Valeurs Actuelles relais de brèves

Crise énergétique : les paroisses forcées de se serrer la ceinture face à l’augmentation des dépenses 

La crise énergétique n’épargne pas la pratique des cultes. Alors que les températures sont en chute, face à l’augmentation du coût de l’énergie, les paroisses françaises sont en effet contraintes de se serrer la ceinture, relate La Vie. La Conférence des évêques de France (CEF) avait en effet déjà publié le 9 décembre dernier les chiffres du denier de l’Église 2022, indiquant l’impact de la hausse des prix de l’énergie sur les finances des paroisses : 45 millions d’euros supplémentaires par rapport à l’année 2021. Les projections pour 2023 évaluent par ailleurs une hausse atteignant les 85 millions d’euros supplémentaires.

« On revient à ce qui se faisait avant »

Déjà touchées par une baisse de la pratique religieuse, et donc une diminution des dons, certaines d’entre elles ont tout simplement pris la décision de couper le chauffage pour faire face à la hausse des dépenses énergétiques. C’est par exemple le cas du recteur de la cathédrale de Chartres, Emmanuel Blondeau. « C’est plus agréable de célébrer à 10 degrés qu’à 5 degrés, mais bon… On revient à ce qui se faisait avant, quand les églises n’étaient pas chauffées », explique-t-il auprès de l’hebdomadaire chrétien, ajoutant que c’est la première fois qu’il prend cette décision.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles