Valeurs Actuelles relais de brèves

Affaire Bastien Vivès : des messages à caractère pédophile exhumés

Après l’annulation d’un festival, voici venu le temps des révélations. Vendredi 16 décembre, le dessinateur Bastien Vivès a fait l’objet d’une enquête journalistique de Libération relevant les nombreux messages à caractère pédophile et pédopornographique postés sur des forums en ligne dans les années 2000. Sous divers pseudonymes et sur différents forums, le dessinateur de bande dessinée aurait fait l’apologie de la pédopornographie et livré ses penchants pédophiles. Libération a révélé une partie de « milliers de messages » de cette teneur que le dessinateur aurait publié entre 2003 et 2011.

« Même la pédophilie, si les deux partenaires sont consentants, n’est pas synonyme de viol »

Libération, dans son enquête, a donc exhumé de nombreux messages postés par Bastien Vivès. Le quotidien, par souci de transparence, a même conservé les fautes de frappe et l’orthographe, douteuse, de celui qui, à l’époque était encore étudiant. À l’instar de ce message, au contenu explicite, publié sur un forum du site Catsuka par le dessinateur, qui utilisait divers pseudos, comme «Quelle belle soirée», ou «Kioubi», ou «QBS», en juillet 2004 : « Je vais peut etre etre gore mais meme la pedophilie si les deux partenaires sont concentant n est pas synonime de viol. » Le dessinateur a ajouté ensuite : « Bon c sur a 7ans on a pas son mot a dire mais ca arrive que des gamine de 14 ans tombe amoureuse et ai des relation sincere avec un mec de 30 ans. » Avant de conclure son message : « Donc je pars du principe que tout acte est acceptable a la base si tout le monde est d accord au depart. »

Cette enquête vient alourdir le dossier de Bastien Vivès qui, mercredi 14 décembre, a vu sa participation au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui doit se tenir en janvier prochain, être purement et simplement annulée par les organisateurs. Ceux-ci lui reprochent, à travers ses dessins, de « banaliser la pédopornographie et l’inceste ».

Bastien Vivès, quant à lui, a vivement nié avoir de telles intentions, et, s’il a reconnu que les messages postés sur les forums émanaient effectivement de lui, il a néanmoins plaidé « l’humour au milliardième degré ».

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles