Valeurs Actuelles relais de brèves

Le député Aurélien Taché aurait fait un esclandre dans un théâtre parisien

Après avoir insulté des policiers en février, Aurélien Taché a-t-il refait des siennes ? C’est du moins ce qu’assure Benjamin Guillard, metteur en scène de la pièce Lettres à Anne interprétée au théâtre Lepic dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Sur Twitter, il a fait savoir que le député écologiste élu sous l’étiquette Nupes aurait « profondément perturbé la représentation », en « parlant fort, applaudissant de manière absurde », et en « invectivant le comédien ». L’élu du Val-d’Oise aurait, en effet, été « totalement saoul », selon Benjamin Guillard.

Des menaces « de représailles »

Aurélien Taché se serait tant fait remarquer durant la pièce que le comédien de Lettres à Anne s’est interrompu pour « lui demander de sortir ». Le député n’aurait alors pas hésité à « lamentablement menacer le régisseur de représailles », a écrit le metteur en scène sur Twitter. Benjamin Guillard a encore jugé que cet esclandre était « absolument hallucinant et lamentable », avant de s’en prendre à l’élu : « Pour qui vous prenez-vous Aurélien Taché ? Dans quel monde vivez-vous ? »

La présidente du groupe écologiste « choquée »

Faute d’avoir réussi à joindre le présumé fauteur de troubles, Le Figaro a contacté la présidente du groupe des écologistes, Cyrielle Chatelain. Cette dernière n’a pas non plus réussi à parler à Aurélien Taché. « Ce qui est décrit par Benjamin Guillard est inacceptable, totalement inacceptable », a-t-elle en tout cas commenté auprès du quotidien. « Choquée », Cyrielle Chatelain a rappelé l’existence du « règlement intérieur » du groupe écologiste. Elle n’écarte pas de prendre « des sanctions éventuelles » à l’encontre d’Aurélien Taché.

Ce dernier était déjà au centre d’un scandale en février dernier. Impliqué dans une bagarre dans un bar à Niort dans les Deux-Sèvres, l’ex-parlementaire LREM avait notamment menacé et insulté des policiers de « baqueux de merde ». En septembre dernier, Aurélien Taché avait finalement été condamné à 5 000 euros d’amende par le tribunal de Niort pour violence et outrage.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles