Valeurs Actuelles relais de brèves

La justice condamne EDF après la mort de 28 faucons protégés tués par des éoliennes

C’est une décision que les militants anti-éoliennes devraient apprécier. Comme l’ont fait savoir les Dernières Nouvelles d’Alsace ce vendredi 2 décembre, EDF a été condamnée le 30 novembre par la Cour de cassation pour la mort de 28 faucons protégés, tués par des éoliennes implantées dans le parc du Causse d’Aumelas, dans l’Hérault. Au total, 31 machines ont été installées à cet endroit. La Cour de cassation a condamné la société a indemniser l’association France Nature environnement (FNE) pour destruction illégale d’espèces menacées et protégées. La justice avait été saisie par FNE, qui s’est félicitée de cette condamnation sur son compte Twitter. « Victoire (…) après 10 ans de mobilisation », a-t-elle notamment publié.

Biodiversité en danger

Les 28 faucons crécerellettes ont été tués entre 2011 et 2016 après être entrés en collision avec les palles des éoliennes. La Cour de cassation a estimé que « cette destruction perdurait », impliquant la perte d’oiseaux déjà menacés de disparition. « C’est toute la doctrine construite par la filière éolienne (…) qui est remise en cause », s’est réjouie la FNE dans un communiqué de presse relayé par le quotidien régional. Avant de poursuivre : « Une infrastructure de production d’énergie renouvelable ne peut pas se prétendre écologique si elle ne respecte pas le droit de l’environnement ». L’association a aussi vivement dénoncé la loi en cours d’examen à l’Assemblée nationale visant à développer l’énergie éolienne sur le territoire français. Des ambitions que les associations de préservation animale jugent dangereuses pour la biodiversité. Pour les ONG, de nombreux parcs éoliens ont d’autant plus été « construits au mauvais endroits » sans possibilité de correction.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles