Call Ways ® presse magazine tabloïd news » France

Posts Tagged France

mercredi 23 mars 2016 - 19:00

Le passé, le présent et le futur des poussières africaines

Les vents du Sahara dispersent de telles quantités de poussières à travers la planète que celles-ci modifient le climat. Or l’émission et le transport de ces poussières, qui arrivent jusqu’aux pôles, fluctuent considérablement. De nombreuses hypothèses ont été proposées pour l’expliquer, mais aucune relation univoque entre ces poussières et le climat n’a pu être établie jusqu’à présent. Selon les travaux d’une équipe franco-américaine de chercheurs du LATMOS (CNRS/UVSQ/UPMC), du CNRM (CNRS/Météo-France) et du SIO, les phénomènes météorologiques comme El Niño ou les précipitations au Sahel impactent bien les soulèvements de poussières par l’accélération d’un vent saharien en aval des principaux massifs montagneux ouest-africains. Les scientifiques ont également mis au point un nouveau modèle prédictif, selon lequel les émissions de poussières sahariennes vont diminuer au fil des cent prochaines années. Leurs travaux sont publiés le 24 mars 2016 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Le passé, le présent et le futur des poussières africaines

Comprendre la stabilité du bois face à l’humidité

Connaître le retrait ou le gonflement du bois en fonction de l’humidité (ce que l’on appelle la stabilité dimensionnelle) est primordial pour de nombreux usages du bois. Des chercheurs du CNRS et du Cirad ont démontré que chez la bagasse () une espèce de bois guyanais à croissance rapide, les métabolites secondaires, dont la fonction principale est de défendre l’arbre contre les attaques extérieures, permettent également de bloquer le retrait. Ils confèrent ainsi à la bagasse une grande stabilité. Ces résultats, dont la méthode sera étendue à une large diversité d’arbres, montrent l’intérêt de décrire la biodiversité en effectuant une analyse approfondie des propriétés des bois afin de découvrir des espèces prometteuses qui pourront être plantées à l’avenir. Ils seront publiés dans le 23 mars 2016.

+ Commentaires fermés sur Comprendre la stabilité du bois face à l’humidité

mardi 22 mars 2016 - 0:00

Lancement de Tara PACIFIC (2016-2018) – Une expédition au cœur du corail

Lancement de Tara PACIFIC (2016-2018)

Jeudi 14 avril 2016, à 10h00
au CNRS 3, rue Michel-Ange, Paris 16e
Métro : Michel-Ange Auteuil (Lignes 9, 10)

+ Commentaires fermés sur Lancement de Tara PACIFIC (2016-2018) – Une expédition au cœur du corail

lundi 21 mars 2016 - 0:00

Hépatite B : identification d’un nouveau facteur de restriction

Le virus de l’hépatite B reste un problème de santé publique majeur en France avec près de 300.000 personnes porteuses chroniques de cette infection. Pouvant rester silencieuse pendant de longues années, cette infection peut provoquer sur le long terme des complications graves telles que la cirrhose et/ou le carcinome hépatocellulaire. A ce jour, les traitements disponibles permettent de contrôler la réplication du virus et non d’éliminer totalement le virus de l’organisme. Une étude soutenue par l’ANRS (France REcherche Nord & sud Sida-hiv Hépatites) et menée par des chercheurs du Centre Médical Universitaire de Genève, du Centre de recherche en cancérologie de Lyon (CRCL, Inserm/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Centre Léon Bérard), en collaboration avec le laboratoire Gilead ouvre une nouvelle piste thérapeutique en révélant pour la première fois le rôle du complexe Smc5/6 comme facteur de restriction du virus de l’hépatite B. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Hépatite B : identification d’un nouveau facteur de restriction

L’homogénéisation des forêts diminue la diversité de leurs services écosystémiques

L’homogénéisation des écosystèmes forestiers et le déclin de la diversité des arbres réduisent la capacité des forêts à fournir des services écosystémiques essentiels tels que la production de bois ou le stockage de carbone. Un collectif de chercheurs européens impliquant l’Inra et le CNRS vient de publier dans la revue ces résultats qui s’appuient sur une approche de modélisation comparative des forêts de six pays européens.

+ Commentaires fermés sur L’homogénéisation des forêts diminue la diversité de leurs services écosystémiques

L’homogénéisation des forêts diminue la diversité de leurs services écosystémiques

L’homogénéisation des écosystèmes forestiers et le déclin de la diversité des arbres réduisent la capacité des forêts à fournir des services écosystémiques essentiels tels que la production de bois ou le stockage de carbone. Un collectif de chercheurs européens impliquant l’Inra et le CNRS vient de publier dans la revue ces résultats qui s’appuient sur une approche de modélisation comparative des forêts de six pays européens.

+ Commentaires fermés sur L’homogénéisation des forêts diminue la diversité de leurs services écosystémiques

jeudi 17 mars 2016 - 10:00

« Responsabilité climatique » : une nouvelle méthodologie appliquée à la Chine

Une équipe franco-chinoise impliquant le Laboratoire des sciences du climat (LSCE, CEA/CNRS/UVSQ) vient de démontrer, grâce à une nouvelle approche, que la « responsabilité climatique » de la Chine n’est pas aussi importante qu’initialement estimée. La « responsabilité » de ce pays pourrait cependant croître rapidement dans les années à venir, assez paradoxalement en raison de futures politiques visant à améliorer la qualité de l’air dans le pays. Les chercheurs tirent ces résultats d’une nouvelle méthodologie mise au point pour déterminer les impacts, sur le climat d’un pays, de ses émissions de gaz à effet de serre, d’aérosols et de composés chimiquement actifs dans l’atmosphère. Ces travaux sont publiés dans le 17 mars 2016.

+ Commentaires fermés sur « Responsabilité climatique » : une nouvelle méthodologie appliquée à la Chine

mercredi 16 mars 2016 - 0:00

Au centre de la Voie Lactée, une source accélère des rayons cosmiques galactiques à des énergies inégalées

L’analyse détaillée des données recueillies par l’observatoire H.E.S.S, en Namibie, a permis de localiser une source de rayonnement cosmique à des énergies jamais encore observées dans notre Galaxie : le trou noir supermassif situé en son centre. H.E.S.S, auquel contribuent le CNRS et le CEA, détecte indirectement le rayonnement cosmique depuis plus de dix ans et a dressé une cartographie, en rayons gamma de très haute énergie, des régions centrales de notre Galaxie. L’identification de cette source hors du commun est publiée ce 16 mars 2016 dans.

+ Commentaires fermés sur Au centre de la Voie Lactée, une source accélère des rayons cosmiques galactiques à des énergies inégalées

« Ma thèse en 180 secondes » : lancement de la saison 3

Seize candidats venus de toute la France participeront le 31 mai prochain à Bordeaux à la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes », organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU). Pour cette troisième édition, le concours s’élargit avec la participation de deux nouvelles universités et la création d’un forum national de médiation scientifique.

+ Commentaires fermés sur « Ma thèse en 180 secondes » : lancement de la saison 3

mardi 15 mars 2016 - 17:00

Festival du film de chercheur 2016 : découvrez les onze films en compétition

Événement co-organisé par le CNRS et l’Université de Lorraine, le Festival du film de chercheur vous donne rendez-vous pour sa 17 édition, du 31 mai au 5 juin prochain à Vandœuvre-lès-Nancy en Lorraine. Gratuite et ouverte à tous, cette manifestation est une occasion inédite de découvrir la science en images et de façon ludique. Pas moins de 115 films ont été reçus début 2016 par le jury de pré-sélection qui vient d’en retenir onze pour la compétition internationale. Riche et éclectique, la programmation 2016 du festival ne s’arrête pas à la compétition : projections, animations, spectacles, cette année la plupart autour du thème de l’alimentation, … autant de moments festifs pour rassasier petits et grands.

+ Commentaires fermés sur Festival du film de chercheur 2016 : découvrez les onze films en compétition

Première rencontre française entre mathématiciens et acteurs du monde sportif

La France a d’excellents champions sportifs et d’excellentes mathématiques. Pour réunir ces deux mondes qui, dans notre pays, se côtoient peu, des mathématiciens organisent une après-midi intitulée « Mathématiques et sport, quels défis ensemble pour demain ? », le mardi 15 mars à l’Institut Henri Poincaré (CNRS/UPMC), à Paris. L’objectif est de montrer, de manière accessible à tous les publics, ce que les mathématiques peuvent apporter à la pratique du sport de haut niveau, et de susciter des collaborations. Comment les modèles mathématiques peuvent-ils être mis au service de l’entraînement ou aider à prédire la performance ? Quels domaines du sport pourraient bénéficier des mathématiques pour progresser ? Ce sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de ce rendez-vous, organisé dans le cadre de la semaine des mathématiques, sous l’égide de la Société de mathématiques appliquées et industrielles et avec le soutien de l’Agence pour les mathématiques en interaction avec les entreprises et la société (CNRS/Université Grenoble Alpes).

+ Commentaires fermés sur Première rencontre française entre mathématiciens et acteurs du monde sportif

Première rencontre française entre mathématiciens et acteurs du monde sportif

La France a d’excellents champions sportifs et d’excellentes mathématiques. Pour réunir ces deux mondes qui, dans notre pays, se côtoient peu, des mathématiciens organisent une après-midi intitulée « Mathématiques et sport, quels défis ensemble pour demain ? », le mardi 15 mars à l’Institut Henri Poincaré (CNRS/UPMC), à Paris. L’objectif est de montrer, de manière accessible à tous les publics, ce que les mathématiques peuvent apporter à la pratique du sport de haut niveau, et de susciter des collaborations. Comment les modèles mathématiques peuvent-ils être mis au service de l’entraînement ou aider à prédire la performance ? Quels domaines du sport pourraient bénéficier des mathématiques pour progresser ? Ce sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de ce rendez-vous, organisé dans le cadre de la semaine des mathématiques, sous l’égide de la Société de mathématiques appliquées et industrielles et avec le soutien de l’Agence pour les mathématiques en interaction avec les entreprises et la société (CNRS/Université Grenoble Alpes).

+ Commentaires fermés sur Première rencontre française entre mathématiciens et acteurs du monde sportif

Où sont passés les anchois et les sardines ?

En dix ans en Méditerranée, la biomasse des sardines a été divisée par trois, passant de plus de 200 000 tonnes à moins de 67 000 tonnes. On retrouve ces mêmes proportions chez les anchois. Mais où ces petits poissons également appelés « petits pélagiques » sont-ils donc passés? Pour comprendre le phénomène qui a des impacts économiques importants, les scientifiques se sont associés aux pêcheurs. Chaque mois, les pêcheurs ont prélevé des anchois et sardines selon un protocole scientifique bien précis (lieu, date, heure, méthode de pêche). Le projet EcoPelGol a décrypté pendant trois ans les fluctuations des stocks de petits pélagiques dans le golfe du Lion. La faute n’incombe ni aux prédateurs, ni aux virus mais bien à l’environnement. Face à la baisse de qualité du plancton, les poissons utilisent plus leur énergie pour se reproduire que pour grandir… Financé par France Filière Pêche, EcoPelGol été réalisé par l’unité mixte de recherche MARBEC (IRD / Ifremer / CNRS / Université de Montpellier) en partenariat avec l’Université de Gérone (Espagne) et l’Institut Méditerranéen d’Océanologie MIO (Aix Marseille Université/Université de Toulon / CNRS / IRD).

+ Commentaires fermés sur Où sont passés les anchois et les sardines ?

lundi 14 mars 2016 - 17:00

Spasticité : deux pistes de traitements

Suite à un traumatisme de la moelle épinière, la plupart des patients présentent une exagération du tonus musculaire appelée spasticité, qui aboutit souvent à une incapacité motrice. L’équipe « Plasticité et physio-pathologie des réseaux moteurs rythmiques » à l’Institut de neurosciences de la Timone (CNRS/Aix-Marseille Université) vient d’identifier l’un des mécanismes moléculaires responsables de ce […]

+ Commentaires fermés sur Spasticité : deux pistes de traitements

Une première mondiale pour la sauvegarde des races d’ânes sauvages et domestiques

Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec l’IFCE, le CNRS et l’Université François Rabelais de Tours, viennent de développer pour la première fois une technique de collecte d’ovocytes d’ânesses qui peut désormais être utilisée en routine. Ils ont également étudié la chronologie de la maturation de ces ovocytes. Publiés dans , leurs travaux constituent des avancées cruciales dans la conservation du patrimoine génétique des races d’ânes en cours d’extinction.

+ Commentaires fermés sur Une première mondiale pour la sauvegarde des races d’ânes sauvages et domestiques

Une première mondiale pour la sauvegarde des races d’ânes sauvages et domestiques

Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec l’IFCE, le CNRS et l’Université François Rabelais de Tours, viennent de développer pour la première fois une technique de collecte d’ovocytes d’ânesses qui peut désormais être utilisée en routine. Ils ont également étudié la chronologie de la maturation de ces ovocytes. Publiés dans , leurs travaux constituent des avancées cruciales dans la conservation du patrimoine génétique des races d’ânes en cours d’extinction.

+ Commentaires fermés sur Une première mondiale pour la sauvegarde des races d’ânes sauvages et domestiques

vendredi 11 mars 2016 - 11:00

Optimiser sa course grâce à l’identification de paramètres physiologiques

Quels éléments prendre en compte pour améliorer sa course à pied ? Une équipe de sept élèves de l’École polytechnique, composée de Louis-Henry Despaigne, Alexis Frentz, Pierre Gabet, Antoine Lajouanie, Marc-Antoine Lorthiois, Lucien Roquette, Camille Vernet et menée par Amandine Aftalion, directrice de recherche CNRS au Laboratoire de mathématiques de Versailles (CNRS/UVSQ) et professeure chargée de cours à l’École polytechnique, s’est penchée sur le sujet. Cette nouvelle étude, dont les résultats viennent d’être publiés dans , devrait permettre d’obtenir, à terme, un protocole permettant d’optimiser tout entraînement de course à pied.

+ Commentaires fermés sur Optimiser sa course grâce à l’identification de paramètres physiologiques

Classement Reuters : Le CEA, le CNRS et l’Inserm dans le Top 10 mondial des organismes de recherche en termes d’innovation.

Le classement établi par Thomson- Reuters, porte sur « les 25 institutions publiques qui contribuent le plus à faire progresser la science et la technologie dans le monde » écrit Reuters.

Le CEA est leader de ce palmarès, le CNRS 5e et l’Inserm 10e organisme mondial.

+ Commentaires fermés sur Classement Reuters : Le CEA, le CNRS et l’Inserm dans le Top 10 mondial des organismes de recherche en termes d’innovation.

Découverte d’un système « immunitaire » chez les virus géants

Des chercheurs de l’unité de recherche sur les maladies infectieuses tropicales émergentes (Aix-Marseille Université / CNRS / IRD / INSERM) – située à l’IHU Méditerranée Infection avec le soutien de l’AP-HM viennent de mettre en évidence l’existence d’un système de défense chez les virus géants capable d’empêcher l’infection de ces derniers par des virophages. Un virophage étant lui-même un virus capable d’infecter d’autres virus. Il s’agit de la première démonstration qu’un virus peut avoir un système « immunitaire » de défense contre un autre virus. Ces travaux viennent de faire l’objet d’une publication dans.

+ Commentaires fermés sur Découverte d’un système « immunitaire » chez les virus géants

jeudi 10 mars 2016 - 0:00

Découverte d’armes antiques inédites en Arabie

Un ensemble exceptionnel d’armes en bronze datant de l’âge du fer II (900-600 av. J.-C.) a été mis au jour près d’Adam, au Sultanat d’Oman. Ces vestiges ont été découverts éparpillés sur le sol, dans un bâtiment appartenant à un complexe a priori cultuel, lors de fouilles menées par la mission archéologique française en Oman central. Ils comprennent en particulier deux carquois complets et des armes métalliques, parmi lesquelles cinq arcs. Des objets pour la plupart non fonctionnels et inédits en Arabie. Seule la poursuite des recherches archéologiques, débutées en 2011 dans cette zone, permettra de mieux connaître le système politique, les pratiques sociales et les rituels existant en Arabie à cette époque. Dirigées par Guillaume Gernez du laboratoire Archéologies et sciences de l’Antiquité (CNRS / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Université Paris Ouest Nanterre La Défense), ces fouilles ont également impliqué le laboratoire Archéorient (CNRS / Université Lyon 2). Elles ont bénéficié notamment du soutien du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international ainsi que du ministère omanais du Patrimoine et de la Culture.

+ Commentaires fermés sur Découverte d’armes antiques inédites en Arabie

mercredi 9 mars 2016 - 0:00

Rosetta : l’âge des comètes dévoilé grâce à l’identification de leur type de glace

Les glaces enfouies à l’intérieur de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko se trouvent essentiellement sous forme cristalline, ce qui implique qu’elles seraient issues de la nébuleuse primitive, et donc du même âge que notre système solaire. Cette découverte a été obtenue par une équipe internationale pilotée par un chercheur du LAM (CNRS/Aix Marseille Université) et comprenant également des chercheurs du laboratoire J.-L. Lagrange (OCA/CNRS/Université Nice Sophia Antipolis) et du Centre de recherches pétrographiques et géochimiques (CNRS/ Université de Lorraine), avec le soutien du CNES. Leurs résultats proviennent de l’analyse de données fournies par l’instrument Rosina, placé à bord de la sonde Rosetta de l’Agence spatiale européenne. Ces travaux ont été publiés le 8 mars 2016 dans.

+ Commentaires fermés sur Rosetta : l’âge des comètes dévoilé grâce à l’identification de leur type de glace

mardi 8 mars 2016 - 0:00

1er cas de myélite aiguë chez une patiente infectée par le virus Zika

Un premier cas de myélite aiguë suite à l’infection par le virus Zika a été rapporté pour la première fois par une équipe de chercheurs de l’Unité Inserm 1127 « Institut du cerveau et de la moelle épinière » (Inserm/CNRS/Sorbonne Université) et de neurologues du CHU de Pointe-à-Pitre et de l’université des Antilles. Une jeune patiente a présenté en phase aiguë d’une infection par le virus Zika, un déficit moteur des 4 membres, associé à des douleurs très intenses et à une rétention aiguë d’urine. La présence de virus a été confirmée dans le liquide céphalorachidien, le sang et les urines.
Ce cas fait l’objet d’un Case report publié dans le 3 mars 2016.

+ Commentaires fermés sur 1er cas de myélite aiguë chez une patiente infectée par le virus Zika

lundi 7 mars 2016 - 17:00

Une nouvelle source de lumière quantique

Une nouvelle source de photons uniques ultra-brillante, 15 fois plus brillante que les sources usuelles et émettant des photons indiscernables à 99,5% les uns des autres, a été mise au point par des chercheurs du CNRS, de l’université Paris Diderot et de l’université Paris-Sud. Cette prouesse a été rendue possible grâce au positionnement, avec une précision nanométrique, d’une boîte quantique dans une microcavité optique. Un contrôle électrique permet en outre de réduire le « bruit » autour des boites quantiques, bruit qui rend habituellement les photons différents les uns des autres. Obtenus en collaboration avec des chercheurs de Brisbane (Australie), ces résultats permettront de réaliser des calculs quantiques d’une complexité sans précédent, premier pas vers la création d’ordinateurs quantiques. Ils sont publiés dans le 7 mars 2016.

+ Commentaires fermés sur Une nouvelle source de lumière quantique

Nouveau regard sur les écoulements pyroclastiques lors des super-éruptions volcaniques

Une étude internationale, conduite par des chercheurs du Laboratoire magmas et volcans (IRD/CNRS/Université Blaise Pascal), de l’Université de Buffalo et de l’Institut d’études géologiques des États-Unis, apporte un nouvel éclairage sur la compréhension des mécanismes physiques responsables des écoulements pyroclastiques générés lors des super-éruptions volcaniques. Jusqu’à présent, seul le modèle de mélange dilué turbulent permettait d’expliquer les distances de parcours considérables de ces écoulements. Les chercheurs révèlent pour la première fois l’existence d’écoulements denses, engendrés par un très fort débit éruptif et une pression de gaz interstitielle soutenue. Ces résultats, qui permettent de mieux évaluer les aléas volcaniques, sont publiés le 7 mars 2016 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Nouveau regard sur les écoulements pyroclastiques lors des super-éruptions volcaniques

Impacts du bruit sous-marin sur la vie marine

L’Observatoire de l’innovation responsable, think tank international dépendant de l’Institut interdisciplinaire de l’innovation (École polytechnique / CNRS / MINES ParisTech / Télécom Paris) organise un cycle de conférences sur les impacts du bruit marin d’origine anthropique sur la faune marine.

+ Commentaires fermés sur Impacts du bruit sous-marin sur la vie marine

vendredi 4 mars 2016 - 10:00

Obésité : une piste épigénétique pour lutter contre la prise de poids et l’hypercholestérolémie

Le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980 : en 2014, plus de 600 millions d’adultes étaient touchés à l’échelle de la planète. Les causes de cette épidémie sont notamment environnementales et génétiques. Des chercheurs de l’Inra, en association avec des collègues de l’Institut Pasteur, de l’Inserm, du CNRS et de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), révèlent qu’une protéine (BAHD1) participe aux mécanismes de régulation du taux de cholestérol et de la prise de poids, en contrôlant l’expression de certains gènes par des phénomènes épigénétiques. Ces résultats publiés le 3 mars 2016 dans la revue pourraient ouvrir la voie à la recherche de nouvelles thérapies contre l’obésité, le diabète, et les maladies cardiovasculaires.

+ Commentaires fermés sur Obésité : une piste épigénétique pour lutter contre la prise de poids et l’hypercholestérolémie

jeudi 3 mars 2016 - 18:00

30 petits neurones unis contre la douleur

L’ocytocine joue un rôle primordial dans la modulation de la réponse douloureuse mais, jusqu’ici, le processus aboutissant à sa libération était inconnu. Une équipe internationale, incluant en France des chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’Université de Strasbourg à l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives du CNRS, vient d’identifier dans l’hypothalamus un nouveau centre de contrôle de la douleur. Il est constitué d’une trentaine de neurones qui coordonnent à eux seuls la libération d’ocytocine dans le sang et dans la moelle épinière, et atténuent ainsi la sensation douloureuse. Leurs résultats, qui ouvrent des perspectives pour le traitement des douleurs pathologiques, sont détaillés dans un article publié le 3 mars 2016 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur 30 petits neurones unis contre la douleur

Sida : des anticorps capables d’éliminer les cellules infectées

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et du Vaccine Research Institute viennent de montrer que certains anticorps très performants peuvent reconnaître les cellules infectées par le virus du sida (VIH) et entraîner leur destruction par le système immunitaire. Cette découverte permet de mieux comprendre le mécanisme d’action de ces anticorps particuliers qui sont en cours d’essai clinique. Ces résultats sont publiés dans le 3 mars 2016.

+ Commentaires fermés sur Sida : des anticorps capables d’éliminer les cellules infectées

mercredi 2 mars 2016 - 19:00

Mars : un grand basculement a refaçonné sa surface

La surface de la planète Mars a basculé de 20 à 25 degrés voici 3 à 3,5 milliards d’années. Et c’est un vaste édifice volcanique, le plus grand du Système solaire, qui en est la cause. Par sa masse hors du commun, le dôme volcanique de Tharsis a entraîné la rotation des enveloppes superficielles de Mars (sa croûte et son manteau) autour de son noyau. L’existence de ce grand basculement donne un nouveau visage à la planète Mars durant le premier milliard d’années de son histoire, à un moment où la vie aurait pu apparaitre. Elle offre aussi une réponse unique à trois mystères : on comprend enfin pourquoi les rivières se sont formées à l’endroit où on les observe aujourd’hui, pourquoi certains réservoirs souterrains de glace d’eau, qualifiés jusqu’ici d’anomalie, se situent loin des pôles de Mars, et pourquoi le dôme de Tharsis est aujourd’hui centré sur l’équateur. Ces résultats sont publiés le 2 mars 2016 dans la revue , par une équipe essentiellement française comprenant des chercheurs de Géosciences Paris Sud (CNRS/Université Paris-Sud), de Géosciences environnement Toulouse (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier/IRD) et du Laboratoire de météorologie dynamique (CNRS/École polytechnique/UPMC/ENS), ainsi qu’un chercheur du (Université d’Arizona).

+ Commentaires fermés sur Mars : un grand basculement a refaçonné sa surface

mardi 1 mars 2016 - 0:00

Les bonobos se souviennent de leurs anciens compagnons

Les grands singes forment des réseaux sociaux complexes au sein desquels les individus tissent des liens puis se perdent parfois de vue avant de se retrouver à nouveau. Si l’on sait que les humains oublient rarement la voix d’une ancienne compagne ou d’un ancien compagnon même après plusieurs années de séparation, aucune étude n’avait jusqu’alors testé cette capacité chez nos plus proches cousins. Une équipe internationale impliquant Florence Levréro et Sumir Keenan, deux chercheuses de l’Institut des neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud), basée à l’Université de Saint-Etienne, a mis en évidence la reconnaissance à long terme des voix familières chez les bonobos. Un point commun entre les grands singes et nous qui vient de faire l’objet d’une récente publication dans

+ Commentaires fermés sur Les bonobos se souviennent de leurs anciens compagnons

lundi 29 février 2016 - 16:00

17e Semaine du cerveau : des chercheurs du CNRS mobilisés sur tout le territoire

Pourquoi le temps passe-t-il plus vite lorsqu’on vieillit ? Comment certaines mélodies peuvent-elles être si entêtantes ? D’où viennent les illusions d’optique ? Pourquoi notre intestin est-il qualifié de 2 cerveau ? Quelles sont les dernières avancées sur la maladie d’Alzheimer ou la mémoire ? Pour partager l’état des connaissances sur ces questions, et leurs travaux en cours, des chercheurs du CNRS viennent à la rencontre du public à l’occasion de la Semaine du cerveau, du 14 au 20 mars 2016. Cette manifestation grand public et gratuite, coordonnée par la Société des neurosciences, se tient dans plus de 30 villes en France (et 62 pays dans le monde) avec des ateliers, des ciné-débats, des pièces de théâtre, des cafés des sciences, des expositions et des conférences.

+ Commentaires fermés sur 17e Semaine du cerveau : des chercheurs du CNRS mobilisés sur tout le territoire

vendredi 26 février 2016 - 11:00

Première rencontre française entre mathématiciens et acteurs du monde sportif

La France a d’excellents champions sportifs et d’excellentes mathématiques. Pour réunir ces deux mondes qui, dans notre pays, se côtoient peu, des mathématiciens organisent une après-midi intitulée « Mathématiques et sport, quels défis ensemble pour demain ? », le mardi 15 mars à l’Institut Henri Poincaré (CNRS/UPMC), à Paris. L’objectif est de montrer, de manière accessible à tous les publics, ce que les mathématiques peuvent apporter à la pratique du sport de haut niveau, et de susciter des collaborations. Comment les modèles mathématiques peuvent-ils être mis au service de l’entraînement ou aider à prédire la performance ? Quels domaines du sport pourraient bénéficier des mathématiques pour progresser ? Ce sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de ce rendez-vous, organisé dans le cadre de la semaine des mathématiques, sous l’égide de la Société de mathématiques appliquées et industrielles et avec le soutien de l’Agence pour les mathématiques en interaction avec les entreprises et la société (CNRS/Université Grenoble Alpes).

+ Commentaires fermés sur Première rencontre française entre mathématiciens et acteurs du monde sportif

jeudi 25 février 2016 - 0:00

La photosynthèse de la plante freinée par un héritage bactérien

Des chercheurs du CNRS et de l’Université d’Aix-Marseille associés au CEA ont démontré qu’une ancienne voie de signalisation, héritée des bactéries, influence la croissance et le développement des plantes. Au cœur de cette régulation se trouve le chloroplaste, siège de la photosynthèse chez les plantes. La compréhension de son fonctionnement permettrait de développer des stratégies de protection des cultures contre les changements climatiques et d’améliorer la photosynthèse pour générer des biocarburants et autres produits de valeur. Ces résultats font l’objet d’une publication dans le 25 février 2016.

+ Commentaires fermés sur La photosynthèse de la plante freinée par un héritage bactérien

mardi 23 février 2016 - 0:00

À la recherche de la neuvième planète

En utilisant les observations de la sonde Cassini, une équipe d’astronomes français de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / université Lille 1), et du laboratoire GeoAzur (Observatoire de la Côte d’Azur / CNRS / Université de Nice-Sophia Antipolis / IRD) parviennent à préciser les positions possibles d’une 9e planète dans le système solaire. Ce résultat fait l’objet d’un article scientifique paru le 22 février 2016 dans.

+ Commentaires fermés sur À la recherche de la neuvième planète

lundi 22 février 2016 - 0:00

Les glyptodons, une lignée éteinte de tatous

Jusqu’à la dernière glaciation, l’Amérique du Sud était parcourue par une mégafaune impressionnante. Au milieu de créatures comme le mégathérium, un paresseux de la taille d’un éléphant, paissaient diverses espèces de glyptodons. Ces imposants mammifères à carapace étaient traditionnellement rapprochés des tatous, tout en restant distincts, mais leurs affinités phylogénétiques exactes demeuraient jusqu’ici énigmatiques. Une équipe pilotée par l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE) et le centre McMaster aDNA au Canada, impliquant en France le Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (CNRS/Muséum national d’Histoire naturelle/UPMC), a résolu cette question en séquençant le génome mitochondrial complet d’un spécimen vieux d’environ 12 000 ans. Les chercheurs sont ainsi parvenus à déterminer que les glyptodons représentaient une lignée éteinte de tatous qui a subi une spectaculaire augmentation de taille depuis leur apparition il y a 35 millions d’années. Ces travaux sont publiés le 22 février 2016 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur Les glyptodons, une lignée éteinte de tatous

vendredi 19 février 2016 - 0:00

Le microbiote intestinal : un nouvel allié pour une croissance optimale

Le microbiote intestinal est nécessaire à une croissance post-natale optimale et contribue à la détermination de la taille des individus adultes, notamment en cas de sous-alimentation. L’élément clé de cette relation est le facteur de croissance Insulin-like Growth Factor-1 (IGF-1) dont la production et l’activité sont en partie contrôlées par le microbiote. C’est ce que viennent de démontrer, chez la souris, des chercheurs de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), du laboratoire CarMeN (Inserm/Inra/Université Claude Bernard Lyon 1/Insa Lyon), et de l’unité BF2I (Inra/Insa Lyon). Ces résultats, publiés le 19 février 2016 dans en collaboration avec des chercheurs de l’Académie des sciences de la République tchèque, montrent de plus que certaines souches de bactéries intestinales, appartenant à l’espèce , peuvent favoriser la croissance post-natale des animaux, ouvrant ainsi une nouvelle piste pour lutter contre les effets délétères de la sous-nutrition chronique infantile.

+ Commentaires fermés sur Le microbiote intestinal : un nouvel allié pour une croissance optimale

Une machine expérimentale perce les secrets des bulles de savon

Il arrive parfois que des phénomènes qui sembleraient, a priori, bien connus gardent une forte part de mystère. La manière dont se forment les bulles de savon n’avait ainsi jamais fait l’objet d’études scientifiques poussées, malgré les nombreuses applications qui nécessitent une production, ou au contraire une absence, de bulles. Une équipe de chercheurs du département Matière molle de l’Institut de physique de Rennes (CNRS/Université Rennes 1) s’est penchée sur la question et a développé en laboratoire une machine à bulles auto-entretenue. Les chercheurs sont ainsi parvenus à déterminer la vitesse minimale à laquelle il convient de souffler sur un film de savon pour former des bulles, dans différentes conditions expérimentales. Ces travaux, qui permettraient d’optimiser divers procédés industriels, sont publiés le 19 février 2016 dans la revue

+ Commentaires fermés sur Une machine expérimentale perce les secrets des bulles de savon

lundi 15 février 2016 - 0:00

Un nouveau processus pour la formation des particules dans les nuages dévoilé

Les nuages jouent dans le climat un rôle qui ne se limite pas aux précipitations : ils recouvrent en effet 70 % de la surface terrestre et représentent près de 15 % du volume de l’atmosphère. Afin de mieux les inclure dans les modèles de changement climatique, les scientifiques ont besoin de comprendre les mécanismes chimiques et physiques qui les régissent. Une équipe internationale de chercheurs du Laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques (CNRS/Université Paris-Est Créteil/Université Paris Diderot) et du Laboratoire chimie de l’environnement (CNRS/Aix-Marseille Université) a ainsi mis en évidence pour la première fois directement le rôle des gouttelettes nuageuses dans la transformation atmosphérique des polluants organiques volatils. Les composés organiques volatils, sous forme gazeuse, s’y condensent en effet pour former des aérosols organiques secondaires, qui sont un mélange de gaz et de particules solides ou liquides. Ces travaux sont publiés le 15 février 2016 dans.

+ Commentaires fermés sur Un nouveau processus pour la formation des particules dans les nuages dévoilé

La morphologie interne du crâne de l’Homme de Florès nous renseigne sur ses origines

Les caractéristiques physiques de l’Homme de Florès, découvert en 2003, sur l’île indonésienne du même nom, restent une source d’interrogations pour la communauté scientifique. Antoine Balzeau du laboratoire Histoire naturelle de l’Homme préhistorique (CNRS/MNHN/Université de Perpignan Via Domitia) et Philippe Charlier ont réalisé l’étude microtomographique du crâne du spécimen type de l’espèce (baptisé LB1). Leurs résultats, publiés le 15 février 2016 dans le Journal of Human Evolution, montrent que ce crâne ne présente aucun signe de pathologie connue chez. Ses caractéristiques permettent d’exclure ce fossile de notre espèce et montrent plus de ressemblances avec.

+ Commentaires fermés sur La morphologie interne du crâne de l’Homme de Florès nous renseigne sur ses origines

vendredi 12 février 2016 - 0:00

Des robots humanoïdes dans les usines aéronautiques de demain

Développer des technologies de robotique humanoïde pour effectuer des tâches difficiles dans les usines aéronautiques, c’est le programme de recherche commun, d’une durée de quatre ans, du Joint Robotics Laboratory (CNRS/AIST) et d’Airbus Group. Il sera officiellement lancé le 12 février 2016 à l’ambassade de France à Tokyo. L’introduction d’humanoïdes sur les lignes d’assemblage aéronautiques permettra de décharger les opérateurs humains des tâches les plus laborieuses ou dangereuses. Ils pourront ainsi se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. La principale difficulté pour ces robots sera de travailler dans un environnement exigu : comment réaliser certains mouvements sans entrer en collision avec les nombreux objets alentours ? C’est la première question à laquelle devront répondre les chercheurs, en développant de nouveaux algorithmes de planification et contrôle des mouvements précis.

+ Commentaires fermés sur Des robots humanoïdes dans les usines aéronautiques de demain

jeudi 11 février 2016 - 0:00

Les ondes gravitationnelles détectées 100 ans après la prédiction d’Einstein

LIGO ouvre une nouvelle fenêtre sur l’Univers avec l’observation d’ondes gravitationnelles provenant d’une collision de deux trous noirs. Pour la première fois, des scientifiques ont observé des ondulations de l’espace-temps, appelées ondes gravitationnelles, produites par un événement cataclysmique dans l’Univers lointain atteignant la Terre après un long voyage. Cette découverte confirme une prédiction majeure de la théorie de la relativité générale énoncée par Albert Einstein en 1915 …

+ Commentaires fermés sur Les ondes gravitationnelles détectées 100 ans après la prédiction d’Einstein

mercredi 10 février 2016 - 19:00

Le « réseau social » planctonique de la pompe à carbone biologique dévoilé

L’océan est le plus important puits de carbone de la planète. Une équipe interdisciplinaire réunissant des océanographes, des biologistes et des informaticiens, principalement du CNRS, de l’UPMC, de l’Université de Nantes, du VIB, de l’EMBL et du CEA vient de décrire le réseau d’organismes planctoniques impliqué dans ce puits de carbone. Le catalogue d’organismes planctoniques collectés durant l’expédition livre ainsi peu à peu ses secrets : …

+ Commentaires fermés sur Le « réseau social » planctonique de la pompe à carbone biologique dévoilé

Le collège doctoral de sciences et techniques de Nara (Japon), l’X et le CNRS créent un laboratoire international associé dédié à l’énergie solaire

Le collège doctoral de Sciences et Techniques de Nara (NAIST, Japon), l’École polytechnique et le CNRS s’associent pour créer un laboratoire international associé (LIA) dédié aux cellules solaires à perovskite à haut rendement. La signature de l’accord de partenariat s’est tenue mercredi 3 février 2016 à l’École polytechnique.

+ Commentaires fermés sur Le collège doctoral de sciences et techniques de Nara (Japon), l’X et le CNRS créent un laboratoire international associé dédié à l’énergie solaire

L’odorologie policière corroborée par la science

L’odorologie est une technique d’identification des odeurs humaines par des chiens spécialement entraînés. Elle est utilisée dans les enquêtes policières pour démontrer la présence d’un individu sur une scène d’infraction. Cependant, il n’existe à l’heure actuelle aucun standard international concernant l’entraînement des chiens. Au Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Inserm), des chercheurs spécialisés dans les odeurs et leur mémorisation ont analysé les données, consignées depuis 2003 par la Sous-direction de la police technique et scientifique d’Ecully, sur les performances des chiens face à une tâche d’identification d’odeurs. Leurs résultats montrent qu’au terme d’un programme d’entrainement de 24 mois, les chiens parviennent à reconnaître l’odeur d’une même personne dans 80 à 90 % des cas, et ne commettent jamais d’erreur en la confondant avec des odeurs de personnes différentes. Ces résultats valident les procédures appliquées et devraient convaincre la communauté internationale de la fiabilité de cette méthode. Ils sont publiés le 10 février 2016 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur L’odorologie policière corroborée par la science

L’odorologie policière corroborée par la science

L’odorologie est une technique d’identification des odeurs humaines par des chiens spécialement entraînés. Elle est utilisée dans les enquêtes policières pour démontrer la présence d’un individu sur une scène d’infraction. Cependant, il n’existe à l’heure actuelle aucun standard international concernant l’entraînement des chiens. Au Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Inserm), des chercheurs spécialisés dans les odeurs et leur mémorisation ont analysé les données, consignées depuis 2003 par la Sous-direction de la police technique et scientifique d’Ecully, sur les performances des chiens face à une tâche d’identification d’odeurs. Leurs résultats montrent qu’au terme d’un programme d’entrainement de 24 mois, les chiens parviennent à reconnaître l’odeur d’une même personne dans 80 à 90 % des cas, et ne commettent jamais d’erreur en la confondant avec des odeurs de personnes différentes. Ces résultats valident les procédures appliquées et devraient convaincre la communauté internationale de la fiabilité de cette méthode. Ils sont publiés le 10 février 2016 dans la revue.

+ Commentaires fermés sur L’odorologie policière corroborée par la science