la chasse ! Il faut qu’ils aient l’honnêteté de le dire au lieu de tenter une dissimulation », a-t-elle lancé au Figaro.

Si Aurore Bergé est contre la chasse à courre, elle compte malgré tout s’opposer clairement à la proposition de loi. Après « des semaines de tapage médiatique » sur la corrida, elle rappelle que le texte n’avait finalement même pas été soumis au vote : « Nous verrons si les mêmes causes produisent les mêmes effets ». Du côté de l’élu MoDem Erwan Balanant, il compte également contester la proposition de loi bien qu’il soit opposé à la chasse à courre. Même chose pour la députée RN Béatrice Roullaud qui refuse d’entrer « dans cette logique woke » d’interdiction « pure et simple » de la chasse, qu’elle considère comme « un droit naturel ». Quant aux Républicains (LR), l’élue Émilie Bonnivard estime aussi, auprès du Figaro, que cela est une « très mauvaise idée », accusant les écologistes de faire « preuve d’une grande intolérance » et de vouloir « régir tous les pans de la vie humaine ».

La Nupes partagée

Au sein de la Nupes, le sujet pourrait bien diviser également. Le président du groupe communiste, André Chassaigne, prévient que son camp sera « fermement opposé » à la proposition de loi EELV. Pourtant, le député LFI Hadrien Clouet rappelle au Figaro que la mesure était au « programme partagé de la Nupes » pendant les élections législatives et que les communistes et les socialistes l’ont signée. Il n’est pas encore certain que ce texte soit débattu à l’occasion de la niche parlementaire des écologistes le 6 avril prochain. La cheffe du groupe EELV à l’Assemblée nationale, Cyrielle Chatelain, prévient qu’une « discussion collective » aura lieu pour déterminer de la suite.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles