Valeurs Actuelles relais de brèves

Bruno Retailleau accuse Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron de mener une « déstabilisation de la droite »

La rupture est consommée. Lundi 5 décembre, Bruno Retailleau a pointé du doigt dans un entretien accordé au Parisien la volonté, selon lui, de « déstabilisation » des Républicains menée de concert par Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron. Le sénateur de Vendée, qualifié en deuxième position pour le second tour de la présidence des Républicains derrière le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, ne mâche pas ses mots. « Il y a clairement une entreprise de déstabilisation de la droite par Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron. Cette entreprise vise à détruire et à disloquer la droite française », tacle le patron des sénateurs LR.

Un référendum interne sur l’alliance avec la majorité

Bruno Retailleau le promet : s’il est élu président des Républicains dimanche 11 décembre, il organisera un référendum interne à LR sur la question de l’alliance avec la majorité présidentielle. « Si je suis élu dimanche prochain président de LR, mon premier acte sera de soumettre un référendum interne, avant la fin de l’année, aux militants qui trancheront cette question : « oui ou non, souhaitez-vous une alliance avec Emmanuel Macron ? » » affirme le candidat. Pour sa part, la réponse à une telle question semble claire : « Je n’ai jamais voté pour Emmanuel Macron, je n’ai jamais envisagé une quelconque alliance car, pour moi, la politique, ce sont des convictions. Or, nos convictions ne sont pas les mêmes que celles d’Emmanuel Macron : il a sabordé le nucléaire, creusé la dette et augmenté l’immigration et l’insécurité. » Le ton est donné.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles