Call Ways ® presse magazine tabloïd news

ALERTE INFO

lundi 12 novembre 2018 - 15:48

ArianeGroup confirme supprimer 2 300 postes en Europe

ArianeGroup a confirmé lundi 12 novembre un projet de 2 300 réductions de postes d’ici à 2022 dans le cadre d’un plan d’amélioration de sa compétitivité, alors que le marché des lancements de satellites devient plus difficile. Dans une déclaration transmise par courriel, ArianeGroup a confirmé lundi 12 novembre un projet de […] 

Danone accélère sur le recyclage

lundi 12 novembre 2018 - 15:30

Pointé du doigt comme l’une des entreprises les plus responsables de la pollution plastique par le classement réalisé par les ONG de Break free from plastic, Danone vient d’annoncer le passage de l’ensemble de ses…

Apple ouvre son plus grand magasin français ce 18 novembre

lundi 12 novembre 2018 - 15:12

C’est au 114 des Champs-Elysées qu’Apple ouvrira ce dimanche à midi son plus grand magasin en France. Un magasin bâti autour de tout l’éco-système de services de la marque, et non pas seulement des produits.

 

La méthanisation, une énergie renouvelable prometteuse

lundi 12 novembre 2018 - 15:11

Comment le tri des déchets peut contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique ? Une solution se trouve dans la méthanisation. François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire a inauguré, vendredi 9 novembr…

Península (Abilio Diniz) cède un quart de ses parts de Carrefour Brésil

lundi 12 novembre 2018 - 14:58

La société d’investissement familial d’Abilio Diniz vient de réduire sa participation dans Carrefour Brésil, qui passe à 8,91%. Lire l’article

La Banque de France mise sur ses stocks d’or

lundi 12 novembre 2018 - 13:30

Dans les sous-sols de la Banque de France dorment des stocks d’or. L’institution a l’intention de les faire fructifier grâce à un partenariat avec une grande banque commerciale autorisée à réaliser de…

Valve pourrait sortir son propre casque de réalité virtuelle nouvelle génération

lundi 12 novembre 2018 - 12:24

Une fuite de photos a révélé ce week-end l’existence d’un prototype avancé de casque de réalité virtuelle développé par Valve. Ce casque de nouvelle génération serait doté d’un plus grand champ de vision et serait accompagné des contrôleurs Knuckles mis au point par Valve. Plus surprenant, il […] 

Milka va lancer une pâte à tartiner

lundi 12 novembre 2018 - 11:43

L’Américain Mondelez s’apprête à lancer une pâte à tartiner sous sa marque Milka. Elle sera disponible dans les points de vente dès le mois de décembre 2018. Lire l’article

Xiaomi accentue son offensive en Europe avec son entrée au Royaume-Uni

lundi 12 novembre 2018 - 11:14

Après l’Espagne, la France et l’Italie, le trublion chinois des mobiles Xiaomi étend sa conquête de l’Europe au Royaume-Uni. Une étape avant son entrée osée aux Etats-Unis. Avec l’ambitio…

Coca-Cola European Partners investit dans une ligne verre

lundi 12 novembre 2018 - 11:08

Coca-Cola European Partners France va investir 19 millions d’euros dans une ligne de production ultra-moderne de bouteilles en verre, et cela dans son usine de Socx (59). Ce projet qui entrainera la création de 23 postes montre l’importance que prend le verre, un matériau plébiscité tandis que sévit une fronde anti-plastique.

 

Alibaba explose les records mais pour combien de temps ?

lundi 12 novembre 2018 - 10:40

L’e-commerçant a enregistré 30,8 milliards de dollars de volume d’affaires au cours de son 11/11 Global Shopping Festival, contre 25,3 milliards en 2017. Mais la croissance chinoise en berne pourrait avoir un impact sur les prochaines éditions.

 

Agenda prévisionnel du lundi 12 novembre au vendredi 16 novembre 2018

lundi 12 novembre 2018 - 10:34

Lundi 12 novembre 2018
08h00 Réunion de travail avec M. François de RUGY, ministre d’Etat, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, M. Bruno LE MAIRE, ministre de l’Economie et des Finances, M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Com…

Discours d’Édouard Philippe lors de la cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

lundi 12 novembre 2018 - 10:30

 

Discours de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre

Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

Dimanche 11 novembre 2018

Paris

 

Seul le prononcé fait foi

 

 

Dear Mr Governor-General,

Ambassador,

Ladies and gentlemen,

Dear Australian friends and neighbours,

You heard me correctly; my English is not at fault. I did say “neighbours”. This is not something that is obvious when looking at a world map. Nor, perhaps, is it how our peoples consider each other. However, it is the truth: we are indeed neighbours.

We are neighbours because we defend shared values: freedom, democracy and respect for the rule of law. In defending these values, our peoples have paid and still pay a heavy price. Mr Governor-General, please allow me to express my most sincere condolences and assure you of France’s solidarity following the terrorist attack that led to one person being killed and two others being wounded in Melbourne on 9 November.

We are neighbours because we fought on the same beaches and in the same trenches. We felt the same cold, the same fear and the same shock. On 11 November 1918, we also experienced the same strange and oppressive silence, which spread from the glade in Rethondes to the thousands of kilometres of frontline. And when the world again plunged into war, more Australians lost their lives – in the Middle East, at Bardia in Libya, at Crete in Greece, at El Alamein in Egypt, and in Sicily. They also fell in the Pacific, alongside British troops, in New Guinea and the Philippines. More recently, our soldiers have fought together in Afghanistan and the Middle East. The blood we have spilled together has forged a special kind of relationship between us – we are neighbours regardless of time or space. Lastly, we are neighbours because of France’s presence in the South Pacific, in French Polynesia and New Caledonia, which I visited last Monday.

Quand j’étais enfant, ce voisinage était, je le reconnais, loin d’être évident. Et longtemps, l’Australie m’est apparue comme une terre lointaine. Une terre dont on mordait assez souvent la poussière quand elle nous rappelait que nous avions quelques progrès à accomplir en rugby. Mais la fascination l’emportait largement chez moi sur l’amertume de la défaite. Fascination pour un paysage grandiose, surnaturel, à la beauté démesurée. Je me souviens avoir contemplé à de nombreuses reprises, des photographies de l’Uluru-Ayers Rock. Et  m’être dit : « J’irais là-bas ». Je ne l’ai pas encore fait.

Les frères Farriss et Michael Hutchence du groupe INXS me fascinaient. Je ne sais pas pour vous, mais « Need you tonight » et « Never tear us apart » ont nourri ce que j’appellerais la « Bande originale » de mon adolescence. Dans cette B.O, on trouve évidemment le célébrissime « Beds are burning » de « Midnight Oil » et de son immense – au sens propre comme au sens figuré – interprète Peter Garret. Et n’importe quel adolescent français des années 80 vous dira le choc esthétique – voire le choc tout court- qu’il a ressenti devant la trilogie Mad Max de George Miller. Un choc auquel seuls les paysages australiens pouvaient donner cette puissance évocatrice.

Ma relation à l’Australie aurait pu s’arrêter là, ce qui après tout, aurait suffi à nouer une forme de familiarité avec une culture extrêmement riche et singulière. Mais voilà, je suis Havrais. Et progressivement, j’ai eu le bonheur de découvrir les liens à la fois anciens et puissants qui unissent le Havre à l’Australie. Et c’est ainsi que cette terre en apparence lointaine a fait son entrée dans mon voisinage le plus proche.

Ce lien, on le doit en particulier à un homme. À un Havrais bourré de talents et de curiosité – les deux vont souvent ensemble. Un Havrais qui n’avait  pas froid aux yeux. De ceux qui, pour paraphraser Herman Melville dans Moby Dick, « sont tourmentés d’une éternelle démangeaison pour les choses lointaines et qui aiment naviguer sur les mers défendues ». Ce Havrais, c’est Charles-Alexandre Lesueur. Certains d’entre vous le connaissent peut-être.

Le 19 octobre 1800, Lesueur embarque sur l’un des deux navires qui composent l’expédition scientifique que conduit Nicolas Baudin. Le 27 mai 1801, après quelques aventures, l’équipage aperçoit ce qu’on appelle encore la « Nouvelle Hollande ». Tandis que l’expédition cartographie les côtes et répertorie les espèces – plus de 120 000 spécimen dont 1 500 nouvelles, ce qui en fait à ce jour, la plus grande expédition scientifique de tous les temps-, Lesueur observe, croque, dessine parfois en grand format, les hommes, les objets, les animaux, les reliefs qu’il découvre. Et de ce trésor de précision, d’étonnement émerveillé, le musée d’histoire naturelle du Havre conserve 1 200 dessins exceptionnels.

Ce témoignage quasi direct, de « première main » d’une Australie à la beauté brute, j’ai eu envie de le faire partager aux Australiens. De leur faire partager ces paysages, ces profils de côte, ces portraits, ces animaux, ces objets qui constituent le terreau de leurs racines et de leur culture. Quatre cent dessins ont ainsi quitté le Havre pour emprunter – par d’autres voies, je vous rassure – le chemin inverse de celui qu’ils avaient effectué il y a deux siècles et entreprendre une sorte de retour aux sources.

Avec une première halte ici même dans cette ambassade, en votre présence monsieur le Gouverneur général, au mois de juin 2016. D’autres étapes ont suivi : en Tasmanie, à Canberra, au musée maritime d’Adélaïde, au musée maritime de Sydney et au moment où je vous parle, à Perth. Et grâce à certains de ces dessins, les Australiens, en particulier ceux de culture aborigène, ont pu redécouvrir des objets oubliés. Et parfois les recréer. Ainsi, en Tasmanie, des artisans ont reconstitué des paniers en algues et des canoës en écorces que confectionnaient leurs ancêtres.

Et comme il n’y avait aucune raison pour que seuls les dessins et les scientifiques voyagent, je me suis rendu pour la première fois en Australie en mai 2015 pour signer les protocoles d’accord avec les six institutions culturelles qui participent à ce projet. Le voyage a été plus rapide que celui de Lesueur. J’y ai découvert des choses peut-être un peu moins exotiques, mais tout aussi étonnantes. L’opéra et les plages de Sydney. Incontournables. L’incroyable Museum of Old and New Art à Hobart en Tasmanie. Le whisky tasmanien. Avant et surtout après la visite. J’ai aussi découvert Canberra, Adélaïde. La chaleur et la générosité de l’accueil australien.

Une fois de plus, les choses auraient pu en rester là. J’avais largement de quoi me sentir presque chez moi chez vous.

Mais mes fonctions de premier ministre m’ont permis d’aller encore plus loin dans la conscience de ce voisinage. D’abord, en me rendant le 24 avril dernier à Villers-Bretonneux pour l’inauguration du centre Sir John Monash. Puis, en participant le lendemain à l’aube, aux cérémonies de l’ANZAC Day. Durant ces deux jours, j’ai découvert une ferveur, une fidélité à la mémoire qui m’ont bouleversé. Comme m’a bouleversé le lien si particulier qui unit la population de Villers-Bretonneux à l’Australie. Une ferveur, une fidélité qui donnent tout leur sens à ces quelques vers quasi prophétiques du poète australien Banjo Paterson qui datent je crois de 1916 : « They fixed their grip on the gaunt hillside / With a pluck that has won them fame / And the home-folks know that the dead men died/ For the pride of Australia’s name ».

Ces liens, cette mémoire, cette fierté, il nous appartient, maintenant que les cérémonies du Centenaire s’achèvent, de les faire vivre et de les transmettre. C’est pourquoi, monsieur le Gouverneur général, la France a proposé à votre pays de créer une fondation franco-australienne pour identifier et financer des projets éducatifs et culturels au sujet de cette histoire commune. Cette fondation, dont monsieur l’ambassadeur Stephen Brady assurera la présidence, devrait voir le jour au début de l’année 2019. Des centaines de milliers de Français et d’Australiens continueront ainsi d’évoquer, année après année, le souvenir de ces jeunes Français, de ces jeunes Australiens qui, ensemble, souvent côte à côte, sont morts à la fois pour la France et pour l’Australie.

Enfin, même si j’en connaissais l’existence, j’ai découvert de manière très concrète, le rôle que les forces françaises et australiennes jouent dans la surveillance et la sécurisation des voies maritimes du Pacifique Sud. Le rôle que jouent aussi nos deux pays dans l’assistance qu’ils apportent aux Etats insulaires qui font face à des urgences sanitaires. Une coopération militaire, humanitaire, stratégique qui est également, en particulier depuis 2016, industrielle.

Année après année, l’Australie s’est donc invitée dans mon imagination, dans l’histoire de mon pays, dans mes origines et enfin dans les fonctions que j’assume.

Je vais d’ailleurs vous faire une petite confidence : j’ai, dans un coin de ma tête, l’idée qu’un jour, quand je ne serai plus premier ministre, j’irai passer quelque temps chez vous. Pour parfaire ma connaissance du whisky tasmanien dont on ne maîtrise jamais totalement les subtilités. Pour bénéficier une nouvelle fois de la chaleur et de la générosité de votre accueil. Et pourquoi pas, pour y enseigner si une université australienne accepte de m’accueillir.

Vous le savez, j’aime l’histoire. Et j’aime les symboles, les coïncidences qui incarnent, illustrent, émaillent cette histoire. Comme par exemple la présence de cette petite couronne au-dessus de la médaille de l’ordre. Cette couronne, c’est celle du roi Edouard le Confesseur, plus connu sous le nom de « Saint Edouard ». En clair, c’est celle de mon Saint Patron. Libre à chacun d’en tirer les conjectures qu’il souhaite. Avant qu’Olivier Cromwell ne la détruise, cette couronne aurait paraît-il, servi au couronnement de Guillaume le Conquérant le jour de Noël 1066. Si tel est le cas, la boucle Australie-Normandie est belle et bien bouclée.

L’autre symbole, c’est le mimosa, qui est un des symboles de l’Australie. Une variété de mimosa que l’on connaît en France, en particulier sur la Côte d’Azur depuis son introduction au 19è siècle, sous le nom de « mimosa d’hiver ».  Une légende – botanique cette fois – raconte que si cette variété de mimosa fleurit chez nous à partir de la fin de l’automne, c’est qu’elle se rappelle de sa période de floraison en Australie.

Monsieur le Gouvernement général, ce mimosa-là, celui qui figure sur cette décoration, ne fanera jamais. Il me rappellera toujours l’Uluru, la culture pop de mes jeunes années, les dessins de Lesueur, la générosité, la fidélité, la bravoure des Australiens, les peines et les souffrances que nos deux peuples ont partagées. La force aussi de notre alliance.

Et quand je porterai cette décoration, l’Australie se trouvera à la place qui lui revient, à sa place naturelle, à savoir tout près de mon cœur. Car comme on le dit si bien dans la Somme, avec fierté, avec ferveur et avec émotion : « Let us never forget Australia ».

Discours de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre – Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

Discours d’Édouard Philippe lors de la cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

lundi 12 novembre 2018 - 10:30

 

Discours de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre

Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

Dimanche 11 novembre 2018

Paris

 

Seul le prononcé fait foi

 

 

Dear Mr Governor-General,

Ambassador,

Ladies and gentlemen,

Dear Australian friends and neighbours,

You heard me correctly; my English is not at fault. I did say “neighbours”. This is not something that is obvious when looking at a world map. Nor, perhaps, is it how our peoples consider each other. However, it is the truth: we are indeed neighbours.

We are neighbours because we defend shared values: freedom, democracy and respect for the rule of law. In defending these values, our peoples have paid and still pay a heavy price. Mr Governor-General, please allow me to express my most sincere condolences and assure you of France’s solidarity following the terrorist attack that led to one person being killed and two others being wounded in Melbourne on 9 November.

We are neighbours because we fought on the same beaches and in the same trenches. We felt the same cold, the same fear and the same shock. On 11 November 1918, we also experienced the same strange and oppressive silence, which spread from the glade in Rethondes to the thousands of kilometres of frontline. And when the world again plunged into war, more Australians lost their lives – in the Middle East, at Bardia in Libya, at Crete in Greece, at El Alamein in Egypt, and in Sicily. They also fell in the Pacific, alongside British troops, in New Guinea and the Philippines. More recently, our soldiers have fought together in Afghanistan and the Middle East. The blood we have spilled together has forged a special kind of relationship between us – we are neighbours regardless of time or space. Lastly, we are neighbours because of France’s presence in the South Pacific, in French Polynesia and New Caledonia, which I visited last Monday.

Quand j’étais enfant, ce voisinage était, je le reconnais, loin d’être évident. Et longtemps, l’Australie m’est apparue comme une terre lointaine. Une terre dont on mordait assez souvent la poussière quand elle nous rappelait que nous avions quelques progrès à accomplir en rugby. Mais la fascination l’emportait largement chez moi sur l’amertume de la défaite. Fascination pour un paysage grandiose, surnaturel, à la beauté démesurée. Je me souviens avoir contemplé à de nombreuses reprises, des photographies de l’Uluru-Ayers Rock. Et  m’être dit : « J’irais là-bas ». Je ne l’ai pas encore fait.

Les frères Farriss et Michael Hutchence du groupe INXS me fascinaient. Je ne sais pas pour vous, mais « Need you tonight » et « Never tear us apart » ont nourri ce que j’appellerais la « Bande originale » de mon adolescence. Dans cette B.O, on trouve évidemment le célébrissime « Beds are burning » de « Midnight Oil » et de son immense – au sens propre comme au sens figuré – interprète Peter Garret. Et n’importe quel adolescent français des années 80 vous dira le choc esthétique – voire le choc tout court- qu’il a ressenti devant la trilogie Mad Max de George Miller. Un choc auquel seuls les paysages australiens pouvaient donner cette puissance évocatrice.

Ma relation à l’Australie aurait pu s’arrêter là, ce qui après tout, aurait suffi à nouer une forme de familiarité avec une culture extrêmement riche et singulière. Mais voilà, je suis Havrais. Et progressivement, j’ai eu le bonheur de découvrir les liens à la fois anciens et puissants qui unissent le Havre à l’Australie. Et c’est ainsi que cette terre en apparence lointaine a fait son entrée dans mon voisinage le plus proche.

Ce lien, on le doit en particulier à un homme. À un Havrais bourré de talents et de curiosité – les deux vont souvent ensemble. Un Havrais qui n’avait  pas froid aux yeux. De ceux qui, pour paraphraser Herman Melville dans Moby Dick, « sont tourmentés d’une éternelle démangeaison pour les choses lointaines et qui aiment naviguer sur les mers défendues ». Ce Havrais, c’est Charles-Alexandre Lesueur. Certains d’entre vous le connaissent peut-être.

Le 19 octobre 1800, Lesueur embarque sur l’un des deux navires qui composent l’expédition scientifique que conduit Nicolas Baudin. Le 27 mai 1801, après quelques aventures, l’équipage aperçoit ce qu’on appelle encore la « Nouvelle Hollande ». Tandis que l’expédition cartographie les côtes et répertorie les espèces – plus de 120 000 spécimen dont 1 500 nouvelles, ce qui en fait à ce jour, la plus grande expédition scientifique de tous les temps-, Lesueur observe, croque, dessine parfois en grand format, les hommes, les objets, les animaux, les reliefs qu’il découvre. Et de ce trésor de précision, d’étonnement émerveillé, le musée d’histoire naturelle du Havre conserve 1 200 dessins exceptionnels.

Ce témoignage quasi direct, de « première main » d’une Australie à la beauté brute, j’ai eu envie de le faire partager aux Australiens. De leur faire partager ces paysages, ces profils de côte, ces portraits, ces animaux, ces objets qui constituent le terreau de leurs racines et de leur culture. Quatre cent dessins ont ainsi quitté le Havre pour emprunter – par d’autres voies, je vous rassure – le chemin inverse de celui qu’ils avaient effectué il y a deux siècles et entreprendre une sorte de retour aux sources.

Avec une première halte ici même dans cette ambassade, en votre présence monsieur le Gouverneur général, au mois de juin 2016. D’autres étapes ont suivi : en Tasmanie, à Canberra, au musée maritime d’Adélaïde, au musée maritime de Sydney et au moment où je vous parle, à Perth. Et grâce à certains de ces dessins, les Australiens, en particulier ceux de culture aborigène, ont pu redécouvrir des objets oubliés. Et parfois les recréer. Ainsi, en Tasmanie, des artisans ont reconstitué des paniers en algues et des canoës en écorces que confectionnaient leurs ancêtres.

Et comme il n’y avait aucune raison pour que seuls les dessins et les scientifiques voyagent, je me suis rendu pour la première fois en Australie en mai 2015 pour signer les protocoles d’accord avec les six institutions culturelles qui participent à ce projet. Le voyage a été plus rapide que celui de Lesueur. J’y ai découvert des choses peut-être un peu moins exotiques, mais tout aussi étonnantes. L’opéra et les plages de Sydney. Incontournables. L’incroyable Museum of Old and New Art à Hobart en Tasmanie. Le whisky tasmanien. Avant et surtout après la visite. J’ai aussi découvert Canberra, Adélaïde. La chaleur et la générosité de l’accueil australien.

Une fois de plus, les choses auraient pu en rester là. J’avais largement de quoi me sentir presque chez moi chez vous.

Mais mes fonctions de premier ministre m’ont permis d’aller encore plus loin dans la conscience de ce voisinage. D’abord, en me rendant le 24 avril dernier à Villers-Bretonneux pour l’inauguration du centre Sir John Monash. Puis, en participant le lendemain à l’aube, aux cérémonies de l’ANZAC Day. Durant ces deux jours, j’ai découvert une ferveur, une fidélité à la mémoire qui m’ont bouleversé. Comme m’a bouleversé le lien si particulier qui unit la population de Villers-Bretonneux à l’Australie. Une ferveur, une fidélité qui donnent tout leur sens à ces quelques vers quasi prophétiques du poète australien Banjo Paterson qui datent je crois de 1916 : « They fixed their grip on the gaunt hillside / With a pluck that has won them fame / And the home-folks know that the dead men died/ For the pride of Australia’s name ».

Ces liens, cette mémoire, cette fierté, il nous appartient, maintenant que les cérémonies du Centenaire s’achèvent, de les faire vivre et de les transmettre. C’est pourquoi, monsieur le Gouverneur général, la France a proposé à votre pays de créer une fondation franco-australienne pour identifier et financer des projets éducatifs et culturels au sujet de cette histoire commune. Cette fondation, dont monsieur l’ambassadeur Stephen Brady assurera la présidence, devrait voir le jour au début de l’année 2019. Des centaines de milliers de Français et d’Australiens continueront ainsi d’évoquer, année après année, le souvenir de ces jeunes Français, de ces jeunes Australiens qui, ensemble, souvent côte à côte, sont morts à la fois pour la France et pour l’Australie.

Enfin, même si j’en connaissais l’existence, j’ai découvert de manière très concrète, le rôle que les forces françaises et australiennes jouent dans la surveillance et la sécurisation des voies maritimes du Pacifique Sud. Le rôle que jouent aussi nos deux pays dans l’assistance qu’ils apportent aux Etats insulaires qui font face à des urgences sanitaires. Une coopération militaire, humanitaire, stratégique qui est également, en particulier depuis 2016, industrielle.

Année après année, l’Australie s’est donc invitée dans mon imagination, dans l’histoire de mon pays, dans mes origines et enfin dans les fonctions que j’assume.

Je vais d’ailleurs vous faire une petite confidence : j’ai, dans un coin de ma tête, l’idée qu’un jour, quand je ne serai plus premier ministre, j’irai passer quelque temps chez vous. Pour parfaire ma connaissance du whisky tasmanien dont on ne maîtrise jamais totalement les subtilités. Pour bénéficier une nouvelle fois de la chaleur et de la générosité de votre accueil. Et pourquoi pas, pour y enseigner si une université australienne accepte de m’accueillir.

Vous le savez, j’aime l’histoire. Et j’aime les symboles, les coïncidences qui incarnent, illustrent, émaillent cette histoire. Comme par exemple la présence de cette petite couronne au-dessus de la médaille de l’ordre. Cette couronne, c’est celle du roi Edouard le Confesseur, plus connu sous le nom de « Saint Edouard ». En clair, c’est celle de mon Saint Patron. Libre à chacun d’en tirer les conjectures qu’il souhaite. Avant qu’Olivier Cromwell ne la détruise, cette couronne aurait paraît-il, servi au couronnement de Guillaume le Conquérant le jour de Noël 1066. Si tel est le cas, la boucle Australie-Normandie est belle et bien bouclée.

L’autre symbole, c’est le mimosa, qui est un des symboles de l’Australie. Une variété de mimosa que l’on connaît en France, en particulier sur la Côte d’Azur depuis son introduction au 19è siècle, sous le nom de « mimosa d’hiver ».  Une légende – botanique cette fois – raconte que si cette variété de mimosa fleurit chez nous à partir de la fin de l’automne, c’est qu’elle se rappelle de sa période de floraison en Australie.

Monsieur le Gouvernement général, ce mimosa-là, celui qui figure sur cette décoration, ne fanera jamais. Il me rappellera toujours l’Uluru, la culture pop de mes jeunes années, les dessins de Lesueur, la générosité, la fidélité, la bravoure des Australiens, les peines et les souffrances que nos deux peuples ont partagées. La force aussi de notre alliance.

Et quand je porterai cette décoration, l’Australie se trouvera à la place qui lui revient, à sa place naturelle, à savoir tout près de mon cœur. Car comme on le dit si bien dans la Somme, avec fierté, avec ferveur et avec émotion : « Let us never forget Australia ».

Discours de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre – Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

La DGA retient le standard F3-R du Rafale et commande des missiles MICA NG

lundi 12 novembre 2018 - 10:30

Malgré la baisse annoncée de son budget, la Direction générale de l’armement vient de qualifier le standard F3-R du Rafale et de confirmer à MBDA l’achat de 567 missiles MICA NG. Tout en rappelant comment elle entend désormais travailler avec l’industrie. Alors que les armées vont devoir faire face à l’amputation de plus […] 

Les Français toujours nuls en anglais

lundi 12 novembre 2018 - 09:35

La France arrive à la 35e place d’un classement de 88 pays sur les compétences en anglais de leurs citoyens, dernière des pays européens. Le niveau des Français monte, mais insuffisamment pour rattraper leur ret…

Les Français toujours nuls en anglais

lundi 12 novembre 2018 - 09:35

La France arrive à la 35e place d’un classement de 88 pays sur les compétences en anglais de leurs citoyens, dernière des pays européens. Le niveau des Français monte, mais insuffisamment pour rattraper leur ret…

[Pétrole] Alors que Total fore toujours plus en Angola, l’Arabie Saoudite va réduire sa production

lundi 12 novembre 2018 - 07:34

Face à la dégringolade du prix du brut de pétrole, l’Arabie Saoudite a décidé de réduire sa production. Les pays membres de l’Opep pourraient faire de même. Au même moment, Total annonce…

[Pétrole] Alors que Total fore toujours plus en Angola, l’Arabie Saoudite va réduire sa production

lundi 12 novembre 2018 - 07:34

Face à la dégringolade du prix du brut de pétrole, l’Arabie Saoudite a décidé de réduire sa production. Les pays membres de l’Opep pourraient faire de même. Au même moment, Total annonce…

[L’industrie c’est fou] Des drones capables de déplacer 40 fois leur poids

lundi 12 novembre 2018 - 07:30

En s’inspirant de la technique de traction des guêpes, des chercheurs de l’Université de Stanford et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ont développé une nouvelle catégorie de…

[L’industrie c’est fou] Des drones capables de déplacer 40 fois leur poids

lundi 12 novembre 2018 - 07:30

En s’inspirant de la technique de traction des guêpes, des chercheurs de l’Université de Stanford et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ont développé une nouvelle catégorie de…

"La voiture hybride est la solution", assure Didier Leroy, vice-président exécutif de Toyota

lundi 12 novembre 2018 - 07:00

Nommé en avril, Didier Leroy, vice-président exécutif de Toyota, explique la stratégie du constructeur japonais dans les motorisations et le véhicule sans chauffeur. L’Usine Nouvelle – Toyota a annoncé en mars vouloir cesser de vendre du diesel en Europe d’ici à la fin de l’année. Pourquoi avoir […] 

Comment Rugy veut "libérer les Français du pétrole" et du "tout nucléaire" grâce aux biogaz

lundi 12 novembre 2018 - 07:00

A l’occasion de l’inauguration d’une unité de méthanisation par voies sèches d’Engie dans le Loiret, François de Rugy a dévoilé les pistes pour rendre le biogaz plus compétitif. L…

Renault investit à Maubeuge, Cévital à Charleville-Mézières, autoroute ferroviaire Calais-Turin… 7 bonnes nouvelles pour débuter la semaine

lundi 12 novembre 2018 - 06:30

Démarrez la semaine de bonne humeur avec notre sélection de bonnes nouvelles de ces derniers jours. Au programme ce lundi : plusieurs annonces d’investissements à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron dans le Grand-Est, la mise en service de l’autoroute ferroviaire Calais-Turin, l’investissement de Dassault dans l’impression 3D en […] 

Le génome des truffes révèle le secret de la fabrication de leurs parfums

lundi 12 novembre 2018 - 00:00

Un consortium international coordonné par l’Inra, et impliquant notamment le Joint Genome Institute (JGI), le CEA-Génoscope, l’Université de Turin, l’Université de Lorraine et le CNRS, a séquencé et décrypté le génome de plusieurs truffes réputées dont…

Le génome des truffes révèle le secret de la fabrication de leurs parfums

lundi 12 novembre 2018 - 00:00

Un consortium international coordonné par l’Inra, et impliquant notamment le Joint Genome Institute (JGI), le CEA-Génoscope, l’Université de Turin, l’Université de Lorraine et le CNRS, a séquencé et décrypté le génome de plusieurs truffes réputées dont…

Le retour du ras-le-bol fiscal

dimanche 11 novembre 2018 - 19:00

Combien de "gilets jaunes" descendront dans la rue le 17 novembre ? Parti des réseaux sociaux, le mouvement qui appelle au blocage des routes pour protester contre les prix à la pompe constitue un test sérieux pour…

Démarrage retardé pour la bioraffinerie de Total de La Mède

dimanche 11 novembre 2018 - 17:55

Initialement prévue pour l’été 2018, la mise en service de la bioraffinerie de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône) a été reportée au premier trimestre 2019, a annoncé l…

Apple confronté à des défaillances dans les premiers iPhone X et certains MacBook Pro

dimanche 11 novembre 2018 - 16:00

Le groupe Apple a annoncé le 9 novembre que des défaillances techniques affectaient certains de ses premiers iPhone X et des ordinateurs MacBook Pro de 13 pouces, précisant qu’il procéderait gratuitement aux réparations nécessaires. Apple va devoir réparer certains iPhoneX et Mac Book pro de 13 pouces, suite à des dysfonctionnements. La […] 

Malengé Packaging invente l’emballage à effet barrière

dimanche 11 novembre 2018 - 15:55

Les alternatives au plastique se multiplient dans le domaine de l’emballage souple. Parmi elles, le Cycle Pack proposé par Malengé Packaging, une PME de 20 salariés située à Flers-en-Escrebieux (Nord), qui …

Malengé Packaging invente l’emballage à effet barrière

dimanche 11 novembre 2018 - 15:55

Les alternatives au plastique se multiplient dans le domaine de l’emballage souple. Parmi elles, le Cycle Pack proposé par Malengé Packaging, une PME de 20 salariés située à Flers-en-Escrebieux (Nord), qui …

Malengé Packaging invente l’emballage à effet barrière

dimanche 11 novembre 2018 - 15:55

Les alternatives au plastique se multiplient dans le domaine de l’emballage souple. Parmi elles, le Cycle Pack proposé par Malengé Packaging, une PME de 20 salariés située à Flers-en-Escrebieux (Nord), qui …

[Industry Story] Faites l’amour, pas la guerre – Une bombe gay explosive

dimanche 11 novembre 2018 - 15:00

L’escadron essuie les tirs américains depuis près d’une heure. Soudain, le capitaine observe son lieutenant avec intérêt. Il n’avait jamais saisi à quel point il le trouvait séduisant. Le subor…

Dans les coulisses d’Universal Robots

dimanche 11 novembre 2018 - 14:00

Avec 25 000 cobots vendus en dix ans, le danois Universal Robots est leader du marché. Sa stratégie : la simplicité de son produit, autour duquel il agrège un écosystème. Le leader incontest&…

Dans les coulisses d’Universal Robots

dimanche 11 novembre 2018 - 14:00

Avec 25 000 cobots vendus en dix ans, le danois Universal Robots est leader du marché. Sa stratégie : la simplicité de son produit, autour duquel il agrège un écosystème. Le leader incontest&…

L’improbable "taxe Gafa"

dimanche 11 novembre 2018 - 13:00

La chronique de Solène Davesne Soyons réalistes. Même si Bruno Le Maire a mouillé la chemise, arracher l’accord des Européens pour instaurer une taxe sur les géants du numérique d’ic…

L’improbable "taxe Gafa"

dimanche 11 novembre 2018 - 13:00

La chronique de Solène Davesne Soyons réalistes. Même si Bruno Le Maire a mouillé la chemise, arracher l’accord des Européens pour instaurer une taxe sur les géants du numérique d’ic…

[En images] Electron, la mini fusée de Rocket Lab, a décollé

dimanche 11 novembre 2018 - 12:30

[ACTUALISE] Le 11 novembre, le constructeur spatial Rocket Lab a envoyé avec succès sa mini fusée Electron dans l’espace.En mettant en orbite six petits satellites, elle devient la première société opérationnelle dans le secteur des petits lanceurs. C’est un autre chapitre du « New Space », l’industrie spatiale privée, […] 

[En images] Electron, la mini fusée de Rocket Lab, prête à s’envoler

dimanche 11 novembre 2018 - 12:30

Du 11 au 19 novembre, le constructeur spatial Rocket Lab va tenter d’envoyer sa mini fusée Electron dans l’espace. L’objectif : mettre en orbite six petits satellites, et devenir la première société opérationnelle dans le secteur des petits lanceurs. C’est un autre chapitre du « New Space », l’industrie spatiale privée, qui […] 

Comment Airbus, PSA et la SNCF testent des exosquelettes

dimanche 11 novembre 2018 - 11:30

Afin de choisir ou de concevoir le bon modèle, sur un marché foisonnant et encore mal réglementé, les industriels adoptent une démarche collaborative et structurée. "On en a déjà testé…

[Le Reflex industrie] Métrologie

dimanche 11 novembre 2018 - 10:30

La pression des clients est forte, il faut concilier la cadence de production et la qualité premium de pièces sans défauts. Il s’agit de pièces complexes en métaux durs destinées à l’industri…

[En images] Les motos électriques débarquent en trombe au salon EICMA 2018 de Milan

dimanche 11 novembre 2018 - 10:00

Du 6 au 11 novembre se déroule à Milan l’EICMA 2018, le salon réservé aux deux-roues et à leurs constructeurs. L’occasion pour certains de présenter des modèles et des concepts totalement électriques. L’Usine Nouvelle vous en dévoile une partie. Pour tous les passionnés de deux roues, le salon EICMA de Milan a […] 

[Avis d’expert] Cloud : qu’y a-t-il sous la face émergée de l’iceberg?

dimanche 11 novembre 2018 - 09:00

De nombreuses entreprises n’ont pas conscience que la sécurité de leurs données dans le Cloud leur incombe et ne sont pas de l’unique responsabilité du service cloud auquel elles font confiance. Les conseils de B…

Naufrage de drones, vol d’essai de l’Airbus A330-800, la montre du Concorde… Le top 3 des vidéos de la semaine

dimanche 11 novembre 2018 - 08:00

Quelles vidéos vous ont le plus intéressés ces derniers jours ? Voici le top 3 des vidéos de l’industrie les plus vues cette semaine sur le site de L’Usine Nouvelle. Un spectacle de drones tourne au naufrage général dans un port de Hong Kong Un épisode de plus dans la série des ratages technologiques. Le 3 novembre, le spectacle de […] 

L’usine de scooters Peugeot Motocycles à l’arrêt

dimanche 11 novembre 2018 - 07:00

L’usine de scooters Peugeot Motocycles de Mandeure (Doubs) est à l’arrêt depuis le 26 octobre et le restera jusqu’à la fin 2018. %%ARTICLELIE:763184%% La direction annonce seulement trois jours de tr…

Notre Blériot XI ² à Vincennes les 10 et 11 novembre 2018

samedi 10 novembre 2018 - 23:04

A l’occasion des célébrations du centenaire de l’armistice de 1918, la ville de Vincennes à convié l’AJBS à exposer le Blériot XI ² sur le parvis de l’hôtel de ville. 2 mises en routes sont programmées (le 10 à 16h …

Cet article Notre Blériot XI ² à Vincennes les 10 et 11 novembre 2018 est apparu en premier sur AJBS.

[Singles’ Day] 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires en seulement 1 heure

samedi 10 novembre 2018 - 21:26

Alibaba a inauguré à minuit, en Chine, l’édition 2018 du 11.11 Global Shopping Festival. Avec des premiers résultats toujours aussi impressionnants. Lire l’article

[Singles’ Day] : 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires en seulement 1 heure !

samedi 10 novembre 2018 - 21:26

Alibaba a inauguré à minuit, en Chine, l’édition 2018 du 11.11 Global Shopping Festival. Avec des premiers résultats toujours aussi impressionnants. Lire l’article

[Singles’ Day] : 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires en seulement 1 heure !

samedi 10 novembre 2018 - 21:26

Alibaba a inauguré à minuit, en Chine, l’édition 2018 du 11.11 Global Shopping Festival. Avec des premiers résultats toujours aussi impressionnants. Lire l’article

[Sortie d’usine] Aux États-Unis, Volkswagen Chattanooga sort le 100 000e SUV Atlas

samedi 10 novembre 2018 - 18:30

Début octobre, Volkswagen a annoncé la production de son 100 000e SUV Atlas sur son site de Chattanooga, au Tennessee (États-Unis). Dissection en vidéo de l’assemblage du véhicule. Et de 100 000 ! C’est le nombre de Volkswagen Atlas produites à l’usine de Chattanooga dans le Tennessee (États-Unis). Le constructeur allemand a […] 

[Sortie d’usine] Aux États-Unis, Volkswagen Chattanooga sort le 100 000e SUV Atlas

samedi 10 novembre 2018 - 18:30

Début octobre, Volkswagen a annoncé la production de son 100 000e SUV Atlas sur son site de Chattanooga, au Tennessee (États-Unis). Dissection en vidéo de l’assemblage du véhicule. Et de 100 000 ! C’est le nombre de Volkswagen Atlas produites à l’usine de Chattanooga dans le Tennessee (États-Unis). Le constructeur allemand a […] 

[Sortie d’usine] Aux États-Unis, Volkswagen Chattanooga sort le 100 000e SUV Atlas

samedi 10 novembre 2018 - 18:30

Début octobre, Volkswagen a annoncé la production de son 100 000e SUV Atlas sur son site de Chattanooga, au Tennessee (États-Unis). Dissection en vidéo de l’assemblage du véhicule. Et de 100 000 ! C’est le nombre de Volkswagen Atlas produites à l’usine de Chattanooga dans le Tennessee (États-Unis). Le constructeur allemand a […] 

MC Robotics veut créer l’esperanto des roboticiens

samedi 10 novembre 2018 - 16:55

Avant même de fonder MC Robotics, Mathieu Charles avait pour ambition de rendre les robots plus accessibles aux PME et aux opérateurs. Cet objectif a conduit ce roboticien à travailler sur un logiciel de programmation faci…

Les éoliennes en mer de Vendée (enfin) autorisées

samedi 10 novembre 2018 - 16:00

Les premières éoliennes en mer françaises pourraient bien émerger au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier. %%ARTICLELIE:740474%% La société Éoliennes en mer Îles d’Yeu et de Noi…

L’industrie de la viande n’a pas dit son dernier mot

samedi 10 novembre 2018 - 15:00

Malgré les polémiques et la défiance de certains, les statistiques publiées par l’Insee montrent que le secteur de la viande reste la première industrie agroalimentaire française Si, lors du Salon interna…

Airbus A330-800, smartphones pliables, porte-avions Charles de Gaulle, Tesla, Renault… les cinq images de la semaine

samedi 10 novembre 2018 - 12:30

Retour sur l’actualité de la semaine en cinq images : il est question du premier vol de l’Airbus A330-800, de la nomination d’une présidente chez Tesla, de la visite d’Emmanuel Macron dans l’usine Renault de Maubeuge… Premier vol pour l’Airbus A330-800 Le premier Airbus A330-800, nouveau long-courrier de moyenne capacité de la famille Airbus, a […] 

La realpolitik de l’industrie française de l’armement avec l’Arabie saoudite

samedi 10 novembre 2018 - 12:00

L’analyse de Pascal Gateaud, rédacteur en chef de L’Usine Nouvelle Des images d’enfants mourant de faim ne peuvent laisser personne indifférent. Elles symbolisent l’horreur de la guerre au Yémen. Sur les 14 millions de Yéménites menacés par la famine, plus de la moitié seraient des enfants. Les États-Unis et la France […] 

62 millions d’enceintes connectées à écouler en 2018, plus du double qu’en 2017

samedi 10 novembre 2018 - 10:55

Selon le cabinet Trendforce, les ventes d’enceintes connectées devraient plus que doubler en 2018 pour atteindre 62,2 millions d’unités. Le marché chinois explose mais reste, pour des questions de langue, fermé a…

62 millions d’enceintes connectées à écouler en 2018, plus du double qu’en 2017

samedi 10 novembre 2018 - 10:55

Selon le cabinet Trendforce, les ventes d’enceintes connectées devraient plus que doubler en 2018 pour atteindre 62,2 millions d’unités. Le marché chinois explose mais reste, pour des questions de langue, fermé a…

62 millions d’enceintes connectées à écouler en 2018, plus du double qu’en 2017

samedi 10 novembre 2018 - 10:55

Selon le cabinet Trendforce, les ventes d’enceintes connectées devraient plus que doubler en 2018 pour atteindre 62,2 millions d’unités. Le marché chinois explose mais reste, pour des questions de langue, fermé a…

"La promesse ‘zéro accident’ du véhicule autonome est dangereuse", selon Jean-François Bonnefon

samedi 10 novembre 2018 - 10:30

Dans une étude publiée par «  Nature  », le docteur en psychologie Jean-François Bonnefon explore les dilemmes moraux posés par le véhicule autonome. L’Usine Nouvelle – Le site Moral Machine, que vous avez lancé avec des experts du Massachusetts institute of technology et de Harvard, permet aux citoyens de choisir entre […] 

A MIF Expo, le Made in France dans tous ses états

samedi 10 novembre 2018 - 10:00

Du 10 au 12 novembre se tient MIF Expo, le salon du Made in France au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Avant l’ouverture, les organisateurs ont présenté les résultats d’une étude sur la perception qu’ont les entrepreneurs de la tendance du « fabriqué en France ». « La pub est à fond dedans. Si la pub […] 

[Muses industrielles] L’hiver du mécontentement de Thomas B. Reverdy ou quand les anglaises tiraient les premières

samedi 10 novembre 2018 - 09:00

Avec L’hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy revient sur les années 70 au Royaume-Uni. Tandis que le pays se met en grève, une jeune politicienne conservatrice fourbit ses armes, tandis que l’héroïne Candice s’apprête à incarner Richard III sur scène.  Candidat malheureux du prix Goncourt, L’hiver du […] 

Plus que jamais, c’est aux Etats-Unis que bat le cœur du pétrole

samedi 10 novembre 2018 - 08:30

Ces derniers temps, les cours du brut sont largement influencés par les Etats-Unis. Son président va multiplier les dérogations pour permettre à l’Iran d’exporter son pétrole. « Je ne veux pas faire monter les prix à 100 ou 150 dollars », a affirmé le président américain, Donald Trump en conférence de presse au […] 

Le sens caché du contrat des Industriels de la mer

samedi 10 novembre 2018 - 08:00

Le comité de filière naval n’existe plus. Celui des industries de la mer non plus. C’est un contrat de filière des industriels de la mer qui a été signé, le 29 octobre, par le gouvernement et H…

Pas de Rafale au Canada, module d’Airbus, camion électrique, prix des carburants… Les cinq articles les plus lus cette semaine

samedi 10 novembre 2018 - 07:00

Quels articles vous ont le plus intéressés cette semaine sur le site de L’Usine Nouvelle ? Dans notre top 5, la non-vente du Rafale au Canada, le module conçu par Airbus pour la mission Orion, le camion électrique et autonome de Nikola Motor… 1 – Après la Belgique, le Canada non plus n’aura pas le Rafale comme avion de chasse Après le […] 

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

11 novembre, sanctuariser l’histoire

samedi 10 novembre 2018 - 01:52

Moins l’histoire événementielle est enseignée et plus elle est exploitée à des fins idéologiques ou politiciennes, donnant lieu à d’invraisemblables polémiques. Le paradoxe n’est qu’apparent. La méconnaissance, ou pire, l’absence d’intérêt et de curiosité, engendrent des esprits malléables à merci. …

Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

vendredi 9 novembre 2018 - 20:02

M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, recevra la médaille d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

Dimanche 11 novembre 2018, Paris

Son Excellence Sir Peter COSGROVE, Gouverneur Général d’Australie, en présence de Son Excellence M. Brendan BERNE, Ambassadeur d’Australie en France et de M. Paul SINGER, Secrétaire officiel du Gouverneur Général d’Australie, présidera la cérémonie d’investiture de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie.
Déroulé prévisionnel :
17h30 :Cérémonie d’investiture
Pool presse
 
Dispositif presse :
▪ Merci de bien vouloir vous accréditer avant le samedi 10 novembre 2018 à 12h00 à l’adresse :
communication@pm.gouv.fr en précisant votre numéro de portable, votre numéro de carte de presse et de vous munir de celle-ci ainsi que d’une pièce d’identité.
▪ Les journalistes du pool presse sont invités à se présenter au plus tard à 16h30 à l’Ambassade d’Australie en France, 4 rue Jean Rey 75015.
▪ Une note de précisions de pool vous sera envoyée ultérieurement.
POOL TV : TF1

Conseiller en charge : Victor PACE
Contacts: 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15
Note aux rédactions – Déplacement de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre – Cérémonie d’investiture au rang d’officier honorair

Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

vendredi 9 novembre 2018 - 18:36

M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, recevra la médaille d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie
Dimanche 11 novembre 2018, Paris

Son Excellence Sir Peter COSGROVE, Gouverneur Général d’Australie, en présence de Son Excellence M. Brendan BERNE, Ambassadeur d’Australie en France et de M. Paul SINGER, Secrétaire officiel du Gouverneur Général d’Australie, présidera la cérémonie d’investiture de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie.

Déroulé prévisionnel :
17h30 Cérémonie d’investiture
Pool presse

Dispositif presse :
▪ Merci de bien vouloir vous accréditer avant le samedi 10 novembre 2018 à 12h00 à l’adresse : communication@pm.gouv.fr en précisant votre numéro de portable, votre numéro de carte de presse et de vous munir de celle-ci ainsi que d’une pièce d’identité.
▪ Les journalistes du pool presse sont invités à se présenter au plus tard à 16h30 à l’Ambassade d’Australie en France, 4 rue Jean Rey 75015.
▪ Une note de précisions de pool vous sera envoyée ultérieurement.
POOL TV : TF1

Conseiller en charge : Victor PACE
Contacts: 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15
communication@pm.gouv.fr

 
Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie

vendredi 9 novembre 2018 - 18:36

M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, recevra la médaille d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie
Dimanche 11 novembre 2018, Paris

Son Excellence Sir Peter COSGROVE, Gouverneur Général d’Australie, en présence de Son Excellence M. Brendan BERNE, Ambassadeur d’Australie en France et de M. Paul SINGER, Secrétaire officiel du Gouverneur Général d’Australie, présidera la cérémonie d’investiture de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie.

Déroulé prévisionnel :
17h30 Cérémonie d’investiture
Pool presse

Dispositif presse :
▪ Merci de bien vouloir vous accréditer avant le samedi 10 novembre 2018 à 12h00 à l’adresse : communication@pm.gouv.fr en précisant votre numéro de portable, votre numéro de carte de presse et de vous munir de celle-ci ainsi que d’une pièce d’identité.
▪ Les journalistes du pool presse sont invités à se présenter au plus tard à 16h30 à l’Ambassade d’Australie en France, 4 rue Jean Rey 75015.
▪ Une note de précisions de pool vous sera envoyée ultérieurement.
POOL TV : TF1

Conseiller en charge : Victor PACE
Contacts: 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15
communication@pm.gouv.fr

 
Cérémonie d’investiture au rang d’officier honoraire de l’Ordre d’Australie