Valeurs Actuelles relais de brèves

Au nord de Paris, la police escorte les enfants jusqu’à l’école à cause des crackheads

Le démantèlement du camp de Forceval, en octobre dernier dans le XIXe arrondissement de Paris, semble n’avoir rien arrangé dans le nord-est de la capitale. Face à la présence dangereuse des consommateurs de crack dans le quartier de la porte d’Aubervilliers, des parents sont désormais contraints d’accompagner leurs enfants à l’école en présence de policiers municipaux de la Ville de Paris, rapporte Le Parisien ce mercredi 7 décembre. Avec l’arrivée des toxicomanes, la situation s’est, en effet, dégradée dans le secteur rendant plus compliqués les trajets entre le domicile et l’école. Une mère de famille a indiqué que les toxicomanes étaient « entre 30 et 40 à se réunir » près de chez elle, dans l’allée Valentin-Abeille.

Des enfants confrontés au crack et à la prostitution

Mais la présence des policiers municipaux tend à rassurer. « Dès qu’ils nous voient arriver avec les familles, ils se dispersent », a raconté un agent au Parisien, avant de préciser qu’il accompagne les familles « en retard », ayant raté « les petits bus mis à leur disposition par la Ville ».

Toutefois, ce dispositif n’empêche malheureusement pas les enfants d’être confrontés à une situation délétère pour leur jeune âge. Une mère de trois jeunes enfants a raconté aux policiers présents que ses progénitures avaient « peur » : « Ils ont pu voir des actes sexuels liés à la prostitution dans le square voisin et désormais ils connaissent le mot crack », a-t-elle déploré, citée par le quotidien. Kevin Havet, adjoint à la sécurité du XVIIIe arrondissement, a indiqué au quotidien que cette escorte était « matin et soir à la disposition des familles » et que le dispositif devrait durer « aussi longtemps que ce sera nécessaire ».

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles