Call Ways ® presse magazine » Notations AAA
Samedi 14 janvier 2012 - 19:43

Notations AAA

Nous présentions cette grille de correspondance simplifiée afin de dionner au lecteur une idée plus globale de la notation de la France par les agences de notation.

La France a perdu son AAA chez S&P, doit-on préciser. Le journalisme français oubliant qu’il est nécessaire de faire une moyenne et ne pas se baser sur une seule note.
Les politiques et notamment l’opposition s’engouffrant dans la baisse de la note, plus que de s’attacher à son niveau.



S&P MOODY’S FITCH
Première Qualité AAA 20
20 20
Haute Qualité AA+ 19 19


Haute Qualité AA 18



Haute Qualité AA- 17



Qualité Moyenne Supérieure A+ 16



Qualité Moyenne Supérieure A 15



Qualité Moyenne Supérieure A- 14



Qualité Moyenne Inférieure BBB+ 13



Qualité Moyenne Inférieure BBB 12



Qualité Moyenne Inférieure BBB- 11



Spéculatif BB+ 10



Spéculatif BB 9



Spéculatif BB- 8



Très Spéculatif B+ 7



Très Spéculatif B 6



Très Spéculatif B- 5



Risque Élevé CCC+ 4



Ultra Spéculatif CCC 3



Défaut de Paiement – Peu d’Espoir CCC- 2



Défaut de Paiement – Peu d’Espoir CC 1



Défaut de Paiement – Peu d’Espoir C 0



Défaut de Paiement – Faillite D -1


Moyenne


19 20 20 19,67


95,0% 100,0% 100,0% 98,3%


S&P MOODY’S FITCH

Lorsqu’un étudiant rentre à la maison avec une note de 19 au lieu de 20, il ne semble pas que ce soit une catastrophe !
L’Opposition s’engouffre profitant de cette diversion, masquant une fois de plus son absence de projet. Il serait intéressant d’obtenir de différents experts impartiaux, des simulations d’impact pouvant faire réagir les agences de notation à propos des projets  de chaque candidat et éclairer les français. Le changement ? On sait ce que qu’on quitte, on ne sait pas ce que trouve.

L’agence S&P indique en janvier 2012 que la note de la France est abaissée mécaniquement en raison de la faiblesse ambiante de l’Europe ET compte tenu de son déficit public, la Règle d’Or constitutionnelle n’étant pas encore voté en France, l’opposition restant contre. Ne pas la voter, la laisserait dans la possibilité de puiser dans les fonds de l’État pour financer son projet aux composantes floues. Il est à prévoir de fortes prévisions de déficits provoqués directement par l’augmentation des emplois fonctionnarisé, fonctionnaires de l’État et des Collectivités Territoriales, dans lesquelles elle représente une large majorité, la retraite à 60 ans, les 32 heures, aides et subventions en tout genre. L’augmentation des emplois d’état et des territoires lui permettra de revendiquer une baisse du taux de chômage, grâce à des formules complexes relevant de l’arithmétique de gauche, telle la règle de trois dite aussi règle Aubry35H.

La main mise sur les collectivités territoriales engageant directement la responsabilité des élus locaux et régionaux à propos des déficits publics, ceux-ci ne peuvent s’exonérer de toute responsabilité préférant la faire supporter au Président de tous les français, Nicolas Sarkozy, lequel ne ménage pas sa peine ni celle de son gouvernement.

 

 

©