Valeurs Actuelles relais de brèves

Accusé de se commettre avec le RN, LFI retire son texte sur les soignants non-vaccinés

« Les soignants suspendus n’ont pas vocation à servir les coups de communication du RN », indique le groupe La France Insoumise (LFI) dans un communiqué relayé par Le Parisien mercredi 7 décembre. Les députés LFI ont préféré renoncer à leur proposition de loi sur la réintégration des soignants non-vaccinés dans leur établissement de santé, plutôt que d’être accusés de compromission avec le Rassemblement national (RN). Ce texte prévoyait le retour des soignants non-vaccinés « sous réserve de la présentation quotidienne d’un test de dépistage du covid 19 négatif en cours de validité ».

Un texte « usurpé par le RN »

En effet, les députés RN menés par Marine Le Pen comptaient reprendre ce texte controversé à l’occasion de leur niche parlementaire prévue le 12 janvier. Mais LFI a donc préféré le retirer, annonçant qu’une « nouvelle proposition de loi » sera déposée sur le sujet. « Il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais d’accord de notre groupe avec l’extrême droite », a promis le groupe LFI.

Jean-Luc Mélenchon a confirmé l’information sur son compte Twitter : « Le groupe LFI retire son texte usurpé par le RN. La frontière est claire. La macronie et le RN votent ensemble contre les locataires et pour l’insécurité. La frontière est floue à droite », a-t-il accusé mercredi 7 décembre.

La « basse reddition politicienne » de LFI

En réponse, le parti lepéniste estime que LFI préfère « passer ses intérêts politiciens avant l’intérêt général », n’hésitant pas à « sacrifier les soignants en retirant son texte plutôt que de le voir discuté à l’occasion de la journée parlementaire réservée au groupe RN », relate Le Parisien. Avant de pointer enfin une « basse reddition politicienne » de la part du parti d’extrême gauche.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles ...

Author: Valeurs Actuelles