Call Ways ® presse magazine tabloïd news » Premier Ministre

Archive en Rubrique Premier Ministre.

mercredi 6 septembre 2017 - 11:46

Déplacement au lycée professionnel Guillaume Tirel à l’occasion de la semaine de la rentrée scolaire

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, accompagné de Mme Muriel PENICAUD, ministre du Travail, et de M. Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Education nationale, se rendra au lycée professionnel Guillaume Tirel à l’occasion de la semaine de la rentrée scolaire …

+ Commentaires fermés sur Déplacement au lycée professionnel Guillaume Tirel à l’occasion de la semaine de la rentrée scolaire

mardi 5 septembre 2017 - 19:50

Modification de l’agenda prévisionnel de M. Edouard Philippe, Premier ministre, du lundi 4 septembre au samedi 9 septembre 2017

Samedi 9 septembre 2017 : Matin : Inauguration de la Foire de Pau

+ Commentaires fermés sur Modification de l’agenda prévisionnel de M. Edouard Philippe, Premier ministre, du lundi 4 septembre au samedi 9 septembre 2017

Ouragan IRMA : Le Premier ministre active la cellule interministérielle de crise

Alors que le cyclone IRMA (ouragan, hurricane)  se rapproche des îles du Nord des Antilles, le Premier ministre a décidé l’activation de la cellule interministérielle de crise. Celle-ci a tenu sa première réunion ce jour en fin d’après-midi, sous la présidence du ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, en présence des représentants des autres ministres concernés, […]

+ Commentaires fermés sur Ouragan IRMA : Le Premier ministre active la cellule interministérielle de crise

Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

5 septembre 2017 – ActualitéProgramme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

Retrouvez le dossier de presse relatif au Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendant…

+ Commentaires fermés sur Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

Image du DPProgramme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants à télécharger.

+ Commentaires fermés sur Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

Dossier de presse – Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

+ Commentaires fermés sur Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants

Discours du Premier ministre à Dijon

C’est très pratique d’être Normand. C’est pratique parce que quel que soit l’endroit où on se trouve, on se sent toujours un peu chez soi. On est chez soi en Normandie, ça c’est normal. On est chez soi en Île-de-France. [télécharger]

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre à Dijon

dimanche 3 septembre 2017 - 17:03

Déplacement d’Édouard Philippe à Dijon

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, accompagné de Mme Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics et de M. Benjamin GRIVEAUX, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, présentera le programme du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants le mardi 5 […]

+ Commentaires fermés sur Déplacement d’Édouard Philippe à Dijon

vendredi 1 septembre 2017 - 21:07

Agenda prévisionnel du lundi 4 septembre au samedi 9 septembre 2017

Lundi 4 septembre 2017 09h30 : Entretien avec M. Thierry BEAUDET, président de la Mutualité française Hôtel de Matignon 10h30 : Entretien avec M.  Pierre LOUETTE, président de la Fédération française des Télécoms Hôtel de Matignon 15h00 : Entretien avec M. Patrick OLLIER, président de la Métropole du Grand Paris Hôtel de Matignon 16h15 : […]

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel du lundi 4 septembre au samedi 9 septembre 2017

Discours du Premier ministre lors de la Foire de Châlons-en-Champagne

Il fut un temps, lointain aujourd’hui mais néanmoins réel, un temps où le chef de l’État, à l’époque c’était un souverain, se préoccupait du développement économique de notre pays et face aux difficultés il avait décidé d’agir.

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre lors de la Foire de Châlons-en-Champagne

jeudi 31 août 2017 - 13:17

Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Le Premier ministre et Muriel Pénicaud lors de la Conférence de presse, le 31 août 2017

31 août 2017

Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Le Premier ministre et Muriel Pénicaud ont tenu une conférence de presse, le 31 août 2017 à Matignon, pour présenter les ordonnances destinées à renforcer le dialogue social en application de la loi d’habilitation.

 
Dossier de presse – Renforcement du dialogue : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation du 31 août
+ Commentaires fermés sur Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Le Premier ministre et Muriel Pénicaud lors de la Conférence de presse, le 31 août 2017

31 août 2017

Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Le Premier ministre et Muriel Pénicaud ont tenu une conférence de presse, le 31 août 2017 à Matignon, pour présenter les ordonnances destinées à renforcer le dialogue social en application de la loi d’habilitation.

 
Dossier de presse – Renforcement du dialogue : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation du 31 août
+ Commentaires fermés sur Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Le Premier ministre et Muriel Pénicaud lors de la Conférence de presse, le 31 août 2017

31 août 2017

Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Le Premier ministre et Muriel Pénicaud ont tenu une conférence de presse, le 31 août 2017 à Matignon, pour présenter les ordonnances destinées à renforcer le dialogue social en application de la loi d’habilitation.

 
Dossier de presse – Renforcement du dialogue : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation du 31 août
+ Commentaires fermés sur Renforcement du dialogue social : Présentation des ordonnances en application de la loi d’habilitation

Les ordonnances pour renforcer le dialogue social

31 août 2017 – Actualité

Les ordonnances pour renforcer le dialogue social

Les cinq ordonnances pour renforcer le dialogue social ont été présentées par le Gouvernement, jeudi 31 août 2017.

 
  1. Ordonnance relative au renforcement de la négociation collective : télécharger l’ordonnance (PDF)
     
  2. Ordonnance relative à la nouvelle organisation du dialogue social et économique dans l’entreprise et favorisant l’exercice et la valorisation des responsabilités syndicales : télécharger l’ordonnance (PDF)
     
  3. Ordonnance relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail : télécharger l’ordonnance (PDF)
     
  4. Ordonnance portant diverses mesures relatives au cadre de la négociation collective : télécharger l’ordonnance (PDF)
     
  5. Ordonnance relative au compte professionnel de prévention : télécharger l’ordonnance (PDF)
+ Commentaires fermés sur Les ordonnances pour renforcer le dialogue social

Discours du Premier ministre lors de la semaine des Ambassadeurs

Le monde dont j’avais hérité ressemblait à un homme dans la force de l’âge, robuste encore, bien que montrant déjà aux yeux du médecin, des signes imperceptibles d’usure, mais qui venait de passer par les convulsions d’une maladie grave

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre lors de la semaine des Ambassadeurs

mercredi 30 août 2017 - 19:13

Entretien avec M. Saad Hariri, Président du Conseil des ministres de la République libanaise

M. Edouard Philippe, Premier ministre, recevra M. Saad Hariri, Président du Conseil des ministres de la République libanaise
Jeudi 31 août 2017 à 14h00, Hôtel de Matignon
 
Dispositif presse :
 
Merci de bien vouloir vous accréditer avant ce jeudi 31 août 2017 à 9h à : communication@pm.gouv.fr et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
 
La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte jeudi 31 aout 2017 à compter de 13h30 jusqu’à 15h15.
 
Un tour d’images sera organisé pour les TV et les photographes accrédités.
  Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15 communication@pm.gouv.fr

+ Commentaires fermés sur Entretien avec M. Saad Hariri, Président du Conseil des ministres de la République libanaise

Le Premier ministre, Édouard Philippe, inaugure la foire de Châlons-en-Champagne

Edouard Philippe, Premier ministre,
accompagné deStéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
inaugurera la Foire de Châlons-en-Champagne
Vendredi 1er septembre 2017 Déroulé prévisionnel :
  09h15 : arrivée en Mairie de Châlons-en-Champagne Place du Maréchal Foch, 51000 Châlons-en-Champagne TV + photographes accrédités
  09h45 : accueil républicain à la Foire de Châlons-en-Champagne et découpe du ruban Capitole en Champagne, 68 avenue Roosevelt 51000 Châlons-en-Champagne Pool presse uniquement (pour des raisons pratiques et de sécurité)
  10h00 : visite de la Foire Capitole en Champagne, 68 avenue Roosevelt 51000 Châlons-en-Champagne Pool presse uniquement12h00 : discours du Premier ministre Capitole en Champagne, 68 avenue Roosevelt 51000 Châlons-en-Champagne Pool TV + toute presse accréditée
  12h30 : déjeuner avec les représentants du monde agricole et viticole Capitole en Champagne, 68 avenue Roosevelt 51000 Châlons-en-Champagne Tour d’images (Pool TV + Pool Photo) Inauguration de la foire de Châlons-en-Champagne – M. Edouard PHILIPPE Premier ministre – Vendredi 1er septembre 2017

+ Commentaires fermés sur Le Premier ministre, Édouard Philippe, inaugure la foire de Châlons-en-Champagne

Rentrée scolaire : le Gouvernement accompagne les collectivités territoriales

Le Gouvernement entend accompagner les collectivités territoriales pour le bon déroulement de la rentrée scolaire.
 
Attentif à la demande des collectivités territoriales à l’approche de la rentrée scolaire, le Premier Ministre a demandé à Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de recevoir d’ici la fin de la semaine les associations nationales représentatives des collectivités territoriales.
 
Le Premier Ministre souligne la mobilisation significative de contrats aidés autour de l’accompagnement des enfants handicapés à l’école avec plus de 50 000 contrats qui viennent appuyer la mobilisation de personnels dédiés à l’Education nationale. Il rappelle plus largement dans le cadre de cette rentrée les moyens déployés notamment autour du dédoublement des classes de CP dans les zones prioritaires.
 
Le Gouvernement aidera les collectivités  à mobiliser d’autres dispositifs d’accès à l’emploi, notamment en développant le recrutement de jeunes sous statut d’apprenti en collectivité.
 
Contacts : 01 42 75 50 78/79 – communication@pm.gouv.fr Communiqué du 30 août 2017 – Rentrée scolaire : le Gouvernement accompagne les collectivités territoriales

+ Commentaires fermés sur Rentrée scolaire : le Gouvernement accompagne les collectivités territoriales

mardi 29 août 2017 - 16:55

Présentation des Ordonnances

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, et Mme Muriel PENICAUD, Ministre du Travail, présenteront les ordonnances pour renforcer le dialogue social.
 
Jeudi 31 août 2017
Hôtel de Matignon
 
Après avoir réuni les organisations syndicales et patronales représentatives aux plans national et interprofessionnel, le Premier ministre et la ministre du Travail tiendront une conférence de presse afin de présenter les ordonnances pour renforcer le dialogue social.
 
Déroulé prévisionnel :
  9h45: Réunion avec les organisations syndicales et patronales
Hôtel de Matignon Tour d’images : Pool TV, photographes accrédités
  12h : Conférence de presse
Hôtel de Matignon Toute presse accréditée
  Pool TV : France TV
 
 
Dispositif presse :
  Merci de bien vouloir vous accréditer avant ce mercredi 30 août 2017 à 20h à communication@pm.gouv.fr et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
 
La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte ce jeudi 31 août 2017, de 9h à 14h.
 
 
 
Contact : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15  communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions – Présentation des ordonnances – Premier ministre – 31/08/2017

+ Commentaires fermés sur Présentation des Ordonnances

Déplacement à la Station F

À l’occasion de la Semaine des Ambassadeurs, le Premier ministre se rendra le jeudi 31 août 2017 à la Station F, incubateur de start-up installé dans le 13e arrondissement de Paris, où se déroulera une session consacrée à la diplomatie à l’ère numérique. Accompagné de Xavier NIEL …

+ Commentaires fermés sur Déplacement à la Station F

lundi 28 août 2017 - 12:24

Séminaire de rentrée du Gouvernement

Édouard Philippe, Premier ministre, tiendra un point presse à l’issue du Séminaire de rentrée du Gouvernement. Dispositif presse …

+ Commentaires fermés sur Séminaire de rentrée du Gouvernement

dimanche 27 août 2017 - 18:15

Agenda prévisionnel du lundi 28 août au vendredi 1er septembre 2017

Lire l’agenda détaillé et charger le pdf …

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel du lundi 28 août au vendredi 1er septembre 2017

jeudi 24 août 2017 - 21:33

Déplacement du Premier ministre à Dinard

Déplacement de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre et de M. Nicolas HULOT, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, le vendredi 25 août 2017 à Dinard, Ille-et-Vilaine (35)

+ Commentaires fermés sur Déplacement du Premier ministre à Dinard

Édouard Philippe : « Les Français ont envie d’une transformation en profondeur »

Edouard Philippe

24 août 2017 – Actualité

Édouard Philippe : « Les Français ont envie d’une transformation en profondeur »

Retrouvez, en quelques points, l’essentiel des annonces faites par le Premier ministre Édouard Philippe sur le plateau de RMC/BFMTV, jeudi 24 août.

 
Emploi

  • Les ordonnances

« A la fin de la semaine prochaine, cinq ordonnances viendront transformer le droit du travail, sans mettre ce dernier à bas (…). Une portera sur le Compte de prévention, une autre sur le paritarisme, il y en aura sur la simplification des institutions représentatives du personnel… Il y aura dans ces cinq ordonnances ce qui a été discuté au moment de la loi d’habilitation. » »Nous allons présenter ces textes aux organisations syndicales d’abord, pour des raisons assez simples, c’est que nous avons travaillé avec elles. »
 

  • Les contrats aidés

« Ce que nous voulons faire, ce n’est pas multiplier, au gré des échéances électorales, les contrats aidés, c’est avoir une politique active de retour à l’emploi. » »75% des contrats aidés n’aboutissent pas. Ce que nous souhaitons, c’est faire en sorte de consacrer des moyens non pas à financer des contrats aidés, mais à financer des formations individualisées, qui permettent, elles, un retour durable à l’emploi. »
 

  • L’assurance chômage

« On peut faire beaucoup plus efficace. Ce chantier, sur lequel on est en train déjà de réfléchir, sur lequel on va engager des discussions avec les organisations syndicales, avec les organisations qui représentent la connaissance en la matière, commencera à partir de septembre. »
 

  • Retraites

« Il y aura un processus de revalorisation des pensions en octobre 2017, à hauteur de l’inflation. »

Fiscalité

  • La CSG

« Nous allons augmenter la CSG de 1,7% au 1er janvier, pour pouvoir financer une baisse des cotisations sociales, et une disparition des cotisations salariales sur la maladie et sur le chômage. Pourquoi ? Pour financer l’augmentation du pouvoir d’achat de ceux qui travaillent. Pour une raison simple, c’est qu’on pense qu’il faut, en France, que ceux qui travaillent aient un gain de pouvoir d’achat. »
 
« L’augmentation de la CSG ne portera pas sur tous les revenus : elle portera sur les revenus du capital, mais pas sur les petites retraites, pas sur l’indemnisation du chômage, pas sur les indemnités journalières… »
 

  • Les cotisations sociales

« On va les baisser de plus de deux points, au 1er janvier, et à la rentrée de septembre-octobre, d’un peu moins d’un point. Ça veut dire qu’on aura fait deux tiers de la baisse en janvier, avec une progression du pouvoir d’achat. Après la totalité de la baisse en octobre, l’effet de la mesure sera complet. »
 

  • La taxe d’habitation

« La taxe d’habitation est un vieil impôt, un impôt injuste qui n’a jamais su prendre en compte le fait qu’il y avait des évolutions de richesses dans les quartiers. »
  « Notre objectif, c’est de réfléchir, tranquillement, avec les collectivités locales, à comment avoir une fiscalité locale plus intelligente. C’est un des dossiers qui sera discuté dans le cadre de la Conférence nationale des territoires qu’on a engagée. »
 

  • L’ISF

« On va en 2018 supprimer l’impôt de solidarité sur la fortune tel qu’il existe aujourd’hui. Pourquoi ? Parce qu’on considère que si on veut créer de la richesse, si on veut faire repartir l’économie française, il faut que le capital serve à investir, serve à produire, et il faut donc faire en sorte qu’il soit plus circulant. C’est un choix politique, qui a été annoncé. »

Logement

  • La baisse des APL

« Cette baisse générale des APL pour tout le monde, sans remise en cause des conditions d’attribution, elle est contenue dans le budget précédent, que j’exécute mais que je n’ai pas voté. On est arrivé en mai, et si on voulait pouvoir verser les APL, il fallait prendre cette mesure. » »Ce qui est vrai, c’est que si on avait pu faire autrement on l’aurait fait, ça je vous le garantis. »
 

  • Un changement de méthode

« On a une politique du logement qui mobilise énormément d’argent public, de l’ordre de 40 milliards – il y a 20 ans, je crois que c’était de l’ordre de 20 milliards. Donc, année après année, on mobilise de plus en plus d’argent public pour cette question, et objectivement l’efficacité n’est pas au rendez-vous. Donc, soit on dit qu’il faut mettre encore plus dans un panier percé, soit on se dit il faut peut-être changer le panier et réfléchir autrement. »

Sécurité

  • Le terrorisme islamisme

« Je n’ai aucun problème avec les mots « terrorisme islamiste ». Il est clair qu’il y a une fraction que je considère réduite, mais extrêmement virulente, d’un islam radicalisé qui a basculé ou est sur le point de basculer dans des actions terroristes. Pour garantir un bon niveau de sécurité aux Français, il faut agir sur tous les plans. »
 

  • Le plus haut niveau de sécurité possible

« Nous devons avoir une mobilisation des forces de sécurité sur le territoire national qui nous permette le plus haut niveau de sécurité possible aux Français. Je n’utilise pas les mots à la légère, « le plus haut niveau de sécurité possible » : ça veut dire que personne ne peut garantir l’efficacité absolue. Personne. Ceux qui vous garantissent l’efficacité absolue, ce sont des clowns, des clowns. »
 

  • Ne jamais renoncer à ce que nous sommes

« Nous ne voulons pas et nous ne devons jamais renoncer à ce que nous sommes. Nous sommes un pays de liberté de croire ou de ne pas croire. Nous sommes un pays de liberté d’expression, nous sommes un pays de liberté culturelle et nous ne renoncerons pas à ça, jamais ! »

+ Commentaires fermés sur Édouard Philippe : « Les Français ont envie d’une transformation en profondeur »

vendredi 18 août 2017 - 18:53

Hommage aux victimes des attentats en Espagne

Drapeau mis en berne à l'Élysée

18 août 2017 – Actualité

Hommage aux victimes des attentats en Espagne

Un hommage aux victimes des attentats en Espagne sera rendu en France le samedi 19 août.

 
Conformément à la demande du Président de la République, les drapeaux seront mis en berne sur les bâtiments et les édifices publics, samedi 19 août, en hommage aux victimes des atttentats commis le 17 août en Espagne.

+ Commentaires fermés sur Hommage aux victimes des attentats en Espagne

jeudi 17 août 2017 - 13:33

Déplacement d’Édouard Philippe à Auch

Le Premier ministre ira à la rencontre des professionnels du secteur agricole à l’occasion d’un déplacement dans le Gers dont l’économie est principalement orientée vers l’agriculture, avec près de 7 500 exploitations.
 
Après une première rencontre à la Préfecture avec les professionnels du secteur agricole pour faire un point d’étape sur leur situation, le Premier ministre se rendra ensuite dans une exploitation agricole œuvrant au quotidien pour une agriculture associant savoir-faire familial et local et respect de l’environnement.
 
 
Déroulé prévisionnel :
  8h45   Réunion avec les professionnels du secteur agricole
Préfecture du Gers, Salle de l’Intendant d’Etigny, 3 place du Préfet Erignac, 32 000 Auch
Tour d’images poolé en début de réunion (Pool TV + pool photos)
  10h20   Visite d’une exploitation agricole
Domaine du Grand Comté, 32 810 Roquelaure Pool TV + pool photos + pool radios + pool rédacteurs
  11h30 Point presse informel
Domaine du Grand Comté, 32 810 Roquelaure Toute presse accréditée
 Pool TV : TF1
 
 
Dispositif presse :
 
Si vous souhaitez participer à ce déplacement, nous vous remercions de bien vouloir nous l’indiquer par retour de courriel à communication@pm.gouv.fr avant le jeudi 17 août 2017 à 16h et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.
 
 
  Contacts : 01 42 75 50 78/79 – 01 42 75 80 15  communication@pm.gouv.fr Note aux rédactions – Déplacement à Auch – 18 août 2017

+ Commentaires fermés sur Déplacement d’Édouard Philippe à Auch

dimanche 6 août 2017 - 21:37

Décès de Nicole Bricq : Edouard Philippe salue le parcours d’une femme engagée au service de la République

Nicole Bricq aura marqué tant l’Assemblée nationale que le Sénat par son sens de l’intérêt général, sa rigueur et son engagement de tous les instants, au service de ses concitoyens.

+ Commentaires fermés sur Décès de Nicole Bricq : Edouard Philippe salue le parcours d’une femme engagée au service de la République

samedi 5 août 2017 - 12:25

Agenda prévisionnel d’Edouard Philippe, du lundi 7 août au mercredi 9 août 2017

Entretien avec Pierre Goguet, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de France, Hôtel de Matignon

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel d’Edouard Philippe, du lundi 7 août au mercredi 9 août 2017

jeudi 3 août 2017 - 9:06

Entretien avec Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général de La Réunion

Édouard Philippe, Premier ministre, recevra Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général de La Réunion. Jeudi 3 août 2017 à 14h00. Hôtel de Matignon

+ Commentaires fermés sur Entretien avec Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général de La Réunion

lundi 31 juillet 2017 - 9:36

Entretien avec Stefan Löfven, Premier ministre de Suède

Édouard Philippe, Premier ministre, recevra Stefan Löfven, Premier ministre de Suède. Lundi 31 juillet 2017 à 18h15. Hôtel de Matignon …

+ Commentaires fermés sur Entretien avec Stefan Löfven, Premier ministre de Suède

vendredi 28 juillet 2017 - 19:03

Entretien avec Lakshmi Mittal, Président directeur général d’ArcelorMittal

Edouard Philippe, Premier ministre, recevra Lakshmi Mittal, Président directeur général d’ArcelorMittal, lundi 31 juillet 2017 à 11h00, Hôtel de Matignon.

+ Commentaires fermés sur Entretien avec Lakshmi Mittal, Président directeur général d’ArcelorMittal

Agenda prévisionnel de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre du lundi 31 juillet au jeudi 3 août 2017

Lundi  31 juillet 2017, 11h00. Entretien avec M. Lakshmi MITTAL, Président directeur général d’Arcelor Mittal, Hôtel de Matignon

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre du lundi 31 juillet au jeudi 3 août 2017

Déplacement dans le Var

28 juillet 2017 – Actualité Déplacement dans le Var   Le Premier ministre s’est rendu dans le Var, mercredi 26 juillet, pour faire le point sur la situation causée par les feux de forêts. TweeterPartagerEnvoyer Arrivée dans le Var pour faire le point sur la situation avec les acteurs mobilisés – Service Photo Premier ministre […]

+ Commentaires fermés sur Déplacement dans le Var

jeudi 27 juillet 2017 - 18:58

Hommage à la députée Corinne ERHEL

Je pense à Richard Ferrand, à Eric Bothorel, son successeur, à Laure de la Raudière, son amie et à tous ceux qui ont travaillé avec Corinne Erhel.

+ Commentaires fermés sur Hommage à la députée Corinne ERHEL

mercredi 26 juillet 2017 - 21:37

Discours de M. Edouard PHILIPPE au Conseil interministériel du Tourisme

Nous sommes réunis aujourd’hui au cœur de l’été avec presque la moitié du gouvernement et une quinzaine de professionnels du secteur, quelques élus locaux pour accélérer le développement du tourisme en France. Cela prouve deux choses :

+ Commentaires fermés sur Discours de M. Edouard PHILIPPE au Conseil interministériel du Tourisme

Interministerial council for Tourism

Press kit – Interministerial council for Tourism

+ Commentaires fermés sur Interministerial council for Tourism

Conseil interministériel du Tourisme

Avec 83 millions de touristes internationaux accueillis en 2016, la France est la première destination touristique mondiale.

+ Commentaires fermés sur Conseil interministériel du Tourisme

Déplacement dans le Var

Atterrissage de Monsieur le Premier ministre à l’aéroport de Toulon-Hyères …

+ Commentaires fermés sur Déplacement dans le Var

Déplacement dans le Var

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, se rendra dans le Var Mercredi 26 juillet 2017
Déroulé prévisionnel :

20h30 Atterrissage de Monsieur le Premier ministre à l’aéroport de Toulon-Hyères
Pool TV

21h00 Survol des zones touchées par les incendies
Pool TV

21h15 Briefing opérationnel
Centre de sports et de loisirs Bormisport
556 Chemin du Content, 83230 Bormes-les-Mimosas
Pool TV + photographes

21h45 Point presse
Centre de sports et de loisirs Bormisport
556 Chemin du Content, 83230 Bormes-les-Mimosas
Toute presse accréditée

22h00 Rencontre et échanges avec les personnes relogées et mises à l’abri
Gymnase du Collège Frédéric Mistral
Quartier Bastide Neuve, 83230 Bormes-les-Mimosas
Pool TV + photographes

Merci de bien vouloir vous accréditer auprès du service de presse à : communication@pm.gouv.fr et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Ce déplacement sera entièrement poolé :
POOL TV : TF1

+ Commentaires fermés sur Déplacement dans le Var

mardi 25 juillet 2017 - 14:19

Entretiens avec les partenaires sociaux

Le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, reçoivent du 24 au 27 juillet, à l’Hôtel de Matignon, les Présidents ou Secrétaires généraux de la CGT, du MEDEF, de FO, de la CFDT, de la CPME, de la CFTC, de l’U2P et de la CFE-CGC.

+ Commentaires fermés sur Entretiens avec les partenaires sociaux

lundi 24 juillet 2017 - 20:08

Rectification – Agenda prévisionnel de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, du lundi 24 juillet au vendredi 28 juillet 2017

08h00  Entretien avec M. Philippe MARTINEZ, secrétaire général de la CGT, Hôtel de Matignon

+ Commentaires fermés sur Rectification – Agenda prévisionnel de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, du lundi 24 juillet au vendredi 28 juillet 2017

Conseil interministériel du Tourisme

Édouard Philippe, Premier ministre, réunira un Conseil interministériel du Tourisme, en présence des ministres concernés et de professionnels du secteur, Mercredi 26 juillet 2017, Hôtel de Matignon.

+ Commentaires fermés sur Conseil interministériel du Tourisme

vendredi 21 juillet 2017 - 19:44

Entretiens avec les partenaires sociaux

M. Edouard Philippe, Premier ministre, et Mme Muriel Pénicaud, ministre du Travail, recevront les partenaires sociaux à l’Hôtel de Matignon,  lundi 24 juillet 2017. 08h00 : Philippe Martinez, Secrétaire général de la CGT

+ Commentaires fermés sur Entretiens avec les partenaires sociaux

Agenda prévisionnel de M. Edouard Philippe du lundi 24 juillet au vendredi 28 juillet 2017

08h00 : Entretien avec M. Philippe MARTINEZ, secrétaire général de la CGT, Hôtel de Matignon …

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel de M. Edouard Philippe du lundi 24 juillet au vendredi 28 juillet 2017

jeudi 20 juillet 2017 - 21:12

Déjeuner de travail d’Edouard Philippe avec le Général d’armée François Lecointre

Edouard Philippe, Premier ministre, recevra le Général d’armée François Lecointre, Chef d’état-major des armées,

+ Commentaires fermés sur Déjeuner de travail d’Edouard Philippe avec le Général d’armée François Lecointre

#EGalim : Agir ensemble pour l’alimentation de demain

Le Premier ministre a ouvert, jeudi 20 juillet, les États généraux de l’alimentation dont l’objectif est de relever collectivement les défis de l’agriculture en France.

+ Commentaires fermés sur #EGalim : Agir ensemble pour l’alimentation de demain

Rapport sur les relations des entreprises avec les organismes de protection sociale

Rapport sur les relations des entreprises avec les organismes de protection sociale

+ Commentaires fermés sur Rapport sur les relations des entreprises avec les organismes de protection sociale

Remise du rapport sur les relations des entreprises avec les organismes de protection sociale

+ Commentaires fermés sur Remise du rapport sur les relations des entreprises avec les organismes de protection sociale

Déjeuner de travail d’Edouard Philippe avec le Général de corps d’armée, François Lecointre

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, recevra le Général de corps d’armée François LECOINTRE, Chef d’état-major des armées,
le Général …

+ Commentaires fermés sur Déjeuner de travail d’Edouard Philippe avec le Général de corps d’armée, François Lecointre

Discours d’ouverture des États généraux de l’alimentation

La scène se déroule au chapitre IX. Un métayer et son fils chargés de « pioches forgées pour des géants » s’apprêtent à arracher du sol gelé les sarments d’une vigne que le phylloxéra a tuée. …

+ Commentaires fermés sur Discours d’ouverture des États généraux de l’alimentation

mercredi 19 juillet 2017 - 20:22

Entretien avec M. Xavier Bettel, Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, recevra M. Xavier BETTEL, Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg, Jeudi 20 juillet 2017 à 17h00, Hôtel de Matignon …

+ Commentaires fermés sur Entretien avec M. Xavier Bettel, Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg

Entretien avec M. Philippe Gomès, député de la Nouvelle-Calédonie

M. Edouard Philippe, Premier ministre, recevra M. Philippe Gomès, Député de la Nouvelle-Calédonie, Jeudi 20 juillet 2017 à 10h15, Hôtel de Matignon …

+ Commentaires fermés sur Entretien avec M. Philippe Gomès, député de la Nouvelle-Calédonie

États généraux de l’alimentation

Édouard Philippe, Premier ministre, ouvrira les États généraux de l’alimentation, Jeudi 20 juillet 2017, Centre de conférences Pierre Mendès France,Ministère de l’Economie et des Finances …

+ Commentaires fermés sur États généraux de l’alimentation

mardi 18 juillet 2017 - 19:54

Déplacement au Palais de Justice de Paris

Déplacement de Edouard Philippe, Premier ministre, et de Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice au Palais de Justice de Paris, mercredi 19 juillet 2017.

+ Commentaires fermés sur Déplacement au Palais de Justice de Paris

lundi 17 juillet 2017 - 20:43

Entretien entre Edouard Philippe et Doris Leuthard, présidente de la Confédération suisse

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, recevra Mme Doris LEUTHARD, Présidente de la Confédération Suisse Mardi 18 juillet 2017 à 15h30, Hôtel de Matignon

+ Commentaires fermés sur Entretien entre Edouard Philippe et Doris Leuthard, présidente de la Confédération suisse

Plan France médecine génomique 2025 : discours d’Édouard Philippe

La découverte théorique n’a pour elle que le mérite de l’existence. Mais laissez-la cultiver, laissez-la grandir, et vous verrez ce qu’elle deviendra !

+ Commentaires fermés sur Plan France médecine génomique 2025 : discours d’Édouard Philippe

Plan « France médecine génomique 2025 » : lancement des 2 premières plateformes

Le Premier Ministre a annoncé ce jour le lancement des deux premières plateformes françaises de séquençage génomique à très haut débit. A l’issue d’une sélection par un jury international, ont été retenus le projet SEQOiA, porté par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, l’Institut Curie, l’Institut Gustave Roussy, et l’Institut IMAGINE et le projet AURAGEN, porté par les Hospices Civils de Lyon, le CHU de Grenoble, le CHU de Saint-Etienne, le CHU de Clermont-Ferrand, le Centre Léon Bérard, le Centre Jean Perrin et l’Institut de cancérologie de la Loire.

Ces deux plateformes devront effectuer les examens de séquençage de génomes entiers à partir de prélèvements sanguins et de tissus en provenance du pays tout entier. Des équipements sont prévus pour que chaque plateforme puisse séquencer et interpréter l’équivalent de 18 000 génomes par an. Elles permettront ainsi l’accès de tous les Français à la médecine génomique : réduction de l’errance diagnostique et meilleure adaptation des stratégies thérapeutiques. Elles commenceront à fonctionner dès la fin 2018. D’ores et déjà, des projets pilotes concernant les cancers, les maladies rares et le diabète seront lancés sous l’égide de l’INSERM dès le début 2018

Elles constituent la première étape du déploiement du plan France Médecine Génomique, élaboré par l’Alliance AVIESAN, et qui vise un double objectif en matière de médecine génomique : permettre aux patients de bénéficier le plus rapidement possible des dernières innovations, en intégrant la génomique au cœur de leur prise en charge, et favoriser la recherche en développant des infrastructures nationales intégrées regroupant l’ensemble des expertises. La mise en œuvre du plan représente un investissement de plus de 400 millions d’euros sur le quinquennat. Plan « France médecine génomique 2025 » : lancement des 2 premières plateformes

+ Commentaires fermés sur Plan « France médecine génomique 2025 » : lancement des 2 premières plateformes

Discours du Premier ministre lors de la Conférence nationale des territoires

Nous voilà donc réunis pour mettre en place une Conférence nationale des territoires. Cette Conférence a été proposée par le président de la République, elle a un objectif simple : qu’aucune décision affectant les collectivités locales ne soit prise sans y être discutée.

+ Commentaires fermés sur Discours du Premier ministre lors de la Conférence nationale des territoires

Le 4ème avis du comité de suivi des retraites remis au Premier ministre

Le comité de suivi des retraites, instance indépendante présidée par Mme Yannick MOREAU, est chargé de rendre chaque année, au plus tard le 15 juillet, un avis annuel et public dans lequel il indique s’il considère que le système de retraite s’éloigne de façon significative des objectifs définis par la loi. Dans son quatrième avis […]

+ Commentaires fermés sur Le 4ème avis du comité de suivi des retraites remis au Premier ministre

jeudi 13 juillet 2017 - 20:14

Lancement des deux premières plateformes génomiques dans le cadre du Plan « France médecine génomique 2025 »

Le plan « France médecine génomique 2025 » doit placer la France dans le peloton de tête des grands pays engagés dans la médecine génomique. Il vise un double objectif :

+ Commentaires fermés sur Lancement des deux premières plateformes génomiques dans le cadre du Plan « France médecine génomique 2025 »

Agenda prévisionnel d’Édouard Philippe, du lundi 17 juillet au vendredi 21 juillet 2017

9h45. Participation à la Conférence nationale des territoires Palais du Luxembourg…

+ Commentaires fermés sur Agenda prévisionnel d’Édouard Philippe, du lundi 17 juillet au vendredi 21 juillet 2017

Conférence nationale des territoires – 17 juillet 2017

M. Édouard Philippe, Premier ministre, réunira la première Conférence nationale des territoires, Lundi 17 juillet 2017 au Sénat. Déroulé prévisionnel…

+ Commentaires fermés sur Conférence nationale des territoires – 17 juillet 2017

Remise du 4e avis du comité de suivi des retraites au Premier ministre

Le comité de suivi des retraites, instance indépendante présidée par Mme Yannick MOREAU, est chargé de rendre chaque année, au plus tard le 15 juillet, un avis annuel et public dans lequel il indique s’il considère que le système de retraite s’éloigne de façon significative des objectifs définis par la loi.
Dans son quatrième avis remis ce jour au Premier ministre et à la ministre des Solidarités et de la Santé, le comité de suivi des retraites analyse les projections financières présentées par le conseil d’orientation des retraites (COR) en juin dernier.
Le Gouvernement prend note des constats du comité. S’agissant de la situation des retraités, leur niveau de vie est satisfaisant et la situation relative des femmes continue à s’améliorer. Concernant les équilibres financiers, si les dépenses restent contenues à long terme, le comité souligne que le système de retraite n’est pas à l’équilibre, contrairement aux précédentes anticipations. Le Gouvernement prend acte de la recommandation visant à ramener le système sur une trajectoire d’équilibre.
Le Premier ministre rappelle que le Gouvernement engagera la rénovation du système de retraite pour le rendre plus juste et plus transparent, tout en préservant les équilibres financiers.
S’agissant des suites qu’il entend donner à la recommandation du comité de suivi des retraites, le Gouvernement en informera le Parlement dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018.*
> Télécharger le 4e_avis_du_comite_de_suivi_des_retraites.pdf Communiqué de presse du Premier ministre sur le rapport du comité de suivi des retraites

+ Commentaires fermés sur Remise du 4e avis du comité de suivi des retraites au Premier ministre

Remise de l’avis du comité de suivi des retraites au Premier ministre

Le comité de suivi des retraites, instance indépendante présidée par Mme Yannick MOREAU, est chargé de rendre chaque année, au plus tard le 15 juillet 2017, un avis annuel et public dans lequel il indique s’il considère que le système de retraite s’éloigne de façon significative des objectifs définis par la loi.

+ Commentaires fermés sur Remise de l’avis du comité de suivi des retraites au Premier ministre

mercredi 12 juillet 2017 - 20:14

Entretien avec Paul Néaoutyine, Président de la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie

Edouard Philippe, Premier ministre, recevra M. Paul Néaoutyine, Président de la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie. Jeudi 13 juillet 2017 à 17h30. Hôtel de Matignon.

+ Commentaires fermés sur Entretien avec Paul Néaoutyine, Président de la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie

Remise du 4ème avis du comité de suivi des retraites

Edouard Philippe, Premier ministre et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé recevront Yannick Moreau, présidente du Comité de suivi des retraites et les membres du Comité pour la remise du 4e avis du Comité de suivi des retraites

+ Commentaires fermés sur Remise du 4ème avis du comité de suivi des retraites

Dossier de presse – Garantir le droit d’asile, mieux maîtriser les flux migratoires

Dossier de presse – Garantir le droit d’asile, mieux maîtriser les flux migratoires – juillet 2017

+ Commentaires fermés sur Dossier de presse – Garantir le droit d’asile, mieux maîtriser les flux migratoires

Nouvelle-Calédonie : un déplacement pour poursuivre le dialogue et préparer la consultation de 2018

1 décembre 2017 – ActualitéNouvelle-Calédonie : un déplacement pour poursuivre le dialogue et préparer la consultation de 2018

Un mois après la tenue du 16e comité des signataires de l’Accord de Noumé…

+ Commentaires fermés sur Nouvelle-Calédonie : un déplacement pour poursuivre le dialogue et préparer la consultation de 2018

Comité Interministériel de l’Aide aux Victimes (CoIAV)

M. Édouard Philippe, Premier ministre et Mme Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, réuniront pour la première fois le Comité Interministériel de l’Aide aux Victimes (CoIAV) …

+ Commentaires fermés sur Comité Interministériel de l’Aide aux Victimes (CoIAV)

Plan d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, M. Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Mme Nicole BELLOUBET, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, hellip;

+ Commentaires fermés sur Plan d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

mardi 11 juillet 2017 - 22:16

Plans d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre,
M. Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur,
Mme Nicole BELLOUBET, Garde des Sceaux, ministre de la Justice,
M. Jacques MÉZARD, ministre de la Cohésion des territoires,
Mme Jacqueline GOURAULT, ministre auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur,
et Mme Nathalie LOISEAU, ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes, présenteront le plan d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

Hôtel de Marigny (Paris)
Mercredi 12 juillet à l’issue du Conseil des ministres

Dispositif presse :

Merci de bien vouloir vous accréditer auprès du service de presse avant ce mercredi 12/07 à 10h à : communication@pm.gouv.fr et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Merci de bien vouloir vous présenter avant 11h45 à l’hôtel de Marigny (23 avenue de Marigny, 75008).

Pool TV : TF1

+ Commentaires fermés sur Plans d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

Plans d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre,
M. Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur,
Mme Nicole BELLOUBET, Garde des Sceaux, ministre de la Justice,
M. Jacques MÉZARD, ministre de la Cohésion des territoires,
Mme Jacqueline GOURAULT, ministre auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur,
et Mme Nathalie LOISEAU, ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes, présenteront le plan d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

Hôtel de Marigny (Paris)
Mercredi 12 juillet à l’issue du Conseil des ministres

Dispositif presse :

Merci de bien vouloir vous accréditer auprès du service de presse avant ce mercredi 12/07 à 10h à : communication@pm.gouv.fr et de bien vouloir nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.

Merci de bien vouloir vous présenter avant 11h45 à l’hôtel de Marigny (23 avenue de Marigny, 75008).

Pool TV : TF1

+ Commentaires fermés sur Plans d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires

Nomination du directeur de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA)

L’Ecole Nationale d’Administration est un établissement public de l’Etat à caractère administratif placé sous la tutelle du Premier ministre. Nathalie LOISEAU, directrice de l’Ecole, a été nommée ministre auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargée des affaires européennes.
Pour la nomination du nouveau directeur ou de la nouvelle directrice de l’ENA, le Président de la République et le Premier ministre ont décidé de mettre en place un comité chargé d’examiner les candidatures à cette fonction, de procéder aux auditions nécessaires et de leur remettre ses conclusions. Ce comité qui mènera ses travaux durant le mois de juillet est composé de :
▪ Marc GUILLAUME, secrétaire général du gouvernement ;
▪ Marion GUILLOU, présidente du conseil d’administration d’Agreenium (Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France), ancienne présidente du conseil d’administration de l’Ecole polytechnique ;
▪ Mario MONTI, président de l’université Luigi Bocconi de Milan, ancien président du Conseil italien, ancien commissaire européen ;
▪ Agnès ROBLOT-TROIZIER, Professeure à l’Ecole de droit de la Sorbonne – Université Panthéon-Sorbonne Paris I.

+ Commentaires fermés sur Nomination du directeur de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA)

Discours d’Édouard Philippe au Forum Europlace

Seul le prononcé fait foi
Monsieur le Président de Paris Europlace, cher Gérard,
Monsieur le Ministre, cher Benjamin,
Madame la Ministre,
Monsieur le Gouverneur,
Mesdames et Messieurs, Ladies et Gentlemen, welcome to Paris !
I am really glad to be here with you today.
I am going to do what a French Prime Minister should probably not when he speaks in France: I am going to make a speech in English. Not a whole speech, part of a speech.
First because it won’t be easy for me since my English got rusty. And secondly because it won’t be easy for you either!
The message I want to share with you is clear and simple: the French Government is commited to boost Paris’ attractiveness by all means. We want Paris to become Europe’s new number 1 financial hub after Brexit.
To that end we have prepared a bold package to enhance the standing of Paris, building on our assets and our central position in Europe. This package is powerful and comprehensive. It addresses taxation, labour law, the business-friendly environment, and also international schools.
Our goal is to send a strong signal to the world business community. Paris is ready and France is back.
And now, let’s get back to French.
Ma grand-mère ne connaissait strictement rien au monde de la finance mais elle était dotée d’un certain bon sens. Je ne dis pas que c’est incompatible mais enfin ma grand-mère disait que les discours les moins longs étaient toujours les plus courts et je vais donc essayer de ne pas la faire mentir.
L’attractivité de la place financière de Paris est un objectif. Soyons clairs, cette attractivité, elle ne se décrète pas, elle se démontre et nous devons vous en convaincre. Et il n’y a en qu’en se fixant comme objectif de vous en convaincre qu’elle sera réelle.
Comment est-ce que nous voulons vous en convaincre ? En faisant d’abord et en ayant conscience que la politique qui permet de promouvoir l’attractivité de la place financière de Paris doit et ne peut avoir d’effet que si elle dépasse les clivages partisans.
C’est la raison pour laquelle vendredi dernier, j’ai annoncé toute une série de mesures que certains ont sans doute eu le loisir de constater et dont vous avez en prendre connaissance et que j’ai choisi de le faire, m’inscrivant dans la continuité d’une action qui avait été engagée par mes prédécesseurs avec Madame le maire de Paris, Anne Hidalgo, avec Monsieur le Président de la métropole, Patrick Ollier, qui est présent et que je salue et avec Madame la Présidente du Conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse.
Il ne peut y avoir de politique d’attractivité de notre territoire, de la capitale, de la région Île-de-France et, en vérité, de l’ensemble du pays que si nous savons dépasser les clivages partisans et je remercie l’ensemble de ceux qui ont compris qu’il en allait de l’intérêt général et qui se sont joints à cette démarche.
En ayant aussi conscience que développer l’attractivité de la place de Paris exige une vision globale et exige de dépasser les seuls aspects du coût ou de la fiscalité, même si, bien entendu, les questions de coût – de coût du travail notamment – et de fiscalité sont sérieuses et doivent obtenir des réponses, voire des solutions.
La question de l’attractivité, c’est une question de coût du travail, c’est une question de droit du travail, c’est aussi une question de qualité de vie, de capacité à scolariser ses enfants dans de bonnes conditions ; c’est aussi l’assurance que l’on pourra être branché rapidement et dans les meilleures conditions sur l’ensemble des places productives du monde, sur l’ensemble des places financières. C’est donc au fond quelque chose qui a à voir avec une qualité de vie, une culture, une façon d’être.
S’installer, vivre et travailler à Paris, ça n’est pas exactement la même chose que s’installer, vivre et travailler à Londres ou à Francfort. Ça n’est pas non plus la même chose de manger à Londres, à Paris ou à Francfort, de sortir à Londres, à Paris ou à Francfort, de se soigner à Paris, à Londres ou à Francfort.
Mais pourtant, tous ces éléments, entrent en ligne de compte et il faut donc penser à tout cela et nous penserons à tout cela. Enfin la dernière condition que nous nous sommes fixée dans notre action, c’est d’arrêter de penser que l’on partirait de zéro à chaque fois et que dès qu’un nouveau gouvernement serait nommé, il trouverait une situation presque vierge dans laquelle il devrait évidemment inscrire de nouveaux pas de géant pour enfin avancer. Nous ne partons pas de rien, ni dans nos atouts ni dans les éventuelles fragilités que nous avons encore et qu’il nous faudrait corriger.
Alors, un mot sur nos atouts parce qu’ils sont réels et parce qu’ils sont importants. C’est à la fois la conjonction d’un système de formation qui, pour l’ensemble des métiers qui vous intéressent, n’a plus à faire ses preuves, a démontré qu’il était capable de fournir en bonne quantité et en excellent niveau des hommes et des femmes compétents, formés qualifiés qui d’ailleurs, souvent, partent ensuite de France pour aller travailler ailleurs mais qui sont tout à fait prêts à y rester ou tout à fait prêts à y revenir et qui sont tout à fait prêts à participer à cette question de l’attractivité et à ce défi de l’attractivité.
C’est ensuite un écosystème complet qui se prête au développement de la place financière de Paris avec des régulateurs, avec des infrastructures, avec un bon branchement sur le monde économique et sur les sphères de production. Nous ne sommes pas simplement à Paris un centre financier, nous pouvons devenir un centre financier plus puissant mais nous sommes aussi une capitale économique, nous sommes aussi une capitale productive et il faut évidemment le rappeler.
Je pourrais citer tous les atouts non financiers qui sont ceux de notre pays mais ce serait très long et vous avez faim. Donc je voudrais simplement passer sur ces sujets d’atouts pour développer rapidement, je vous le garantis, l’ensemble des mesures sur lesquelles nous nous sommes engagés et dont la mise en œuvre nous paraît permettre d’envisager avec confiance le développement de l’attractivité de la place financière de Paris en ayant encore un mot parce qu’il est possible que les Français, les Françaises ne saisissent pas spontanément l’enjeu qui s’attache au développement de l’attractivité de la place financière de Paris et, finalement, pensent qu’en développant l’attractivité financière, le gouvernement parlerait simplement aux financiers.
J’ai la conviction – et je pense qu’elle est partagée à ces tables – que développer l’attractivité financière de notre pays, c’est développer l’attractivité économique, c’est participer au développement économique de notre pays, c’est créer de la richesse, c’est créer des emplois, c’est créer quelque chose dont chacun bénéficiera. Et je ne veux pas, sur cette question de l’attractivité, opposer la sphère financière qui a ses codes, qui a ses règles, qui a ses fonctionnements, qui a ses caractéristiques et le reste de l’économie qui bénéficie évidemment du développement de cette attractivité et du développement de la présence à Paris d’activités financières.
Alors, pour développer cette attractivité, eh bien nous nous sommes engagés sur un chemin qui est un chemin fiscal, qui est un chemin juridique, notamment en matière de droit du travail, et qui est chemin de traverse ou, plus exactement, un chemin transversal.
S’agissant du volet fiscal, je l’ai dit, nous envisageons, enfin nous allons supprimer la dernière tranche de la taxe sur les salaires afin de réduire le coût du travail sur les emplois les plus qualifiés ; nous allons supprimer l’extension de l’assiette sur les opérations infraquotidiennes de la taxe, de la TTF française qui avait été votée probablement un peu rapidement, contre l’avis du gouvernement d’ailleurs, l’année dernière, au début de l’année même ; nous allons mettre en œuvre, dans un calendrier rapide et resserré, à la fois la suppression de l’impôt sur la fortune pour le transformer en impôt sur la fortune immobilière qui permettra de libérer ceux qui investissent dans les entreprises et font circuler le capital de cette taxation et un prélèvement fiscal unique sur les revenus du capital et les plus-values avec un objectif de prélèvement unique, forfaitaire unique de l’ordre de 30 % ; une baisse de l’impôt sur les sociétés avec une trajectoire qui nous emmènera jusqu’en 2022 et qui nous permettra d’atteindre un taux de 25 % en 2022.
Ces mesures, elles seront inscrites dans la loi de finances, pour certaines, dans la loi de finances qui s’appliquera dès 2018, pour d’autres, dans un projet de programmation des finances qui sera voté à la fin de l’année 2017 et qui donnera à l’ensemble des acteurs – et j’insiste sur ce point car je sais qu’il est essentiel – une visibilité, une lisibilité sur le chemin qui sera le nôtre dans les années qui viennent. Encore plus que le montant des impôts, encore plus que le montant des taux, la volatilité, l’instabilité, l’imprévisibilité des dispositions fiscales constitue un handicap que nous devons corriger, ce sera l’objet de ce projet de loi qui sera voté à la fin de l’année. Il vous permettra et il permettra à l’ensemble des acteurs économiques, pas simplement aux acteurs financiers, à l’ensemble des acteurs économiques, de voir donc de prévoir donc de prendre des décisions éclairées et donc de prendre des décisions éclairées qui iront dans le sens d’une installation chez nous.
Au-delà de ces dispositions fiscales qui sont importantes et qui seront précisées très, très, très prochainement, un volet travail car il nous a semblé essentiel de clarifier, simplifier à certains égards le droit du travail français qui était devenu complexe et qui, à force de complexité, avait perdu son objectif d’origine qui était d’organiser le dialogue dans l’entreprise, dans la branche, de protéger les salariés. À force de complexité, il ne protégeait plus et il empêchait même la fluidité des relations du travail, il était devenu plus qu’un atout, il doit être à certains égards un handicap avec un certain nombre de mesures spécifiques pour le secteur financier et notamment l’exclusion du bonus différé de certains salariés du secteur financier de l’assiette de calcul des indemnités de licenciement. J’ai eu l’occasion d’expliquer la portée de cet engagement.
Enfin un dernier volet, au-delà de la réforme du droit du travail qui prendra toute son ampleur avant la fin de l’été – je le dis parce que le président de la République s’est engagé pendant sa campagne présidentielle à modifier le droit du travail et il s’est engagé non seulement sur un objectif, mais il s’est engagé aussi sur une méthode. Cette méthode, c’est le recours aux ordonnances. Nous publierons les ordonnances qui modifient le code du travail avant la fin de l’été. Mesdames et Messieurs, cette année, de façon exceptionnelle, la fin de l’été est fixée le 21 septembre et il se passera donc ce qui doit passer avant la fin de l’été, c’est-à-dire la publication d’ordonnances avant le 21 septembre.
Un mot si vous le voulez bien sur des mesures qui ne sont pas spécifiquement ni fiscales ni relatives au droit du travail mais qui sont néanmoins importantes, que j’évoquais tout à l’heure. En bonne intelligence avec la région Île-de-France qui est compétente en ce domaine, l’État va engager une réflexion et mettre en place un plan d’action pour développer des lycées internationaux, trois ouvertures de lycées internationaux en Île-de-France et des sections internationales, en plus des mesures décidées par le gouvernement en matière de développement de l’enseignement des langues, de classes bilangues dans les collèges.
Les langues étrangères n’ont pas toujours été le fort de notre pays, vous avez pu en avoir une illustration il y a quelques minutes. Je parle pour moi, Gérard. Mais il ne s’agit pas seulement, avec cette disposition et avec ces mesures, de permettre aux jeunes Français de maîtriser les langues étrangères, il s’agit de faire en sorte que ceux d’entre vous qui font le choix de venir étudier en France puissent offrir à leurs enfants un enseignement de qualité – et l’enseignement français est de qualité – qui leur permette ensuite de repartir dans des endroits où il n’y aurait plus nécessairement d’enseignement en français et donc de pouvoir s’installer, de pouvoir offrir à leurs enfants une éducation qui leur convient.
Ce n’est pas du tout un petit sujet, c’est même un sujet essentiel. J’ai même à certains égards tendance à penser qu’il est plus important que les sujets de fiscalité car, quel que soit le poste qu’on occupe dans le monde de la finance, quel que soit l’attachement qu’on a aux actifs qu’on peut gérer, on a souvent des actifs tout près de soi – ses enfants – qui sont regardés avec encore plus d’attention et encore plus d’importance que les actifs financiers et c’est heureux et c’est tant mieux et c’est comme ça partout.
Un mot… Il y a quelqu’un qui est papa là-bas ou maman. Un mot pour dire que nous développerons aussi un certain nombre de mesures pour développer l’attractivité de la place juridique de Paris. Un bon dispositif qui permet d’accueillir un système financier, ce sont évidemment de bons régulateurs, c’est aussi une capacité à trancher les litiges de façon opérationnelle et rapide. En nous inspirant d’un certain nombre de recommandations formulées récemment, nous essaierons de développer et de spécialiser une des chambres de la cour d’appel de Paris, de créer une chambre spécialisée de la cour d’appel de Paris pour faire en sorte que les questions relatives à toutes ces questions de droit, à tous ces différends qui peuvent émerger soient réglés dans de meilleures conditions et de délais et encore d’expertise.
Un mot pour dire que notre objectif, c’est, dans toute la mesure du possible, d’éliminer la surtransposition des directives européennes qui est une spécialité bien française, qui peut d’ailleurs parfois se justifier. Après tout, ne critiquons pas ce qui a été fait. Il y a parfois des moments où la sur transposition peut avoir un intérêt mais enfin il ne faut pas que ça devienne une règle. Notre objectif, c’est de faire en sorte d’essayer de revenir à la norme commune européenne, c’est-à-dire au fond à celle qui dicte les conditions dans lesquelles la concurrence peut être effectuée et après tout, être en concurrence avec les autres places financières sans alourdir la tâche n’est pas forcément une mauvaise idée.
Enfin un mot sur un certain nombre de projets relatifs aux transports car, là encore, la connexion avec les autres places mondiales a une importance. Vous connaissez tous le projet indispensable de Charles-de-Gaulle Express à tous égards indispensable. Nous nous réjouissons de son avancée et nous ferons en sorte qu’il puisse se dérouler dans de bonnes conditions.
Au total, Mesdames et Messieurs, je voudrais insister sur le fait que la politique que je viens d’exposer à la fois trop longuement et trop brièvement, on ne peut pas s’arrêter simplement des annonces à des mesures. Lorsqu’on veut transformer la réalité – c’est vrai dans des entreprises, c’est vrai dans des collectivités territoriales, c’est vrai dans un État –, il faut agir avec constance et avec cohérence. Le chemin sur lequel nous nous engageons, qui avait déjà été entrepris par un certain nombre de nos prédécesseurs, nous nous y engageons de façon résolue, c’est le chemin que nous a indiqué le président de la République. Pour arriver à bon port – c’est un marin qui vous le dit –, il ne faut pas perdre le cap.
Et donc nous allons agir avec constance, avec détermination pour faire en sorte que l’attractivité de la place financière de Paris soit renforcée, pour faire en sorte que les acteurs financiers français et non français viennent ou reviennent s’installer à Paris, pour faire en sorte de créer des emplois, de créer des richesses et de faire en sorte que Paris, l’Île-de-France et la France toute entière se porte mieux dans les années qui viennent. C’est un défi majeur pour nous, c’est un défi majeur pour vous et je voudrais vous dire que nous sommes déterminés à relever ce défi. Merci beaucoup. Discours d’Édouard Philippe au Forum Europlace – mardi 11 juillet 2017

+ Commentaires fermés sur Discours d’Édouard Philippe au Forum Europlace

Discours d’Édouard PHILIPPE au Forum Europlace

Seul le prononcé fait foi
Monsieur le Président de Paris Europlace, cher Gérard,
Monsieur le Ministre, cher Benjamin,
Madame la Ministre,
Monsieur le Gouverneur,
Mesdames et Messieurs,
Ladies et Gentlemen, welcome to Paris !
I am really glad to be here with you today.
I am going to do what a French Prime Minister should probably not when he speaks in France: I am going to make a speech in English. Not a whole speech, part of a speech.
First because it won’t be easy for me since my English got rusty. And secondly because it won’t be easy for you either!
The message I want to share with you is clear and simple: the French Government is commited to boost Paris’ attractiveness by all means. We want Paris to become Europe’s new number 1 financial hub after Brexit.
To that end we have prepared a bold package to enhance the standing of Paris, building on our assets and our central position in Europe. This package is powerful and comprehensive. It addresses taxation, labour law, the business-friendly environment, and also international schools.
Our goal is to send a strong signal to the world business community. Paris is ready and France is back.
And now, let’s get back to French.
Ma grand-mère ne connaissait strictement rien au monde de la finance mais elle était dotée d’un certain bon sens. Je ne dis pas que c’est incompatible mais enfin ma grand-mère disait que les discours les moins longs étaient toujours les plus courts et je vais donc essayer de ne pas la faire mentir.
L’attractivité de la place financière de Paris est un objectif. Soyons clairs, cette attractivité, elle ne se décrète pas, elle se démontre et nous devons vous en convaincre. Et il n’y a en qu’en se fixant comme objectif de vous en convaincre qu’elle sera réelle.
Comment est-ce que nous voulons vous en convaincre ? En faisant d’abord et en ayant conscience que la politique qui permet de promouvoir l’attractivité de la place financière de Paris doit et ne peut avoir d’effet que si elle dépasse les clivages partisans.
C’est la raison pour laquelle vendredi dernier, j’ai annoncé toute une série de mesures que certains ont sans doute eu le loisir de constater et dont vous avez en prendre connaissance et que j’ai choisi de le faire, m’inscrivant dans la continuité d’une action qui avait été engagée par mes prédécesseurs avec Madame le maire de Paris, Anne Hidalgo, avec Monsieur le Président de la métropole, Patrick Ollier, qui est présent et que je salue et avec Madame la Présidente du Conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse.
Il ne peut y avoir de politique d’attractivité de notre territoire, de la capitale, de la région Île-de-France et, en vérité, de l’ensemble du pays que si nous savons dépasser les clivages partisans et je remercie l’ensemble de ceux qui ont compris qu’il en allait de l’intérêt général et qui se sont joints à cette démarche.
En ayant aussi conscience que développer l’attractivité de la place de Paris exige une vision globale et exige de dépasser les seuls aspects du coût ou de la fiscalité, même si, bien entendu, les questions de coût – de coût du travail notamment – et de fiscalité sont sérieuses et doivent obtenir des réponses, voire des solutions.
La question de l’attractivité, c’est une question de coût du travail, c’est une question de droit du travail, c’est aussi une question de qualité de vie, de capacité à scolariser ses enfants dans de bonnes conditions ; c’est aussi l’assurance que l’on pourra être branché rapidement et dans les meilleures conditions sur l’ensemble des places productives du monde, sur l’ensemble des places financières. C’est donc au fond quelque chose qui a à voir avec une qualité de vie, une culture, une façon d’être.
S’installer, vivre et travailler à Paris, ça n’est pas exactement la même chose que s’installer, vivre et travailler à Londres ou à Francfort. Ça n’est pas non plus la même chose de manger à Londres, à Paris ou à Francfort, de sortir à Londres, à Paris ou à Francfort, de se soigner à Paris, à Londres ou à Francfort.
Mais pourtant, tous ces éléments, entrent en ligne de compte et il faut donc penser à tout cela et nous penserons à tout cela. Enfin la dernière condition que nous nous sommes fixée dans notre action, c’est d’arrêter de penser que l’on partirait de zéro à chaque fois et que dès qu’un nouveau gouvernement serait nommé, il trouverait une situation presque vierge dans laquelle il devrait évidemment inscrire de nouveaux pas de géant pour enfin avancer. Nous ne partons pas de rien, ni dans nos atouts ni dans les éventuelles fragilités que nous avons encore et qu’il nous faudrait corriger.
Alors, un mot sur nos atouts parce qu’ils sont réels et parce qu’ils sont importants. C’est à la fois la conjonction d’un système de formation qui, pour l’ensemble des métiers qui vous intéressent, n’a plus à faire ses preuves, a démontré qu’il était capable de fournir en bonne quantité et en excellent niveau des hommes et des femmes compétents, formés qualifiés qui d’ailleurs, souvent, partent ensuite de France pour aller travailler ailleurs mais qui sont tout à fait prêts à y rester ou tout à fait prêts à y revenir et qui sont tout à fait prêts à participer à cette question de l’attractivité et à ce défi de l’attractivité.
C’est ensuite un écosystème complet qui se prête au développement de la place financière de Paris avec des régulateurs, avec des infrastructures, avec un bon branchement sur le monde économique et sur les sphères de production. Nous ne sommes pas simplement à Paris un centre financier, nous pouvons devenir un centre financier plus puissant mais nous sommes aussi une capitale économique, nous sommes aussi une capitale productive et il faut évidemment le rappeler.
Je pourrais citer tous les atouts non financiers qui sont ceux de notre pays mais ce serait très long et vous avez faim. Donc je voudrais simplement passer sur ces sujets d’atouts pour développer rapidement, je vous le garantis, l’ensemble des mesures sur lesquelles nous nous sommes engagés et dont la mise en œuvre nous paraît permettre d’envisager avec confiance le développement de l’attractivité de la place financière de Paris en ayant encore un mot parce qu’il est possible que les Français, les Françaises ne saisissent pas spontanément l’enjeu qui s’attache au développement de l’attractivité de la place financière de Paris et, finalement, pensent qu’en développant l’attractivité financière, le gouvernement parlerait simplement aux financiers.
J’ai la conviction – et je pense qu’elle est partagée à ces tables – que développer l’attractivité financière de notre pays, c’est développer l’attractivité économique, c’est participer au développement économique de notre pays, c’est créer de la richesse, c’est créer des emplois, c’est créer quelque chose dont chacun bénéficiera. Et je ne veux pas, sur cette question de l’attractivité, opposer la sphère financière qui a ses codes, qui a ses règles, qui a ses fonctionnements, qui a ses caractéristiques et le reste de l’économie qui bénéficie évidemment du développement de cette attractivité et du développement de la présence à Paris d’activités financières.
Alors, pour développer cette attractivité, eh bien nous nous sommes engagés sur un chemin qui est un chemin fiscal, qui est un chemin juridique, notamment en matière de droit du travail, et qui est chemin de traverse ou, plus exactement, un chemin transversal.
S’agissant du volet fiscal, je l’ai dit, nous envisageons, enfin nous allons supprimer la dernière tranche de la taxe sur les salaires afin de réduire le coût du travail sur les emplois les plus qualifiés ; nous allons supprimer l’extension de l’assiette sur les opérations infraquotidiennes de la taxe, de la TTF française qui avait été votée probablement un peu rapidement, contre l’avis du gouvernement d’ailleurs, l’année dernière, au début de l’année même ; nous allons mettre en œuvre, dans un calendrier rapide et resserré, à la fois la suppression de l’impôt sur la fortune pour le transformer en impôt sur la fortune immobilière qui permettra de libérer ceux qui investissent dans les entreprises et font circuler le capital de cette taxation et un prélèvement fiscal unique sur les revenus du capital et les plus-values avec un objectif de prélèvement unique, forfaitaire unique de l’ordre de 30 % ; une baisse de l’impôt sur les sociétés avec une trajectoire qui nous emmènera jusqu’en 2022 et qui nous permettra d’atteindre un taux de 25 % en 2022.
Ces mesures, elles seront inscrites dans la loi de finances, pour certaines, dans la loi de finances qui s’appliquera dès 2018, pour d’autres, dans un projet de programmation des finances qui sera voté à la fin de l’année 2017 et qui donnera à l’ensemble des acteurs – et j’insiste sur ce point car je sais qu’il est essentiel – une visibilité, une lisibilité sur le chemin qui sera le nôtre dans les années qui viennent. Encore plus que le montant des impôts, encore plus que le montant des taux, la volatilité, l’instabilité, l’imprévisibilité des dispositions fiscales constitue un handicap que nous devons corriger, ce sera l’objet de ce projet de loi qui sera voté à la fin de l’année. Il vous permettra et il permettra à l’ensemble des acteurs économiques, pas simplement aux acteurs financiers, à l’ensemble des acteurs économiques, de voir donc de prévoir donc de prendre des décisions éclairées et donc de prendre des décisions éclairées qui iront dans le sens d’une installation chez nous
Au-delà de ces dispositions fiscales qui sont importantes et qui seront précisées très, très, très prochainement, un volet travail car il nous a semblé essentiel de clarifier, simplifier à certains égards le droit du travail français qui était devenu complexe et qui, à force de complexité, avait perdu son objectif d’origine qui était d’organiser le dialogue dans l’entreprise, dans la branche, de protéger les salariés. À force de complexité, il ne protégeait plus et il empêchait même la fluidité des relations du travail, il était devenu plus qu’un atout, il doit être à certains égards un handicap avec un certain nombre de mesures spécifiques pour le secteur financier et notamment l’exclusion du bonus différé de certains salariés du secteur financier de l’assiette de calcul des indemnités de licenciement. J’ai eu l’occasion d’expliquer la portée de cet engagement.
Enfin un dernier volet, au-delà de la réforme du droit du travail qui prendra toute son ampleur avant la fin de l’été – je le dis parce que le président de la République s’est engagé pendant sa campagne présidentielle à modifier le droit du travail et il s’est engagé non seulement sur un objectif, mais il s’est engagé aussi sur une méthode. Cette méthode, c’est le recours aux ordonnances. Nous publierons les ordonnances qui modifient le code du travail avant la fin de l’été. Mesdames et Messieurs, cette année, de façon exceptionnelle, la fin de l’été est fixée le 21 septembre et il se passera donc ce qui doit passer avant la fin de l’été, c’est-à-dire la publication d’ordonnances avant le 21 septembre.
Un mot si vous le voulez bien sur des mesures qui ne sont pas spécifiquement ni fiscales ni relatives au droit du travail mais qui sont néanmoins importantes, que j’évoquais tout à l’heure. En bonne intelligence avec la région Île-de-France qui est compétente en ce domaine, l’État va engager une réflexion et mettre en place un plan d’action pour développer des lycées internationaux, trois ouvertures de lycées internationaux en Île-de-France et des sections internationales, en plus des mesures décidées par le gouvernement en matière de développement de l’enseignement des langues, de classes bilangues dans les collèges.
Les langues étrangères n’ont pas toujours été le fort de notre pays, vous avez pu en avoir une illustration il y a quelques minutes. Je parle pour moi, Gérard. Mais il ne s’agit pas seulement, avec cette disposition et avec ces mesures, de permettre aux jeunes Français de maîtriser les langues étrangères, il s’agit de faire en sorte que ceux d’entre vous qui font le choix de venir étudier en France puissent offrir à leurs enfants un enseignement de qualité – et l’enseignement français est de qualité – qui leur permette ensuite de repartir dans des endroits où il n’y aurait plus nécessairement d’enseignement en français et donc de pouvoir s’installer, de pouvoir offrir à leurs enfants une éducation qui leur convient.
Ce n’est pas du tout un petit sujet, c’est même un sujet essentiel. J’ai même à certains égards tendance à penser qu’il est plus important que les sujets de fiscalité car, quel que soit le poste qu’on occupe dans le monde de la finance, quel que soit l’attachement qu’on a aux actifs qu’on peut gérer, on a souvent des actifs tout près de soi – ses enfants – qui sont regardés avec encore plus d’attention et encore plus d’importance que les actifs financiers et c’est heureux et c’est tant mieux et c’est comme ça partout.
Un mot… Il y a quelqu’un qui est papa là-bas ou maman. Un mot pour dire que nous développerons aussi un certain nombre de mesures pour développer l’attractivité de la place juridique de Paris. Un bon dispositif qui permet d’accueillir un système financier, ce sont évidemment de bons régulateurs, c’est aussi une capacité à trancher les litiges de façon opérationnelle et rapide. En nous inspirant d’un certain nombre de recommandations formulées récemment, nous essaierons de développer et de spécialiser une des chambres de la cour d’appel de Paris, de créer une chambre spécialisée de la cour d’appel de Paris pour faire en sorte que les questions relatives à toutes ces questions de droit, à tous ces différends qui peuvent émerger soient réglés dans de meilleures conditions et de délais et encore d’expertise.
Un mot pour dire que notre objectif, c’est, dans toute la mesure du possible, d’éliminer la surtransposition des directives européennes qui est une spécialité bien française, qui peut d’ailleurs parfois se justifier. Après tout, ne critiquons pas ce qui a été fait. Il y a parfois des moments où la sur transposition peut avoir un intérêt mais enfin il ne faut pas que ça devienne une règle. Notre objectif, c’est de faire en sorte d’essayer de revenir à la norme commune européenne, c’est-à-dire au fond à celle qui dicte les conditions dans lesquelles la concurrence peut être effectuée et après tout, être en concurrence avec les autres places financières sans alourdir la tâche n’est pas forcément une mauvaise idée.
Enfin un mot sur un certain nombre de projets relatifs aux transports car, là encore, la connexion avec les autres places mondiales a une importance. Vous connaissez tous le projet indispensable de Charles-de-GAULLE Express à tous égards indispensable. Nous nous réjouissons de son avancée et nous ferons en sorte qu’il puisse se dérouler dans de bonnes conditions.
Au total, Mesdames et Messieurs, je voudrais insister sur le fait que la politique que je viens d’exposer à la fois trop longuement et trop brièvement, on ne peut pas s’arrêter simplement des annonces à des mesures. Lorsqu’on veut transformer la réalité – c’est vrai dans des entreprises, c’est vrai dans des collectivités territoriales, c’est vrai dans un État –, il faut agir avec constance et avec cohérence. Le chemin sur lequel nous nous engageons, qui avait déjà été entrepris par un certain nombre de nos prédécesseurs, nous nous y engageons de façon résolue, c’est le chemin que nous a indiqué le président de la République. Pour arriver à bon port – c’est un marin qui vous le dit –, il ne faut pas perdre le cap.
Et donc nous allons agir avec constance, avec détermination pour faire en sorte que l’attractivité de la place financière de Paris soit renforcée, pour faire en sorte que les acteurs financiers français et non français viennent ou reviennent s’installer à Paris, pour faire en sorte de créer des emplois, de créer des richesses et de faire en sorte que Paris, l’Île-de-France et la France toute entière se porte mieux dans les années qui viennent. C’est un défi majeur pour nous, c’est un défi majeur pour vous et je voudrais vous dire que nous sommes déterminés à relever ce défi. Merci beaucoup.

+ Commentaires fermés sur Discours d’Édouard PHILIPPE au Forum Europlace