Valeurs Actuelles relais de brèves

Des députés Renaissance demandent la dissolution du groupe identitaire lyonnais Les Remparts

Vers une dissolution ? Lundi 5 décembre, des députés de la majorité présidentielle ont écrit au ministre de l’Intérieur pour demander la dissolution de l’association identitaire lyonnaise Les Remparts, rapporte Le Parisien. Une initiative orchestrée par Thomas Rudigoz, député du Rhône et fédérant, selon les informations du Parisien, Anne Brugnera (Rhône), Julie Delpech (Sarthe), Guillaume Gouffier-Cha (Val-de-Marne), Nadia Hai (Yvelines), Laurence Heydel Grillere (Ardèche), Ludovic Mendes (Moselle), Didier Paris (Côte-d’Or), Patrice Perrot (Nièvre) et Sarah Tanzilli (Rhône).

« L’immigration tue »

Ces parlementaires, issus des partis de la majorité macroniste Renaissance et Terre de Progrès, affirment que le mouvement lyonnais, né en septembre 2021 sur les cendres de feu Génération identitaire, est un mouvement à « finalité violente ». Ils reprochent à ce « groupement apparu récemment principalement sur les réseaux sociaux » d’avoir piloté, le 21 octobre dans les rues de Lyon, une manifestation non déclarée lors de laquelle les participants, pour la plupart masqués et encagoulés, avaient déployé une banderole « l’immigration tue » et scandé les slogans « immigrés assassins » ou « immigrés dehors, terroristes à mort ». Et ce, sous couvert de dénoncer le meurtre de la petite Lola, 12 ans, dans le 19e arrondissement de la capitale, une semaine plus tôt. « Malgré leur création récente et leur tentative de ripolinage, se qualifiant d’identitaires puis d’enracinés, les discours qu’ils portent et leurs lieux de rendez-vous ne laissent aucun doute sur la finalité violente et leur filiation », dénoncent les dix signataires du courrier.

Ils souhaitent également que « toute action de dissolution puisse entraîner la fermeture définitive » du bar La Traboule qu’ils « utilisent comme quartier général », tout comme la salle de boxe L’Agogé. Ces deux sites situés côte à côte dans le Vieux Lyon, aujourd’hui rassemblés sous la bannière des Remparts, avaient pu poursuivre leurs activités après la dissolution de Génération identitaire en mars 2021.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles