Call Ways ® presse magazine tabloïd news » Premier Ministre

Archive en Rubrique Premier Ministre.

mardi 24 janvier 2017 - 20:43

Discours à l’occasion de l’installation de la Commission Lecerf

Depuis 2012, conformément aux engagements du Président de la République, le Gouvernement a fait de la Justice une priorité. La justice judiciaire bien sûr mais également l’ensemble des administrations qui relèvent du ministère de la justice, dont notamment l’administration pénitentiaire.

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion de l’installation de la Commission Lecerf

vendredi 20 janvier 2017 - 19:17

Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du lundi 23 janvier au vendredi 27 janvier 2017

Lundi 23 janvier 2017

09h00 Entretien avec M. Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur
Hôtel de Matignon

10h00 Entretien avec M. Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Finances
Hôtel de Matignon

11h00 Entretien avec Christian Noyer, Gouverneur honoraire de la Banque de France
Hôtel de Matignon

12h00 Entretien avec Jean-Bernard Lévy, Président Directeur Général d’EDF
Hôtel de Matignon

Mardi 24 janvier 2017

8h30 Petit-déjeuner de la majorité gouvernementale
Hôtel de Matignon

15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Assemblée Nationale

Mercredi 25 janvier 2017

10h00 Conseil des ministres
Palais de l’Elysée

13h00 Déjeuner avec le Président de la République
Palais de l’Elysée

15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Assemblée Nationale

16h15 Remise du rapport de Sandrine Doucet, députée, sur l’Education artistique et culturelle
Hôtel de Matignon

18h00 Vœux aux parlementaires
Hôtel de Matignon
Jeudi 26 janvier 2017

Matin Déplacement en région

15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Sénat

17h00 Entretien avec Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes
Vendredi 27 janvier 2017

Déplacement en région

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du lundi 23 janvier au vendredi 27 janvier 2017

Le Premier ministre assistera aux voeux de la Fédération Protestante de France

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, assistera aux voeux de la Fédération Protestante de France accompagné de M. Bruno LE ROUX, ministre de l’Intérieur, mercredi 18 janvier 2017 à 18h45 à la Cité de refuge de l’armée du Salut Paris 13ème

+ Commentaires fermés sur Le Premier ministre assistera aux voeux de la Fédération Protestante de France

Déplacement à Cergy

18.01.2017 Note aux rédactions du Premier ministre – Voeux de la Fédération Protestante de France

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Cergy

jeudi 19 janvier 2017 - 20:56

Discours à l’occasion des voeux à la presse

Je voudrais tout d’abord vous remercier à toutes et tous pour votre présence nombreuse, et profiter de l’occasion – puisque c’est l’objet de notre rencontre – pour vous présenter mes vœux les plus sincères de bonne et heureuse année pour chacune et chacun d’entre vous,

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion des voeux à la presse

Déplacement à Saint-Lô et Cherbourg-en-Cotentin

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Saint-Lô et Cherbourg-en-Cotentin, vendredi 20 janvier 2017…

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Saint-Lô et Cherbourg-en-Cotentin

mardi 17 janvier 2017 - 18:51

Présence du Premier ministre aux vœux de la Fédération Protestante de France

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, assistera aux vœux de la Fédération Protestante de France, accompagné de Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, mercredi 18 janvier 2017 à 18h45, à la Cité de refuge de l’armée du Salut Paris 13ème.

+ Commentaires fermés sur Présence du Premier ministre aux vœux de la Fédération Protestante de France

Déplacement à Blois et à Orléans

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra au Centre de formation d’apprentis du BTP à Blois (41)
puis à Orléans (45) pour la signature de la convention Trains d’Équilibre du Territoire.

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Blois et à Orléans

Rencontre avec les équipes mobilisées dans le cadre de la mise en œuvre du plan « grand froid »

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, rencontrera les équipes mobilisées dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Grand Froid »

+ Commentaires fermés sur Rencontre avec les équipes mobilisées dans le cadre de la mise en œuvre du plan « grand froid »

lundi 16 janvier 2017 - 13:57

Entretien avec Dimítris Avramópoulos

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, a reçu lundi 16 janvier à l’Hôtel de Matignon M. Dimítris Avramópoulos, Commissaire européen chargé de la Migration, des Affaires intérieures et de la Citoyenneté.

Le Premier ministre a rappelé la détermination du Gouvernement français à obtenir l’accélération de la mise en œuvre des mesures européennes sur les questions migratoires et la sécurité intérieure de l’Union.

Concernant les migrations, le Premier ministre et le commissaire ont rappelé leur conviction que seule une réponse globale et fondée sur la solidarité et la responsabilité permettrait à l’Union européenne de répondre efficacement au défi migratoire.

Dans ce contexte, le Premier ministre a rappelé la nécessité de poursuivre et d’amplifier la mise en œuvre de toutes les décisions prises à l’échelle de l’UE depuis plus de deux ans : programme de relocalisation des personnes en besoin de protection vers l’UE, qui concernent tous les Etats membres (la France est le premier pays contributeur à ce programme européen de relocalisation, ayant accueilli à ce jour plus de 30% des personnes relocalisées à partir de la Grèce), réforme du droit d’asile européen, mise en œuvre des pactes migratoires avec cinq pays de transit et d’origine prioritaires (le Mali, le Sénégal, l’Ethiopie, le Niger et le Nigeria).

S’agissant de la sécurité des frontières extérieures de l’UE, essentielle pour parvenir à la maîtrise des flux migratoires et pour lutter efficacement contre le terrorisme, le Premier ministre a salué les récentes décisions adoptées et souligné l’urgence de les traduire concrètement dans les faits : qu’il s’agisse de la mise en œuvre opérationnelle de l’agence de gardes-frontières et gardes côtes européens (et à cette fin de la constitution de la réserve opérationnelle de 1500 personnes) ; ou de la mise en œuvre de l’accord de décembre sur les contrôles systématiques et obligatoires à l’entrée et à la sortie de l’espace Schengen.

Le Premier ministre a également insisté sur la nécessité d’adopter rapidement les textes visant à mettre en place, d’une part, un outil d’enregistrement des passages aux frontières extérieures intégrant les ressortissants de l’UE (système entrées/sorties) et, d’autre part, un système permettant d’enregistrer et contrôler les voyageurs dispensés de visa court séjour en amont de leur arrivée sur le territoire de l’UE (« ESTA européen »).

Toutes ces mesures sont essentielles pour retrouver la maîtrise pleine et entière de l’espace Schengen.

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr 16.01.2017 Communiqué de presse de M. Bernard CAZENEUVE Premier ministre – entretien avec D.AVRAMOPOULOS

+ Commentaires fermés sur Entretien avec Dimítris Avramópoulos

samedi 14 janvier 2017 - 17:42

Vague exceptionnelle grand froid : mise en place d’un pilotage national quotidien

Alors que Météo-France prévoit une vague de grand froid sur notre pays la semaine prochaine, le Gouvernement est pleinement mobilisé pour anticiper dans les meilleures conditions les conséquences de cet épisode exceptionnel en matière d’hébergement d’urgence.

Le Gouvernement rappelle qu’un dispositif de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid est en vigueur depuis 2013 en cas d’événement exceptionnel (vigilance météorologique orange et rouge « grand froid »). Ce dispositif prévoit un mécanisme d’activation opérationnelle – mesures d’information, de sauvegarde et d’urgence adaptées et proportionnées aux situations – sous la responsabilité des préfets de département.

En matière d’hébergement des personnes sans domicile fixe, ces mesures visent en priorité :

  • à ouvrir des places temporaires exceptionnelles, au-delà des places hivernales déjà ouvertes, en fonction des besoins quotidiens,
  • à renforcer les effectifs des services organisant le premier accueil des personnes hébergées (115, Samu social, SAO et SIAO) et plus spécifiquement l’intensification des « maraudes » directement en contact avec les personnes à la rue, y compris pour convaincre si besoin.

Dans ce cadre exceptionnel, le Premier Ministre a demandé au Ministre de l’Intérieur et à la Ministre du Logement et de l’habitat durable :

  • d’établir avec les préfets un bilan quotidien des besoins,
  • de mobiliser les places exceptionnelles nécessaires et les renforcements d’effectifs correspondants,
  • de s’assurer de la pleine mobilisation des collectivités territoriales et des grands opérateurs associatifs (mobilisation de gymnases, salles communales, accueils de jour etc.),
  • de mobiliser de surcroît la sécurité civile, la police et la gendarmerie ainsi que les sapeurs-pompiers pour le repérage et la mise à l’abri des personnes concernés.

L’effort conduit tout au long du quinquennat pour pérenniser les places d’hébergement a permis de les porter à plus de 120 000, auxquelles s’ajoutent d’ores et déjà plus de 10 000 places supplémentaires, mobilisées au titre de la période hivernale.

Le pilotage national quotidien mis en place dès aujourd’hui permettra d’anticiper au mieux les besoins supplémentaires durant cette période exceptionnelle et de mobiliser en temps réel des dispositifs complémentaires si nécessaire.

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr 2017-01-14 Vague exceptionnelle grand froid : mise en place d’un pilotage national quotidien

+ Commentaires fermés sur Vague exceptionnelle grand froid : mise en place d’un pilotage national quotidien

vendredi 13 janvier 2017 - 19:35

Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du lundi 16 janvier au vendredi 20 janvier 2017

Lundi 16 janvier 2017
09h00 Entretien avec M. Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur
Hôtel de Matignon 10h00 Entretien avec M. Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Finances
Hôtel de Matignon 11h00 Entretien avec Mme Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Ile-de-France
Hôtel de Matignon 12h00 Entretien avec M. Dimítris Avramópoulos, Commissaire européen pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté
Hôtel de Matignon 13h00 Déjeuner avec le Président de la République
Palais de l’Elysée
Mardi 17 janvier 2017
10h45 Entretien avec Mme Delphine Ernotte Cunci, présidente de France télévisions
Assemblée Nationale 12h00 Voeux de M. Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale
Hôtel de Lassay 15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Assemblée Nationale 16h45 Questions d’actualité au Gouvernement
Sénat 19h00 Voeux de M. Gérard Larcher, président du Sénat
Sénat Soir Déplacement

Mercredi 18 janvier 2017
10h00 Conseil des ministres
Palais de l’Elysée 12h00 Voeux à la presse
Hôtel de Matignon 15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Assemblée Nationale 16h15 Entretien avec M. Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des dépôts
Hôtel de Matignon 17h00 Galette et Voeux des boulangers du Grand Paris
Hôtel de Matignon 18h30 Voeux de la Fédération Protestante de France
Cité de refuge de l’armée du Salut Paris 13ème
Jeudi 19 janvier 2017
09h30 Rentrée solennelle de la Cour des Comptes
Rue Cambon 11h00 Réunion de ministres
Hôtel de Matignon Après-midi Déplacement en région

Vendredi 20 janvier 2017
08h30 Entretien avec M. Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales
Hôtel de Matignon Après-midi Déplacement en région Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du lundi 16 janvier au vendredi 20 janvier 2017

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du lundi 16 janvier au vendredi 20 janvier 2017

Entretien avec M. Dimítris Avramópoulos

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, recevra M. Dimítris Avramópoulos, Commissaire européen pour la Migration, les Affaires intérieures et la Citoyenneté, lundi 16 janvier 2017 à 12h00, à l’Hôtel de Matignon

Un tour d’images sera organisé uniquement pour les photographes et caméras qui devront s’accréditer à l’adresse : communication@pm.gouv.fr avant le lundi 16 janvier 2017 à 10h00.

Merci de bien vouloir impérativement nous communiquer vos numéros de portable, de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr 16.01.2017 Note aux rédactions de Bernard Cazeneuve – Entretien avec M. Dimítris Avramópoulos

+ Commentaires fermés sur Entretien avec M. Dimítris Avramópoulos

jeudi 12 janvier 2017 - 17:16

Discours à l’occasion du lancement du Compte Personnel d’Activité (CPA)

Je suis comme vous l’imaginez particulièrement heureux de pouvoir m’exprimer devant vous ce matin à l’occasion du lancement du compte personnel d’activité.

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion du lancement du Compte Personnel d’Activité (CPA)

mercredi 11 janvier 2017 - 21:07

Déplacement à Toulouse du Premier ministre, Bernard Cazeneuve

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Toulouse accompagné de M. Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales. Séquence n°1: signature du pacte Etat-Métropoles pour l’innovation.

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Toulouse du Premier ministre, Bernard Cazeneuve

Déplacement à Toulouse

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Toulouse, le vendredi 13 janvier 2017. Ce déplacement est consacré à la signature du pacte État-métropoles pour l’innovation,

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Toulouse

Lancement du Compte personnel d’activité par Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à la Cité des Sciences et de l’Industrie,
en présence de :

  • Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé
  • Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social
  • Annick Girardin, ministre de la Fonction publique
  • Clotilde Valter, secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage

à l’occasion du lancement du Compte personnel d’activité

Jeudi 12 janvier 2017

* * *

Déroulé prévisionnel :
9h00 : arrivée du Premier ministre à la Cité des Sciences et de l’Industrie 30 Avenue Corentin Cariou – 75019 Paris
9h05 : présentation de la plateforme du Compte personnel d’activité
9h50 : allocution du Premier ministre
Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant mercredi 11 janvier 2017 à 19h.
Merci de bien vouloir impérativement nous communiquer vos numéros de portable, de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Pool : France Télévisions.
Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 – communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions de M. Bernard Cazeneuve – Lancement du compte personnel d’activité

+ Commentaires fermés sur Lancement du Compte personnel d’activité par Bernard Cazeneuve

lundi 9 janvier 2017 - 15:03

Discours à la mairie de Clermont-Ferrand – Séquence « ville apprenante » de l’UNESCO

Clermont-Ferrand est une ville qui repose sur un paradoxe. Riche de son histoire et de son patrimoine – comme le montrent la statue de Vercingétorix de BARTHOLDI ou encore sa magnifique cathédrale –, Clermont-Ferrand est aussi la ville de la modernité.

+ Commentaires fermés sur Discours à la mairie de Clermont-Ferrand – Séquence « ville apprenante » de l’UNESCO

Discours à l’occasion de la visite à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education Clermont Auvergne

Je suis particulièrement heureux de l’occasion qui m’est donnée de m’adresser, aux côtés de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de recherche, …

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion de la visite à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education Clermont Auvergne

Discours à l’occasion de la visite d’Arianespace, à Courcouronnes

Je suis particulièrement heureux de cette visite et de cette rencontre qui me permet d’aborder avec vous un sujet qui présente pour notre pays une importance particulière, en termes industriels, scientifiques et stratégiques.

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion de la visite d’Arianespace, à Courcouronnes

dimanche 8 janvier 2017 - 14:20

Discours à l’occasion de l’anniversaire de la disparition de François Mitterrand

C’est avec une profonde émotion et le cœur plein de reconnaissance pour l’héritage qu’il nous a légué que j’évoque à mon tour, cette année, la mémoire de François Mitterrand, en ce lieu et dans cette circonstance…

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion de l’anniversaire de la disparition de François Mitterrand

Accident de la circulation à Charolles

M. Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, exprime son émotion et la solidarité du Gouvernement envers le Gouvernement portugais, alors qu’un accident de la circulation a causé le décès de 4 personnes de nationalité portugaise ce matin à Charolles (Saône-et-Loire).

Il fait part de ses plus sincères condoléances aux familles et proches des victimes.

On dénombre également trois blessés graves, qui ont aussitôt été pris en charge par les secours.

Le Premier Ministre remercie les 90 sapeurs-pompiers, les 20 gendarmes et les 6 équipes médicales mobilisés sur place pour porter secours aux victimes.

L’enquête devra établir les causes et les circonstances précises de l’accident.

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr 2017-01-18 Communiqué de presse de M. Bernard Cazeneuve – Accident de la circulation à Charolles

+ Commentaires fermés sur Accident de la circulation à Charolles

vendredi 6 janvier 2017 - 18:55

Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du dimanche 8 janvier au vendredi 13 janvier 2017

Agenda prévisionnel de M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du dimanche 8 janvier au vendredi 13 janvier 2017.

Dimanche 8 janvier 2017
11h00 Hommage à M. François Mitterrand
Jarnac
Lundi 9 janvier 2017
08h00 Entretien avec M. Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et financières, à la fiscalité et à l’union douanière
Hôtel de Matignon 09h30 Déplacement au siège d’Arianespace 13h00 Déjeuner avec le Président de la République
Palais de l’Elysée Après-midi Déplacement dans la Sarthe

Mardi 10 janvier 2017
11h30 Réunion du groupe socialiste
Assemblée Nationale 15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Assemblée Nationale

Mercredi 11 janvier 2017
10h00 Conseil des ministres
Palais de l’Elysée 15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Assemblée Nationale 18h00 Voeux de M. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti Socialiste
Solférino
Jeudi 12 janvier 2017
Matinée Déplacement en région 15h00 Questions d’actualité au Gouvernement
Sénat 17h15 Entretien avec MM. Bernard Lapasset et Tony Estanguet, co-présidents du comité Paris Jeux Olympiques 2024
Hôtel de Matignon
Vendredi 13 janvier 2017
10h00 Entretien avec Mme Ericka Bareigts, ministre des Outre-Mer
Hôtel de Matignon Après-midi Déplacement en région Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du dimanche 8 janvier au vendredi 13 janvier 2017

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, du dimanche 8 janvier au vendredi 13 janvier 2017

Déplacement à Arianespace à Courcouronnes

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Arianespace à Courcouronnes, lundi 9 janvier 2017.

Déroulé prévisionnel
09h35 Présentation de la société et des enjeux de la filière puis projection d’un court film résumant une campagne de lancement et échange avec des ingénieurs ;
M. Stéphane Israel, Président directeur général d’Arianespace et M. Lagier, directeur technique
Arianespace – 2 rue François Truffaut – 91086 Courcouronnes
(Séquence poolée) 10h05 Projection du film « CRAL VA233 » puis allocution de M. le Premier ministre
(Pool TV + presse accréditée) 10h40 Signature du contrat PC Ariane 5 par M. Stéphane Israel, Président directeur général Arianespace et M. Alain Charmeau, Président ASL
Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant samedi 7 janvier 2017 à 18h.
Merci de bien vouloir impérativement nous communiquer vos numéros de portable, de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
Pool TV : TF1
Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions de Bernard Cazeneuve, Premier ministre – déplacement à Arianespace à Courcouronnes

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Arianespace à Courcouronnes

Déplacement au Mans

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra au Mans en présence de M. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, lundi 9 janvier 2017.

Déroulé prévisionnel :

  • Séquence Cité Administrative

15h45 : arrivée de M. le Premier ministre au Pôle administratif Paixhans
boulevard Paixhans – 72100 Le Mans
Pose de la première pierre du nouveau Commissariat de Police
Pool presse et toute presse accréditée

Présentation du projet de réaménagement par l’architecte et le DDSP et rapide visite du bâtiment.
Pool presse
16h15 : allocutions
Propos introductif de M. Stéphane Le Foll
Discours de M. le Premier ministre
Pool presse et toute presse accréditée

  • Séquence Mission Locale

17h00 : arrivée de M. le Premier ministre à la Mission locale du Mans, 39 Rue de l’Estérel – 72100 Le Mans
Inauguration des nouveaux locaux – coupure du ruban
17h05 : table ronde avec des bénéficiaires du fonds de garantie jeunes et de la prime d’activité
Pool presse et tour d’images

  • Séquence Hôtel de Ville

18h05 : arrivée de M. le Premier ministre à l’hôtel de ville du Mans, 1 place Saint-Pierre – 72100 Le Mans

M. le Premier ministre salue dans le hall les maires de l’agglomération et les conseillers municipaux de la ville du Mans.
Tour d’images

Entrevue avec M. le Sénateur-Maire, suivie de la signature du Livre d’or
Hors presse

Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant lundi 9 janvier 2017 à 9h00.
Merci de bien vouloir impérativement nous communiquer vos numéros de portable, de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Merci également de bien vouloir nous préciser si vous emprunterez les trains conseillés et le bus mis à disposition.

Trains conseillés :
ALLER – TGV 8057 – Départ à 13h41 de Paris/Montparnasse – Arrivée à 14h37 à la Gare du Mans. Un bus vous acheminera entre la Gare du Mans et les sites du déplacement.
RETOUR – TGV 8088 – Départ à 18h56 de la Gare du Mans – Arrivée à 19h53 à Paris/Montparnasse.
Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr 09.01.2017 Note aux rédactions de M. Bernard CAZENEUVE, Premier ministre – Déplacement au Mans

+ Commentaires fermés sur Déplacement au Mans

jeudi 5 janvier 2017 - 19:43

Déplacement à Jarnac

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Jarnac pour le 21ème anniversaire de la mort de François Mitterrand dimanche 8 janvier 2017.

Déroulé prévisionnel
11h00 Cérémonie de commémoration officielle de la mort de François Mitterrand
Cimetière des Grands’Maisons – Rue des Grands’Maisons
11h25 Visite de la maison natale de François Mitterrand
22, rue Abel Guy
12h00 Allocution de M. le Premier ministre
Auditorium de la salle des fêtes de Jarnac – 42, route de Luchac

Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de bien vouloir vous accréditer à l’adresse : communication@pm.gouv.fr, avant le vendredi 6 janvier 2017 à 18h00.

– Merci de bien vouloir impérativement nous communiquer vos numéros de portable, de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
– Merci également de bien vouloir nous préciser si vous emprunterez les trains conseillés et le bus mis à disposition pour le transfert de la gare au cimetière des Grands’Maisons.
TRAINS CONSEILLÉS :
ALLER – Départ gare de Paris Montparnasse à 06h41 – Arrivée à la gare d’Angoulême à 09h23 (TGV n° 8403) – correspondance gare d’Angoulême à 09h37 – Arrivée gare de Jarnac Charente à 10h04 (TER n° 64582).
RETOUR – Départ gare de Jarnac Charente à 15h41 – Arrivée à la gare d’Angoulême à 16h08 (TER n° 64571) – correspondance gare d’Angoulême à 16h35 – Arrivée à la gare de Paris Montparnasse à 19h15 (TGV n° 8436).

Pool TV : France Télévisions

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 // communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions de Bernard Cazeneuve, Premier ministre – déplacement à Jarnac le 8 janvier

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Jarnac

Discours du Premier ministre à Flers-en-Escrébieux (59)

Madame la ministre, chère Myriam EL KHOMRI,
Monsieur le préfet de région,
Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monsieur le président de l’Imprimerie nationale,
Mesdames et Messieurs les représentants des organisations professionnelles du bâtiment,
Mesdames et Messieurs les représentants des organisations syndicales,
Mesdames et Messieurs,

Laissez-moi d’abord vous dire à toutes et tous combien je suis particulièrement heureux d’effectuer l’un des premiers déplacements de la nouvelle année ici dans le douaisis, dans le département du Nord, dans cette grande région des Hauts-de-France que je connais puisque je suis Picard d’origine, Normand d’adoption, et que je viens dans le Nord en voisin ! Et c’est toujours avec plaisir que je retrouve votre région, son sens de l’accueil, du travail, de l’amitié qui sont les marques de cette région et du tempérament de ceux qui y vivent.
On m’a dit que j’étais le premier chef du gouvernement à vous rendre visite depuis l’inauguration de ce site en 1974 par un jeune Premier ministre qui s’appelait Jacques CHIRAC et qui avait – en tous les cas, le pensait-il –beaucoup de temps devant lui et c’est peut-être la raison pour laquelle il avait pris le temps de venir. Moi, j’en ai moins que lui en apparence et c’est la raison aussi pour laquelle j’ai pris le temps de venir parce que lorsqu’on a peu de temps, il faut faire des choses essentielles et venir là où des sujets fondamentaux s’incarnent et où des initiatives essentielles se jouent. Et c’est la raison pour laquelle, 43 ans après que Jacques CHIRAC est venu inaugurer cette Imprimerie nationale, j’ai souhaité renouer avec cette tradition et à voir vos visages souriants, je vois que cela ne vous déplaît pas forcément et j’en suis absolument ravi !
Le travail que vous effectuez jour après jour présente non seulement un très haut niveau de professionnalisme – nous l’avons constaté ensemble pendant la visite –, un très haut niveau de technicité puisqu’il mobilise désormais les technologies les plus modernes mais ce travail revêt aussi une très grande importance pour assurer aux Français et à tous les salariés des entreprises de notre pays les garanties auxquelles ils ont droit et c’est pourquoi avec le ministre du Travail nous avons choisi ce site de l’Imprimerie nationale pour saluer le lancement de la carte professionnelle dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Il s’agit, Mesdames et Messieurs, pour nous d’une initiative majeure. Comme vous l’avez souligné, Monsieur le président, il s’agit d’un progrès indispensable pour protéger notre modèle social qui est notre bien commun et pour assurer ensemble son avenir car notre modèle, le modèle républicain, c’est d’abord celui de l’égalité des droits, c’est celui de la solidarité à travers une protection sociale qui soit digne du grand pays qui est le nôtre, qui bénéficie à tous les Français, c’est le développement continu des droits sociaux et non leur appauvrissement.
Je tiens vous remercier, Monsieur le président de l’Imprimerie nationale, cher Didier TRUTT, pour la visite que nous venons de faire dans ces ateliers de fabrication de Douai. Je veux aussi saluer ici le travail de tous vos salariés. A travers les titres sécurisés que vous produisez, à travers les cartes que vous fabriquez, vous permettez à nos concitoyens de faire reconnaître leurs droits, non seulement de les faire connaître, mais aussi et c’est absolument essentiel de les protéger. Votre travail représente de ce point de vue-là un maillon absolument essentiel de fonctionnement de l’Etat de droit et c’est la raison pour laquelle dans ma responsabilité précédente, j’ai toujours eu un regard extrêmement attentif aux travaux conduits par l’Imprimerie nationale et j’ai toujours eu à m’enorgueillir avec vous et vos salariés des conditions d’excellence dans lesquelles vous accomplissiez vos missions.
Et pour accomplir cette mission, vous avez su tirer le meilleur parti de la révolution numérique et vous avez su, la visite que nous venons d’effectuer en témoigne s’il en était besoin, rester à la pointe de la technologie. C’est dans vos ateliers que le premier passeport électronique a été produit il y a dix ans, puis le passeport biométrique, le titre de séjour européen électronique sans oublier le lancement en septembre 2013 du nouveau permis de conduire électronique français, le premier permis européen à avoir été doté d’une puce électronique.
En moins de quinze ans, votre métier a considérablement évolué. L’expert en sécurisation de documents papier qu’était l’Imprimerie nationale est devenu peu à peu un champion du traitement complexe de données de la cybersécurité en utilisant des technologies de plus en plus sophistiquées, certes, mais de mieux en mieux maîtrisées comme en témoigne là aussi la visite que nous venons d’accomplir. La révolution numérique nous permet ainsi de mieux protéger ensemble les Français en rendant la fraude plus difficile et en facilitant le travail des services de sécurité et de contrôle mais elle suppose de développer des systèmes de protection des données qui soient eux-mêmes extrêmement puissants, car dans le monde où nous vivons désormais, nous devons nous prémunir non seulement contre les menées des fraudeurs mais aussi contre les réseaux criminels et les organisations terroristes, voire contre les États mal intentionnés.
Et je veux ici dire que dans la lutte que nous menons contre le terrorisme au plan national et au plan européen, la possibilité d’élaborer des documents d’identité sécurisés, la possibilité de pouvoir interroger le système d’information Schengen lorsque des individus traversent les frontières extérieures de l’Union européenne, la possibilité d’alimenter en permanence le système d’information Schengen par le travail de nos services de renseignement, la possibilité d’interconnecter des fichiers criminels constituent autant d’avancées souhaitables au sein de l’Union européenne mais possibles que dès lors que nous disposons de documents d’identité sécurisés. C’est la raison pour laquelle là aussi sur un sujet sur lequel nous avons à faire face à des menaces importantes, le travail que vous faites ici est absolument essentiel.

Ce que vous avez réussi à accomplir, monsieur le président, avec vos cadres, vos salariés, l’Imprimerie nationale doit donc servir d’exemple dans un monde de plus en plus numérisé. La France fait partie des nations les plus avancées dans les domaines du traitement et de la sécurité des données et ce que nous voyons ici le démontre parfaitement et je vous invite grandement à continuer dans cette direction de manière à ce que dans 43 ans, je puisse voir les progrès que vous aurez ainsi accomplis !
Ce à quoi vise le Plan pour la nouvelle France industrielle qui aide plus particulièrement les PME et les TPE à placer des outils numériques au cœur de leur stratégie pour reconquérir des marchés, pour parvenir à réaliser des produits nouveaux, les produits du futur entrent aussi dans le cadre de la stratégie du gouvernement. Et c’est ainsi qu’ensemble nous consoliderons nos atouts industriels et que nous préparons l’avenir de notre économie.
Mais l’occasion qui nous réunit ici, Mesdames et Messieurs, est particulière : c’est la fabrication des premières cartes professionnelles individuelles dans le bâtiment et les travaux publics. Ces cartes professionnelles sont le fruit du travail conjoint que mènent depuis plusieurs années les professionnels du BTP – je veux saluer leur engagement, leur clairvoyance, leur lucidité, leur détermination – mais aussi les services de l’Etat pour lutter contre un fléau qui peut atteindre en profondeur notre modèle social, je veux parler du travail illégal. Il s’agit là d’une coopération exemplaire entre un grand secteur professionnel dans la diversité de ses entreprises, puisque les entreprises du secteur sont de toutes dimensions et ont elles-mêmes leurs spécificités, chacune d’entre elles, et ce travail a été effectué aussi avec le concours des services de l’Etat qui ont intérêt à lutter de façon déterminée contre le travail illégal pour les raisons que j’indiquais à l’instant.
Avec la loi du 6 août 2015 pour la croissance, le gouvernement a rendu cette carte obligatoire et a étendu cette obligation aux intérimaires et aux travailleurs détachés mais pour qu’elle soit réellement efficace, le gouvernement a voulu que cette carte soit un document totalement sécurisé, relié à un système d’information qui garantisse la fiabilité des contrôles – c’est ce que vous avez réussi à faire avec l’Union des Caisses de France Congés Intempéries BTP. Ce dispositif, dont la phase pilote touche à sa fin, va désormais pouvoir être généralisé de manière progressive par grandes zones géographiques et ce sur l’ensemble du territoire dès le mois de février prochain, c’est-à-dire d’ici quelques semaines. Je tiens à souligner l’importance pour notre pays de cette démarche entreprise avec les professionnels du bâtiment, afin de lutter de façon déterminée et efficace contre le travail illégal.
C’est un progrès, je le dis devant les représentants des organisations syndicales qui n’en doutent pas, pour la protection des salariés ; c’est un progrès pour la défense de notre modèle social. Car le travail illégal n’est pas un phénomène marginal ; ce n’est pas un phénomène dont nous pouvons nous accommoder et c’est par conséquent un phénomène que nous devons combattre à tout prix et avec la plus grande détermination. Il s’agit d’une fraude grave ; il s’agit d’une fraude qui prive les salariés de leurs droits les plus élémentaires ; il s’agit de surcroît d’une injustice lourde pour ceux qui travaillent sans protection et pour ceux qui sont exclus de l’emploi.
Le travail illégal, Mesdames et Messieurs, entrave en outre les règles d’une concurrence loyale entre les entreprises et il pèse lourdement sur le financement de la protection sociale et sur les finances publiques. Depuis 2012, le gouvernement a pris toutes les mesures pour mieux lutter contre le travail illégal, et tout particulièrement pour lutter contre la fraude au détachement. Avec les travaux du député Gilles SAVARY qui est avec nous et que je salue, avec la loi de 2014 contre la concurrence sociale déloyale, avec la loi de 2015 pour la croissance, avec la loi du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et la sécurisation des parcours professionnels portée courageusement par vous-même, Madame la ministre, nous avons considérablement renforcé notre arsenal législatif, car cette loi dite Loi Travail, c’est aussi la lutte contre le travail illégal et plus de droits pour les salariés.
Les responsabilités des employeurs et des maîtres d’ouvrage ont été largement accrues. Les outils à la disposition des agents de contrôle ont pour ce qui les concerne été considérablement renforcés et grâce à ces outils nouveaux, le travail remarquable qu’effectuent les services de lutte contre le travail illégal, a donné des résultats indiscutables. Depuis plus d’un an, je donne ces chiffres parce qu’ils parlent d’eux-mêmes en tant qu’ils matérialisent, incarnent une volonté, le nombre de contrôles contre la fraude au détachement a doublé, avec une moyenne de 1 500 contrôles par mois, près de 5 millions d’euros d’amendes administratives ont été notifiés pour non-respect des formalités du détachement sur les 18 derniers mois, 33 chantiers ont été suspendus ou arrêtés par les préfets en 2016 conformément à ce que la loi leur permet désormais de faire. Ce gouvernement est donc intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés, que cela soit entendu ! Et cette fermeté se matérialise par des instructions très claires à ceux qui sont en charge de faire en toutes circonstances respecter le droit, mais il ne suffit pas, chacun l’a bien compris, d’agir dans le cadre national. La fraude doit être combattue à l’échelle européenne avec le concours de nos partenaires ; c’est un combat essentiel ; c’est un combat fondamental et ce combat, je veux avec le gouvernement et la ministre du Travail qui siège au sein du conseil compétent de l’Union européenne, le porter avec une détermination et une force destinées à aboutir.
Ce n’est pas une bataille contre l’Europe, c’est un engagement pour l’Europe, pour une Europe qui soit plus juste, plus protectrice et plus soucieuse de ce qu’est l’émergence d’un modèle social européen protecteur des salariés et des savoir-faire de nos entreprises.
Il convient sur ce sujet, Mesdames et Messieurs, d’être extrêmement clair : dans le cadre européen, ce n’est pas le principe du détachement en tant que tel qui est critiquable, il relève du marché intérieur de la libre circulation des personnes qui est au cœur de la construction européenne et du projet des pères fondateurs, de l’ambition portée dès le traité de Rome. La France ne veut évidemment pas remettre en cause cet acquis qui bénéficie aux entreprises françaises, aux salariés français qui échangent, qui circulent tous les jours au sein de l’Union européenne, car nous avons nous-mêmes les salariés qui travaillent dans des pays de l’Union européenne. Le détachement permet à beaucoup d’entreprises d’envoyer leurs salariés travailler temporairement dans les pays de l’Union européenne où elles gagnent des marchés et il est important que nos entreprises gagnent des marchés ; il est important dès lors qu’elles en gagnent de pouvoir envoyer leurs salariés pour accomplir les missions pour lesquelles elles ont emporté des victoires. La France est – et on ne le sait pas toujours – le troisième pays de l’Union européenne à utiliser le détachement pour ses propres ressortissants.

En revanche – et c’est là le point essentiel – le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables. Tout simplement inacceptables. Les règles européennes imposent qu’une entreprise qui détache un salarié en France respecte les conditions de travail de notre pays, et en particulier l’ensemble des règles de protection sociale incluant le respect des minima sociaux qui sont en cours en France.
Ces règles sont trop souvent bafouées, et la France n’entend pas accepter que cela se poursuive. Il ne peut pas y avoir de dumping social au sein de l’Union européenne. C’est l’intérêt de chacun, car il y va de l’avenir même du marché intérieur et du modèle économique et social européen.
L’alternative qui est devant nous et donc extrêmement claire : soit nous parvenons à lutter efficacement ensemble contre les abus en matière de détachement des travailleurs, soit à terme, c’est le principe même de la libre circulation qui sera sapé dans ses fondements.

Et au-delà du principe de libre circulation, c’est le projet européen lui-même qui se trouve abîmé par la fraude au détachement. Et c’est aussi pour cela que je veux me battre, au nom même de mon engagement européen, mais aussi parce que la question du travail détaché est un terreau absolument funeste pour tous les populismes.
Depuis le début du quinquennat, la France se bat au plan européen. C’est ainsi qu’en 2014, nous sommes parvenus à trouver à Bruxelles un premier accord sur une Directive permettant de renforcer, en matière de détachement, les responsabilités de tous les acteurs économiques et de parvenir à intensifier les contrôles. Mais nous devons aller beaucoup plus loin. C’est pourquoi l’an dernier, à la demande expresse de la France et avec le soutien d’autres pays – je pense notamment à l’Allemagne – le président de la Commission européenne a proposé une révision de la Directive de 1996 à laquelle nous tenons particulièrement, qui a défini les règles de base du détachement.
Ces règles peuvent être révisées, revisitées. Elles ont été conçues dans une Europe à 15, alors que les salaires et les niveaux de protection des salariés étaient plus homogènes qu’aujourd’hui, et cette révision devra permettre de lutter contre les manœuvres opaques qui visent à contourner les règles en vigueur ; je pense notamment aux sociétés dites « boîtes aux lettres » qui ne sont créées que pour exploiter les différences de régimes de protection sociale qui existent entre les différents pays de l’Union.
Grâce à l’action déterminée de notre pays, il est désormais acquis que le projet de révision de la Commission sera discuté sur une base qui rejoint les propositions que nous avons faites sur le principe d’un salaire égal pour un même travail, dans un même lieu de travail, ainsi que sur la limitation de la durée du détachement. Nous ferons d’autres propositions encore pour améliorer le texte, notamment sur l’encadrement du travail intérimaire.
Je sais avec quelle énergie, Madame la Ministre, vous plaiderez auprès de nos partenaires européens afin que ce travail aboutisse rapidement et qu’il présente un niveau d’ambition conforme à nos souhaits. Je serais, bien entendu, dans la responsabilité qui est la mienne, à vos côtés dans cette bataille, et je considère que cette bataille, nous devons la gagner dans les mois qui viennent, pour être tout à fait précis, dans les quatre mois qui viennent ; ça tombe bien, et c’est la raison pour laquelle je le redis, chaque jour compte pour parvenir à faire en sorte que sur les questions essentielles, nous puissions relever, en ayant une parfaite conscience de ce que sont les contraintes du temps – mais qui sont, encore une fois, par le hasard des choses, les contraintes du calendrier européen – que nous fassions les choses avec résolution pour obtenir des avancées.
Quand je dis que le gouvernement sera au travail, dans l’action jusqu’au dernier jour, je pense bien entendu notamment à ce dossier. C’est de notre responsabilité que de le faire aboutir, et nous porterons cette exigence vis-à-vis de nos partenaires européens sans relâche, sans trêve, sans pause, dans les semaines qui viennent, et nous le ferons ensemble.
Enfin, je voudrais mentionner deux autres sujets. D’abord Gilles SAVARY me faisait remarquer tout à l’heure, dans l’avion avec la ministre du Travail à juste titre, que si nous voulons pouvoir être attractifs et compétitifs, et si nous voulons protéger nos propres salariés des risques de la dérégulation que porte toujours en lui comme un principe le libéralisme économique, il faut que nous soyons capables d’être compétitifs, que nos entreprises voient leur compétitivité se restaurer.
Et lorsque nous avons décidé de faire 40 milliards d’euros d’allègement des charges pesant sur les entreprises pour faire en sorte que, sur le coût du travail, les efforts soient faits qui permettent de restaurer notre compétitivité, cela induisant des choses extrêmement concrètes en termes d’emploi et de croissance – je parle sous le contrôle de la ministre du travail et des représentants des organisations syndicales, et des représentants aussi des branches professionnelles concernées – lorsque nous décidons de faire 40 milliards d’euros d’allègement du coût du travail au titre du Crédit Impôt Compétitivité Emploi, et que cela conduit à la restauration de deux points des marges des entreprises, restauration de deux points des marges des entreprises qui permettent à ces entreprises de retrouver leurs marges d’avant la crise brutale du milieu des années 2000, de 2007-2008, lorsque nous constatons que le rétablissement de deux points des marges des entreprises conduit à une augmentation, en l’espace de quelques mois, de 3,4 % de l’investissement industriel – l’investissement industriel était de, à peu près 1,2 % il y a deux ans, il a été multiplié par près de trois en quelque vingt-quatre mois – parce que, quand les marges des entreprises sont reconstituées et que les entreprises industrielles retrouvent leur capacité d’investir, elles le font ! Et lorsqu’elles le font parce qu’elles ont retrouvé leurs marges, ça a un effet sur la croissance qui explique que, au cours des dix-huit derniers mois – je parle encore sous le contrôle de la ministre du Travail – nous ayons réussi à créer quelque 210.000 emplois industriels, sur les dix-huit derniers mois ! Et que le chômage ait reculé de près de 120.000 personnes depuis le début de l’année 2016.
Mais surtout lorsque nous restaurons les marges des entreprises parce que nous faisons un effort sur le coût du travail, nous créons les conditions avec un haut niveau de protection sociale, d’embauches de salariés français sur les chantiers français, dans les métiers qui ne sont pas en tension, dans des conditions de compétitivité des entreprises qui, jusqu’à présent, ne prévalaient pas.
Donc ce que nous faisons en termes de réduction du coût du travail, ce que nous faisons en termes d’amélioration de la protection sociale, et ce que nous faisons en menant les combats européens que je viens d’indiquer relève d’une même politique cohérente et pertinente qui consiste à restaurer la compétitivité de nos entreprises, à rétablir nos comptes publics pour mieux garantir notre protection sociale qui est le joyau auquel nous tenons et qui fait la particularité de notre modèle républicain français.
Je voudrais ensuite, deuxième point, souligner une autre initiative, qui, elle, a été lancée par la Commission européenne et qui concerne la mise en place d’un socle européen des droits sociaux. Ce projet que la France appelle de ses vœux sera un enjeu majeur, là aussi, pour les mois qui viennent. Il est capital que l’Europe progresse sur la voie d’un alignement par le haut des régimes sociaux existants. La France a répondu à la fin de l’année 2016 à la consultation lancée par la Commission en proposant un ensemble de mesures ambitieux : la création d’un salaire minimum européen, l’accompagnement de la mobilité des jeunes actifs et des apprentis, la création d’une carte européenne d’étudiants. Il s’agit là de mesures extrêmement concrètes pour favoriser l’accès au travail et à la formation, pour lutter contre les inégalités, pour protéger les salariés contre les aléas de la vie et de la précarité.
Sur tous ces sujets européens, la France continuera à faire preuve d’une extrême vigilance, d’un volontarisme absolu, et ce également au cours des prochains mois. Et je m’engagerai personnellement dans ce combat, car l’enjeu de ces négociations est capital : il s’agit de restaurer la confiance des citoyens dans la capacité de l’Union européenne à mieux les protéger face aux risques de la mondialisation.
Mesdames Messieurs, parce que je suis résolument européen, un Européen convaincu mais un Européen exigeant, je ne cesserai jamais de tenter de construire, avec nos partenaires, une Europe qui protège ses citoyens, une Europe qui, forte de ses valeurs, de son modèle social, sache répondre à leurs préoccupations. C’est cet engagement que je veux prendre devant vous, en cette terre du Nord qui a tant donné au mouvement ouvrier, et qui a servi pendant des décennies de laboratoire au syndicalisme français, qui a su lutter avec force pour la reconnaissance des droits des salariés, qui a aussi su accueillir fraternellement – oui, je dis bien : fraternellement – tout au long de son histoire de travailleurs venus de toute l’Europe, Belges, Italiens, Polonais, Portugais.
C’est pourquoi, parce que vous êtes les héritiers de cette histoire, vous n’accepterez jamais que les salariés français soient contraints de renoncer à des droits si chèrement acquis par les luttes menées par les générations précédentes ; des droits qui ne sont pas seulement la garantie d’une existence décente sur le plan matériel, mais qui sont aussi la garantie de la dignité dans le travail.
C’est pourquoi aussi, vous comprenez que ce n’est pas l’Europe en soi qui menace ces droits, mais certains dogmes, notamment les dogmes libéraux qui, au sein de l’Europe, cherchent à imposer une véritable régression sociale. Et je m’engage devant vous, là aussi, à ce que ce gouvernement combatte de toutes ses forces ce projet funeste et s’efforce de renforcer au contraire l’Europe sociale, l’Europe des règles protectrices et l’Europe de la solidarité. Et c’est parce que j’ai vu dans cette entreprise, une capacité d’évoluer, de se transformer, de se moderniser, sans que rien de l’âme de l’entreprise n’ait perdu en intensité, en profondeur, en force, que j’ai voulu, ici en ces lieux, tenir ce discours qui s’inscrit dans une tradition mais qui nous projette vers l’avenir, avec toute la confiance que nous devons avoir dans cet avenir, dès lors que nous sommes déterminés ensemble à valoriser nos atouts, et dès lors que nous sommes suffisamment aussi conscients de ce que sont ces atouts pour être fiers de ce que nous sommes capables de faire ensemble
A vous tous, merci. Vive l’Imprimerie nationale, vive le Douaisis, vive la République et vive la France.

Discours du Premier ministre du 4 janvier 2017 à Flers-en-Escrébieux (59)

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre à Flers-en-Escrébieux (59)

mercredi 4 janvier 2017 - 20:51

Education : le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, se rend à Clermont Ferrand

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Clermont-Ferrand
accompagné de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
le vendredi 6 janvier 2017 Déroulé prévisionnel :
10h45 : arrivée de M. le Premier ministre à l’école primaire Philippe Arbos 50 rue des Hauts de Chanturgue – 63100 Clermont-Ferrand

  • Observation dans une classe de CP bénéficiant du dispositif « plus de maîtres que de classes. Pool presse uniquement
  • Observation dans une classe de CM2 d’une séance de mathématiques dans le cadre d’un travail de réseau. Pool presse uniquement

11h30 : table ronde avec les personnels éducatifs autour des dispositifs de réussite éducative Tour d’image et pool presse
12h30 : arrivée à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne 36 avenue Jean Jaurès – 63400 Chamalières Baptême de l’École Supérieure du Professorat Clémentel (dévoilement de plaque)
12h40 : discours de M. le Premier ministre Pool et presse accréditée
13h45 : arrivée de M. le Premier ministre à la Mairie de Clermont-Ferrand 10 Rue Philippe Marcombes – 63000 Clermont-Ferrand
Présentation de l’opération « ville apprenante » de l’Unesco
Allocution de M. le Premier ministre Pool et presse accréditée
Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant jeudi 5 janvier 2017 à 20h. Merci de bien vouloir impérativement nous communiquer vos numéros de portable, de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
Merci également de bien vouloir nous préciser si vous emprunterez les vols conseillés et le bus mis à disposition.
VOLS CONSEILLÉS : ALLER – Paris Orly vol A55430 départ 07h10 arrivée à l’aéroport de Clermont-Ferrand à 08h05 RETOUR – Aéroport de Clermont-Ferrand vol AF7435 18h25 arrivée à l’aéroport de Paris Orly à 19h25

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 – communication@pm.gouv.fr Déplacement à Clermont Ferrand de Bernard Cazeneuve

+ Commentaires fermés sur Education : le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, se rend à Clermont Ferrand

Réunion des ministres et secrétaires d’Etat

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, recevra les ministres et secrétaires d’Etat,
jeudi 5 janvier 2017 à 11h00,

à l’Hôtel de Matignon.

Cette réunion sera suivie d’un déjeuner.

A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 10h30 à l’ensemble des journalistes accrédités à l’adresse : communication@pm.gouv.fr avant jeudi 5 janvier 2017 à 09h00.

Entrée sur accréditation, vous devez impérativement nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Un tour d’images sera organisé.

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions du 4 janvier 2016 – Réunion de ministres et secrétaires d’Etat

+ Commentaires fermés sur Réunion des ministres et secrétaires d’Etat

lundi 2 janvier 2017 - 21:16

Discours d’inauguration du Centre hospital régional d’Orléans

Les inaugurations sont toujours des moments très particuliers et je mesure aujourd’hui par l’importance de votre présence, par la qualité des intervenants qui m’ont précédé, par la force aussi de leur investissement collectif dans la réalisation de ce projet, la dimension très symbolique que revêt cet instant pour toutes celles et tous ceux qui sont à l’origine de ce projet d’hôpital pour ceux qui l’ont pendant des années…

+ Commentaires fermés sur Discours d’inauguration du Centre hospital régional d’Orléans

Discours d’inauguration du Centre hospitalier régional d’Orléans

Seul le prononcé fait foi
Madame la Ministre,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Député-maire,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Monsieur le Président de la région Centre-Val-de-Loire,
Monsieur le président du Conseil départemental,
Madame la Directrice générale de l’Agence régionale de santé,
Madame la Présidente de la Commission médicale d’établissement,
Monsieur le Directeur général,
Mesdames et Messieurs,
Les inaugurations sont toujours des moments très particuliers et je mesure aujourd’hui par l’importance de votre présence, par la qualité des intervenants qui m’ont précédé, par la force aussi de leur investissement collectif dans la réalisation de ce projet, la dimension très symbolique que revêt cet instant pour toutes celles et tous ceux qui sont à l’origine de ce projet d’hôpital pour ceux qui l’ont pendant des années et des années accompagné de leur volontarisme comme pour ceux qui ont attendu avec impatience de le voir ouvrir ses portes en octobre 2015, qu’il s’agisse des professionnels de la santé qui y travaillent, des habitants du Loiret ou des élus qui sont ici nombreux.
Et je suis particulièrement heureux d’être parmi vous qui avez beaucoup donné pour que cet hôpital devienne une réalité, heureux d’être auprès d’élus de toutes sensibilités politiques qui se sont engagés si j’ai bien compris, collectivement pour la réalisation de cet établissement, heureux d’être aux côtés de fonctionnaires qui, année après année, ont agi avec le souhait de voir toujours prévaloir l’intérêt général et la continuité de l’action publique, heureux aussi de retrouver quelques visages amis – je ne veux en les nommant compromettre personne – mais je me permettrai tout de même de saluer Jean-Louis Bernard avec lequel j’ai été pendant près de 15 ans à la Commission de la Défense de l’Assemblée nationale, ce qui nous donnait assez peu l’occasion de parler de médecine, sauf lorsqu’il s’agissait du service de santé des armées auquel il était particulièrement attaché.
Je suis également très fier d’être ici pour des raisons qui tiennent à cette magnifique réalisation, à ce qu’elle représente pour l’Etat, pour les collectivités territoriales en termes d’ambition : celle d’une politique de santé publique qui soit au service de tous, qui ne trie pas selon les moyens des patients ni selon le lieu où ils résident ; une politique de santé qui tire partie des avancées de la science et de la technologie tout en reconnaissant bien entendu la part prépondérante qui revient au personnel soignant dans la qualité des soins reçus à l’hôpital. Et ce que nous venons de visiter ensemble – les services, la présentation par les médecins et les personnels soignants de ce qu’est l’étendue de leur engagement et de ce qui est aussi l’étendue des équipements qui sont mis à leur disposition – témoigne de la force de l’esprit de service public qui préside toujours à l’engagement des personnels hospitaliers. Et nous avons pu avec la ministre Marisol Touraine le constater dans les moments les plus tragiques auxquels notre pays a été confronté.
Lorsque nous avons dû faire face en 2015 et en 2016 aux terribles attentats qui ont endeuillé notre pays, attentats qui ont fait des blessés en nombre, nous avons eu souvent l’occasion avec la ministre de la Santé, de visiter les hôpitaux, de voir combien était grand le dévouement de ceux qui se battaient heure après heure, ne laissant rien au hasard, utilisant chaque instant pour sauver des vies après que notre pays avait été frappé par le terrorisme. Et j’ai eu souvent l’occasion comme ministre de l’Intérieur par le passé, de dire l’immense admiration que je ressentais pour les policiers, les gendarmes, les personnels de la protection civile qui ont exposé à plusieurs reprises leur vie pour sauver celles de nos concitoyens mais cette admiration n’a d’égale que celle que j’ai éprouvée, ressentie dans ces mêmes moments, lorsque j’ai vu des personnels hospitaliers, nuit et jour, s’engager, travailler pour essayer de sauver la vie de ceux qui avaient été blessés par la barbarie terroriste.
Alors je voudrais profiter – je n’avais pas eu l’occasion de le faire parce que mes fonctions ne m’y autorisaient pas ou ne m’y prédestinaient pas – d’être ici dans un hôpital où il y a beaucoup de personnels soignants pour vous dire à toutes et tous l’immense gratitude, l’immense reconnaissance que j’éprouve pour le travail que vous avez accompli dans ces circonstances particulières où notre pays se trouvait et vous dire aussi qu’aucun mot n’est suffisamment fort pour exprimer l’étendue de cette reconnaissance et de cette gratitude.
Je suis venu ici aussi parler aux côtés de la ministre Marisol Touraine de ce que doit être une politique d’investissement dans la santé pour un grand pays comme le nôtre, qui concilie ambition – il faut de l’ambition, vous en avez et cette réalisation en témoigne – gestion rigoureuse de l’argent public à travers une meilleure mutualisation des moyens à l’échelle des territoires. Et à tous égards, cet hôpital constitue une formidable opportunité d’améliorer sur votre territoire l’offre de soins en raison de sa conception d’abord, en regroupant des activités en un seul site, en faisant appel aux techniques les plus innovantes pour améliorer les conditions de travail des professionnels ; cet hôpital assure une meilleure prise en charge de chacun de ses patients.
Conçu d’emblée comme un bâtiment extensible, cet hôpital pourra demeurer à la pointe de l’innovation et prendre en compte les progrès de la médecine – je pense notamment au développement rapide de la médecine et de la chirurgie ambulatoire. Comme j’ai pu le constater au cours de la visite que nous venons d’effectuer, les urgences, le plateau technique lourd sont dotés désormais des équipements les plus modernes et cet hôpital bénéficie aussi des dernières technologies logistiques – vous les avez évoquées tout à l’heure – qui permettent d’alléger certaines tâches des personnels soignants et de renforcer ainsi considérablement leur présence auprès des patients.
Enfin la préservation de l’environnement constitue désormais un autre enjeu majeur de santé publique auquel là aussi répond parfaitement cet hôpital qui a obtenu la certification haute qualité environnementale.
Nous sommes donc dans un établissement qui profitera à tous les habitants du Loiret, grâce aussi à la recomposition de l’offre de soins qu’il entraîne. Le centre hospitalier régional d’Orléans est l’établissement support du groupement hospitalier du Loiret mis en place avec les autres groupements hospitaliers de territoires dans le cadre d’une réforme importante voulue par la ministre Marisol Touraine et votre hôpital intervient à ce titre en appui du centre hospitalier de Pithiviers, tant dans le cadre du projet périnatal que de la biologie et des urgences. Cette amélioration de l’organisation des soins, c’est le sens de la réforme que vous avez mise en place, Madame la Ministre, car ce nouvel hôpital jouera pleinement son rôle territorial en coopérant avec le centre hospitalier universitaire de Tours et ce, nous le souhaitons, au bénéfice de toute la région Centre Val-de-Loire. En apportant 700 millions d’euros – ce n’est pas rien – à la réalisation de ce projet, l’Etat, tous gouvernements confondus si j’ai bien compris vos propos, a consenti un investissement important au bénéfice de tous les habitants du Loiret ; il accompagne cet effort dans la durée à hauteur d’ailleurs de 25 millions d’euros chaque année.
Cette remarquable réussite que nous consacrons aujourd’hui fait de cet hôpital un symbole du service public et aussi un symbole de sa capacité à se moderniser et je voudrais insister sur le fait, Mesdames et Messieurs les Parlementaires, que l’hôpital est l’un des piliers de notre pacte social, de notre protection sociale ; l’hôpital consacre le droit de tous à un égal accès aux soins et les Français, vous le savez, sont particulièrement attachés à ce modèle de protection sociale. Et c’est la raison pour laquelle nous devons tout faire pour maintenir l’équilibre de nos comptes sociaux pour assurer la pérennité du fonctionnement du service public hospitalier. Et nous devons là aussi faire preuve d’une grande lucidité. La gestion rigoureuse des comptes sociaux, elle s’imposera à tous les gouvernements au cours des prochaines années, quels qu’ils soient. Je remarque d’ailleurs, pour avoir un peu de longévité politique désormais, que ceux qui sont en situation de responsabilité politique, selon qu’ils sont dans la majorité ou dans l’opposition, tiennent sur la gestion des comptes publics et notamment des comptes sociaux, des discours différents selon l’époque où ils se trouvent et je pense que la responsabilité publique voudrait qu’on tienne un discours constant sur des sujets aussi essentiels qui renvoient à ce qu’il y a de plus fondamental, c’est-à-dire à la capacité d’un grand pays comme le nôtre de maintenir un dispositif de santé publique et de protection sociale qui soit à la hauteur des ambitions non seulement des personnels eux-mêmes mais des patients qui sont soucieux de voir maintenue l’égalité d’accès aux soins.
Et donc je veux vous dire ici – je sais que peut-être ce propos heurtera-t-il quelques oreilles mais il me paraît correspondre à la vérité et je n’entends pas dans la responsabilité qui est la mienne céder quoi que ce soit à la vérité sous prétexte qu’il y a un calendrier électoral – il y aura dans les années qui viennent une nécessité d’être rigoureux dans la gestion des comptes publics et notamment dans la gestion des comptes sociaux ; ne pas le reconnaître, c’est dire à ceux qui attendent beaucoup de notre système de soins, des choses contraires à ce que la réalité nous dit. Et c’est pourquoi nous avons oeuvré, ce gouvernement – enfin quand je dis « ce gouvernement », je veux parler des gouvernements qui se sont succédé au cours des cinq dernières années – pour réduire le déficit du régime général de la Sécurité sociale ; il avait atteint un niveau significatif en 2010 de 23 milliards ; il était encore de 17 milliards en 2011 et il est ramené à 400 millions d’euros en 2017, soit quelques efforts pour le ramener à l’équilibre et ce pour la première fois depuis 2001. En outre, la Sécurité sociale, vous le savez, se désendette depuis 2015, si bien que sa dette sera cette année inférieure de 8 milliards à son niveau de 2011.
Ce retour à l’équilibre des comptes est le résultat de réformes multiples et ces réformes ont été conduites dans le strict respect des principes fondateurs de notre Sécurité sociale. Je sais que l’hôpital y a largement contribué, vous-mêmes, les personnels hospitaliers et vous devez en être fiers car ces résultats démontrent que la renonciation à notre modèle de protection sociale n’a rien, absolument rien d’un sacrifice inéluctable et qu’il est possible d’articuler la maîtrise des comptes publics au confortement du service public hospitalier. Et d’ailleurs il y a une sorte de grâce ici à Orléans, c’est la grâce du début de l’année, des bonnes résolutions prises par tous quelle que soit leur sensibilité politique puisqu’en attendant les parlementaires de l’opposition, j’avais l’impression qu’ils faisaient écho à un certain nombre de préoccupations qui peuvent être exprimées par les membres du gouvernement ou d’autres acteurs politiques lorsqu’ils s’interrogent sur les conséquences que pourrait avoir la réduction des efforts que nous pourrions faire en matière de dépenses de santé, qu’il s’agisse des efforts faits pour conforter les hôpitaux ou des efforts faits pour assurer le remboursement des médicaments de ceux qui ont le plus besoin de l’accès aux soins.
Mais ici à Orléans, je constate que tous les parlementaires de toutes sensibilités, sont sur la même ligne et c’est une excellente nouvelle et je les incite à y demeurer longtemps parce que c’est une condition pour que notre système de santé puisse trouver au cours des années qui viennent les ressources dont il a besoin car le service public mérite plus que jamais d’être défendu parce qu’il assure aux habitants de ce pays la protection à laquelle ils ont droit et je veux rendre hommage aux professionnels de santé, aux services de secours encore une fois, qui se sont beaucoup mobilisés au cours des derniers mois pour donner une très belle image du service public. Je veux saluer le dévouement quotidien de tous ceux qui dans nos hôpitaux assurent la réalité du service public, conformément aux principes qui le définissent : la non sélection des patients, la permanence des soins, la réponse à l’urgence, la recherche permanente de l’excellence dans la qualité des soins offerts. Nous croyons que le service public doit être conforté ; c’était l’objet de la loi de modernisation de notre système de santé qui a rétabli le service public hospitalier en tant que bloc indissociable, engageant pleinement chaque établissement et assurant à tous nos concitoyens un ensemble de garanties concrètes.
Pour assurer, Mesdames et Messieurs, ce service public de qualité, il faut des moyens. Ceux de l’hôpital public ont progressé de 10 milliards au cours des dernières années, en dépit d’un contexte budgétaire dont vous avez conscience les uns et les autres qu’il est particulièrement difficile ; cet effort a permis de financer en France d’autres opérations majeures comme celle-ci qui a été décidé au début des années 2000 et donc vous avez eu raison de souligner, Messieurs les Parlementaires, qu’ils avaient fait l’objet de décisions maintenues année après année, gouvernement après le gouvernement. Il a également permis, cet effort budgétaire, d’assurer l’indispensable modernisation d’hôpitaux qui n’avaient pas tous vocation à être reconstruits et lancé en mai dernier, un nouveau plan d’investissement doté de deux milliards d’euros permettra de poursuivre encore ces efforts. Nous avons souhaité également que des moyens supplémentaires soient affectés aux personnels hospitaliers. Depuis 2012, ce sont 31.000 postes de soignants qui ont été créés ; cette progression a été accompagnée d’une revalorisation amplement méritée des rémunérations – les agents de catégorie C ont bénéficié d’une augmentation nette de 480 euros par an entre 2014 et 2015 ; s’agissant des personnels infirmiers, la revalorisation intervenue en juillet 2015 a également permis d’augmenter leur rémunération dans des proportions variables selon leur ancienneté et leur niveau de spécialisation.
Mais il faut aussi reconnaître, parce qu’il faut tout dire, que les réformes hospitalières successives ont profondément modifié l’organisation territoriale de l’offre de soins ainsi que le financement et la gouvernance interne des établissements et ce faisant, il ne s’agissait pas de répondre à des objectifs comptables mais d’adapter l’hôpital aux nouveaux modes de prise en charge comme le développement de la médecine et la chirurgie ambulatoire ainsi que de l’hospitalisation à domicile. Mais ces évolutions, ces transformations, ces lignes de modernisation ont pu engendrer dans les hôpitaux des ruptures et des souffrances au travail qu’il faut avoir à l’esprit si nous voulons non seulement avoir de beaux établissements mais être capables dans ces établissements d’entendre les personnels et de les accompagner dans l’exercice de leurs responsabilités professionnelles, de telle sorte à ce qu’ils puissent accomplir leur mission dans de bonnes conditions.
L’hôpital doit également se moderniser pour intégrer l’essor de la télémédecine, le partage des systèmes d’information, afin que tous les professionnels – et j’ai vu que c’était le cas ici également à Orléans – aient d’accès aux données de leurs patients quel que soit le lieu de prise en charge. Parce que l’innovation en santé est un enjeu crucial, le gouvernement a facilité le financement de l’accès aux technologies innovantes. Après la validation de leur efficacité, c’est l’assurance maladie qui assure désormais leur remboursement. Ce dispositif est particulièrement nécessaire pour le médicament car en l’absence d’alternatives thérapeutiques, l’accès précoce aux médicaments innovants est essentiel. Nous avons donc soutenu budgétairement les hôpitaux pour qu’ils puissent délivrer malgré leur coût élevé certaines nouvelles molécules comme les nouveaux traitements contre l’hépatite C ou contre le cancer.
L’innovation, c’est aussi le numérique avec le programme Territoires de soins numériques, qui a fait l’objet d’un investissement de près de 80 millions d’euros sur la période 2014-2017 afin que tous les bénéfices des nouvelles technologies pour le patient puissent être tirés et pour renforcer la coordination entre les professionnels de santé. Enfin, la santé doit être aussi, vous l’avez souligné en exprimant vos préoccupations Mesdames et Messieurs les Elus, tout au long de cette visite et vous-mêmes, Messieurs les députés, à l’occasion de prises de parole, la santé doit se décliner avec le souci, vous avez raison de le dire, de la proximité. C’est la raison pour laquelle la loi de modernisation de notre système de santé a créé les groupements hospitaliers de territoires, qui amènent, comme c’est le cas dans le Loiret, les hôpitaux à coopérer autour d’un projet médical partagé tout en préservant autant que faire se peut et parce que c’est souhaitable leur autonomie et leur spécificité.
Le gouvernement continuera à être attentif aux préoccupations légitimes qu’expriment les personnels hospitaliers et parce que, je le redis, ces réformes affectent l’organisation du travail, elles peuvent être source d’inquiétude et de souffrance au sein des équipes et la stratégie nationale pour l’amélioration de la qualité de vie au travail à l’hôpital que la ministre a présentée le 5 décembre dernier, a pour objet d’accompagner les équipes, d’aider les personnels à mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie privée, de mieux prévenir les risques psychosociaux.
Voilà Mesdames et Messieurs, ce que je voulais évoquer aujourd’hui à l’occasion de cette inauguration à Orléans. Je sais que nous sommes ici sur un territoire qui a une culture et une certaine approche des questions essentielles avec des élus de sensibilités différentes mais qui ont un esprit d’ouverture, une volonté sur toutes les questions essentielles de trouver des bons compromis, de faire aboutir les dossiers les plus importants, avec la volonté de dégager les meilleurs financements et de trouver des solutions les plus opportunes.
Et je remercie donc l’ensemble de ceux qui se sont engagés sur ce chemin pour faire en sorte que cette réalisation puisse voir le jour. Et je voudrais conclure mon propos en redisant ce que j’exprimais tout à l’heure au début de mon intervention : nous sommes dans un contexte budgétaire qui s’est amélioré mais qui demeure fragile et qui implique que nous puissions au cours des prochaines années, encore une fois, faire les efforts nécessaires de gestion pour garantir l’efficacité de notre système de protection sociale, de notre service public de santé et de le faire, comme cela est le cas visiblement ici, dans un dialogue étroit avec les organisations syndicales et de compréhension, de sens du service public, de sens de l’intérêt général et je voudrais vous remercier collectivement, représentants des organisations syndicales, personnels soignants, médecins, direction de l’hôpital, élus, pour avoir réussi dans cette ville d’Orléans à faire vivre après l’avoir conçu un projet qui porte une telle ambition et qui est un projet dont je suis convaincu que dans les années qui viennent, il permettra de décliner selon les modalités de l’excellence, une ambition médicale pour le service public de soins sur ce territoire qui attendait cet hôpital depuis longtemps et qui aujourd’hui le voit ouvrir avec bonheur.
Merci à tous. Discours de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, pour l’inauguration du Centre hospitalier régional d’Orléans le 2 janvier 2017

+ Commentaires fermés sur Discours d’inauguration du Centre hospitalier régional d’Orléans

Décès de François Chérèque

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, a appris avec une immense tristesse la mort de François Chérèque, ancien secrétaire général de la CFDT. Avec lui la France perd un grand défenseur du progrès social.

+ Commentaires fermés sur Décès de François Chérèque

Déplacement à Douai

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Flers-en-Escrebieux (59) en présence de Mme Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, ce mercredi 4 janvier 2017.

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Douai

vendredi 30 décembre 2016 - 20:59

Agenda prévisionnel du lundi 2 janvier au vendredi 6 janvier 2017

Entretien avec M. Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, Hôtel de Matignon… 10h00 Entretien avec M. Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Finances, Hôtel de Matignon

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel du lundi 2 janvier au vendredi 6 janvier 2017

jeudi 29 décembre 2016 - 16:00

Déplacement au nouveau Centre Hospitalier Régional d’Orléans

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra au nouveau Centre Hospitalier Régional d’Orléans (CHRO), accompagné de Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, lundi 2 janvier 2017.

+ Commentaires fermés sur Déplacement au nouveau Centre Hospitalier Régional d’Orléans

mercredi 28 décembre 2016 - 16:17

Déplacement au Tchad

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre se rendra au Tchad, en présence de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense jeudi 29 décembre 2016.

+ Commentaires fermés sur Déplacement au Tchad

lundi 26 décembre 2016 - 18:33

Baisse du chômage en novembre 2016

Au mois de novembre 2016, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a diminué de 31 800. Sur trois mois, on dénombre donc 109 800 demandeurs d’emploi en moins. Il s’agit du troisième mois consécutif de diminution du chômage. La France n’avait pas connu depuis 2001 une baisse aussi forte sur trois mois.

Depuis le début de l’année, on enregistre une baisse de 133 500 demandeurs d’emploi. Cette évolution confirme que le recul du chômage s’inscrit dans la durée. La reprise des embauches est solide : 280 000 emplois ont été créés dans le secteur privé au cours des 18 derniers mois.

Cette baisse est particulièrement marquée chez les jeunes. Il y a aujourd’hui 49 500 jeunes au chômage de moins qu’en janvier 2016.

Ces résultats confirment que l’engagement du Gouvernement pour l’emploi porte ses fruits. L’aide à l’embauche pour les PME a déjà été sollicitée pour près d’un million d’embauches, et le plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi donne des résultats solides.

Ces résultats doivent être consolidés et amplifiés. Le plan d’urgence pour l’emploi sera donc prolongé au premier semestre 2017. Le compte personnel d’activité entrera en vigueur au premier janvier, et la garantie jeune sera généralisée pour accélérer cette évolution favorable. Le Gouvernement sera engagé sans relâche et jusqu’au dernier jour dans la bataille pour l’emploi.
Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 – communication@pm.gouv.fr
Communiqué de presse sur la baisse du chômage en novembre 2016

+ Commentaires fermés sur Baisse du chômage en novembre 2016

vendredi 23 décembre 2016 - 15:14

Discours à l’occasion de la visite du centre d’hébergement d’urgence Emmaüs Louvel-Tessier

La période des fêtes de Noël est attendue par beaucoup de Français, mais elle est aussi redoutée par ceux qui ne savent pas où dormir ni comment se protéger du froid en hiver. Disposer d’un toit, pouvoir se mettre à l’abri : c’est pourtant là un droit fondamental pour chacun des habitants de ce pays

+ Commentaires fermés sur Discours à l’occasion de la visite du centre d’hébergement d’urgence Emmaüs Louvel-Tessier

jeudi 22 décembre 2016 - 16:30

Déplacement au centre d’hébergement Emmaüs Louvel Tessier de Paris

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra au centre d’hébergement Emmaüs Louvel Tessier de Paris accompagné de Mme Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat Durable, et de Mme Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes Handicapées et de la Lutte contre l’Exclusion, Vendredi 23 décembre 2016. Déroulé prévisionnel : 10h00 Visite du centre d’hébergement d’urgence Emmaüs […]

+ Commentaires fermés sur Déplacement au centre d’hébergement Emmaüs Louvel Tessier de Paris

mercredi 21 décembre 2016 - 17:50

Communiqué de presse – Le label Grande Cause Nationale 2017

Un appel à candidature est lancé pour l’obtention du label « Grande Cause Nationale 2017 ». Attribué par le Premier ministre, ce label consacrera cette année des projets dédiés au sauvetage en mer. Il permettra à des organismes, à but non lucratif, qui souhaitent organiser des campagnes de communication faisant appel à la générosité publique, d’obtenir des […]

+ Commentaires fermés sur Communiqué de presse – Le label Grande Cause Nationale 2017

mardi 20 décembre 2016 - 16:53

Réception offerte en solidarité avec les Chrétiens d’Orient réfugiés en France

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, offrira une réception en solidarité avec les Chrétiens d’Orient réfugiés en France, Mercredi 21 décembre 2016 à 19h00 à l’Hôtel de Matignon, en présence de M. Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur.

+ Commentaires fermés sur Réception offerte en solidarité avec les Chrétiens d’Orient réfugiés en France

Entretien avec M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, s’entretiendra avec M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal
Mercredi 21 décembre 2016 à 12h45

à l’Hôtel de Matignon

La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte à partir de 12h15 aux journalistes accrédités à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant mercredi 21 décembre 2016, 10h00.

Vous devez impérativement nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Un tour d’images sera organisé au début de l’entretien.

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions du 20 décembre 2016 – Entretien avec M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal

+ Commentaires fermés sur Entretien avec M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal

lundi 19 décembre 2016 - 16:02

Cérémonie d’accueil protocolaire de M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, présidera la cérémonie d’accueil protocolaire de M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Mardi 20 décembre 2016 à 9h30, aux Invalides.

+ Commentaires fermés sur Cérémonie d’accueil protocolaire de M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal

dimanche 18 décembre 2016 - 17:24

Note aux rédactions de Bernard Cazeneuve Premier ministre à Wissous

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre se rendra à Wissous en présence de M. Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Finances, Lundi 19 décembre 2016.

+ Commentaires fermés sur Note aux rédactions de Bernard Cazeneuve Premier ministre à Wissous

vendredi 16 décembre 2016 - 20:40

Agenda prévisionnel du lundi 19 décembre au vendredi 23 décembre 2016

Lundi 19 décembre 2016 : 08h30 Entretien avec M. Pierre MOSCOVICI, commissaire européen aux affaires économiques et financières, à la fiscalité et à l’union douanière Hôtel de Matignon […]

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel du lundi 19 décembre au vendredi 23 décembre 2016

jeudi 15 décembre 2016 - 13:07

Déplacement à Cherbourg

Bernard Cazeneuve, Premier ministre se rendra à Cherbourg
Vendredi 16 décembre 2016
Déroulé prévisionnel :
11h20 Arrivée de M. le Premier ministre à la mairie de Cherbourg-en-Cotentin. 2 Place de la République – Cherbourg-Octeville, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Visite des locaux rénovés. (Séquence poolée)

11h55 Arrivée à la Cité de la Mer. Allée du Président Menut, 50100 Cherbourg-Octeville

Allocution de M. le Premier ministre. (Pool et presse accréditée)
Trains conseillés pour la presse :

Aller : 07h07 : Départ de la gare de Paris Saint Lazare (TGV 3301)
10h08 : Arrivée à la gare de Cherbourg

Retour : 13h35 : Départ de la gare de Cherbourg (TGV 3308)
16h47 : Arrivée à la gare de Paris Saint Lazare

Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant ce jeudi 15 décembre 2016, 20h00. Carte de presse 2016 obligatoire.
Pool TV : France Télévisions
Contacts: 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions du 15 décembre 2016 – Déplacement à Cherbourg

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Cherbourg

mercredi 14 décembre 2016 - 19:38

Communiqué de Bernard Cazeneuve sur l’investiture de Paolo Gentiloni, président du Conseil italien

M. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, présente ses plus chaleureux vœux de succès à M. Paolo Gentiloni et l’assure de l’entier soutien du Gouvernement français pour l’accomplissement de sa nouvelle mission à la tête du Gouvernement italien.

Le Premier ministre est déterminé à approfondir encore, avec le nouveau Président du Conseil italien, les coopérations étroites et diversifiées qui unissent la France et l’Italie, en matière de transports, de politique spatiale, de politique industrielle, de sécurité intérieure et de défense ou encore de recherche et d’éducation, dans la continuité des résultats importants enregistrés lors du dernier sommet franco-Italien de Venise en mars dernier. Ces coopérations contribuent de manière décisive à construire l’Europe de la croissance, de la défense et de la sécurité dont nous avons besoin et qu’attendent nos concitoyens.

Le Premier ministre se réjouit de pouvoir travailler avec Paolo Gentiloni à la mise en œuvre concrète de cet important agenda franco-italien.

Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 – communication@pm.gouv.fr Communiqué de Bernard Cazeneuve sur l’nvestiture de Paolo Gentiloni, président du Conseil italien

+ Commentaires fermés sur Communiqué de Bernard Cazeneuve sur l’investiture de Paolo Gentiloni, président du Conseil italien

mardi 13 décembre 2016 - 16:40

Déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, à l’Assemblée nationale

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, Le président de la République m’a confié la responsabilité de conduire l’action du gouvernement. J’ai reçu cette marque de confiance avec gravité et la conscience de l’honneur que représente une telle mission au service de la France. Je sais que cette mission sera brève mais je veux […]

+ Commentaires fermés sur Déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve, Premier ministre, à l’Assemblée nationale

Discours du Premier ministre dans l’Ariège – Inauguration du nouveau Palais de justice à Foix

Pour moi, c’est là un événement un peu particulier, parce que, le 30 novembre dernier, je me trouvais déjà dans votre département, en tant que ministre de l’Intérieur, pour assister à l’hommage funèbre en mémoire du major Christian Rusig, sous-officier de Gendarmerie tué en service par un criminel multirécidiviste. L’homme, qui a été interpellé, devra répondre prochainement de ses actes.

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre dans l’Ariège – Inauguration du nouveau Palais de justice à Foix

Discours du Premier ministre dans l’Ariège : Inauguration de la déviation d’Axe-lesThermes sur la RN20

Il y a un peu plus d’une semaine, je me trouvais déjà dans votre beau département de l’Ariège, en tant que ministre de l’Intérieur, mais dans des circonstances douloureuses, puisque j’assistais alors à l’hommage funèbre au major Christian Rusig, sous-officier de Gendarmerie tué en service.

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre dans l’Ariège : Inauguration de la déviation d’Axe-lesThermes sur la RN20

samedi 10 décembre 2016 - 14:29

Déclaration de Bernard Cazeneuve à l’issue du Conseil des ministres du 10 décembre 2016

Mesdames et messieurs,

Le président de la République a convoqué ce matin un conseil des ministres consacré en priorité à l’examen du projet de loi prolongeant l’état d’urgence.
Le conseil des ministres ayant adopté ce projet de loi, il revient maintenant au Parlement d’en débattre, et ce dès la semaine prochaine.

Cette nouvelle prolongation – la cinquième depuis l’instauration de l’état d’urgence au soir des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis – est absolument indispensable, pour assurer le plus haut niveau de protection possible à nos concitoyens.

Chacun doit avoir à l’esprit la réalité du contexte que nous traversons : celui d’une menace terroriste qui persiste à un niveau particulièrement élevé.

Cette menace pèse sur une grande partie du monde, les attentats perpétrés hier encore en Egypte et au Nigeria le prouvent s’il en était besoin ; mais elle pèse aussi en particulier sur la France et ses voisins européens. Les tragédies de Magnanville, de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray l’été dernier sont là pour nous le rappeler douloureusement, comme le nombre d’attentats que nous avons déjoués.

Cette persistance de la menace est toujours étroitement liée aux agissements de l’organisation terroriste daech.

Aujourd’hui, 700 français ou résidents habituellement en France sont présents en zone irako-syrienne, et au total, en comptabilisant ceux en transit, de retour ou ayant des velléités de départ, plus de 2 000 sont impliqués dans ces filières djihadistes. 222 sont déjà décédés sur zone, en Syrie ou en Irak.

La menace n’est pas seulement très élevée, elle est aussi protéiforme : comme on l’a vu notamment en janvier et en novembre 2015 et au cours des derniers mois, elle peut concerner des individus directement téléguidés par daech et projetés sur notre sol depuis la Syrie, mais aussi d’autres qui n’ont pas quitté le territoire français, inspirés eux aussi par la propagande de l’Etat islamique, qui peuvent agir de leur propre initiative. Ce phénomène est renforcé par la diminution des retours constatés, qui pousse l’organisation terroriste à inciter de plus en plus d’individus résidant dans notre pays à passer à l’acte.

Face à cette menace terroriste, nous avons depuis 2012 armé notre pays comme jamais cela avait été fait auparavant. Le renforcement des effectifs et des moyens et de la police et de la gendarmerie, la reconstruction et la rénovation du renseignement intérieur et l’adoption de trois lois antiterroristes ont considérablement renforcé notre arsenal de protection.

L’état d’urgence est venu compléter et élargir ces moyens d’action, notamment les perquisitions administratives, qui permettent à nos services de vérifier le degré de menace présenté par des individus potentiellement dangereux, et de les empêcher de nuire le cas échéant.

Il a amplement démontré son efficacité : en un an, 4194 perquisitions ont ainsi pu être réalisées, conduisant à plus de 517 interpellations, 434 gardes à vue et à la saisie de près de 600 armes dont 77 armes de guerre.

Depuis le début de l’année 2016, 17 attentats ont été déjoués et 420 individus en lien avec des réseaux terroristes ont été interpellés sur notre sol, grâce à l’action remarquable de nos services de renseignement, de police et de gendarmerie dont je veux encore une fois saluer l’action et le dévouement pour assurer la sécurité des Français. Je veux aussi rendre hommage au travail remarquable du parquet antiterroriste sous l’autorité duquel sont menées les enquêtes.

Les mesures de l’état d’urgence ont donc non seulement démontré leur efficacité, mais elles ont également démontré qu’elles s’inscrivent pleinement dans l’état de droit, en raison du contrôle du juge administratif mais aussi du contrôle parlementaire, et qu’elles présentent un caractère complémentaire des mesures de droit commun que nous avons déjà prises.

J’insiste sur ce point : les mesures de l’état d’urgence ne se substituent pas au droit commun, elles le complètent dans cette période de menace particulière.

J’ajoute, comme nous l’avons déjà dit à plusieurs reprises, que l’état d’urgence n’a pas vocation à être permanent. Il est un levier de notre état de droit, lié à la notion de péril imminent, qui continue d’être caractérisée. Les mesures prises demeurent toujours susceptibles de recours ; c’est le contraire de l’arbitraire.

Le projet de loi adopté aujourd’hui en conseil des ministres a été examiné par le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative, qui est aussi garante du respect des libertés publiques dans notre pays.

L’efficacité de l’état d’urgence et ces garanties prises nous conduisent donc à demander aujourd’hui au Parlement de reconduire l’état d’urgence pour sept mois supplémentaires, jusqu’au 15 juillet 2017 précisément.

Pourquoi cette date ? Pour deux raisons principales.

Premièrement, au cours des mois qui sont devant nous, notre pays a un rendez-vous démocratique important avec l’élection présidentielle et les élections législatives du printemps prochain.

Cette période de campagne électorale, qui sera naturellement marquée par de nombreuses réunions publiques et rassemblements, peut aussi constituer malheureusement un contexte de risque d’attentat accru pour ceux qui veulent frapper au cœur nos valeurs démocratiques et nos principes républicains.

Il est donc nécessaire aux yeux du Gouvernement d’englober la période complète des opérations électorales dans la prolongation sollicitée.

Deuxièmement, en plaçant la date d’échéance au-delà des élections, nous permettons au Président de la République et au Parlement qui seront issus des prochaines élections d’avoir le temps nécessaire pour apprécier la situation avant de se prononcer sur une éventuelle prolongation supplémentaire. Le texte présenté par le Gouvernement offre donc toutes les garanties pour un débat parlementaire serein.

Il est en effet primordial, qu’au-delà des clivages politiques et des légitimes débats qui traverseront la période électorale, notre pays présente un visage uni et totalement déterminé face à la barbarie.

L’adoption du prolongement de l’état d’urgence à une large majorité au Parlement la semaine prochaine constituerait une démonstration de cette unité.

Elle constituera une nouvelle étape dans ce qui est à mes yeux l’accomplissement d’une des missions premières du Gouvernement : affronter la barbarie terroriste, défendre nos valeurs, défendre la République, défendre le cœur de la France.

Je vous remercie.

+ Commentaires fermés sur Déclaration de Bernard Cazeneuve à l’issue du Conseil des ministres du 10 décembre 2016

Prolongation de l’état d’urgence

Cette nouvelle prolongation – la cinquième depuis l’instauration de l’état d’urgence au soir des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis – est absolument indispensable, pour assurer le plus haut niveau de protection possible à nos concitoyens.

+ Commentaires fermés sur Prolongation de l’état d’urgence

vendredi 9 décembre 2016 - 19:46

Agenda prévisionnel du lundi 12 décembre au vendredi 16 décembre 2016

Agenda prévisionnel de Bernard Cazeneuve, Premier ministre du lundi 12 décembre au vendredi 16 décembre 2016.

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel du lundi 12 décembre au vendredi 16 décembre 2016

Déplacement de Bernard Cazeneuve dans l’Ariège

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra dans l’Ariège lundi 12 décembre 2016.

+ Commentaires fermés sur Déplacement de Bernard Cazeneuve dans l’Ariège

jeudi 8 décembre 2016 - 18:29

Déplacement à Bordeaux

Bernard Cazeneuve, Premier ministre se rendra à Bordeaux, Vendredi 9 décembre 2016. Déroulé prévisionnel :

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Bordeaux

mercredi 7 décembre 2016 - 21:15

Déplacement de Bernard Cazeneuve à Lyon – Précisions pool

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Lyon, jeudi 8 décembre 2016. Déroulé prévisionnel :
17h20 : visite de l’Institut de Recherche Technologique Bioaster (séquence poolée) 40 avenue Tony Garnier – 69007 Lyon Pool uniquement
TV – France Télévisons
Rédacteurs – Paris Match, Sipa
Photographes – AFP Photo, SIPA
18h10 : arrivée de M. le Premier ministre à l’Opéra national de Lyon 1 Place de la Comédie – 69001 Lyon
18h15 : allocution de M. le Premier ministre devant les acteurs économiques de la Métropole
19h30 : Audience de M. le Premier ministre et de M. Gérard Collomb avec
Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco (Tour images)
19h55 : geste inaugural de la Fête des lumières dans la cour de l’Hôtel de Ville (séquence ouverte à la presse) Trains conseillés pour la presse :
Aller : 12h56 : Départ de la gare de Paris gare de Lyon (TGV 6685)
14h56 : Arrivée à la gare de Lyon Part Dieu

Retour : 21h37 : Départ de la gare de Lyon Part Dieu (TGV 6634)
23h36 : Arrivée à la gare de Paris Gare de Lyon
Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant ce jeudi 8 décembre 2016, 10h00. Carte de presse 2016 obligatoire. Pool TV : France Télévisions
Contacts: 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 – communication@pm.gouv.fr Déplacement de Bernard Cazeneuve à Lyon – Précisions pool

+ Commentaires fermés sur Déplacement de Bernard Cazeneuve à Lyon – Précisions pool

Déplacement de Bernard Cazeneuve à Lyon

Bernard Cazeneuve, Premier ministre, se rendra à Lyon, jeudi 8 décembre 2016. Déroulé prévisionnel.

+ Commentaires fermés sur Déplacement de Bernard Cazeneuve à Lyon

Bernard Cazeneuve réunit les ministres et secrétaires d’Etat

Bernard Cazeneuve, Premier ministre,  recevra les ministres et secrétaires d’Etat, jeudi 8 décembre 2016 à 11h00, à l’Hôtel de Matignon. Cette réunion sera suivie d’un déjeuner.

+ Commentaires fermés sur Bernard Cazeneuve réunit les ministres et secrétaires d’Etat

mardi 6 décembre 2016 - 12:47

Cérémonie de passation de pouvoirs

La cérémonie de passation de pouvoirs entre Manuel Valls, Premier ministre, et son successeur Bernard Cazeneuve, ce mardi 6 décembre 2016 à 16 h 00, à l’Hôtel de Matignon.

+ Commentaires fermés sur Cérémonie de passation de pouvoirs

vendredi 2 décembre 2016 - 22:23

Déplacement à Evry 30ème édition du Téléthon

Manuel Valls, Premier ministre, se rendra à Evry à l’occasion de la 30ème édition du Téléthon, samedi 3 décembre 2016.

+ Commentaires fermés sur Déplacement à Evry 30ème édition du Téléthon

Dossier de presse du CIH2016

Dossier de presse du CIH2016

+ Commentaires fermés sur Dossier de presse du CIH2016

jeudi 1 décembre 2016 - 21:34

Communiqué de presse de Manuels Valls, Premier ministre

Le Président de la République vient d’annoncer aux Français, avec une profonde sincérité, qu’il ne serait pas candidat à un second quinquennat. C’est un choix difficile, mûri, grave. C’est le choix d’un homme d’Etat. Je veux dire à François HOLLANDE mon émotion, mon respect, ma fidélité et mon affection. Ministre de l’Intérieur, puis Premier ministre, […]

+ Commentaires fermés sur Communiqué de presse de Manuels Valls, Premier ministre

Communiqué de presse de Manuel Valls, Premier ministre

Le Président de la République vient d’annoncer aux Français, avec une profonde sincérité, qu’il ne serait pas candidat à un second quinquennat. C’est un choix difficile, mûri, grave. C’est le choix d’un homme d’Etat.
Je veux dire à François HOLLANDE mon émotion, mon respect, ma fidélité et mon affection.
Ministre de l’Intérieur, puis Premier ministre, je connais son courage, son sang-froid, celui d’un grand dirigeant, qui a su affronter des épreuves douloureuses pour la France. Il l’a fait avec un souci constant, protéger nos concitoyens, réformer notre pays, assurer son redressement dans la justice.
L’action se poursuit et je ne doute pas que ce quinquennat sera apprécié à sa juste valeur : cinq années de progrès pour la France et les Français.

+ Commentaires fermés sur Communiqué de presse de Manuel Valls, Premier ministre

L’Agence de la langue française pour la cohésion sociale – Rapport de Thierry Lepaon, préfigurateur de l’Agence de la langue française

Ce rapport a été élaboré sous la responsabilité de ses auteurs. Ses conclusions n’engagent pas le Gouvernement, dont elles alimentent la réflexion. Lire le communiqué : Création de l’Agence de la langue française pour la cohésion sociale L’Agence de la langue française pour la cohésion sociale – Rapport de Thierry Lepaon, préfigurateur de l’Agence de la langue fra

+ Commentaires fermés sur L’Agence de la langue française pour la cohésion sociale – Rapport de Thierry Lepaon, préfigurateur de l’Agence de la langue française

Comité Interministériel du Handicap à Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Le Premier ministre présidera le deuxième Comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat. Préparé sous l’égide du Secrétariat général du CIH en lien avec le Comité national consultatif des

+ Commentaires fermés sur Comité Interministériel du Handicap à Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Création de l’Agence de la langue française pour la cohésion sociale

La langue française est au cœur de notre pacte républicain. La maîtrise de la langue française est une condition de l’épanouissement personnel, de l’insertion professionnelle, de l’accès au savoir et à la culture ; c’est également un enjeu majeur pour appartenir pleinement à la nation française. Pourtant, six millions de nos concitoyens rencontrent des difficultés à […]

+ Commentaires fermés sur Création de l’Agence de la langue française pour la cohésion sociale

mercredi 30 novembre 2016 - 10:51

Rapport : LE CITOYEN AU CŒUR DU NOUVEAU DISPOSITIF VIGIPIRATE

LE CITOYEN AU CŒUR DU NOUVEAU DISPOSITIF VIGIPIRATE

+ Commentaires fermés sur Rapport : LE CITOYEN AU CŒUR DU NOUVEAU DISPOSITIF VIGIPIRATE

mardi 29 novembre 2016 - 19:35

Comité interministériel de la Coopération internationale et du Développement

Manuel Valls, Premier ministre, réunira le Comité interministériel de la Coopération internationale et du Développement, à l’Hôtel de Matignon, Mercredi 30 novembre 2016 à 16h30, en présence de Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

+ Commentaires fermés sur Comité interministériel de la Coopération internationale et du Développement

vendredi 25 novembre 2016 - 18:28

Agenda prévisionnel du samedi 26 novembre au vendredi 2 décembre 2016

Débat avec des étudiants – 350 ans de l’Académie des Sciences, Institut de France

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel du samedi 26 novembre au vendredi 2 décembre 2016

350 ans de l’Académie des sciences

Devant un panel d’étudiants de plusieurs nationalités, Manuel Valls, Premier ministre, participera à un débat modéré par Margaux Manière, journaliste France 2, et échangera avec des étudiants d’université et d’écoles supérieures autour de la question « Quels progrès pour un monde et une société meilleur ? ».

+ Commentaires fermés sur 350 ans de l’Académie des sciences

Journées de la jeunesse 2016

Manuel Valls, Premier ministre, participera à la cérémonie des Journées de la jeunesse 2016, le vendredi 25 novembre 2016 à 19 h 30, à l’Hôtel de Ville d’Evry.

+ Commentaires fermés sur Journées de la jeunesse 2016

jeudi 24 novembre 2016 - 20:46

Communiqué de presse de Manuel Valls – Chiffre du chômage

Au mois d’octobre, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A a diminué de 11 700 par rapport au mois de septembre. Au total, depuis le début de l’année, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 101 700. La baisse du chômage est clairement engagée. Ces chiffres viennent confirmer la dynamique en place. […]

+ Commentaires fermés sur Communiqué de presse de Manuel Valls – Chiffre du chômage

Communiqué de presse de Manuel VALLS, Premier ministre – Chiffre du chômage

Au mois d’octobre, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A a diminué de 11 700 par rapport au mois de septembre. Au total, depuis le début de l’année, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 101 700.

+ Commentaires fermés sur Communiqué de presse de Manuel VALLS, Premier ministre – Chiffre du chômage

Déplacement à la Conférence internationale de soutien à la Tunisie

Déplacement officiel de M. Manuel VALLS, Premier ministre, à Tunis à l’occasion de la conférence internationale de soutien à la Tunisie, lundi 28 et mardi 29 novembre 2016, en présence de Claude BARTOLONE, président de l’Assemblée Nationale, d’Audrey AZOULAY, ministre de la Culture et de la Communication, et de Matthias FEKL, Secrétaire d’Etat en charge du Commerce extérieur, de la […]

+ Commentaires fermés sur Déplacement à la Conférence internationale de soutien à la Tunisie

mercredi 23 novembre 2016 - 21:00

Déplacement de Manuel Valls à Rouen

Manuel Valls, Premier ministre, se rendra à Rouen (Seine-Maritime), Vendredi 25 novembre 2016, en présence d’Estelle Grelier, Secrétaire d’État chargée des Collectivités territoriales.

+ Commentaires fermés sur Déplacement de Manuel Valls à Rouen