Valeurs Actuelles relais de brèves

Discorde chez LFI : pour Alexis Corbière, le « consensus n’est pas là » 

Il est rare qu’Alexis Corbière critique ouvertement les choix de Jean-Luc Mélenchon. Mais cette fois, dans un entretien accordé au Monde, vendredi 16 décembre, le député de Seine-Saint-Denis n’a pas mâché ses mots, affirmant un « radical désaccord » avec la nouvelle direction de La France insoumise, de laquelle il a été écarté, tout comme les députés Raquel Garrido, François Ruffin, Clémentine Autain ou encore Éric Coquerel.

« Cette situation insatisfaisante est le produit d’une méthode que j’ai moi-même du mal à saisir », a-t-il expliqué auprès du quotidien, estimant que le processus de désignation « ne joue pas collectif, n’associe pas assez les militants et n’intègre pas les différentes sensibilités » du mouvement. Et de constater : « Cela nous empêche d’arriver à un consensus. Certains ont beau s’en réclamer, il n’est pas là. Beaucoup de militants sont désarçonnés. »

« Des profils sociologiques comparables »

Parmi ses critiques sur la nouvelle direction de LFI, Alexis Corbière déplore notamment un manque de « parité sociale ». « Dix-huit de ses vingt et un membres sont aujourd’hui parlementaires, avec le plus souvent des profils sociologiques comparables (…) Pourquoi ne pas avoir quelque chose qui ressemble mieux à la société, à ce que nous sommes et à notre électorat ? », a lancé le député de Seine-Saint-Denis auprès du Monde.

Si François Ruffin ou Clémentine Autain tiennent parfois des discours dans lesquels il ne se « reconnaît pas », pour Alexis Corbière, ils disent tout de même des « choses stimulantes » et « tous ces tempéraments forts, et d’autres encore, doivent se retrouver dans une équipe de direction pensante ».

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles